Librem 5, le smartphone GNU/Linux orienté sécurité et vie privée, passe l'étape de crowdfunding avec brio,
Que faut-il en attendre ?

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
La campagne de levée de fonds du Librem 5 annoncée sur cette plateforme à la fin du mois d’août s’est terminée avec plus de 2 millions de dollars contre 1,5 million requis. En réalité, les 1,5 million de dollars ont été atteints une dizaine de jours avant la clôture de la campagne. Que dire si ce n’est qu’il s’agit là d’une démonstration d’un réel intérêt des utilisateurs ? Purism, la société derrière ce projet dispose désormais des moyens nécessaires pour passer à la production à grande échelle de ce smartphone tout Linux orienté sécurité et vie privée. Tour d’horizon des promesses…

Le Librem 5 est annoncé comme un compatible 4G avec un affichage sur 5 pouces. Il sera doté d’un processeur i.MX8 à architecture ARM doté d’une isolation avec la partie chargée de la téléphonie. Il est prévu que le processeur soit assisté par une GPU Vivante avec pilotes libres. Enfin, l’appareil sera doté de 3 Go de RAM, 32 Go d'espace de stockage, un capteur photo arrière et avant, un port USB Type-C et un port Jack. Pour ce qui est des aspects sécurité liés au matériel, Purism a prévu d’intégrer un kill switch matériel pour agir sur l’appareil photo, le microphone, le Wifi et le bluetooth. À noter également qu’il n’y a pas de capteur d’empreintes digitales prévu dans le design actuel.


La campagne de levée de fonds du Librem 5 a été marquée par l’entrée en collaboration de Purism avec une société dénommée Matrix. Le partenariat doit déboucher sur l’adaptation d’un protocole d’appels décentralisés et chiffrés au Librem 5. Faisant suite à Matrix, l’équipe KDE et la fondation GNOME ont annoncé des associations avec Purism avec pour objectifs respectifs d’adapter les environnements graphiques Plasma mobile et GNOME au Librem 5. À ce sujet, il faut dire que le Librem 5 gagne en capacité d’exécution d’applications développées en Qt et GTK+. Samsung travaille sur « Linux on Galaxy », une application qui permet de lancer sa distribution préférée sur un smartphone S8/S8+, preuve que Linux possède une certaine richesse en termes d’applications ; grâce aux partenariats avec KDE et GNOME, le Librem 5 pourra également en profiter.

Passé la date du 10 octobre où le cap du million de dollars et demi a été atteint, l’entreprise a annoncé un partenariat avec NextCloud GmbH. L’entreprise fournit une suite d’outils logiciels client-serveur utiles pour la création et l’utilisation de services d’hébergement de fichiers. L’offre est similaire aux alternatives propriétaires avec la particularité qu’elle est open source et utilisable sur un serveur privé. Il est prévu que le service de stockage et de partage de fichiers soit intégré au Librem 5 via son système d’exploitation PureOS, une déclinaison de la distribution Debian.

La campagne de levée de fonds terminée, il ne reste plus qu’à trouver une entreprise pour matérialiser l’appareil à grande échelle. S’en suivront les réglages logiciels étalés sur l’année 2018. Le Librem 5 ne sera donc visible sur les vitrines qu’en 2019. Pour ce qui est du prix, ce n’est plus un secret, il faudra débourser 599 $.

Source

Purism

Votre avis

Que pensez-vous de ce smartphone ?

En ferez-vous l'acquisition ?

Voir aussi :

Ubuntu Edge ne verra pas le jour, la campagne de Crowdfunding de Canonical se solde par un échec
Canonical se lance dans une campagne de Crowdfunding pour financer Ubuntu Edge, la société espère réunir 32 millions de dollars pour le smartphone


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 11:53
Ce qui fait le succès d'un appareil c'est avant tout son écosystème.

Si les développeurs adhèrent au projet et on le moyen de gagner de l'argent il y'aura des applis et le téléphone pourra avoir du succès. Sans ça, aucune chance que le téléphone perce.

Il faudra aussi que les libristes acceptent d'accueillir l'utilisateur lamda avec ces questions et besoin de "noob" et ça la communauté n'a jamais réussi à le faire jusqu'à maintenant.
Et pour finir il faudra réussir à "cacher" linux comme à très bien réussi à le faire android. Devoir lancer un terminal ne sera pas acceptable , tout comme des UI brutes de décoffrage.
Avatar de deathman8683 deathman8683 - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 12:31
Pour percer il faut viser un public large, je trouve que c'est quand même assez éloigné du concept du logiciel libre dans notre société actuelle. Il est de notoriété que la majorité veut le confort et non la liberté, même s'il y a de plus en plus de prise de conscience.

Pour que librem5 soit équivalent en confort à Android tout en restant libre il faudrait qu'il y ai autant de moyens, ça sera difficile en agissant avec honnêteté et respect.

Pour ce qui est du catalogue d'appli tant qu'il y a le nécessaire je m'en contenterai mais ça évoluera surement avec le temps je ne m'en inquiète pas. Il y aura peut-être moins de jeux mais avec le HTML5 et le Javascript ce n'est pas un soucis.
Avatar de Zefling Zefling - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 13:45
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Et pour finir il faudra réussir à "cacher" linux comme à très bien réussi à le faire android. Devoir lancer un terminal ne sera pas acceptable , tout comme des UI brutes de décoffrage.
GNU/Linux n'a pas d'interface graphique, c'est juste un noyau. Après c'est plus au niveau des environnements et des distributions qu'il y a des problèmes. Tant que ça sera pas assez simplifié a niveau des interface graphiques, ça ne sera pas accessible. Même si, franchement, Ubuntu est vraiment orienté noob aujourd'hui. La console, j'ai jamais dû y toucher sur mon portable.
Avatar de borntoward borntoward - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 14:14
GNU/Linux n'a pas d'interface graphique, c'est juste un noyau.
Raté
Avatar de e101mk2 e101mk2 - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 14:27
Je pense que sa pourrait être un bon système, tout dépend de sa façon de penser au niveau "market", notamment si il dépens d'un gestionnaire de paquet (genre apt, avec les libs séparée, dépendance, conflit etc), ou celle du marché actuel (Play store...) .

Car si il faut quitter les acteurs principaux des OS mobiles, C'est pour enfin avoir la main sur l'OS sans magouille. Pouvoir développer nos programmes avec les langages et les libs qui nous plaisent.

Désactiver les fonctions inutile, et optimiser l'OS à notre besoin et pas à celui de la majorités des utilisateurs.

Bref ce que permet n'importe qu'elle distrib linux (sauf Android stock :o )...
Avatar de ManusDei ManusDei - Membre expert https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 15:23
Citation Envoyé par deathman8683 Voir le message
Il est de notoriété que la majorité veut le confort et non la liberté,
Les deux sont pas incompatibles, il faudrait "juste" que la communauté réfléchisse plus à l'ergonomie des appli.
C'est pas le même métier que dev.
Avatar de Loceka Loceka - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 16:32
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Il sera doté d’un processeur i.MX8
Je ne sais pas d'où vous sortez cette information mais sur les forums de Purism, leur équipe dit que ce sera très certainement un MX6, le MX8 n'étant pas encore sorti et n'ayant pas encore de pilotes linux.
Avatar de MaximeCh MaximeCh - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 16:47
Oui l'article d'aujourd'hui est pas très clair sur les specs.
Il y a de très fortes probabilités pour que le smartphone contienne un iMX8. Mais ça suppose qu'il soit disponible
Et si c'est le cas, ça sera très probable que la limitation à 3Gb de RAM DDR3 imposée par l'iMX6 ne tienne plus, donc qu'on ait quelque chose comme 4 gigas ou plus de DDR4.
Il est enfin très probable que quoiqu'il arrive les perfs graphiques soient assez pourries : le driver Etnaviv du GPU de l'iMX6 en est à OpenGL2 à peine, mais n'y connaissant presque rien je demande à voir.

C'est sûr et certain que l'OS fonctionnera avec le gestionnaire de paquets dpkg, PureOS est un fork direct de Debian.
Pour le portage d'applis ça se fera lentement et solidement, pourvu que l'interface graphique mobile de KDE/Gnome tienne la route ; voire si la convergence mobile/desktop arrive avec.

Je conseille leur forum et l'IRC freenode, les purismiens sont très accessibles et je suis perso sur le point d'envoyer un CV
Avatar de marsupial marsupial - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 23/10/2017 à 17:34
J'ai une petite pensée, ne suffirait-t-il pas de recompîler les packagé?

Et une question : net hunter peut s'installer ?
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 24/10/2017 à 10:19
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
J'ai une petite pensée, ne suffirait-t-il pas de recompîler les packagé?
Si tu recompiles un logiciel x86 pour tourner sur ARM, ça devrait suffire, mais il aura toujours l'ergonomie d'une appli desktop. Donc des icones inclickables avec un doigt.

en sachant qu'il y a toujours des petit soucis sur les portages, on se retrouve vite à recompiler la terre entière pour réussir à avoir toutes les libs qui vont bien en ARM. L'avantage, c'est qu'avec Linux, c'est sensé être possible.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil