Les premiers PC ARM tournant sous Windows 10 officialisés chez Asus et HP
émulation x86, Snapdragon 835, 20 heures d'autonomie, Gigabit LTE

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
L’entreprise technologique Qualcomm a profité de la conférence Snapdragon Tech Summit qu’elle organisait cette semaine à Hawaï, pour effectuer plusieurs annonces intéressantes. Elle a notamment fait le point sur les différents partenariats qu’elle a noués récemment avec des acteurs importants de l’industrie technologique comme Microsoft ou AMD et donné des précisions sur les technologies ou les produits d’avant-garde qu’elle compte mettre sur le marché dans les prochains mois (Snapdragon 845 et 5G, par exemple).

Il faut rappeler que le partenariat établi entre Qualcomm et Microsoft devrait permettre de créer et de commercialiser rapidement des ordinateurs basés sur la technologie ARM et qui tournent sous le système d’exploitation le plus récent de l’éditeur de Windows. Cet évènement a notamment permis de confirmer l’arrivée imminente sur le marché des premières machines au format tablette 2-en-1 chez HP et ordinateur portable convertible chez Asus. Les autres constructeurs (OEM) comme Lenovo devraient annoncer leurs produits à partir du début du prochain trimestre, probablement lors du CES 2018.

ASUS a présenté son NovaGo, un laptop convertible de 13,3 pouces. Côté connectivité, on retrouve deux ports USB 3.1 Type-A, un lecteur de carte microSD, une sortie HDMI, du Wi-Fi 2x2 MU-MIMO. Il devrait peser 1,39 kg et coûter entre 599 et 799 USD. HP a de son côté présenté son HP Envy x2, une tablette 2-en-1 de 12,3 pouces avec une définition de 1080p qui devrait être commercialisée à partir du trimestre prochain. La machine de HP disposera d’un port USB Type-C, d’une prise jack combo et d’un lecteur de cartes microSD. Ces deux appareils embarqueront un modem Gigabit X16 (eSIM ou Nano SIM), 4 à 8 Go de mémoire vive, 64 à 256 Go de mémoire de stockage et leur système de dissipation thermique sera entièrement passif.
(HP Envy x2 sur l'image ci-dessous)

L'autonomie annoncée pour ces appareils est d’au minimum 20 heures en lecture vidéo, et jusqu’à 30 jours en mode « Modern Standby » de Windows 10. Windows 10 S devrait être l’OS de Microsoft livré par défaut, mais il sera possible de migrer vers Windows 10 Pro pour être moins dépendant de Microsoft Store. Asus a annoncé qu'il offrira la mise à niveau gratuite de 10 S vers Pro jusqu'en septembre 2018.

Les machines annoncées ont la particularité d’être équipées d’un SoC Snapdragon 835 gravé en 10 nm en lieu et place des traditionnels CPU Core i d’Intel. Il s’agit d’une puce ARM 64 bits basée sur l’architecture big LITTLE. Cette puce est constituée de 8 cœurs physiques Kryo (4 cœurs hautes performances cadencés jusqu’à 2,45 GHz + 4 cœurs basse consommation cadencés jusqu’à 1,9 Ghz). Elle intègre un circuit graphique (GPU) Adreno 540 ainsi qu’un modem Snapdragon X16 offrant un débit maximal de 1 Gb/s (gigabits par seconde) en réception et de 150 Mb/s en émission.

Le Snapdragon 835 sera le premier processeur ARM exploité pour le programme « Always connected PC » de Microsoft, dont l'objectif est de commercialiser des machines toujours plus fines disposant d’un modem 4G et une d’autonomie accrue. Les applications Windows universelles seront directement compilées pour ARM, mais les applications x86 devront être émulées pour pouvoir fonctionner.

Lors de cette conférence, on a également pu apprendre que la société technologique AMD proposera une plateforme pour des machines « Always connected PC » avec un modem Qualcomm intégré sur le PCB. En outre, Qualcomm a évoqué la nouvelle version haut de gamme de son SoC de dernière génération, le Snapdragon 845, sans fournir davantage de précisions.


Source : CNBC, AnandTech, HP

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Intel promet d'attaquer en justice pour contrer l'émulation x86, le fondeur se sent-il menacé par l'arrivée de Qualcomm sur PC Windows ?
Apple Vs Qualcomm : Intel entre officiellement dans la partie en se ralliant à Apple et assure que Qualcomm veut se débarrasser de la concurrence


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/12/2017 à 10:22
Je suis à la fois emballé par ce projet en même temps pas du tous.

L'autonomie à l'air intéressante et je suis curieux de voir ce que vas donner l'émulation

MAIS:
1) J'ai peur que ces produits valent tres cher dans les 700-1000€...alors qu'on trouve des tablettes pc intel atom à 100-200€ sur aliexpress (je dis pas que c'est comparable mais faut pas abuser niveau tarif comme on peu le voir avec les Surface ou les prix sont complétement délirant)
2) L'émulation => j'ai peur que d'une part elle soit très hasardeuse et surtout que les perf ne soient pas au rendez vous (j’espère me tromper), qu'on ne s'y trompe pas, il ne faut pas s'attendre à un I7 mobile mais j'ose espérer que se sera plus puissant que les tablettes vendu avec des atom/celeron d'intel. et que l'on pourra utiliser windows+office+navigateur web+vlc de maniere fluide.
3) Dommage que la puce 4G (avec sim) n’intègre pas un module gprs et donc la possibilité d'envoyer/recevoir des sms/mms/appels vocaux

quoiqu'il en soit je déconseille d'acheter ce produit avant d'avoir des tests complet et des retours.

edit: en cherchant un peu la première limitation déja pénalisant concerne l'émulation : elle ne marche que sur des applications 32bits d'apres ce que j'ai compris. oublier donc déja de suite tous les logiciels win32 64bits.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 06/12/2017 à 15:49
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
elle ne marche que sur des applications 32bits d’après ce que j'ai compris
En même temps en théorie l'émulation ne sert à rien que faire tourner des logiciels plus maintenu. N'importe quel application tournant sous Windows X86 doit pouvoir tourner sous Windows ARM pour un peu quelle soit simplement recompilé et encore seulement si elle est en langage machine (c'est inutile pour du Java, PHP, Python..., c'est utile pour du C/C++, Fortran...). J' omet à vrai dire les applications contenant de l'assembleur mais cela ne peux être le cas que de quelques bout de code très optimisé (dans des jeux peut-être?). En conclusion cela demande juste un tout petit peu de travail aux développeurs afin de porter très rapidement leur applications sur ARM. Je ne pense pas que ce soit un obstacle compte tenu de la monté en puissance d'ARM, la plupart des applications sont compatible. J'imagine bien Microsoft interdire du Windows Store les applications non disponible en version ARM.

Enfin personnellement, étant sous Ubuntu, je ne suis pas impacté par ce genre de problème puisque les applications Linux sont de manière générale toujours disponible en version ARM (et la plupart du temps en code source ouvert).
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/12/2017 à 15:58
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
En même temps en théorie l'émulation ne sert à rien que faire tourner des logiciels plus maintenu. N'importe quel application tournant sous Windows X86 doit pouvoir tourner sous Windows ARM pour un peu quelle soit simplement recompilé et encore seulement si elle est en langage machine (c'est inutile pour du Java, PHP, Python..., c'est utile pour du C/C++, Fortran...). J' omet à vrai dire les applications contenant de l'assembleur mais cela ne peux être le cas que de quelques bout de code très optimisé (dans des jeux peut-être?). En conclusion cela demande juste un tout petit peu de travail aux développeurs afin de porter très rapidement leur applications sur ARM. Je ne pense pas que ce soit un obstacle compte tenu de la monté en puissance d'ARM, la plupart des applications sont compatible. J'imagine bien Microsoft interdire du Windows Store les applications non disponible en version ARM.
oui comme avec windowsRT, Nous autres développeurs allons faire l'effort de compiler en ARM juste pour faire plaisir à 2-3 machines vendu dans le monde.
C'est un cercle vicieux. Tant que y'aura pas d'utilisateur y'aura pas d'application porter en arm et tant que y'aura pas de logiciel porter sur l'arm il n'y aura pas d'utilisateur.

le but de l'émulation ici c'est d'avoir des logiciels à ce mettre sous la dent, au vue de la pauvreté du windows store qui ces traduit part la mort de windoiws RT et de windows phone.
j'ai hâte de voir les 1er Monsieurs Touslemonde qui croira acheter du windows et qui pourra pas lancer chrome64bits.exe ou autre j’espère qu'il y'aure une meilleur com qu'avec windows RT ou beaucoup se sont fait arnaqué et se retrouve aujourd'hui avec une tablette invendable et inutilisable.

la bonne nouvelle dont on peu être un peu près sur c'est que sa + ryzen cela vas forcer intel à se bouger les fesses tant en terme d'innovation que de tarif. Je serais pret à parier sur une baisse de prix des cpu mobile d'intel si les machines arm se vendent un peu.
Comme par magie (merci AMD) Intel vas doubler le nb de coeurs de ces cpu desktop/mobile pour la prochaine gen. et avec leurs usines 10nm enfin terminé on peu s'attendre à une concurrence plus féroce sur les puces mobiles. et c'est tous bénef pour le consommateur qui aura en 2018 le choix entre du amd raven ridge, de l'arm ou du intel.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 06/12/2017 à 17:27
Mouais ! Mais ça sera toujours des "portables" donc
1. Qui refroidissent mal
2. Dont l'autonomie de batterie chutera de 50% au bout de deux mois
3. Qui seront toujours ultrapropriétaires donc changer un DD au maximum par ses propres moyens épicétou
4. Et on imagine que le Windows 10 est imposé en version des familles et qu'il est impossible d'y mettre autre chose.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/12/2017 à 17:43
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
1. Qui refroidissent mal
je pense qu'ils sont fanless (enfin le contraire serait surprenant)
Avatar de Vincent PETIT Vincent PETIT - Modérateur https://www.developpez.com
le 06/12/2017 à 21:39
En tout cas Intel ne doit pas être bien en ce moment.

Lui qui main dans la main avec Microsoft était partie à la conquête des IoT en allant défier ARM sur ces terres. Pourtant armé de : Intel® Galileo development boards, Intel® Edison compute module, Intel® Curie™ modules, qu'on retrouve sur les Arduino 101, Intel® Joule™ compute module, il s'est prit une claque phénoménale. A un tel point qu'il a arrêté tout ça



V'la que ARM se pointe maintenant sur le marché des PC ! Il ne faut pas s'étonner puisque ARM est partout dans les systèmes embarqués et dans les microcontrôleurs et microprocesseurs de presque tous les fabricants. Dont certains qui ont presque autant d'ancienneté que Intel dans la conception silicium, autrement dit Intel va voir arriver des concurrents qui ont la même notoriété que lui sauf qu'ils étaient sur un créneau différent.

Autant ARM ne peut pas rivaliser contre Intel sur de la pure performance, autant Intel ne peut pas rivaliser contre ARM sur la consommation. Quant au prix, il est clairement à l'avantage de ARM.

On verra bien où le curseur sera placé sur ces nouveaux PC ? Qui pour moi est juste une grosse tablette iOS ou Android mais à la quelle on a ajouté un clavier et mis Windows.
Avatar de chada2 chada2 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 09/12/2017 à 16:03
Qualcomm me fait penser à Intel, maintenant qu'ils ont écarté tous les concurrents pour se mettre sur de nombreux phone et surtout tous les flagship, ils se repose sur leur lorier.
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent https://www.developpez.com
le 09/12/2017 à 18:50
il sont loin d'avoir écarté tout concurrents

Accent Italie
Applied Micro Circuits Corporation États-Unis ARMv821
Alchip Taïwan
AllWinner Technology (ou Quanzhi) Chine (Cortex A8 et A7 avec Mali 400MP et VPU CedarX maison décodant le QuadHD 2160P22)
Altera États-Unis (FPGA Cortex-A9 MPCore)
Amlogic www.amlogic.com Chine (Cortex A9)
Anyka Chine
Atmel États-Unis
Broadcom États-Unis (Cortex A9)
Celestial Semiconductor Chine
Cypress États-Unis
Freescale États-Unis
Fujitsu Japon (cortex M3, Cortex A9, A7, A1523)
HiSilicon Chine (Cortex A9, A7, A1524,25)
Huawei Technologies Chine (Cortex A9, A7, A15)26
Infineon Allemagne
Inside Secure France
LG Electronics (Cortex-A50) Corée du Sud 27
Matsushita Japon (Cortex A828)
Marvell États-Unis
MediaTek Taïwan (Cortex A929, A7, A15)
NXP Pays-Bas
Nufront (conception) Chine, usiné par TSMC Taïwan (Cortex A9)
Nvidia États-Unis (Cortex A9, Cortex A15 (Tegra K1), Cortex A53/A57 (Tegra X1))
Parrot France (ARM926ejs (P6), Cortex A9 (P7))
Qualcomm États-Unis
Renesas Japon (Cortex A930)
Phytium Technology Chine, Phytium Mars
Rockchip Chine (Cortex A8, Cortex A9 MPcore, Mali 400 MP31)
Samsung Corée du Sud (Cortex A8, Cortex A9, A15 (Exynos 5250)32, A7)
Silicon Labs États-Unis (Cortex M0+, M3, M4)
Spreadtrum Chine
STMicroelectronics Italie et ST-Ericsson (Cortex A9 (U9500), Cortex A15 (A9600)33)
Telechips Corée du Sud
Texas Instruments États-Unis (Cortex A8 (OMAP3), Cortex A9 (OMAP4), Cortex A15 (OMAP5))
Toshiba Japon
VIA Taïwan
Xilinx États-Unis Zynq (FPGA Cortex-A9 MPCore).
ZiiLABS Singapour
ZTE Chine

il existe bon nombres de fabricants et si chacun individuellement ne rivalise pas avec la taille de Qualcomm ensemble ils représente un gros morceau

on est loin du marché x86 où on a un géant et une puce.
et si la puce existe encore c'est bien parce que si elle venait à disparaitre Intel tomberait sous le coup des lois anti trush qui à leur époques on démantelé Bell

Microsoft à lui aussi connu cette situation et a injecté des $ dans Apple pour la tenir à flot.

A+JYT
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 11/12/2017 à 23:47
Windows NT aussi devait tourner sur toutes les plateformes: https://www.theregister.co.uk/2013/08/20/nt_at_20/

Ce fut le cas mais peu d'éditeurs se sont emmerdés à recompiler leurs applications et tester leurs produit pour 0.1% du marché, et ces portages de NT sont morts d'eux mêmes.
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/12/2017 à 18:00
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Windows NT aussi devait tourner sur toutes les plateformes: https://www.theregister.co.uk/2013/08/20/nt_at_20/

Ce fut le cas mais peu d'éditeurs se sont emmerdés à recompiler leurs applications et tester leurs produit pour 0.1% du marché, et ces portages de NT sont morts d'eux mêmes.
Oui NT tournait sur des architectures Risc. sur MIPS entre autre. c'était d'ailleurs au début la seule version en 64 bits
Mais le problème n'était pas de faire tourner WindowsNT sur ces architectures. le besoin était de faire tourner les applis Windows sur les OS de ces machines.
parce que Windows NT en tant que noyau n’apporte rien. C'est la raison pour laquelle on a vu fleurir de nombreuses tentative de porter l'API Windows (IHM) sous ces OS.
AU final les boites qui avaient besoin de faire des version pour PC et pour station de travail on choisi la solution la plus évidente.
faire un cœur de leur appli qui ne dépends pas de l'OS car en fait un a besoin d'IO et de Thread et ça peu importe l'OS ce n'est pas complexe à porter.
puis d'utiliser des lib d'IHM dont une version existe pour chaque OS.
C'est la voie que QT propose et qui fonctionne plutôt bien.

pour ceux qui on vraiment besoin de faire tourner word sur une station de travail la puissance de ces machines face au X86 était tellement loin qu'une machine virtuelle était quasiment pas douloureuse.

les choses on tourné vers le milieu des années 90 là les PC sont monté en puissance et Windows à commencé à demander de la puissance. et les machines virtuelles n'étaient plus à la hauteur. en clair le ralentissement était sensible.

on peut ajouter que la perméabilité des OS allait aussi dans l'autre sens. ainsi NeXT à porté son OS (lib de base +IHM) sur WindowsNT
un nix de

et de


A+JYT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil