MediaTek vante ses SoC Helio P auprès des OEM chinois
Les pourparlers entre Qualcomm et Broadcom donnent des idées à la concurrence

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
MediaTek a lancé une campagne de publicité de ses systèmes sur puces Helio P pour smartphones bas et moyen de gamme si l’on en croit une publication du quotidien taïwanais DigiTimes. Le spécialiste en semi-conducteurs essoufflé par la rude concurrence que lui mène son homologue américain Qualcomm cherche à refaire surface sur le marché de Chine.

Une publication parue sur cette plateforme au début de ce mois fait état de ce que Broadcom est prêt à mettre 100 milliards de dollars sur la table pour faire l’acquisition de Qualcomm. Depuis lors, les choses ont évolué et on sait que Qualcomm a passé une offre de Broadcom en revue et l’a rejetée. Le CEO de Broadcom aurait annoncé être prêt à repartir à l’abordage. On peut donc retenir que les pourparlers sont en cours et d’après ce que rapporte DigiTimes à ce sujet, ils retiennent particulièrement l’attention des fabricants de smartphones du bas et du moyen de gamme chinois. Le tableau est idéal pour placer Broadcom et Qualcomm en concurrence en ce qui concerne la revue à la baisse des coûts de leurs commandes de puces notamment.

En embuscade, MediaTek espère que la transaction se fasse, parce qu’au fait des objectifs que Broadcom poursuit. En effet, d’après ce que rapporte le quotidien DigiTimes, l’autre spécialiste du semi-conducteur américain (Broadcom) vise une augmentation de la marge bénéficiaire de sa « future acquisition » de 60 % en revoyant le prix de vente moyen de ses puces à la hausse. Les sources du quotidien taïwanais commentent à ce propos que la manœuvre nécessite que Broadcom focalise sur le segment des smartphones de haut de gamme offerts par des entreprises comme Apple, Samsung ou Huawei.

L’autre implication serait que Broadcom en tant qu’acquéreur de Qualcomm laisse tomber les puces Snapdragon 430, 435, 630 et 660 dédiées aux smartphones de bas et de moyen de gamme. On fait là uniquement dans la spéculation parce que la note d’information du quotidien DigiTimes ne laisse rien filtrer de tel. À noter cependant qu’il serait logique que les choses évoluent dans ce sens sinon ce serait pour Broadcom comme se tirer une balle dans le pied. En prévision de tels réaménagements, les fabricants de smartphones de bas et de milieu de gamme chinois se doivent de diversifier leurs sources d’approvisionnement en puces. Ils savent désormais pouvoir compter sur les puces Helio P de MediaTek.

Source

DigiTimes

Votre avis

Que pensez-vous de ces développements ? D’après vous la transaction entre Qualcomm et Broadcomm se fera-t-elle ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil