Pourquoi l'équipe d'Ubuntu a-t-elle abandonné le bureau Unity ?
Mark Shuttleworth tente de justifier ce choix par les nouveaux objectifs commerciaux

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Le 19 octobre dernier, la sortie d’Ubuntu 17.10 a été annoncée avec une série de nouveautés. Parmi les changements observés dans cette nouvelle version de la distribution Linux, l’on a noté l’absence de l’environnement de bureau Unity.

Unity a été présenté en 2010 par Mark Shuttleworth, le fondateur du système d’exploitation open source Ubuntu et également CEO de Canonical. Lors de l’annonce, Shuttleworth a expliqué qu’il envisageait de concevoir un environnement de bureau Linux capable de fonctionner à la fois sur les appareils mobiles, les ordinateurs portables et de bureau ainsi que les télévisions intelligentes. Comme son nom l’indique, l’idée derrière Unity était d’unir toutes ces plateformes à travers cet environnement de bureau. Moins de dix ans après son lancement, le CEO annonce l’abandon de cet environnement de bureau utilisé par défaut sur les distributions Linux depuis la version 11.04 jusqu’à la version 17.04.


Environnement de bureau Unity

En guise d’explication à cette décision, Shuttleworth soutient que « la belle chose à propos d’Ubuntu est que nous avons créé la possibilité d’une plateforme gratuite pour ses utilisateurs finals, avec des services commerciaux autour, dans le rêve que cela pourrait définir l’avenir de toutes sortes de façons différentes. » « Certaines des choses que nous faisions ne seraient clairement jamais viables sur le plan commercial, d’autres seront clairement viables sur le plan commercial ou sont déjà commercialement viables. » Aussi, « tant que nous restons une entreprise purement privée, nous avons toute latitude pour porter des choses qui ne sont pas commercialement durables. » Or le CEO avec son équipe a décidé de passer à une étape supérieure en cherchant à lancer une première offre publique pour Canonical. Pour convaincre donc les nouveaux investisseurs, il faut se défaire de tout ce qui n’est pas commercialement rentable, à savoir Unity, Ubuntu Phone, Unity 8 et d’autres projets encore.

En décidant de se rendre public, cela impliquait des choix qui ne sont pas forcément judicieux au regard des utilisateurs. Mais pour Shuttleworth, que l’on le veuille ou pas, cette décision « signifiait que nous ne pouvions pas avoir sur nos livres des projets très importants qui n’ont clairement aucun angle commercial. » « Cela ne veut pas dire que nous envisagerions de changer les termes d’Ubuntu par exemple, parce que c’est fondamental pour tout ce que nous faisons. Et nous ne le devons pas, en effet », a-t-il rappelé.

Il continua lors de l’entretien accordé à Eweek en avançant qu’une des choses dont il est le plus fier au cours des sept dernières années, c’est qu’Ubuntu est devenu complètement autonome. Il ajouta que s’il venait à être cogné par un bus demain, Ubuntu continuerait à avancer.

Pour revenir à Unity, il déclara que « je pense que l’ingénierie de Unity 8 fut assez spectaculaire, et les idées profondes sur la manière de rassembler ces différents facteurs de forme étaient plutôt belles. Mais je ne pouvais pas soutenir cela pour qu’il reste dans les registres de Canonical plus longtemps si nous allions sur la voie d’une introduction en bourse. Donc ce que vous devriez voir à un moment donné, et je pense assez vite, est que nous annoncerons que nous avons remanié [les composants] même sur toutes les parties que nous faisons, commercialement, efficacement, [et] sans Unity. »

Même si les nouvelles orientations de Canonical imposent d’abandonner certains projets, Shuttleworth soutient qu’il n’a aucun regret d’avoir lancé le développement d’Unity. Toutefois, certaines mauvaises prévisions faites par rapport à Unity quant au fait qu’il pensait que l’industrie se rallierait à son idée ont également contribué à cette prise de décision.

Bien évidemment, le CEO sait que l’abandon de cet environnement ne se produira pas sans faire de mécontentement auprès de certains utilisateurs. Pour ceux qui souhaitent avoir une alternative, Shuttleworth explique que maintenir un tel projet est tellement complexe que cela usera un peu de votre colonne vertébrale et nécessitera beaucoup d’argent pour essayer de concevoir une alternative. Mais rien n’est pour autant perdu. Marius Gripsgård, le fondateur de la communauté de volontaires travaillant sur des projets Ubuntu, aurait déclaré que son organisation continuera le développement d’Unity.

Pour ce qui concerne la nouvelle version d’Ubuntu portant le code de référence 17.10, c’est GNOME Shell qui est maintenant l’environnement de bureau par défaut sur cette version.

Source : OMG Ubuntu

Et vous ?

Selon vous, Unity devait-il être abandonné ou toujours maintenu ?

Que pensez-vous des arguments mis en avant par Shuttleworth pour justifier l’abandon d’Unity ? Sont-ils convaincants ?

Voir aussi

Ubuntu 17.10 Artful Aardvark est disponible, cette version basée sur Linux 4.13 vient avec GNOME et Wayland par défaut
La dernière bêta d'Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) basée sur Linux Kernel 4.13 est enfin disponible : quelles sont les nouveautés ?
Ubuntu 18.04 LTS sera appelé Bionic Beaver, la sortie de la prochaine version de la distribution Linux est prévue pour le 26 avril 2018


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Jérôme Deuchnord Jérôme Deuchnord - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 26/10/2017 à 8:46
Sept ans plus tard, le CEO annonce l’abandon de cet environnement de bureau utilisé par défaut sur les distributions Linux depuis la version 10.10 jusqu’à la version 17.04.
Petite erreur, Unity a d'abord été proposé sur l'édition pour netbooks d'Ubuntu sur la 10.10, l'édition classique utilisait toujours GNOME 2 (https://doc.ubuntu-fr.org/maverick#n...et_mise_a_jour). C'est à partir d'Ubuntu 11.04 que l'environnement de bureaux a été proposé par défaut.
Avatar de xarkam xarkam - Membre averti https://www.developpez.com
le 26/10/2017 à 9:43
Personnellement, je trouve que ne plus avoir Unity est quant même un vrai perte.

Pour ceux qui comme moi trouvent qu'Unity offrait une alternative à gnome-shell, il faut attendre le projet yunit
Avatar de twoitipoints twoitipoints - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 26/10/2017 à 10:39
J'aimais pas du tout, un bureau qui se rapprocherait de la qualité d'un windows XP (fonts, couleurs, confort, ...) me plairait bien personnellement.
Avatar de 4sStylZ 4sStylZ - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/10/2017 à 13:27
Bien que je n’apprecie plus du tout l’interface de Windows XP et que je ne comprenne pas ce que tu aime la dedans je te suggèrerai XFCE, LXDE. Ce sont des interfaces assez similaire à XP à mes yeux.
Pas de transparence, une barre des taches avec les applis représentés par des onglets de cette interface…

Pour ma part je trouve qu’Unity était lourd, pas ergonomique, peu clair…
Je préfère largement Cinnamon, Gnome shell, ou l’interface d’Elementary OS que j’utilise au quotidien.
Avatar de koyosama koyosama - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/10/2017 à 14:55
Mouais cela fait bizarre d'entendre que Ubuntu va aller en Bourse, surtout que c'était une autre sorte de société qu'on avait avant.
C'est dommage que la survie de telle operating system soit dérénavant complexe et coûteux même pour l'Open Source.
Avatar de davcha davcha - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/10/2017 à 22:35
Les raccourcis clavier et les espaces de travail en 2D (3x3 par exemple), c'est ce que j'apprécie dans unity. On a pas quelque chose d'aussi abouti avec gnome shell.
Avatar de weed weed - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 27/10/2017 à 23:12
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Mouais cela fait bizarre d'entendre que Ubuntu va aller en Bourse, surtout que c'était une autre sorte de société qu'on avait avant.
C'est dommage que la survie de telle operating system soit dérénavant complexe et coûteux même pour l'Open Source.
Il faut bien que l'entreprise lève des fonds pour payer ses développeurs permanents. Après je suis de ton avis, en bourse, je trouve cela moyen. Canonical vont avoir encore plus de pression vis à vis de ses investisseurs. Si la croissance n'est pas correct, hop, on revends les parts de la sociétés et celle-ci bien moins cher.
Bref je suis de ton avis, pour ce type d'entreprise, je pense que la Bourse va les aider
Avatar de impopia impopia - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 28/10/2017 à 18:19
Unity était pour Ubuntu ce que le manque du menu Start était pour W8. De mon point de vue, renoncer au menu Start a été comme une amputation. Je me suis réorienté vers d'autre distros "conservatrices" après que ce changement a eu lieu, et pour W8 il y a Classic Shell.
Malheureusement, la nouvelle interface n'est pas du tout meilleure (à mon avis). En fait, il semble que c'est un Unity un peu modifié, avec cette barre à gauche qu'on ne peut pas enlever et sans taskbar. On cherche toujours à cacher les détails à l'utilisateur, ce qui peut marcher pour quelqu'un qui n'est qu'un simple utilisateur. Quelqu'un qui est plus que ça va être forcément dérangé. Ce n'est que mon avis.
Avatar de niuxe niuxe - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/11/2017 à 15:54
tant que nous restons une entreprise purement privée, nous avons toute latitude pour porter des choses qui ne sont pas commercialement durables.
tant que nous restons une entreprise purement privée, nous avons toute l'attitude pour porter des choses qui ne sont pas commercialement durables.
Avatar de niuxe niuxe - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/11/2017 à 15:58
Citation Envoyé par twoitipoints Voir le message
J'aimais pas du tout, un bureau qui se rapprocherait de la qualité d'un windows XP (fonts, couleurs, confort, ...) me plairait bien personnellement.
https://www.kde.org/

Et tu auras même mieux !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil