Intel promet d'attaquer en justice pour contrer l'émulation x86
Le fondeur se sent-il menacé par l'arrivée de Qualcomm sur PC Windows ?

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Dans ce qui a semblé être un billet de blog banal publié par Intel pour célébrer les 40 ans de lancement du premier processeur doté de l’architecture x86, l'Intel 8086, Intel a révélé son attention d’attaquer en justice toute entreprise cherchant à émuler son architecture x86 qui équipe aujourd’hui tous les ordinateurs sous Windows, conférant au fondeur une situation de quasi-monopole sur le marché du PC.

Intel a commencé par donner une rétrospective des innovations que l’entreprise a apportées pour améliorer et élargir l’ensemble d’instructions x86. Des fonctionnalités comme SSE, AVX et TSX ont permis de radicalement transformer l’architecture x86 en une technologie de pointe et futuristique. Mais c’est dans la deuxième partie de l’article que les choses tournent au chaud, en effet, Intel rappelle que toutes ces innovations sont brevetées et que la firme n’a pas peur de recourir à ses brevets pour protéger sa propriété intellectuelle comme elle l’a fait avec AMD, Cyrix, VIA et Transmeta.


Pour rappel, Microsoft a promis récemment d’offrir une expérience complète de Windows 10 sur les processeurs ARM, en apportant le support des applications Win32. Microsoft n’a pas fourni beaucoup de détails sur cette émulation, mais les développeurs n’auront rien à faire pour adapter leurs applications aux processeurs ARM. Les fichiers MSI ou EXE devront se comporter comme sur les machines dotées de processeurs Intel. L’émulation ne va concerner que le code des applications, alors que l’OS et l’ensemble des bibliothèques du système seront natifs à ARM.

Durant une présentation, Microsoft a informé que la version 64 bits de Windows va arriver sur ARM et supporter les derniers processeurs les plus performants de Qualcomm comme le Snapdragon 835. Il est clair donc qu’Intel vise surtout la nouvelle alliance entre les deux géants Microsoft et Qualcomm ainsi que les autres constructeurs comme Asus, HP et Lenovo qui devront lancer dans les plus brefs délais de nouveaux PC dotés des processeurs Snapdragon 835.

Il est vrai que Microsoft a déjà tenté ce coup avec Windows RT, mais c’est vraiment la première fois qu’Intel se sent aussi menacé sur son propre terrain. En effet, si le couple WinARM arrive à faire tourner les applications conçues pour le couple Wintel qui a longtemps fait le joyau du fondeur, alors Intel sera dans de beaux draps ; surtout que l’architecture ARM offre des prix plus compétitifs, une meilleure autonomie de batterie et un poids plus léger, bref autant d’avantages qui viendront troubler la dominance d’Intel sur le marché du PC. Mais le fondeur met en garde, il ne va pas recourir à la technologie seulement pour assurer sa domination, mais il attaquera en justice s’il le faut.

« Il y a eu des rapports mentionnant que certaines entreprises pourraient essayer d'émuler l'ISA x86 propriétaire d'Intel sans l'autorisation d'Intel. L'émulation n'est pas une nouvelle technologie et Transmeta a été la dernière entreprise à prétendre avoir produit un processeur x86 compatible en utilisant une technique d'émulation ('code morphing'). (...) Transmeta n'a pas réussi commercialement et a quitté l'activité du microprocesseur il y a 10 ans », a écrit Intel dans son billet de blog.

Tant que Microsoft n’a pas encore lancé Windows 10 pour ARM, il sera difficile de savoir quelles sont les extensions de l’architecture x86 qui seront exploitées pour l’émulation. Il est difficile de croire que la firme de Redmond n’a pas prévu ce scénario de poursuite en justice puisque x86 est connue comme étant une technologie bien protégée par les brevets. Il faut aussi rappeler que c’est le couple Wintel qui a fait la fortune d’Intel, pour cette raison, il sera difficile pour le fondeur de poursuivre en justice Microsoft et les autres constructeurs (qui sont ses clients).

Transition en masse vers ARM ?

En raison du manque d’innovation ces dernières années, plusieurs constructeurs seraient tentés par l’architecture ARM y compris Apple. Si les rumeurs sur une possible transition de macOS vers des puces ARM conçues maison par la firme de Cupertino, alors on peut en déduire qu’Apple cherche aussi à mettre en place un moyen pour assurer la compatibilité et la transition vers les nouveaux processeurs, un peu à l’image de Rosetta qui avait assuré la traduction à la volée de code binaire d'architecture PowerPC en x86.

Les implications légales de ces démarches vont avoir un impact important sur toute l’industrie durant les dix ou vingt prochaines années. Et pour cause, un grand nombre d’entreprises ont l’intention de migrer l’informatique de bureau vers des puces basées sur l’architecture ARM pour plusieurs raisons. Pour Microsoft, cette transition va permettre de porter Windows sur des machines moins chères et plus mobiles. Pour Apple, une telle manœuvre permettra de supprimer toute dépendance à une entreprise extérieure qui peut dicter quand ses machines seront mises à niveau ou comment sera leur performance. Mais il faudra d’abord assurer une compatibilité avec les applications déjà existantes.

Apple a essayé depuis le début d’éviter de tomber dans le même scénario avec iOS qui évolue petit à petit pour ressembler à un environnement desktop, pour qu’un jour peut-être le constructeur n’ait plus besoin de la compatibilité x86 pour ne lancer que des ordinateurs basés sur ARM. Microsoft de son côté suit une autre approche, ils veulent avoir toutes les applications compatibles automatiquement avec les deux architectures sans exiger un effort supplémentaire des développeurs. Dans tous les cas, ces scénarios seraient nuisibles pour Intel.

Source : Intel - CRN

Et vous ?

Pensez-vous qu'ARM va un jour mettre un terme à la domination d'Intel ?

Voir aussi :

Windows 10 sur ARM reçoit sa première application recompilée après avoir été dévoilé la semaine dernière, il s'agit du célèbre client SSH PuTTY


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 12/06/2017 à 12:43
surtout que l’architecture ARM offre des prix plus compétitifs,

oui je suis d'accord

une meilleure autonomie de batterie et un poids plus léger

je ne suis pas d'accord, pour le poids sa dois pas se jouer à grand chose avec un atom, je doute que se soit important.
Pour la batterie, l'arm est il réellement moins énergivore que le x86 à puissance égale ?
http://www.tomshardware.com/reviews/...rm,3387-5.html

sa date de 2014, mais même en 2017 je reste très sceptique sur le faite que arm consomme moins que le x86 (toujours à puissance égale)

Je ne pense pas qu'il aura un gain en autonomie avec ce windows 10 arm, par rapport à une tablette/pc portable x86 à base d'atom.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 12/06/2017 à 12:54
x86 n'est pas open source donc...

P.S. : Le langage Assembleur l'ai au moins ? Ah! non, c'est le linker qui est le plus proche de x86...
Avatar de Firwen Firwen - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 12/06/2017 à 13:46
je ne suis pas d'accord, pour le poids sa dois pas se jouer à grand chose avec un atom, je doute que se soit important.
Pour la batterie, l'arm est il réellement moins énergivore que le x86 à puissance égale ?

Il y a quelques arguments en faveurs d'ARM, même si ce n'est rien de complètement transcendant.

- Un jeu d'instruction complexe réclame un décodeur d'instruction complexe, donc plus de transistors, donc plus energy-vore. X86 a malheureusement plus de 30 ans de legacy à supporter, avec le bloat qui va avec quand ARMv8 est un jeu d'instruction RISC load/store qui a été ré-désigné d'une feuille blanche en 2011.

- Même sur un serveur High End, tout processeur passe un temps non négligeable à faire.... rien... à rester Idle. Et les architectures ARM, sont particulièrement douées pour ne rien faire et spécialement pour ne rien consommer quand ils ne font rien. La plupart des processeurs ARM supportent la désactivation de coeur au runtime, là où les x86 se contentent d'une réduction de fréquence par design.

- La conception des processeurs ARM ( coeur simple, basse fréquence mais de nombreux coeurs ) est plus adapté au calcul à haute performance que les architectures traditionnels intel ( coeur complexe, haute fréquence, peu de coeur ) pour des raisons de densité énergétique : haute fréquence + complexité => grosse consommation.

C'est particulièrement visible au point que Intel a drastiquement changé son approche sur les séries Knight Landing ( KNL ) réservé au monde HPC en utilisant des petits cores efficaces énergiquement mais en grand nombre ( 64 cores ), ironiquement trés similaires au design ARM ( Intel Atom ) ... mais avec au final un sucés relativement limités.

L'ironie de la chose étant qu'actuellement la pratique contredit la théorie car la plupart des centres "HPC" s'équipent de processeurs Intel classiques.... mais couplé à de puissant GPU qui sont eux beaucoup plus énergie-efficient que n'importe quel CPU de la génération actuel.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 12/06/2017 à 15:26
Citation Envoyé par Firwen  Voir le message
- La conception des processeurs ARM ( coeur simple, basse fréquence mais de nombreux coeurs ) est plus adapté au calcul à haute performance que les architectures traditionnels intel ( coeur complexe, haute fréquence, peu de coeur ) pour des raisons de densité énergétique : haute fréquence + complexité => grosse consommation.

C'est particulièrement visible au point que Intel a drastiquement changé son approche sur les séries Knight Landing ( KNL ) réservé au monde HPC en utilisant des petits cores efficaces énergiquement mais en grand nombre ( 64 cores ), ironiquement trés similaires au design ARM ( Intel Atom ) ... mais avec au final un sucés relativement limités.

je ne suis pas d'accord, j'ai déja fais des tests entre des thunderX 48coeurs et des Xeons 24coeurs, les résultats sont meilleurs (de peu) sur de l'intel.

et niveau consommation énergétique, dans les HPC l'arm est presque aussi énergivore que de l'intel et le thunderX 48 coeurs coute plus cher que le xeon 24coeurs.
L'arm n'est absolument pas intéressant pour le moment dans les hpc (même si je reconnais qu'il progresse très vite et bien)
Je parle pas des calcules sur les flottants, un vrai massacre

Seul cas ou c'est intéressant c'est les calcules sur gpu, mais en même temps le cpu n'est pas très sollicité...

Mais on en revient à la conclusion de mon 1er message et du tiens, l'arm faible puissance consomme moins que l'intel, mais des que l'on monte en puissance/fréquence il consomme autant que les Intel.
Avatar de Firwen Firwen - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 13/06/2017 à 14:21
je ne suis pas d'accord, j'ai déja fais des tests entre des thunderX 48coeurs et des Xeons 24coeurs, les résultats sont meilleurs (de peu) sur de l'intel.

J'ai aussi fait des tests sur ThunderX

ThunderX est une bête vraiment spécifique que je ne considérerais pas vraiment représentatif du monde ARM. Il supporte le jeu d'instructions ARMv8.1 mais ça s'arrête là. C'est un pipeline 4-5, in order, avec des instructions émulés et sans grand effort fait pour l'optimisation de la consommation énergétique ( la gestion de l'énergie est tout simplement délégué au Kernel Linux sous ThunderX ).

De mon expérience, ce sont des gros processeurs performants, mais principalement des gros processeurs fait pour avaler du SPECInt, des flux de données réseau (big data, filtering ).

L'arm n'est absolument pas intéressant pour le moment dans les hpc (même si je reconnais qu'il progresse très vite et bien)
Je parle pas des calcules sur les flottants, un vrai massacre

Globalement d'accord, mais comme tu dis les progrès qu'ils ont fait et surtout en ce qui concerne la software stack sont gigantesques. Je suis personnellement curieux de voir ce que va donner la seconde génération de processeur ARMv8 qui target le HPC: Cavium ThunderX2, Qualcomm Falkor, Phytium MARS & co.

J'ignore ton avis sur la sujet. Mais je pense qu'on entre dans une ère où la puissance brute importe assez peu et où la Performance/Watt ainsi que la bande passante mémoire sont les rois. Et dans ceux deux catégories, ARM et POWER ont quelques cartes à jouer face à x86
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/06/2017 à 15:12
Pour une technologie qui à un certain temps je trouve que Intel fait un usage abusif de ces brevets, au mieux il est légitime de défendre les tout nouveau jeux d'instruction mais pour les autres ils peuvent se brosser
Contacter le responsable de la rubrique Accueil