La dernière bêta d'Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) basée sur Linux Kernel 4.13 est enfin disponible :
Quelles sont les nouveautés ?

Le , par Christian Olivier, Rédacteur/Modérateur
Canonical a récemment publié une nouvelle version bêta de son système d’exploitation non-LTS (Long Term Support) basée sur Linux Kernel 4.13 qui est plus connu sous le nom d’Ubuntu 17.10. Cette bêta devrait être la dernière au programme avant que la version finale de l’OS ne soit enfin disponible. Artful Aardvark, c'est le code de la vingt-septième itération du système d’exploitation Ubuntu dont la date de sortie officielle a été fixée au 19 octobre 2017.

Pour rappel, la distribution Ubuntu utilise un système de notation un peu particulier. Les chiffres utilisés pour caractériser les variantes de ce système d'exploitation permettent de situer la sortie dans un calendrier annuel de chacune d'elles et de les distinguer des versions précédentes ou ultérieures. De plus, il est intéressant de noter l'existence de versions intermédiaires et de versions LTS (versions soutenues à long terme) qui se succèdent, mais ne bénéficient pas des mêmes privilèges.


En ce qui concerne les changements importants qui affectent l’environnement de bureau par défaut d’Ubuntu 17.10, GNOME Shell a été préféré à Unity. Il faut également signaler la prise en charge par défaut du serveur d’affichage Wayland à la place de X.Org. L’ajout par défaut de ce dernier dans une version intermédiaire (non-LTS) d’Ubuntu devrait permettre d’identifier et corriger les éventuels bogues en vue de son intégration future dans une version LTS d’Ubuntu, la 18.04 probablement. Toutefois, une session utilisant X.org reste disponible. Elle pourra être utilisée en cas d’incompatibilité des pilotes graphique, par exemple.

Les utilisateurs de GNOME Shell ou GNOME qui procèderont à une mise à niveau devraient migrer vers la nouvelle session par défaut proposée par Ubuntu 17.10, mais leurs anciens environnements resteront disponibles. Bien qu’elle demeure accessible dans les dépôts, l’interface Unity n’est plus fournie pour les utilisateurs qui procèderont à une installation « fraiche » d’Ubuntu 17.10.

Sur Ubuntu 17.10, les boutons de contrôle des fenêtres ont été ramenés sur le coin supérieur droit, comme sur Windows. Avec cette version basée sur GNOME 3.26, Canonical a également étendu la prise en charge native de nouvelles imprimantes et de fonctionnalités liées à l’impression incluant l’AirPrint d’Apple, le Wifi Direct, l’IPP Everywhere et Mopria. On y retrouve d’autres améliorations comme la nouvelle page de connexion, le Dock qui supporte les badges de notifications, l’installation presque automatisée des pilotes graphiques Intel, l’optimisation de certaines applications dédiées à la lecture de contenu multimédia comme Totem, etc.


La dernière bêta d’Ubuntu 17.10 est distribuée en deux versions : Desktop et Serveur. La version Desktop permet d’utiliser l’OS au travers d’une interface graphique standard dédiée, alors que la version Serveur, comme son nom le suggère, est plutôt destinée aux machines de type serveur et n’intègre aucune interface graphique pour l’utilisateur. La version Desktop d’Ubuntu 17.10 proposée en téléchargement n’est disponible qu’en mode 64 bits, alors que la version Serveur de l’OS dispose de deux images ISO distinctes, l’une pour l’installation de l’OS en mode 32 bits et une seconde dédiée au mode 64 bits.

Kubuntu 17.10 Beta 2, Xubuntu 17.10 Beta 2, Lubuntu 17.10 Beta 2, Ubuntu MATE 17.10 Beta 2, Ubuntu Studio 17.10 Beta 2, Ubuntu Kylin 17.10 Beta 2 et Ubuntu Budgie 17.10 Beta 2 sont aussi disponibles.

Source : Ubuntu, Ubuntu liste OS, Doc Ubuntu

Et vous ?

Avez-vous déjà pu tester cette nouvelle bêta ? Qu’en pensez-vous ?
Quel est votre avis sur la préférence faite à GNOME Shell et l’abandon d’Unity pour cette version ?

Voir aussi

Ubuntu passera à GNOME par défaut dès la prochaine version Ubuntu 17.10 Artful Aardvark prévue pour octobre 2017
Lubuntu 17.10 (Artful Aardvark) Alpha 1 est disponible et pave la voie à l'environnement de bureau LXQt comme alternative à LXDE sur cette distro


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de sbeex sbeex - Membre actif https://www.developpez.com
le 02/10/2017 à 11:58
Je pense que le repassage à gnome est bien.

Trop de choix tue le choix à terme et au final unity n'apportait (selon moi) pas grand chose. (ça n'engage que moi)

Par contre je trouve un peu dommage de mettre les boutons de fenêtre à droite par défaut comme sur windows:

Gnome est le pendant de MacOS,
Kde de windows.

Après je pense que comme d'habitude nous aurons droit à 150'000 options de paramétrage qui nous permettront de remettre les boutons de fermeture des fenêtres ou bon nous semble

Airprint -> un must selon moi, donc très bien
Avatar de Spleeen Spleeen - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/10/2017 à 12:14
Bonjour,

Rien n'est dit sur ceux ayant la 17.04 et passant à la 17.10 : changement automatique pour Gnome Shell ? Suppression de tous les paquets liés à Unity ?
*c'est macOS
Avatar de dard2vinz007 dard2vinz007 - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 06/10/2017 à 5:40
Enfin, Gnome devient le bureau par défaut ! Pour réponre à Sbeex, si tu veux "tweaker" ton gnome, il y a le magasin d'extensions, et le gnome-tweak-tool of course

Mention spéciale pour a recherche et la gestion de documents Gnome...un must.
Avatar de raf64flo raf64flo - Membre régulier https://www.developpez.com
le 06/10/2017 à 12:05
Citation Envoyé par Spleeen Voir le message
Bonjour,

Rien n'est dit sur ceux ayant la 17.04 et passant à la 17.10 : changement automatique pour Gnome Shell ? Suppression de tous les paquets liés à Unity ?
*c'est macOS
Spleen, as-tu tout lu ? C'est pourtant écrit au §4

Les utilisateurs de GNOME Shell ou GNOME qui procèderont à une mise à niveau devraient migrer vers la nouvelle session par défaut proposée par Ubuntu 17.10, mais leurs anciens environnements resteront disponibles.
Offres d'emploi IT
Responsable technique java/jee H/F
Capgemini - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Développeur java H/F
Capgemini - Pays de la Loire - Nantes (44000)
IT lead développeur H/F
Capgemini - Bretagne - Rennes (35000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil