Une startup française envisage d'utiliser des machines équipées de CPU AMD Ryzen Pro
Comme système de chauffage à usage professionnel ou domestique

Le , par Christian Olivier, Rédacteur/Modérateur
Qarnot Computing est une startup technologique française qui veut remplacer les systèmes de chauffage classiques par des ordinateurs. Pour ce faire, elle a mis en place un système à forte inertie baptisé Q.rad qui permet de récupérer la chaleur dégagée par les composants d’un ordinateur fonctionnel, le processeur notamment. Cette chaleur est ensuite réutilisée pour assurer le chauffage des bâtiments. Les machines installées par la startup française sont utilisées à distance par des entreprises et des centres de recherche qui ont besoin de puissance de calcul en échange d’une commission.

De l’avis de leur constructeur, les Q.rad peuvent se substituer aux data centers classiques. Les Q.rad sont disséminées au sein de bâtiments publics ou privés et utilisés par ces derniers comme en lieu et place des radiateurs traditionnels. Ce dispositif de chauffage n’inclut aucune partie mobile et a l’avantage d’affranchir son utilisateur de ses factures d’électricité pour ses besoins réguliers en matière de chauffage. En effet, les revenus du service de Cloud computing proposé par Qarnot permettent de rembourser l’électricité consommée par les radiateurs à leurs hôtes. C’est, d’ailleurs, pour cette raison que chaque Q.rad enregistre sa consommation énergétique (kWh). Les nœuds de calcul des Q.rads sont « stateless », aucun dispositif de stockage n’étant présent.

Au courant du mois de juillet 2017, l’entreprise technologique américaine AMD a annoncé la sortie prochaine de ses processeurs Ryzen Pro qui exploitent l’architecture Zen et la technologie de gravure en 14 nm. Ces processeurs dérivant de l’offre Ryzen grand public d’AMD bénéficient de fonctionnalités supplémentaires liées à la sécurité : la technologie AMD Secure, le chiffrement de la mémoire, le support de fTPM (TPM 2.0) pour le chiffrement ainsi que la validation matérielle d’une machine. Ils sont censés concurrencer la gamme de CPU vPro d’Intel. Le tableau suivant présente quelques références annoncées. À l’instar de ses CPU EPYC, AMD offre avec ses processeurs Ryzen Pro un chiffrement en temps réel de la mémoire (TSME) qui est également exploitée pendant les opérations de virtualisation.


Un mois plus tard, le 29 août, une équipe de l’entreprise française Qarnot Computing invitée par des responsables du fabricant de CPU Ryzen s’est rendue à New York pour le lancement des processeurs Ryzen Pro. Il semble en effet que la startup française a choisi d’équiper son parc matériel de Q.rap avec des CPU Ryzen Pro d’AMD pour de nouveaux projets. Il faut signaler que l’absence de circuit graphique intégré sur les processeurs Ryzen d’AMD ne constitue pas un handicap pour les machines-radiateurs de Qarnot étant donné qu’elles ne sont pas destinées à être connectées sur des écrans externes. De plus, les technologies de sécurité intégrées à ces processeurs et le nombre important de cores/threads qu’ils offrent ont fait pencher la balance du côté d’AMD semble-t-il. La startup travaillerait actuellement sur de nouveaux produits (chaudières pour eau chaude domestique, solutions de chauffage de piscine...) et envisage d’exploiter des Q.rad équipées de CPU Ryzen Pro et de GPU d’AMD. Ces nouveaux Q.rad devraient être testés dans les habitations et les entreprises de la ville de Bordeaux à partir de l'année prochaine.


D’après les informations fournies par l’entreprise, un Q.rad serait en mesure de chauffer une surface maximale de 30 m2 au sein d’un bâtiment répondant aux normes modernes d’isolation. La chaleur dégagée par le Q.rad peut être régulée par son utilisateur manuellement ou via une application mobile. Elle précise aussi que ses capacités de calcul sont impactées par le rythme des saisons. Pour le moment, Qarnot traite principalement avec des promoteurs, des bailleurs et des entreprises de construction. Ses machines peuvent s’intégrer dans tous types de bâtiments, qu’ils soient neufs ou en rénovation, du moment qu’ils disposent d'un moyen de connexion à Internet ou qu’il est possible d'en installer un.

Les responsables de Qarnot Computing estiment que tous les bâtiments modernes de ce siècle devraient être équipés d’« intelligence courante ». Ils sont persuadés que l’infrastructure d’un bâtiment devra tôt ou tard tenir compte, dès la conception, du digital : « la diversification des modèles d’infrastructure est clé pour une transition vers une économie numérique durable ».


Source : Blog Qarnot, Qarnot

Et vous ?

Qu'en pensez-vous de l'initiative de cette entreprise française et de ses Q.rad ?
Quels pourraient être l'intérêt ou les inconvénients de cette solution informatique d'un point de vue technique et écologique ?

Voir aussi

AMD lance son processeur x86 Ryzen ThreadRipper 1900X : 8 coeurs/16 threads à 3,8 GHz et 64 lignes PCIe
AMD vise le marché des centres informatiques avec EPYC, une gamme de processeurs jusqu'à trente-deux cœurs mettant l'accent sur la mémoire


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Mimoza Mimoza - Membre actif https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 11:02
Et en été ils font comment ?
Avatar de Tartare2240 Tartare2240 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 11:08
Les intérêts ? Économique et écologiques. Superbe idée d'utiliser le surplus de chaleur pour le chauffage d'habitations.

Les inconvénients ? Il faut que le débit de la zone où sont les serveurs soit suffisants. Je sais pas comment ils vont se débrouiller pour la maintenance aussi, vu que leurs serveurs seraient plus disséminés vans les bâtiments à chauffer, ou alors ils vont devoir prévoir pour raccorder les chauffages à distance... Bref, des belles contraintes techniques pour un beau projet. A suivre !
Avatar de jvallois jvallois - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 13:22
Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
Et en été ils font comment ?
Elle précise aussi que ses capacités de calcul sont impactées par le rythme des saisons.
Avatar de chrtophe chrtophe - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 13:42
Et en été ils font comment ?
Ben ça peut servir pour l'eau chaude.

Facebook a un gros datacenter en Suède qui ne consomme 10% de l’énergie utilisé pour le refroidissement. L'énergie est propre, en provenance de barrage hydro-électriques.

Dans le 15è à Paris, un bailleur de logements sociaux est chauffé par un datacenter de Free : gain de 80% sur le chauffage et 50% sur l’eau chaude.

Il y des projets concrets déjà existants, c'est à la mode.

Cette startup a de l'avenir.
Avatar de heid heid - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 14:11
Après "j'ai pas de débit car la télé est allumée", préparez vous pour "j'ai pas de débit car le chauffage est allumé".
Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 15:11
Citation Envoyé par Tartare2240 Voir le message
Les intérêts ? [...] écologiques.
Sérieux? Construire des ordinateurs et des répétiteurs, c'est écologique pour toi?
Avatar de frfancha frfancha - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 16:59
Citation Envoyé par Freem Voir le message
Sérieux? Construire des ordinateurs et des répétiteurs, c'est écologique pour toi?
Sauf qu'on ne les construit pas pour ça! Ils auraient été construits de toute façon! Ce qui est écologique c'est d'éviter de dépenser de l'énergie pour les refroidir.
Avatar de Namica Namica - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 17:27
lol, ma chaudière va miner des bitcoins.
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 20:51
Aller, rajoutons le chauffage à la liste des choses connectées à Internet sans être réellement sécurisé.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 21:00
C'est bien... et le jour où l'offre dépassera la demande ?

Où on aura plus d'ordinateurs pour se chauffer que de besoin de calculs ?
Offres d'emploi IT
Développeur Java à Nice (H/F)
SMILE - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice (06000)
Ingénieur/Chef de projet analyste produit H/F
GPConseil - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Business Analyst M/F
Michael Page - Nord Pas-de-Calais - Lillers (62190)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil