Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : le Premier ministre souhaite en finir avec les contenus racistes et antisémites sur Internet
Et dévoile son plan d'attaque

Le , par Christian Olivier

276PARTAGES

9  0 
Édouard Philippe, l’actuel Premier ministre français, a profité d’un discours qu’il a récemment donné au Musée national de l’histoire de l’immigration à Paris pour annoncer son plan d'action contre la diffusion de contenus à caractère haineux, raciste et antisémite sur Internet, et plus particulièrement sur les réseaux sociaux.

Le Premier ministre a estimé que les statistiques qui font état de la baisse du nombre de faits haineux en 2017 pour la deuxième année consécutive ne rendent pas compte du « ;déferlement de haine qui s’exprime de manière quotidienne sur Internet ;». D’après lui, cette baisse globale masque mal l’augmentation du nombre d’actions violentes.


Ce plan d’action devrait couvrir la période 2018-2020. Il succèdera au précédent dispositif qui a été lancé trois ans plus tôt dans un contexte de flambée des actes terroristes, après la vague d’attentats qui a secoué la France en 2015 : attentat contre Charlie Hebdo, fusillade à Montrouge, prise d’otages du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes, attentat de Saint-Quentin-Fallavier, attentats du 13 novembre, cyberattaque contre TV5 Monde...

Édouard Philippe qui était accompagné de huit membres de son équipe ministérielle a expliqué que la législation française devrait être modifiée afin de « ;renforcer les obligations ;» de signalement, de blocage et/ou de suppression des contenus illicites et offensants sur Internet. Il n’a d’ailleurs pas hésité à comparer ces contenus à des « ;torrents de boue ;», pour ne pas dire des attaques, qui « ;ne sont pas des opinions, mais des délits. Un délit, ça se constate, ça se punit. ;»

« ;On ne me fera jamais croire que les réseaux sociaux seraient des espaces hors-sol. Pour moi, tout ce qui est publié et diffusé en France est publié et diffusé en France. Et doit donc répondre aux lois de la République ;», a martelé le Premier ministre Français, avant d’ajouter : « ;ce qui m’énerve, c’est que de nos jours, il semble plus facile de retirer la vidéo pirate d’un match de foot sur les réseaux sociaux qu’une atteinte antisémite ou raciste. ;»

L’administration Macron souhaiterait même aller encore plus loin puisqu’elle envisage de « ;proposer une initiative législative européenne pour imposer un retrait plus rapide des contenus illicites et renforcer le régime de responsabilité des opérateurs ;» et des réseaux sociaux (Facebook Twitter et autres) qui sont très souvent impliqués dans ce genre d’affaires. Elle espère ainsi contraindre les opérateurs et les réseaux sociaux à retirer plus rapidement les contenus à caractère haineux, raciste et/ou antisémite du réseau.

Pour parvenir à ses fins, elle envisage, comme le voisin allemand le fait déjà, d’instaurer des sanctions et des règles beaucoup plus dissuasives en infligeant des amendes plus lourdes aux réseaux sociaux qui ne retireraient pas des propos haineux sous 24 heures. Sont également examinées, la fermeture de compte des utilisateurs ayant contribué à la diffusion des contenus inappropriés susmentionnés ainsi que la pratique des « ;enquêtes sous pseudonyme ;». Ces dernières seront menées par des cyberdétectives (ou des cyberespions) sur les espaces de discussions ouverts à tous afin d’identifier plus facilement les auteurs de contenus haineux.

Sur le plan éducatif, ce dispositif comprend aussi la création d’une « ;équipe nationale d’intervention rapide ;» qui pourra être mobilisée rapidement afin d’épauler les acteurs du domaine pédagogique lors de situations à caractère conflictuel. L’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), de son côté, étudiera la possibilité de permettre à un plaignant de qualifier lui-même le mobile raciste ou antisémite de son agression.

Certaines des nouvelles mesures évoquées, les enquêtes sous pseudonyme notamment, devraient être incluses dans le projet de loi sur la justice qui doit être présenté en Conseil des ministres le 18 avril prochain.

Source : France 24

Et vous ?

Quelle analyse faites-vous de l’intervention de M. Edouard Philippe ?
Ces mesures seront-elles suffisantes, à votre avis, pour limiter la diffusion des contenus haineux sur la toile ?

Voir aussi

France : un projet de loi est présenté en Conseil des ministres, afin de redéfinir le cadre applicable aux données personnelles
France : la proposition de loi pour combattre les fake news est d'ores et déjà prête louable initiative ou prémices liberticides ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/03/2018 à 16:30
Moi ce qui me gène c'est l'expression "racisme et antisémitisme ".
On fait une discrimination dans la lutte contre les discriminations.
A croire que l'une devrait ^avoir un traitement particulier.

Et alors je vais demander plus d'attention pour la lutte contre la discrimination au handicap
13  0 
Avatar de JeanBond
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 28/11/2018 à 19:57
Marlène Schiappa, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, a confié à ce propos : « ;Les insultes, le harcèlement, les propos sexistes, racistes, homophobes, antisémites, antimusulmans, haineux, injurieux… doivent être supprimés plus vite des réseaux sociaux ;! Le gouvernement défendra en 2019 une loi en ce sens ;».
Elle a oublié « Grossophobes, Glottophobes, Véganphobes, etc.. »

La dictature socialiste est en marche
13  1 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/03/2018 à 9:00
Citation Envoyé par Buffet_froid Voir le message
En tant que pratiquant hebdomadaire d'antisémitisme depuis mon plus jeune âge (vice-champion junior de Franche-Comté 2012, demi-finaliste de la coupe Goebbels l'année suivante), je n'ai qu'une chose à dire : ce n'est pas parce qu'on cache la réalité qu'elle cesse d'exister. Donc fait taire les racistes ne fera pas disparaître le racisme (d'aucuns taquin ajouterait : "car la nature est raciste", fin de citation).

Ce sont des manips comme le Diner du CRIF qui créent la "haine" et "l'antisémitisme", alors prenez vos responsabilités et traitez le problème à la source, monsieur le 1er larbin ministre.
Ouille ca pique ce que tu dis là. Il manque tout de même un mot dans ton pamphlet : communautarisme. La France est censée être une et indivisible et ne reconnaitre aucune communauté, force est de constater que c'est bien l'inverse qui se passe. C'est pas en se rendant à des réunions de lobbyistes communautaires et en faisant des déclaration et des promesses aussi vides qu'impossible à tenir que le gouvernement français va sortir le pays de la crise.
Mais bon, ca fait passer le temps, ca fait écrire dans les journaux, ca cache le problème n°1: le chômage de masse et les délocalisations.
9  0 
Avatar de bogonbo
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/11/2018 à 21:21
je doute que cela soit la bonne méthode, en voulant supprimer la "haine" d'une façon aussi générale et aussi radicale, il risque de se passer l'inverse.

sérieusement, si on peut plus avoir la haine contre les français, les juifs, les arabes, les chrétiens, les noirs, les blancs, les gros, les maigres, les blanc, les brun, les garçons, les filles, les enfants, les bébé...

pourriez vous me donner un exemple de conversation a avoir pour n'offenser personne ?
si bientôt la seul solution de pouvoir parler librement c'est de se revendiquer humoriste, ou vas ton ? j'ai quitter l’Afrique a cause de la dictature, je suis venu me réfugier en france ai-je fais une erreur ?
Quand Paul Biya a pris le pouvoir, il l'a pris pour de bonne intentions, il voulait lui aussi combattre la haine, apporter la paix...etc. mais on voit le résultat aujourd'hui.

Par pitié faite rien, laisser faire, la haine sa disparaît naturellement. Si les gens sont heureux, alors il n'y a pas de haine, la haine c'est la conséquence d'un autre malheur (famine, pauvreté...)

mais biens la question la plus importante, c'est quoi la haine ? je préfere pour le coup la solution américaine, qui permet a chaque citoyen de s'exprimer librement, les propos que vous considerer comme choquant au USA, ne le sont pas pour eux, et c'est peut les américains qui ont raison, laissons les gens s'exprimer librement.
c'est en voulant censurer que l'on fait de la pub gratuite pour la haine.

mais au final, c'est peut être le but de la manœuvre ? de rendre les européens haineux pour pouvoir faire accepter inacceptable (laisser les migrants crevers a la frontiere)
je sais de quoi je parle, ayant récement pu venir dans votre pays, j'ai vu des choses de la par des italiens que je ne préfère oublier.
10  1 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/05/2019 à 0:09
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Quel commentaire faites-vous de la mesure d’interdiction temporaire ?
Cette mesure me semble inapplicable. Rien n'empêche le condamné de se créer un autre compte en plus de son (ses) compte(s) condamné(s), via un VPN ou autre chose afin de ne pas se faire prendre avec son adresse IP habituelle. La traditionnelle histoire du banni qui revient avec un autre compte, sauf que là le modérateur berné sera la justice française au lieu d'une personne de l'équipe du site, du forum ou du réseau social.
9  0 
Avatar de Buffet_froid
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/03/2018 à 21:10
En tant que pratiquant hebdomadaire d'antisémitisme depuis mon plus jeune âge (vice-champion junior de Franche-Comté 2012, demi-finaliste de la coupe Goebbels l'année suivante), je n'ai qu'une chose à dire : ce n'est pas parce qu'on cache la réalité qu'elle cesse d'exister. Donc fait taire les racistes ne fera pas disparaître le racisme (d'aucuns taquin ajouterait : "car la nature est raciste", fin de citation).

Ce sont des manips comme le Diner du CRIF qui créent la "haine" et "l'antisémitisme", alors prenez vos responsabilités et traitez le problème à la source, monsieur le 1er larbin ministre.
11  3 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/03/2018 à 10:39
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Developpez.net a-t-il l'intention de mettre fin aux contenus racistes et antisémites qui pullulent sur son propre forum ?
Ce ne sont pas des propos raciste.
La modération modère les propos raciste :
Citation Envoyé par Community Management Voir le message
  • Les opinions racistes, antisémites, xénophobes ou autres relevant de la loi Gayssot seront modérées si vous les signalez
Ça c'est raciste par exemple :
Le grand rabbin séfarade d’Israël qualifie les afro-américains de « singes »
9  1 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/06/2019 à 11:06
Ce que vous oubliez tous les deux, c'est qu'il n'est pas question que Facebook file les IP de tous les propos qui semblent haineux ou autres. C'est bien marqué sur demande d'un juge, donc il faudra déjà que potentiellement il y ait eu une plainte, et plainte ou pas, qu'un juge ait statué que le propos était hors-la-loi.

Donc tant que la loi n'est pas changée, cela ne changera strictement rien à ce qui se fait déjà. La seule différence, c'est que certains ne pourront plus forcément cracher leur venin "anonymement" en ligne comme certains le font sur les réseaux sociaux ou même sur des forums (voir même ici pour certains).

Du coup ne paniquez pas, vous pouvez continuer de critiquer le gouvernement, tant que vous ne proposez pas de tuer un tel ou un tel.

Après il y a critiquer et critiquer, vous pouvez critiquer en débattant de façon constructive sur le fond et en disant ce qui ne va pas dans telle ou telle décision de celui-ci, maintenant oui effectivement, si pour vous "critiquer le gouvernement" se résume à insulter truc ou machine et à dire qu'il faudrait tous les pendre parce que c'est tous des escrocs (hein Ryu), vous aurez peut-être du souci à vous faire un jour, mais en soit, on n'y perdra pas grand chose...

On est très loin d'un quelconque problème de délit d'opinion là, faut pas exagérer non plus.
11  3 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/06/2019 à 12:03
Citation Envoyé par yildiz-online Voir le message
Les Lumières, philosophes et autres errants intellectuels n'ont pas besoin de réseaux sociaux, ils s'adressent à un autre public que la masse populaire.
oui le fameux entre-soi des intellectuels, y'a nous et la plèbe. Quel joli concept...

Penses-tu sérieusement que les auteurs qui écrivent, critiquent ou même philosophent, visent une cible ? Sans déconner. C'est publié et le lis qui le voudra. Après, élaborer une critique sur une œuvre c'est autre chose mais en tant qu'œuvre, elle doit rester accessible.
Il ne devrait pas y avoir de livres interdits.

Le problème c'est pas les œuvres c'est le niveau général qui ne fait que dégringoler (purée, qu'est ce que je radote, faudrait peut-être songer à aller consulter ). Les gens qui tiennent des propos aussi extrêmes, tu crois qu'ils en ont à faire des lois ? Si tu appliques ces lois ne serait-ce qu'à minima, tu va arrêter la moitié de la population et après l'étape suivante c'est quoi ? Rééducation par le travail, rééducation par la mort

Dépenser des moyens gigantesques pour le contrôle des mots mais où va-t-on ? Et pour le problème sous-jacent on fait quoi ? Bah, rien !
8  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/03/2018 à 20:47
Mouais... Comme d'hab... De grands discours pour ne rien dire!

Est-ce que quelqu'un à expliquer à Monsieur le Premier Ministre (qui pourrait être traité par certains de "grand dadet" suite à la lecture de sa prise de position) que la Fraaaaaaaance n'est pas maîtresse de ce qui se passe sur le web?

Déjà que la France, pas plus que l'Allemagne et tous les autres pays d'Europe, n'est capable de faire payer des impôts aux géants du web, alors pour faire le flic qui colle de amendes, on est en plein délires... A mais non suis-je c**, c'est juste un travers de politicien: Tout promettre et au final ne rien faire
6  0