Waymo teste ses voitures autonomes sur les routes publiques des États-Unis
Avec un passager à bord et sans la supervision d'un conducteur humain

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
L’entreprise technologique Waymo a annoncé par la voix de son PDG, John Krafcik, qu’elle avait procédé au démarrage effectif des tests grandeur nature de ses véhicules 100 % autonomes. Cette annonce a été faite pendant la conférence Web Summit qui se tenait mardi à Lisbonne, au Portugal.

« Après plus de huit ans de développement, nous passons à l’étape suivante pour, à terme, utiliser le potentiel de la technologie de voitures entièrement autonomes », a indiqué le groupe sur son blog officiel mardi. « Les passagers doivent simplement indiquer leur destination et la voiture se charge du reste : elle décide quand tourner, quand freiner et quelle route prendre », a expliqué John Krafcik.

Les tests évoqués se déroulent aux États-Unis, plus précisément à Chandler, une ville de l’État de l’Arizona située dans la banlieue de Phoenix. Ils sont effectués avec un passager à bord de la voiture (un employé de l’entreprise) qui reste assis sur la banquette arrière. Ces tests sont effectués sans recourir à une intervention humaine, ce qui signifie qu’il n’y a personne derrière le volant de la voiture.

Le choix de cet État par la filiale d’Alphabet pour le déroulement des tests n’est pas anodin puisque l’Arizona est en réalité considéré comme l’un des États les plus réceptifs à cette technologie aux USA. De plus, Waymo avait déjà mené des précédents essais avec ses « Google Cars » dans cette même région. D’après Waymo, la flotte expérimentale de véhicules autonomes d’Alphabet a parcouru plus de 5,5 millions de kilomètres depuis 2015.

C’est un signal fort que la filiale d’Alphabet envoie à ses concurrents puisque de nombreuses entreprises impliquées dans ce marché porteur ne prévoyaient pas le déploiement de la technologie des véhicules sans conducteur sur les routes des États-Unis avant 2020. Avec cette annonce, Waymo semble donc prendre le marché de court. La société montre ainsi qu’elle a suffisamment confiance en ses véhicules autonomes pour les faire fonctionner sans la supervision d’un conducteur humain.


À terme, elle envisage de proposer un service payant qui sera à même de rivaliser avec des sociétés bien implantées sur le marché des VTC comme Uber ou Lyft. Ce service permettra aux clients de réserver des voitures autonomes grâce à une application. Les véhicules de Waymo disposent de plusieurs caméras, capteurs et radars. En outre, ils exploitent un algorithme qui, grâce à l’analyse prédictive et l’apprentissage automatique, leur permet d’interagir avec leur environnement.

En prévision de cet évènement, Waymo a récemment publié un rapport de sécurité qui apporte des précisions sur la manière dont ses tests sont réalisés. La société a également lancé une campagne de sensibilisation auprès du public, plus tôt cet automne, afin de promouvoir cette technologie. Waymo devrait lancer son service de transport permettant au public de se déplacer à bord de ses fourgonnettes Chrysler Pacifica dépourvues de conducteur humain dans les prochains mois. Les premiers trajets auront lieu à Phoenix.

Même si les experts prédisent que l’arrivée des véhicules autonomes devrait permettre de réduire de manière significative la survenue d’accidents ayant pour origine l’erreur humaine, des études récentes suggèrent que la plupart des Américains sont réticents à l’idée de se déplacer au moyen de véhicules autonomes, en raison notamment des problèmes de sécurité qui s’y rapportent. Qu’est-ce qui se passera en cas d’accident ? Qui devra faire le constat ? Qui devra payer si la voiture autonome est responsable d’un accident ou d’une infraction ?

D’un côté, il y a les constructeurs qui ne semblent pas prêts à endosser l’entière responsabilité en cas de déconvenues mettant en cause leurs produits. De l’autre côté, il y a les politiques qui attendent d’avoir des garanties sécuritaires suffisantes afin de fournir les autorisations nécessaires.


Source : CNN, LA Times, Blog Waymo

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Waymo s'associe avec Lyft pour tester sa technologie de voiture autonome, la filiale d'Alphabet veut préparer le terrain pour un déploiement en masse
Waymo exigerait 1 milliard de $ à Uber pour le prétendu usage de technologies de ses véhicules autonomes, mais Waymo pourra-t-elle prouver ces faits ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 08/11/2017 à 9:14
On y est presque !
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 08/11/2017 à 10:32
Ils arrivent à trouver des endroits où les gens (pas seulement les conducteurs) respectent le code de la route ? Rien qu'à Paris avec ces fichus vélos qui font n'importe quoi (et ça n'a pas du s'arranger depuis mon départ) ça serait impossible. Et je ne parle même pas du Paraguay où ils conduisent sans jamais avoir rien appris puisqu'aucun examen n'est obligatoire. Déjà qu'au volant on y est en tension permanente alors si on n'a pas le contrôle on meurt d'un infarctus à défaut d'une collision.
Avatar de Christian Olivier Christian Olivier - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 08/11/2017 à 11:43
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Ils arrivent à trouver des endroits où les gens (pas seulement les conducteurs) respectent le code de la route ? Rien qu'à Paris avec ces fichus vélos qui font n'importe quoi (et ça n'a pas du s'arranger depuis mon départ) ça serait impossible. Et je ne parle même pas du Paraguay où ils conduisent sans jamais avoir rien appris puisqu'aucun examen n'est obligatoire. Déjà qu'au volant on y est en tension permanente alors si on n'a pas le contrôle on meurt d'un infarctus à défaut d'une collision.
Ça a l'air sympa le Paraguay
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 08/11/2017 à 12:08
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
À terme, elle envisage de proposer un service payant qui sera à même de rivaliser avec des sociétés bien implantées sur le marché des VTC comme Uber ou Lyft. Ce service permettra aux clients de réserver des voitures autonomes grâce à une application.
D'un côté c'est cool, ça libérera des conducteurs Uber, parce qu'être chauffeur Uber ça craint, c'est très précaire, quasiment de l'esclavage.
Bon cela dit se retrouver sans emploi c'est pas marrant non plus... Mais on est moins exploité.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Même si les experts prédisent que l’arrivée des véhicules autonomes devrait permettre de réduire de manière significative la survenue d’accidents ayant pour origine l’erreur humaine
C'est con comme phrase, forcément si tu diminues le nombre de conducteurs humains, tu vas baisser les accidents ayant pour cause l'erreur humaine...

C'est comme si je dis : "l'arrivée des véhicules autonomes devrait augmenter le nombre d'accident ayant pour origine l'erreur d'un système autonome".
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 0:04
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est con comme phrase, forcément si tu diminues le nombre de conducteurs humains, tu vas baisser les accidents ayant pour cause l'erreur humaine...

C'est comme si je dis : "l'arrivée des véhicules autonomes devrait augmenter le nombre d'accident ayant pour origine l'erreur d'un système autonome".
Une voiture qui circule ce n'est pas comme un avion. Elle est sur un système routier où rien n'est automatisé. les feux rouges ne sont que visuels. La circulation non séparée la plupart du temps. Outre les gens qui font n'importe quoi et qu'il faut éviter.

Un avion, oui, ça peut décoller, voler et atterrir en automatique. le pilote est juste là en cas de pépin. Encore qu'il ne peut pas faire grand chose si c'est vraiment sérieux.

Pour appliquer cet automatisme aux totos et aux camions il faudrait un rail électronique sous la chaussée. Doubler le véhicule qui précède serait possible, également en automatique, par l'analyse du réseau.

Mais lâcher des bagnoles automatiques dans le système routier actuel me semble de la pure folie. Ou alors elles vont se traîner un max et faire ch**r le monde comme ces automobilistes qui ne décollent pas du 40.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 0:06
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Ça a l'air sympa le Paraguay
Au niveau humain c'est désastreux ! Heureusement qu'il y a d'autres aspects positifs sinon je serais sur une exo planète.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 8:27
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Un avion, oui, ça peut décoller, voler et atterrir en automatique. le pilote est juste là en cas de pépin. Encore qu'il ne peut pas faire grand chose si c'est vraiment sérieux.
Ouais la grande majorité des atterrissages sont réalisé par le pilote automatique.
Il parait que des gens applaudissent le pilote parfois...

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Pour appliquer cet automatisme aux totos et aux camions il faudrait un rail électronique sous la chaussée.
Il y a des voitures autonome comme les Google Car qui ont parcouru le monde sans faire d'accident (ou très peu).
En ayant suffisamment de caméras et les bons algorithmes il est surement possible de dépasser l'humain.
Si la technologie des caméras et des logiciels d'interprétation de vidéo sont assez évolué, on peut éviter plus d'accident que le ferai un humain.

Déjà l'humain se déconcentre super facilement.
Il a tendance à ne pas respecter le code de la route (du genre : dépasser la ligne blanche dans un virage de route départementale parce qu'il n'y a personne en face, être en excès de vitesse, ne pas respecter les distances de sécurité).

Il faut que le système soit capable d'anticipé la bêtise humaine, parce que c'est ça qui cause les accidents.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 13:43
Le problème en France (et uniquement en France) c'est que c'est la bagnole (fatiguant) ou la SNCF (pire que fatiguant, cher et très limité). En Espagne et en Amérique du sud, si on ne veut pas utiliser sa bagnole on a des gros cars, confortables et pas bien chers pour les grands déplacements. On peut voyager de nuit et dormir quiet. Les voitures automatiques sont donc complètement inutiles (outre le prix qu'elles auraient).

L'histoire ne dit pas à quelle vitesse elles roulent ? Je présume qu'elles doivent se traîner.
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 13:54
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Le problème en France (et uniquement en France) c'est que c'est la bagnole (fatiguant) ou la SNCF (pire que fatiguant, cher et très limité). En Espagne et en Amérique du sud, si on ne veut pas utiliser sa bagnole on a des gros cars, confortables et pas bien chers pour les grands déplacements. On peut voyager de nuit et dormir quiet. Les voitures automatiques sont donc complètement inutiles (outre le prix qu'elles auraient).
C'est arrivé en France depuis peu, c'est l'une des très rares choses que Macron a faites de bien sous Hollande. Deux problèmes : les gares routières restent aussi éloignées que les gares ferroviaires, et ça marche tellement bien qu'il faut s'y prendre longtemps à l'avance pour réserver.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil