AMD lance son offensive dans l'embarqué avec ses nouveaux CPU embarqués EPYC et Ryzen
Des puces spécialisées ciblant des marchés bien spécifiques

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
AMD vient d’ajouter à son catalogue de processeurs basés sur l’architecture x86 Zen deux nouvelles familles de puces à vocation professionnelle : la famille de processeurs embarqués EPYC 3000 et la famille de processeurs embarqués Ryzen V1000. L’entreprise technologique américaine a présenté ses nouveaux produits lors d’une conférence de presse qui s’est récemment tenue à Londres.


Ce sont des SoC qui intègrent sur le même package unité de calcul, unité de gestion réseau, chipset et pour certains modèles circuit graphique. L’entreprise a notamment insisté sur le volet sécurité en détaillant les différents protocoles implémentés au sein de ses nouveaux SoC (chiffrement sécurisé de la mémoire, mécanismes de sécurisation de mémoire virtuelle et coprocesseur de chiffrement des données notamment). Ces technologies sont censées garantir une meilleure protection des données lors de leurs manipulations.

Les nouveaux SoC de la firme de Sunnyvale devraient équiper des dispositifs spécialisés du monde de l’embarqué : appareils militaires, machines industrielles, distributeurs automatiques, solutions d’affichage numérique, caisses enregistreuses, machines de casinos ou d’hôpitaux, etc. Ils ne devraient à priori pas être intégrés dans des machines grand public ou dans des solutions pour datacenters.


Il faut souligner que les acteurs du marché de l’embarqué privilégient en général la stabilité et la robustesse dans le choix de leurs configurations plutôt que l’évolution systématique vers les offres les plus récentes ou les fonctionnalités tendance.

La série EPYC 3000 est la version haut de gamme de l’offre embarquée d’AMD. Cette famille cible le marché des applications de virtualisation des fonctions réseau (NFV) et des systèmes de stockage de données locales. Elle prend notamment en charge les technologies SDN (Software Defined Network). Elle est composée de huit processeurs distincts qui disposent de 4, 8, 12 ou 16 cœurs physiques avec une TDP comprise entre 30 et 100 W en fonction des spécifications de la puce considérée et jusqu’à 32 Mo de mémoire cache L3.


Certains modèles de la série EPYC 3000 sont compatibles avec la technologie Hyperthreading, tandis que d’autres fonctionnent exclusivement en mode monothread. Ces SoC peuvent prendre en charge jusqu’à 64 lignes PCIe Gen 3 et jusqu’à 16 périphériques SATA, atteindre une fréquence Boost de 3,1 GHz et gérer jusqu’à 1 TB sur 4 canaux mémoires DDR4 indépendants ou jusqu’à 8 réseaux 10 Gigabit Ethernet.

La firme de Sunnyvale a comparé ses diverses références d’EPYC 3000 à des puces Intel Xeon. Cette approche suggère que les nouvelles puces de la série EPYC 3000 disposent de plus de lignes PCIe, de mémoires cache, de cœurs, de ports Ethernet 10 Go et de mémoires vives pour un coût similaire ou inférieur à celui de leurs équivalents chez Intel (des Xeon de la génération SkyLake). Ils offriraient jusqu’à 50 % de performance brute en plus que certains CPU Intel Xeon de la génération Broadwell et seraient jusqu’à 2,7 fois plus efficients (performance par dollar) que ces derniers.


La famille de processeurs embarqués Ryzen V1000, quant à elle, se décline en quatre modèles. Elle s’appuie sur une architecture hybride la rapprochant davantage d’un APU de la génération Raven Ridge optimisé pour la basse consommation avec sa puce Zen et son circuit graphique Vega intégré. Les références proposées par AMD possèdent jusqu'à 4 cœurs physiques et 8 threads associés à un GPU Vega qui dispose au maximum de 11 unités de calcul (CU).



Ils peuvent fonctionner sur une interface mémoire DDR4 à double canal, gèrent jusqu’à 16 lignes PCIe et leur TDP est comprise entre 12 et 54 W. Trois des quatre modèles proposés par AMD peuvent prendre en charge jusqu’à deux ports Ethernet 10 GB, mais tous sont capables de piloter jusqu’à 4 écrans 4K en parallèle, incluant la prise en charge des codecs H.265 et VP9.

Des acteurs importants du marché des cartes et modules comme Advantech, Axiomtek, Congatec, Seco, Kontron, Aewin ou Medwell ont d’ores et déjà annoncé l’arrivée de produits conçus autour de ces nouveaux processeurs.


Source : Extreme Tech, Forbes

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

AMD présente AMD Embedded Radeon E9170, son premier GPU au format MCM basé sur Polaris avec de hautes performances pour un multiaffichage en 4K
Une startup française envisage d'utiliser des machines équipées de CPU AMD Ryzen Pro comme système de chauffage à usage professionnel ou domestique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil