Chine : un robot doté d'IA réussit l'examen de licence en médecine traditionnelle
Il devrait être utilisé pour assister les médecins généralistes

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
L’entreprise technologique chinoise iFlytek spécialisée dans l’intelligence artificielle a annoncé que son robot baptisé Xiaoyi (petit docteur en français) a passé avec brio l’examen national de licence en médecine traditionnelle chinoise, une première au niveau mondial. Ce robot a été spécialement conçu pour enregistrer et analyser les informations des patients afin d’établir un diagnostic initial exploitable par le médecin généraliste traitant.


Il faut préciser que l’examen national dont il est question ici permet à toutes les personnes âgées d’au moins 22 ans et qui sont diplômées du département de médecine chinoise d’obtenir le certificat d’aptitude de docteur en médecine chinoise encore appelé licence d’exercice. Cette licence d’exercice ne devrait cependant pas être confondue avec le diplôme de doctorat en médecine qui sanctionne les études de l’enseignement médical occidental.

Le robot appelé Xiaoyi a réussi le test écrit de l’examen national de licence médicale de la Chine en obtenant 456 points sur les 600 qu’il était possible d’avoir. Tout au long de son apprentissage, le robot a dû compiler une cinquantaine d’ouvrages médicaux, un million d’images, deux millions de dossiers médicaux.

« ;Nous allons lancer officiellement le robot en mars 2018. Il n’est pas destiné à remplacer les médecins. Au lieu de cela, il s’agit de promouvoir une meilleure coopération entre les hommes et les machines afin de renforcer l’efficacité ;», a confié Liu Qingfeng, le président d’iFlytek, au média China Daily.

L’entreprise iFlytek projette d’utiliser le potentiel de l’intelligence artificielle pour faire progresser le traitement du cancer et contribuer à la formation des médecins généralistes, dont la Chine a besoin : « ;il y a une grave pénurie de médecins généralistes dans les zones rurales chinoises. Nous espérons que l’IA pourra aider davantage de personnes à accéder à des ressources médicales de qualité ;», a ajouté M. Qingfeng.


Cette annonce s’inscrit dans la nouvelle politique de développement technologique adoptée par l’empire du Milieu qui souhaite devenir le leader mondial de l’intelligence artificielle et affiche désormais ouvertement ses ambitions d’hégémonie. Depuis juillet 2017, le gouvernement chinois a rendu public le plan de développement national qu’il compte mettre en place pour l’émergence de l’intelligence artificielle « ;made in china ;». Ce projet prévoit d’augmenter le poids économique de ce secteur hautement stratégique de 22,15 milliards USD d’ici 2020 à 59,07 milliards de dollars à l’horizon 2025, selon les chiffres officiels fournis par le gouvernement chinois.

Source : China Daily

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Qui devra être tenu pour responsable si une intelligence artificielle fait un mauvais diagnostic induisant un médecin en erreur ?
USA : chaque nouveau robot supprime six emplois et réduit les salaires d'après une étude du bureau national de recherche économique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de chinagirl chinagirl - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 09/12/2017 à 11:27
Ils ne veulent pas remplacer les médecins mais ils font un robot humanoïde. C'est symptomatique (pour rester dans le contexte) d'une pathologie courante de vouloir remplacer l'homme par un "équivalent" synthétique.
Je ne vois pas l'intérêt d'un point de vue médical d'avoir un humanoïde avec un écran sur le torse.
Avatar de plegat plegat - Expert éminent https://www.developpez.com
le 09/12/2017 à 15:10
Citation Envoyé par chinagirl Voir le message
Ils ne veulent pas remplacer les médecins mais ils font un robot humanoïde. C'est symptomatique (pour rester dans le contexte) d'une pathologie courante de vouloir remplacer l'homme par un "équivalent" synthétique.
Il faut voir le double sens de "remplacer"... soit ça signifie "mettre à la place de", et dans ce cas il serait préférable qu'il y ait une forte suprématie de l'IA (ce qui, avec un score de 456/600 ne me semble pas - encore - être le cas... soit ça signifie "compenser le manque", comme ils semblent le dire pour l'accès aux soins dans les campagnes, et ça peut déjà donner une base d'information médicale.

Après, pourquoi toujours vouloir opposer l'homme à la machine? Là où je bosse, on utilise des logiciels à peu près du même niveau de complexité pour du calcul mécanique... et on est loin d'appeler ça de l'intelligence artificielle...

Citation Envoyé par chinagirl Voir le message

Je ne vois pas l'intérêt d'un point de vue médical d'avoir un humanoïde avec un écran sur le torse.
Roh, c'est pas plus choquant que de voir le nombre de personnes "consulter" sur Doctissimo...
Et un écran c'est toujours bien pour te montrer les informations (plans de l'hopital, informations sur le traitement, planning des rendez-vous...)
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 10/12/2017 à 6:11
Citation Envoyé par chinagirl Voir le message
Ils ne veulent pas remplacer les médecins mais ils font un robot humanoïde. C'est symptomatique (pour rester dans le contexte) d'une pathologie courante de vouloir remplacer l'homme par un "équivalent" synthétique.
Je ne vois pas l'intérêt d'un point de vue médical d'avoir un humanoïde avec un écran sur le torse.
Tu marques un point. Mon medecin de campagne il utilise un Iphone pour connaître une maladie. Pourquoi les gens utilisent alexa, Iphone, un ordinateur portable, une calculatrice, le dask bouton d'amazon, car le format est plus pratique.
Quand tu veux lire quelque chose, tu sors la tablette, quand tu veux ajouter un liste de course, tu sors le frigo intelligent, alexa ou le bouton dash.

Essaies d'aller en Angleterre et regardes comment les GP (general practitioner travaillent), on dirait une usine. Ils ont que 15 minutes à t'accorder.
Et même quand c'est urgent, tu dois attendre Lundi pour te faire examiner. Le but c'est d'aller plus vite avec un format plus efficace. Un doigt bien précis sur un écran de taille 17 que de sortir un écran 5 pouces. C'est aussi valable, le choix est au medecin, mais c'est un super utile.

Prends par exemple un centre commerciale, tu préfère sortir ton portable et aller sur le site du centre commercial ou tu préfére aller sur leur écran tactile.

J'ai vu les documentaires sur les hôpitaux et la vie des internes dans les hôpitaux ils se plaignaient de noter les données du patient. Cette étape est important et supra essentielle (vu le cauchemar que j'ai eu aux urgences de Londres). Quand tu vas de service en service on passe les informations pour ne pas perdre le patient. Recommencer le diagnostic de zéro c'est une perte de temps. Surtout il faut traquer le patient. Imagine un robot qui te suit partout qui peut te donner tous les informations médical du monde en fraction de seconde en jouant à "Akinator pour les medecins" afin d'identifier les symptômes plus vite, qui peut prendre les informations à la volée sans que tu ailles á chercher un ordinateur dans tout le bâtiment, qui peut prendre moins de place qu'un ordinateur. Un ordinateur est plus compliqué à bouger, un technicien n'a pas le temps de se déplacer. Je peux déjà imaginer que le robot bouge tout seul après que le medecin ou l'infirmière ait fini son service vers le dépot tout seul. En plus le patient, doit se trimblaller avec un radio, alors qu'il peut simplement utiliser ramener une sort de carte SD ou mieux regarder directement dans le réseau. Imaginer que le medecins veulent etudier la radio en quelque seconde au lieu passer par telle ou telle service.Je vois aussi un moyen d'acélerer la paperasse. Après le medecin reste maître, c'est comme jouer à zelda avec un menu, c'est une version plus digitaliser et plus "portable" d'une encyplopedia + Google Drive + Facebook qui te suit.

A long terme, si on a des medecins moins stressés et surmenés dans les hôpitaux, on a compris quelque chose. Après le robot à la diffêrence d'une tablette, vois le comme un canard en plastique. Peut-être c'est pour rendre le patient ou le medecin plus apte à l'utiliser, quand tu parle dans le vide, cela fait bizarre, quand tu parle à ton canard en plastique cela moins bizarre, un chat on sait c'est vivant. Pourquoi les gens préfèrent utiliser les centre d'appels au lieu du mail ou de la section aide. C'est juste plus rassurant humainement. Ou peut-être qu'on a trop vu Star Wars, qui sait.

N'oublie pas qu'on recrute des infirmière des pays de l'Est car personne veut aller en campagne. Dans beaucoup de pays au milieu de nulle part, les médecins ont du mal à trouver de la main d'oeuvre. En Angleterre, le brexit précipipe le manque de main d'oeuvre dans le NHS. Les docteurs doit être au fait tout le temps, connaiître tous les symptôme peut-être compliqué et peut-eetre le robot va lui donner une meilleur orientation que la mémoire du medecin.
Avatar de Médinoc Médinoc - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 10/12/2017 à 21:06
Le pays de Big Brother et du Great Firewall Of China qui veut devenir leader mondial de l'IA, ça fait peur. Un de ces jours ils auront un filtrage automatique temps réel pratiquement infaillible...
Avatar de martopioche martopioche - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/12/2017 à 12:38
Citation Envoyé par chinagirl Voir le message
Ils ne veulent pas remplacer les médecins mais ils font un robot humanoïde. C'est symptomatique (pour rester dans le contexte) d'une pathologie courante de vouloir remplacer l'homme par un "équivalent" synthétique.
Je ne vois pas l'intérêt d'un point de vue médical d'avoir un humanoïde avec un écran sur le torse.
Pas uniquement, après tout, depuis les débuts de l'informatique, on a chercher à proposer des interfaces qui se rapprochent le plus de l'existant matériel même si pour cela on bride les possibilités de l'outil informatique.
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 11/12/2017 à 23:31
Citation Envoyé par chinagirl Voir le message
Ils ne veulent pas remplacer les médecins mais ils font un robot humanoïde. C'est symptomatique (pour rester dans le contexte) d'une pathologie courante de vouloir remplacer l'homme par un "équivalent" synthétique.
Je ne vois pas l'intérêt d'un point de vue médical d'avoir un humanoïde avec un écran sur le torse.
Aucun intéret du point de vue médical, et dans le tiers monde, cela ne compensera pas l'absence de médicaments

C'est pour ce se faire du pognon en faisant disparaître une profession entière bien sur. Ce qui est un choix risqué, les médecins sont un corps de métier très puissant.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 12/12/2017 à 3:20
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Aucun intéret du point de vue médical, et dans le tiers monde, cela ne compensera pas l'absence de médicaments
Pour du peu que j'ai vu, je suis pas sûr que la technologie est destiné pour le tier-monde. Je suis sûr qu'il doit être content d'avoir un bitcoin à 17 000$, un facebook pour parler avec des villages sans internet, un uber dans le safari, ou mieux le chromebook pour les gens (cela va être dur pour les gens sans internet, doit pas en avoir beaucoup de toute façon) ...
Je pense qu'on peut oublier le tier-monde et la technologie de la silicon valley ou des chinois.

Je n'arrive à comprendre comment tu fais pour ne pas voir l'innovation du temps de travail ici, quand on me rabache que les medecins sont trop surmenés. Enfin, j'ai vu les bouquins de medecines, c'est les livres après la bible et le dictionnaire que je ne veux pas retenir par coeur.
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/12/2017 à 10:29
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Pour du peu que j'ai vu, je suis pas sûr que la technologie est destiné pour le tier-monde. Je suis sûr qu'il doit être content d'avoir un bitcoin à 17 000$, un facebook pour parler avec des villages sans internet, un uber dans le safari, ou mieux le chromebook pour les gens (cela va être dur pour les gens sans internet, doit pas en avoir beaucoup de toute façon) ...
Je pense qu'on peut oublier le tier-monde et la technologie de la silicon valley ou des chinois.

Je n'arrive à comprendre comment tu fais pour ne pas voir l'innovation du temps de travail ici, quand on me rabache que les medecins sont trop surmenés. Enfin, j'ai vu les bouquins de medecines, c'est les livres après la bible et le dictionnaire que je ne veux pas retenir par coeur.
Quelle innovation ? la caste des médecin est une caste jalouse de ses privilèges qui a institué un numerus clausus, et se plaint ensuite d'être surmenée.

Et qui en plus forme des médecins généralistes en 9 ans, des types même plus capables de réduire une fracture ou de faire une anesthésie trachéale vu que tout est délégué aux hôpitaux locaux. Des practiciens qui serait bien en peine si on les comparait avec leur ancêtres du XIXème siècle, ou même des médecins aux armées, surtout bon à faire de la bobologie.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/12/2017 à 1:35
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Quelle innovation ? la caste des médecin est une caste jalouse de ses privilèges qui a institué un numerus clausus, et se plaint ensuite d'être surmenée.

Et qui en plus forme des médecins généralistes en 9 ans, des types même plus capables de réduire une fracture ou de faire une anesthésie trachéale vu que tout est délégué aux hôpitaux locaux. Des practiciens qui serait bien en peine si on les comparait avec leur ancêtres du XIXème siècle, ou même des médecins aux armées, surtout bon à faire de la bobologie.
Hum ouais, peut-être innovation était pas le bon mot. Je dirais plûtot disruption dans ce cas là. Medecin est peu le métier le plus éprouvant que je connais, pas forcément dans tous les domaines de medecine. La santé ne doit pas être tronqué, peu importe l'explication. Pour avoir vu le prix de la santé et la gestion hors de France, je me pose même plus la question. On devrait jamais jouer avec la vie des gens.

Qu'il y a un système de caste, c'est un peu un mauvais calcul dans le temps. Si on réduit le temps de travail et la spécialisation, comme en informatique, cela peut devenir une tâche ouvrière donc plus accessible à la formation et plus accessible pour les gens. Donc le système de caste peut-être réduit. Les dentistes des autres pays sont obligés de faire de la publicité pour avoir des patients par exemple car personne ne peut se payer un dentiste.

Le but ce n'est pas de remplacer les medecins, c'est de rendre plus productif avec une autre façon de travailler. Le caste vient du fait que tu dois en permanence retenir le plus d'information en temps réel pour faire un diagnostic. Si tu vas en Angleterre, certains tâche qui sont pratiquer par des specialistes sont exécuter par des infirmière specialisés (et je suis décu de la qualité du service), tu as évoqué 9 ans de formations alors qu'une infirmière c'est moins. Au point de vue de médical comme la radiologie, la recherche dans le cancer, Dr House. C'est de rendre efficace le diagnostic avec l'aide d'un outils.

Ton argument est très bizarre, comme dire un physicien que la calculatrice n'est pas une innovation. La calatrice ne remplace pas le cerveau, il l'aide diminuer son temps de recherche. Le robot ici est une secretaire. Comment tu vas expliquer aux contribuable que tu vas une payer un personne à part entière pour chercher pendant des heures un disagnostics alors que le robot peut l'aider diagnostiquer un patient plus vite (le choix reste toujours au medecins). Ce système de caste n'est pas parfait, mais va dans les autres pays et la santé à bas prix plus jamais. Ce robot ne remplace pas les infirmière, ne remplace aucun medecin car il est incapable de diagnostiquer tout seul, il ne fait que de remplacer certains ordinateurs, livres de références des maladies. C'est un peu le combat du développeur avec un IDE ou sans.

Imagine toi que tu chercher un problème sur Stack Overflow où il te faut 3 min - 2 heures à et si tu pose la question, je ne sais pas Alexa par exemple et te donne la réponse en 4 minutes.
Si tu as fait des études longues ou même courte, te rappelles-tu toujours de ce que tu as appris au Lycée, en étude supêrieur. Je le vois comme un pense bête qui bouge et avec un format simple.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 13/12/2017 à 9:26
C'est plus compliqué que cela. Certaines spécialités de diagnostic, en particulier en radiologie, sont clairement menacées par l'IA. Quand le taux de détection d'un cancer du poumon sur radio est inférieur à 70% par des gens qui ont fait 9 ans d'étude, et dépasse les 97% par une IA(étude de 2016, par une boite privée(pas la mienne, je précise), dans des hôpitaux français), fatalement, le spécialiste, il se sent menacé. Et il fait tout pour que ça ne se sache pas. Les maladies de l'œil, aussi, aujourd'hui, sont mieux détectées par des IA que par des ophtalmologistes. Vous photographiez votre œil avec votre smartphone, et 15 secondes plus tard, le diagnostic est là, plus précis que ce que ne pourrait faire un humain. Ca tourne déjà. Ce n'est plus de l'expérimentation. C'est déjà prêt à être déployé. Ca n'attend plus que de passer à travers le barrage des corporatismes.

Le médecin possède grâce à son savoir un pouvoir énorme, dont il use, et parfois abuse. Et il défendra sa position jusqu'au bout. Il a trop à perdre en termes de prestige et de pouvoir pour laisser ce genre d'outils s'installer. C'est pour ça que les endroits ou il n'y a pas de médecine du tout(les pires trous du culs de la terre, en d'autres termes) seront les premiers équipés. Des bleds paumés du tiers monde seront les premiers à bénéficier de ces techniques de diagnostic avancés. Pendant que dans les pays riches, on continuera à souffrir de diagnostics bas de gamme. Pour préserver le pouvoir de la caste.

Le défi il n'est plus technique. La technique existe déjà, et a déjà fait ses preuves, et depuis des années dans certains domaines, et d'autres arrivent en grande quantité chaque année. Le défi, il est managérial.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil