Microsoft annonce un partenariat axé autour du machine learning et de l'IA
Pour cartographier le système immunitaire et prodiguer de meilleurs soins

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Le géant technologique Microsoft a récemment fait part du nouveau partenariat qu’il a établi avec Adaptive Biotechnologies, une entreprise américaine spécialisée en biotechnologie qui est basée à Seattle. Les deux entreprises ont décidé de combiner les avancées les plus récentes réalisées dans les domaines de l’intelligence artificielle (IA), de l’apprentissage automatique et de la biotechnologie afin d’atteindre le but commun qu’elles poursuivent.

Microsoft et Adaptive Biotechnologies souhaitent créer une technologie pratique qui permettrait de décoder les signaux du système immunitaire de l’être humain et d’identifier avec précision la nature et la répartition de ses différents éléments constitutifs (une cartographie du système immunitaire en somme).


« Ensemble, nous avons un objectif simple à énoncer, mais aussi incroyablement ambitieux : créer un test sanguin universel qui analyse le système immunitaire d’un individu pour détecter une grande variété de maladies, incluant les infections, les cancers et les maladies auto-immunes au stade le plus précoce, lorsqu’elles peuvent encore être efficacement diagnostiquées et traitées », a expliqué Microsoft dans un article de blog.

La firme de Redmond a, d’ailleurs, précisé que ses meilleurs chercheurs travaillent actuellement en étroite collaboration avec les scientifiques d’Adaptive Biotechnologies pour effectuer une analyse profonde du système immunitaire de l’Homme. Il est notamment question d’associer la technologie de séquençage innovante d’Adaptive avec les capacités à grande échelle offertes par l’apprentissage automatique et le cloud computing de Microsoft.

Chad Robins, PDG et cofondateur d’Adaptive, décrit ce test comme une « radiographie du système immunitaire ». Cette technologie permettrait d’élargir et d’approfondir le champ de connaissances des cliniciens et des chercheurs notamment en ce qui concerne les relations entre les différents états pathologiques et, éventuellement, de mener à une meilleure compréhension de la santé humaine en général. Ça ouvrirait de nouvelles perspectives pour la médecine prédictive, car les antécédents immunologiques d’une personne peuvent influencer sa réponse face aux nouveaux pathogènes et traitements d’une manière qui n’a encore jamais été explorée.

Microsoft et Adaptive ont reconnu que l’objet de leur travail « représente un immense défi », mais les deux sociétés sont persuadées que la technologie qu’ils souhaitent mettre au point pourrait avoir un impact énorme sur les soins de santé. Chad Robins estime, d’ailleurs, que l’impact sur la santé humaine d’un tel test sanguin universel capable de déterminer le degré d’exposition d’une personne à une maladie et la réponse de son système immunitaire serait tout simplement « transformationnel ».

Ce projet fait partie de l’initiative Healthcare NExT de Microsoft, lancée l’année dernière. Ce projet vise l’optimisation des capacités de l’intelligence artificielle et du cloud computing afin d’accélérer l’innovation dans le secteur des soins de santé. L’éditeur de Windows devrait communiquer plus de détails sur les résultats du partenariat lors de la prochaine conférence JP Morgan Healthcare qui se tiendra à San Francisco, plus tard ce mois-ci.

Source : Blog Microsoft

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Watson, l'Intelligence artificielle d'IBM découvre chez une patiente une leucémie rare qui n'avait pas pu être détectée par les médecins
Chine : un ancien spécialiste de l'IA chez Baidu et Google travaille avec Foxconn pour introduire l'IA dans l'industrie manufacturière
Qui devra être tenu pour responsable si une intelligence artificielle fait un mauvais diagnostic induisant un médecin en erreur ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Felykanku Felykanku - Membre habitué https://www.developpez.com
le 09/01/2018 à 16:00
C'est bien et bon que Microsoft amorse de telle initiative combien louable ! Mais aussi, elle doit par respect de la vie humaine penser aux multiples problèmes que cela pourra engendre à la longue . . .
Moi je pense que si l' IA pouvait arriver à stoper le VIH à travers de decouverte dans ce genre de domaine, ça serait déjà une avancée historique que de traiter de cas qui ont déjà presque des reponse ( liens entre pathologie ).

Les insuffisances cardiaques et cerebrale sans oublier celles aussi renales et le probleme de cancer sont des vraies difficultés .
Avatar de LapinGarou LapinGarou - Membre averti https://www.developpez.com
le 09/01/2018 à 17:19
à stoper le VIH
Il y a déjà des solutions avec des outils (la start-up israélienne Circ MedTech) pour faciliter la circoncision ce qui réduit la transmission de 60%, donc certes moins bien que les condoms quand on les explose pas, mais c'est déjà ça de gagné.

C'est sûr que ça ne va pas servir à diagnostiquer des grippes...

A mon avis Microsoft vise en priorité les cancers et les maladies rares qui... comme leur nom l'indique sont rares, donc peu de patients à étudier, les découvertes pour trouver un remède y sont donc plus lentes.
Avatar de Nerhxx Nerhxx - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/01/2018 à 12:38
L'attention est louable certe, mais avez-vous pensez à ceux-ci "l'initiative vient de Microsoft, mais elle aurait pu venir d'un autre GAFA" et oui le privé entre dans nos vie de plus en plus à niveau jamais atteint alors imaginons un instant que les compagnie d'assurance santé utilise cette IA pour vous diagnostiquer avant votre contrat. Eh bien j’espère pour vous que vous n'aurez aucun antécédents familiale. Par exemple une prédisposition génétique à l’infarctus ou alors au cancer etc...
Que se passera-t-il ?
N'oublions pas que la route de l'enfer est pavée de bonnes attentions.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil