Un ancien conseiller de Facebook estime que la société favorise la désinformation
En raison de son modèle économique qui s'appuie sur la publicité

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Facebook continue d’être la cible de critiques de plus en plus vives ; après qu’un ancien employé de la société a informé que le réseau social a toujours privilégié la collecte des données sans les protéger. Un ancien directeur de Facebook a une nouvelle fois pris la parole pour dénoncer les pratiques de la société qu’il accuse d’avoir facilité l’interférence avec les élections.


Dipayan Ghosh, un ancien conseiller de Facebook en matière de confidentialité et de politique publique, estime aujourd’hui que la désinformation exploitée pour interférer avec les élections présidentielles aux États-Unis et le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne est fortement liée à la nature du réseau social en tant que plateforme de publicité.

« La désinformation politique connait du succès parce qu’elle suit une logique structurelle, tire profit des produits et perfectionne les stratégies sur le marché de la publicité numérique », ont écrit Ghosh et son coauteur dans un document publié par la fondation New America.

Ghosh a quitté Facebook en 2017, après que des questions troublantes ont commencé à être soulevées sur la relation entre le réseau social et la vague de désinformation. Il a également servi en tant que conseiller en technologie de la Maison-Blanche pour le compte de l’administration Obama. Dans son rapport, il argue avec Scott que les tentatives d’ajustements opérées sur la plateforme sont destinées à échouer tant que le modèle économique de Facebook continue à s'appuyer sur la publicité et l’usage intensif d’algorithmes.

« Le problème central de la désinformation qui rend corrompue la culture de politique américaine n’est lié aux espions russes ou une plateforme de média social particulière, » écrit-il. « Le problème central est que l’industrie entière est bâtie pour exploiter une technologie sophistiquée afin d’attirer l’attention des utilisateurs et vendre la publicité. »

« Il y a un alignement des intérêts entre les annonceurs et les plateformes. Et les opérateurs de la désinformation sont impossibles à distinguer par rapport à tout autre annonceur. Toute politique viable doit commencer par ici. »

Le rapport apporte un nombre de recommandations, y compris de nouvelles régulations conçues pour renforcer la confidentialité, surtout quand il s’agit de profilage démographique pour des raisons politiques. Mais la solution la plus simple selon ces deux auteurs serait de basculer le fil d’actualité à l'ordre chronologique, un mode réclamé aussi par de nombreux utilisateurs du réseau social.

Malgré ces recommandations, Ghosh n’est pas allé aussi loin à l’encontre de son ancien employeur, comme l’ont fait Sean Parker et Chamath Palihapitiya qui ont clamé que les réseaux sociaux ont en général un impact négatif sur la société.

Source : The Guardian

Et vous ?

Pensez-vous que le fait d'afficher les publications par ordre chronologique sur le fil d'actualité de Facebook va limiter l'impact de la désinformation ?

Voir aussi :

Un professeur de l'université de New York appelle à démanteler les géants de la tech, les GAFA sont-ils devenus beaucoup trop puissants ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de headmax headmax - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 04/02/2018 à 0:11
La cousine du père d'un ami, qui elle même à sa nièce qui est avec la sœur d'un gars qui a travaillé pour une entreprise de livraison qui livrait chez Facebook des pizzas, aurait apprit par un gars du services de nettoyage qui lui même l’aurais apprit par son chef, qui lui connait une secrétaire appelée Marion qui est marié et sort avec un gars du service après vente lui même marié aurait apprit lors d'un after work par un collègue du service marketing après quelques bières dans le nez et une partie de ...

to be continued ...
Avatar de DelphiManiac DelphiManiac - Membre émérite https://www.developpez.com
le 04/02/2018 à 3:43
Citation Envoyé par headmax Voir le message
La cousine du père d'un ami, qui elle même à sa nièce qui est avec la sœur d'un gars qui a travaillé pour une entreprise de livraison qui livrait chez Facebook des pizzas, aurait apprit par un gars du services de nettoyage qui lui même l’aurais apprit par son chef, qui lui connait une secrétaire appelée Marion qui est marié et sort avec un gars du service après vente lui même marié aurait apprit lors d'un after work par un collègue du service marketing après quelques bières dans le nez et une partie de ...

to be continued ...
Le clampin lambda essaye de faire de l'esprit, malheureusement tout le monde n'a pas le talent nécessaire.
Avatar de Namica Namica - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 04/02/2018 à 5:00
Et bien, moi, je connais la cousine du frère du cousin du vélo de Jules dont un des amis à un ami qui est en contact avec un djihadiste.
Et alors, vous savez quoi ? Ben je ne suis pas sur Facebook, et je n'ai pas de problèmes.
Que ce soit avec Google, Bing, Likedin, Facebook ou tout autre moteur de recherche, une recherche sur mes nom & prénom ne donne rien de pertinent (j'en suis très fier) b
jh |.
Par contre, ma concierge, purée, qu'est-ce que j'en apprends sur sa vie depuis que sa fille lui a offert une tablette...

Alors, les pub's de Facebook (ou autres), c'est le mal. Il faut s'en protéger.
Y-a-t-il un seul annonceur publicitaire qui soit vraiment loyal envers les internautes, malgré nos lois & directives européennes ?
J'en doute.

Et vous ?
Avatar de Madmac Madmac - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 05/02/2018 à 0:23
Je ne crois pas que la publicité sur un site soit un indication de désinformation. Quand c'est clairement indiqué comme tel. Le Shadow banning par contre est une source de désinformation.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 05/02/2018 à 19:05
que dire de google
Contacter le responsable de la rubrique Accueil