La Chine est le pays qui a investi le plus de fonds dans la création de startups d'IA en 2017
D'après un rapport de CB Insight

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Le cabinet CB Insight a récemment publié l’édition 2018 de son rapport annuel « ;Top AI Trends To Watch ;», un rapport qui fait un état des lieux de la situation actuelle de l’industrie de l’intelligence artificielle (IA) et fait la part belle aux entreprises évoluant dans ce milieu. Il permet notamment d’identifier les tendances qui sont directement liées à l’exploitation des technologies de l’IA et détaille celles qui contribuent à remodeler l’économie dans des domaines tels que l’éducation, l’agriculture, la cybersécurité, le commerce, la santé et plus encore.


Dans l’édition 2018 de son rapport « ;Top AI Trends To Watch ;», le cabinet CB Insight attire l’attention sur les progrès réalisés par la Chine dans le domaine de l’intelligence artificielle. La taille importante de la population chinoise permettrait aux startups spécialisées dans l’IA de ce pays de bénéficier d’un réservoir de données d’une richesse inégalable et faciliterait dans le même temps leur croissance accélérée.

Les données fournies par ce rapport suggèrent qu’à l’échelle mondiale, la Chine est le pays qui, en 2017, a alloué le plus de fonds pour le financement des startups spécialisées dans l’IA. Malgré le fait que le volume des transactions effectuées dans ce pays ne représente que 9 % du marché total de l’IA, environ 48 % des startups spécialisées dans l’IA créées en 2017 auraient vu le jour dans l’Empire du Milieu, contre 38 % aux États-Unis.


Les efforts en matière de R&D des entreprises spécialisées dans l’IA qui se reflètent dans les activités de publication ou de demande de brevets seraient également plus importants en Chine comparés à ceux qui ont été observés aux États-Unis. De plus, l’Empire du Milieu aurait un avantage considérable sur tous ses concurrents, notamment les États-Unis, dans certaines disciplines de l’IA.

Ce rapport indique que deux technologies de premier plan, la reconnaissance faciale d’une part et la conception de puces spécialisées en IA d’autre part, sont à la base de la croissance de l’IA en Chine. Les États-Unis conserveraient néanmoins leur avance en ce qui concerne le nombre total de startups spécialisées dans l’IA existantes et les parts du marché global de l’IA.


Rappelons qu’à l’instar de nombreux autres pays dans le monde, la Chine souhaite devenir le leader mondial de cette technologie stratégique et ne cache pas ses ambitions d’hégémonie. À cet effet, Pékin a rendu public depuis juillet 2017 un plan de développement national pour l’émergence de l’IA qui devrait lui permettre d’atteindre plus rapidement ses objectifs. Les États-Unis et ses entreprises ont une longueur d’avance indéniable dans ce domaine, mais Pékin espère bien refaire son retard et, pourquoi pas, dépasser tous ses rivaux en procédant à des ajustements adéquats.

Source : CB Insights

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
La France devrait-elle s’inspirer du modèle chinois ?

Voir aussi

Chine : un robot doté d'IA réussit l'examen de licence en médecine traditionnelle, il devrait être utilisé pour assister les médecins généralistes
Les dépenses en matière d'IA et de systèmes cognitifs vont atteindre les 12,5 milliards de dollars cette année, selon des prévisions de l'DC


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil