Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La police chinoise teste des lunettes connectées capables d'identifier les suspects
En scannant les visages et les plaques d'immatriculation

Le , par Coriolan

189PARTAGES

10  0 
Lorsqu’il s’agit de surveillance de masse, la Chine ne lésine pas sur les moyens. Le pays s’est doté d'un système informatique qui permet d'analyser de vastes quantités de données individuelles. Ces données ont été en partie obtenues en puisant dans les images tournées par les caméras de vidéosurveillance, dont certaines sont équipées de logiciels de reconnaissance faciale. Ainsi, ces données massives recueillies par les autorités sont analysées pour mener des arrestations préventives, notamment dans la région du Xinjiang.


Mais la Chine ne compte pas s’arrêter là puisque le pays a investi en 2017 plus que tout autre pays dans la création de startups d’IA. La taille importante de la population chinoise permettrait aux startups spécialisées dans l’IA de ce pays de bénéficier d’un réservoir de données d’une richesse inégalable et faciliterait dans le même temps leur croissance accélérée.

Ce progrès est bien évidemment mis au service de la sécurité. Selon Reuters, la police chinoise a commencé à tester cette semaine des lunettes connectées capables de scanner le visage d’un conducteur et les plaques d’immatriculation, ces données sont ensuite transmises à une base de données pour identifier les personnes concernées.

Ce scénario digne d’un film de Hollywood est en train de devenir une réalité grâce aux prouesses d’une entreprise chinoise au nom de LLVision, en plus des efforts des autorités pour allier haute technologie et sécurité. En même temps, il ne faut pas oublier que ces outils sont devenus indispensables aux autorités chinoises pour asseoir plus de contrôle social et politique, comme le note David Bandurski.

Si la Chine s’active à développer à grande échelle l’intelligence artificielle, la reconnaissance faciale et les métadonnées, c’est que le pays perçoit dans ces technologies le moyen idéal pour empêcher toute déviation à la ligne imposée par le Parti communiste chinois. Sur Internet, l'appareil de contrôle en Chine est considéré comme plus étendu et plus avancé que dans n'importe quel autre pays du monde. Les autorités gouvernementales ne bloquent pas uniquement le contenu de certains sites, mais elles sont capables de surveiller l'accès à Internet de chaque personne.

L’inauguration de ces nouvelles lunettes connectées a coïncidé ce weekend avec la tenue de la réunion annuelle de l’Assemblée nationale populaire (ANP). Au terme de cette réunion, le parlement chinois a supprimé la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels consécutifs, ce qui permet au président actuel Xi Jinping de se maintenir indéfiniment à la tête du pays.

Avant cette réunion, tout a été programmé pour assurer des conditions de sécurité maximale. Ainsi dans l’entrée de la salle de réunion, des caméras scannent, analysent et comparent les visages selon un système baptisé “Skynet”. Grâce à ce système, le gouvernement dispose d’une base de données nationale listant des individus suspects selon les autorités.

En plus de lunettes connectées, les autorités chinoises ne cachent pas le recours massif à la technologie pour assurer la sécurité et certains responsables chinois en sont fiers même. La “black tech” comme elle est appelée, concerne l’utilisation de robots policiers pour le contrôle des foules, des drones pour la surveillance et des systèmes d’IA pour tout traquer sur Internet. « Le scénario du film de science-fiction ‘Minority Report’ est désormais devenu une partie de la vie quotidienne », a écrit le journal Science and Technology Daily, contrôlé par l’État.

À la réunion de l’ANP, les délégués ont applaudi les nouveaux moyens déployés pour la sécurité et se sont réjouis de voir la technologie chinoise si en avance. « C’est une bonne chose, cela signifie que notre technologie est vraiment en avance dans le monde », déclare Lu Yaping, un délégué de la province de Jiangsu.

Mais lorsqu’il s’agit des risques, personne ne s’inquiète puisque cette technologie est utilisée pour de “nobles causes”, comme a dit le PDG de LLVision. Elle sert à arrêter les fugitifs ou les suspects. « Nous faisons confiance au gouvernement. »

Source : Reuters

Et vous ?

Pensez-vous que les autres pays vont suivre le modèle chinois ?
Ces nouvelles technologies ne vont-elles pas mettre à mal les libertés individuelles ?

Voir aussi :

La Chine est le pays qui a investi le plus de fonds dans la création de startups d'IA en 2017 d'après un rapport de CB Insight
La police chinoise utilise le big data pour des arrestations préventives dans la région du Xinjiang d'après l'association Human Rights Watch

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/03/2018 à 13:16
@RyzenOC
Sauf qu'encore une fois, tu parles de choses que tu vas choisir de faire en tout état de conscience (si tu en est au courant).
Et c'est pas en utilisant 3x ta carte bleu par semaine qu'ils pourront savoir exactement ou et quand tu te trouves.

Perso je n'ai pas de carte bleu, mon portable ne quitte pas mon appartement (et c'est même pas pour ne pas être "tracé", j'en ai juste pas le besoin), mon compte FB est vide de toutes infos "sensibles" (pro uniquement).
Je ne souhaite pas voir mes droits diminués juste parce que d'autres penseraient comme toi ou pire.

C'est un peu comme ceux qui "n'ont rien a cacher". Je trouve ça terrible cette façon de raisonner, et pourtant elle est majoritaire.

Cette mentalité d'acceptation est sûrement ce qui nous fout tous dans la merde petit a petit. Quand tu as des personnes qui dénoncent ce genre de pratiques soit les gens sont ignorants et s'en foutent ou se moquent, soient ils trouvent ça "normal" car on fait déjà de la merde et que donc tout ne peut forcement qu'empirer.
Du coup je pense que ça reste une bonne chose d'essayer de faire comprendre aux gens que ce genre de technologies ne doivent pas être utilisées comme ils font en Chine, le pourquoi et le comment.
6  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 14/03/2018 à 14:16
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message

Tu peut toujours aller manifester dans les rues de paris mais tu sera seul car 99% des gens s'en foute complétement.
Oui mais pourquoi ils s'en foutent ?

Une partie c'est car ils ne sont pas au courant, une autre partie car ils ne comprennent pas de quoi il s'agit, encore une autre car elle ne voit pas les conséquences possibles, etc etc. C'est sûr que tu ne vas pas manifester si tu n'es pas au courant, ou que tu ne sais pas de quoi ça cause.

Des gens au courant, qui ont compris la problématique et ses enjeux, et qui s'en foutent, il y en a (les fameux "je n'ai rien à me reprocher", mais je doute fortement que cela représente 99% des gens.

Et donc on en revient à ce que disaient certains, il faut informer les gens, leur expliquer les tenants et aboutissants, etc etc. Il n'y a que l'instruction qui pourra potentiellement nous sauver du pire.
4  0 
Avatar de surcouf1
Membre actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2018 à 11:02
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

D'accord mais dans la société actuelle, c'est difficile de ce passer de Google.
Ce passer d'Apple c'est extremement simple par contre.

Mais Google c'est un moteur de recherche, c'est une carte du monde, c'est YouTube, c'est Gmail, Android, etc...
C'est difficile de ce passer de tout ça...
il est possible de se passer de Google, mais il faut un peu le vouloir effectivement. Google reste la solution de facilité, et on ne peut exiger de personne qu'il se casse la tête a chercher des alternatives, parce que ca prend du temps, on ne sait pas si ces alternatives sont viables à long terme, et il manque souvent des fonctionnalités comparé à Google. On peut comparer à la nourriture: manger des twix ou des abricots secs (produits par l'agriculteur du coin à certaines moments de l'année seulement) pendant une rando n'a pas le même impact écologique sur la nature et sur son propre corps...

Par exemple je n'ai pas trouvé d'alternative à :
  • Google Maps sur téléphone mobile pour le calcul des trajets en voiture ou la recherche de dentistes dans une commune donnée, donnant accès à adresse, N° de tel cliquable, opinions d'utilisateurs... l'appli est juste très bonne...
  • Gmail avec la gestion des libellés, contacts, calendrier, protocoles imap pour téléphone et thunderbird


Pour le reste je recommande l'annuaire d'alternatives suivant : https://degooglisons-internet.org/
3  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 8:29
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Ce scénario digne d’un film de Hollywood [...]
Mais aussi des romans de SF d'il y a un demi-siècle.

Et on laisse faire...
Hé oui mon bon monsieur, la Chine est un gros partenaire commercial, alors surtout, ne pas perturber le bizness.

Je ne donne pas 50 ans à ce système pour qu'il se répande sur toute la planète. Bon courage les djeuns (moi je serai crevé), et en attendant, continuez à jouer...
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 10:20
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Et on laisse faire...
Qu'est-ce qu'on pourrait dire de toute façon ?
La Chine c'est la Chine, ils font bien ce qu'ils veulent.

De toute façon ce genre de technologie n'est pas propre à la Chine...

La caméra à reconnaissance faciale se perfectionne
"Avec un simple petit sourire, la machine analyse l'ouverture de vos yeux, la position de votre visage, l'endroit où vous regardez", explique Loïc Lecerf, fondateur de Smart Me Up. En quelques secondes, la caméra détermine votre âge, votre sexe, mais aussi vos émotions et vos goûts.
2016 :
Inquiétudes autour de la reconnaissance faciale aux Etats-Unis
Une cinquantaine d’organisations américaines de défense des libertés civiles ont exprimé, mardi 18 octobre, leur « profonde inquiétude » concernant l’usage des technologies de reconnaissance faciale par la police et le FBI. Dans une lettre commune adressée au ministère de la justice, ces organisations, parmi lesquelles la puissante American Civil Liberties Union (ACLU) ou encore Amnesty International USA, demandent des enquêtes sur les pratiques des polices locales qui ont recours à ce type de logiciel.
Chine :
Reconnaissance faciale: l’inquiétant nouveau système de surveillance chinois
La Chine a développé un système de surveillance aussi innovant qu’effrayant. Grâce à la reconnaissance faciale, des caméras reconnaissent les passants. Elle les scrute dans la rue, et peut déterminer leur âge, leur sexe, leur caractéristiques… Elle enregistre ensuite les visages dans ses fichiers pour les reconnaitre. La Chine est à la pointe de cette technologie, qu’elle utilise aussi pour punir les passants qui traversent aux feux rouges.
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Mais aussi des romans de SF d'il y a un demi-siècle.
Ça fait un bail que nous sommes dans un roman de science fiction dystopique.
En fait la réalité fait pire que la fiction.

Il y a des caméras et des micros, dans les téléphones, les TV, les PC portables.
Les multinationales comme Aplle, Google, Facebook possèdent toutes vos informations personnelles.

On en a appris beaucoup grâce à Snowden.
On sait que la surveillance US peut avoir accès à toutes nos informations si elle veut.
3  1 
Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 19:12
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Ce qui nous protège des dérives c'est la loi et c'est tous. Ce qui protège un logiciel c'est pas son DRM mais sa licence. Même chose ici, les lunettes aurons une utilisation bien encadré par la loi au même titre que le la matraque ou le pistolet. En France la loi c'est les citoyens qui choisissent, si ils sont pas content ils n'avait élire un autre président et d'autres députés.
Pour la chine, ben la chine fait ce qu'elle veut on assez de merde à racler chez nous avant d'aller critiquer celle des autres..
Oui enfin les lois c'est bien mignon mais le jour ou t'as un coup d'état (pour ne citer qu'un exemple) et que la technologie en place permet d'avoir un pouvoir presque absolu sur l'ensemble des citoyens, qu'elle empêche les lanceurs d'alerte et les journalistes de lancer la sonnettes d'alarme, etc... ben les lois elles te protègent pas.

Quand on pense aux risques et dérives d'une technologie utilisée de cette façon, on se projette toujours dans les pires scénarios, pas juste quand tout va bien.

Et si on critique la chine, c'est que ça nous concerne aussi. Il va bien falloir décider de si ce genre de techno a sa place ou non chez nous.
2  0 
Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 20:50
Soit tu m'as mal compris, soit tu es a côté de la plaque. Je ne parle pas au niveau des citoyens mais au niveau de l'usage par l'état.

Je ne vois pas en quoi la cryptographie est un moyen de prendre le contrôle de la population, c'est au contraire une sécurité qui ne devrait pas être interdite afin de protéger les lanceurs d'alerte ou encore la vie privée.
Les armes a feu par contre, c'est une absurdité que l'état et les citoyens en aient, mais ça c'est un autre débat.

Dans tous les cas, il faut des garde fou, et une séparation des pouvoirs. Le problème c'est qu'un cumul de certaines technologies de surveillance, justement reliées a d'autres (écoute des citoyens, armes), ça mènera forcement un jour a de gros abus.

Un état qui a toutes les clés en main pour contrôler totalement la population n'aura que faire de lois le jour ou ça tournera mal.
2  0 
Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/03/2018 à 23:12
@RyzenOC Tout comme je peux faire plein de choses qui ne sont pas forcement légales, et dont l'état n'a pas forcement le droit non plus.

Ce n'est pas tant les lunettes en elle même le problème, mais le tracking en général.
Si les lunettes suivent un protocole totalement fiable, qu'il y a des restrictions d'usage, qu'aucune des données des personnes analysées dans la foule ne sont collectées (car du coup toutes les personnes dans le champ visuel vont devoir être analysées) ça peut le faire. Mais je ne crois pas un seul instant qu'il n'y aurait pas de dérives ensuite.
Que ce soit via ces lunettes ou via caméras plus généralement, si on automatise totalement la reconnaissance faciale pour un délire de sécurité, on arrive au moment ou on a la capacité de savoir ou se trouve toute personne à tout moment, et la ça devient grave.
Et c'est ce qui est vivement critiqué, pas la technologie en elle même, mais son usage par des gouvernements.

Utiliser ça de manière personnelle, ça peut déjà mener a de petites dérives (exemple de la pornstar qui a perdu son anonymat), je te laisse imaginer a grande échelle.

Et le coup des logiciels de reconnaissance faciale utilisés par la police, ce n'est pas la même chose du tout, a moins que je ne me trompe.
Ils ont une database de personnes qui ont déjà commis des délits, et vérifient un visage parmi ceux la. Ils ne vérifient pas le visage de tous les citoyens.
Dans le cas des lunettes, on va vérifier les visages de nombreuses personnes qui ont rien a voir, ce qui permet ensuite de garder des informations de localisation ou autre, contre leur grès (ce qui dans le meilleur des cas, même si une loi interdit de garder ces données, sera compliqué a vérifier).
2  0 
Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/03/2018 à 10:53
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
le truc c'est que encore une fois c'est parfaitement légale
Tu as le droit de filmer dans la rue avec ton appareil et au passage de collecter les visages, de leur donner des noms...etc.
T'a plein d'outil pour t'amuser, tu peut utiliser chez toi la lib tensorflow par exemple
Non mais, je connais hein, j'ai bossé plusieurs fois avec tensorflow et je m’intéresse de près au deep learning.
Ce que je veux dire, c'est que ce n'est pas parce que des citoyens peuvent faire quelque chose que cela doit être fait par l'état, ni même légalisé.
Cela est pour l'instant légal (probablement car on ne s'est pas vraiment encore posé la question), mais rien ne dit que ça va le rester quand on voit tous les soucis de vie privé etc que ça pose.
D'autant qu'a la base, tu a le droit de photographier/filmer des foules justement car cela est sensé donner une certaine forme d'anonymat a ceux qui en font partie (sans reconnaissance faciale il serait très compliqué d'identifier les personnes présentes). Mais si on peut facilement récupérer l'identité de chaque personne de la photo, selon moi ça ne vaut plus grand chose...

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Bah écoute Facebook ne s'en prive pas, que pourrais faire le gouvernement de plus que ce que fait Facebook ou google qui savent déjà ou tu est a chaque instant ?
Facebook par son algo de reconnaissance faciale et google principalement par la géolocalisation

L’heure de ce poser des questions sur ces techno est révolue depuis quelques années je pensen puisque l'on baigne déjà à 100% dedans et ces technos sont déjà généralisé à grande échelle par les gafam.
Alors déjà, FB n'ont pas le droit de faire cela en Europe a ce que je sache (reconnaissance faciale), et la différence est que FB tu n'es pas obligé de l'utiliser ou de leur fournir plus d'infos que besoin, et si tu es vraiment un chieur tu peux empêcher tes amis de te prendre en photo etc.
Tous comme les produits des GAFAM, tu as des alternatives. C'est un problème mais il y a au moins un échappatoire.

La surveillance de masse par un gouvernement par contre, il n'y en a pas. Tu vas acheter ton pain et t'es fiché, tu n'as pas le droit de cacher ton visage.
Après il existera probablement des moyens pour essayer de contourner tout ça, comme ce qu'essaye de faire le projet hyperface, mais c'est un peu le jeu du chat et de la souris et je pense qu'a la fin, c'est quand même nous qui prendront cher.

https://siecledigital.fr/2018/01/04/...issance-image/
https://siecledigital.fr/2017/01/05/...sance-faciale/
2  0 
Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/03/2018 à 14:36
Oui, mais android ça n'a rien du tout de la mentalité du libre.
A ce que je sache, on a pas accès aux sources des surcouches logicielles constructeurs etc... Tout est fermé, on ne peut rien modifier.

Ils ont pris une base linux juste pour faire des économies, ça ne décrédibilise pas pour autant linux et le libre en général.

D'ailleurs quelques constructeurs permettent d'installer un vrai linux maintenant, et ça c'est cool.
2  0