La fondation GNOME annonce son soutien au développement du Librem5
Un smartphone GNU/Linux orienté vie privée et sécurité

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Quand on se lance dans une entreprise comme celle montée par les fondateurs de Purism, on a besoin de soutien, surtout lorsqu’il s’agit de mettre sur pied ce qui pourrait bientôt être le premier smartphone libre et ouvert, orienté vie privée et sécurité. Après l’échec d’Ubuntu Edge, la communauté de l’open source semble bien décidée à aller au bout cette fois. En effet, une semaine après KDE, c’est au tour de la fondation GNOME d’annoncer un partenariat avec Purism pour travailler au développement du Librem5.


« Nous sommes excités à l’idée de nous engager avec plusieurs communautés et organisations pour promouvoir les droits numériques des individus. Recevoir le soutien de la fondation GNOME pour la plateforme matérielle Librem5 nous rapproche tous d’un smartphone destiné à nous libérer de l’emprise d’Android et iOS », a déclaré Todd Weaver, fondateur et CEO de Purism.

De quoi le Librem5 bénéficiera-t-il au travers de ces multiples partenariats ?

Avant d’arriver au cas de la fondation GNOME, il faudrait souligner que l’équipe KDE entend adapter la technologie Plasma mobile au Librem5. Plasma mobile est un sous-ensemble de la suite logicielle Plasma Phone pour appareils mobiles, la version mobile du bureau KDE Plasma qui en est à la version 5. « Nous n’avons pas créé Plasma uniquement pour le desktop et les laptops, mais pour tous les appareils. Ce partenariat avec Purism va permettre d’apprêter Plasma mobile pour le marché en l’intégrant à un appareil commercial pour la première fois », a déclaré Lydia Pintscher, CEO de KDE.

À noter qu’avec cette intégration, le Librem5 gagne de facto en capacité de faire tourner des applications basées sur Qt. Le classique apt-get install nom du paquetage permettra l’installation d’applications comme Sailfish OS ou Nemo.

L’intérêt de la fondation GNOME pour la plateforme matérielle Librem5 est tout aussi important que celui de la communauté KDE, alors, pas question de laisser l’exclusivité de cette dernière au bureau KDE et technologies liées. Elle entend transférer son savoir-faire en matière de déploiement des technologies GNOME sur des plateformes mobiles existantes (Nokia 770, N800 et N900) pour imposer le bureau GNOME et les technologies liées sur la plateforme Librem5. Ce dernier devrait alors gagner en capacité de faire tourner des applications basées sur GTK+.

Comme avec l’Ubuntu Phone, il faudra d’abord franchir l’obstacle de la levée de fonds

Le sablier continue de se vider. Plus que 32 jours pour que le Librem5 réussisse où l’Ubuntu Edge a échoué, à savoir : réunir les fonds nécessaires pour passer à la production à grande échelle. Encore 63 % des 1 500 000 $ requis à lever et peut-être que 2017 sera l’année de naissance du smartphone dont la communauté du libre et de l’open source rêve. Note finale : il est possible de contribuer à hauteur de 20 $.

Sources : annonce de la fondation GNOME, annonce de la communauté KDE

Et vous ?

Que pensez-vous de ces initiatives de la fondation GNOME et de KDE ?

L'évolution de la levée de fonds semble traduire une certaine abstention. Qu'est-ce qui d'après vous pourrait justifier cet état de choses ?

Voir aussi :

Librem5 : un smartphone GNU/Linux orienté sécurité et vie privée dont la survie dépend de la réussite d'une levée de fonds


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Loceka Loceka - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/09/2017 à 11:30
N-ième tentative de smartphone libre, j'espère que ce ne sera pas un n-ième échec
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/09/2017 à 12:03
Avec Gnome et toute la communauté du libre, ça devrait fonctionner.

D'où proviennent les screenshots?? Déjà de Librem?
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 21/09/2017 à 13:53
Il a pour avantage de se baser sur une entreprise qui vends déjà des PC avec la même philosophie. Ils devraient donc réussir.
La question est : vont'il réussir a en vendre suffisamment pour peser et pouvoir baisser un peu le prix?
Et si un certain succès est là, vont'ils être suffisamment motivé pour se battre afin de libérer un peu plus le matériel. S'ils ne le font pas ils vont se perdre dans la jungle de ceux qui prétendent. Ce qui me gène c'est qu'ils mettent très peu en avant l'Open-Hardware. Un smartphone sous Linux c'est bien mais il faut plus pour avoir un intérêt face a Cyanogène (Android totalement Open-Source donc Linux) et toutes ses applications Androïd.
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/09/2017 à 14:03
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
La question est : vont'il réussir a en vendre suffisamment pour peser et pouvoir baisser un peu le prix?
Et si un certain succès est là, vont'ils être suffisamment motivé pour se battre afin de libérer un peu plus le matériel. S'ils ne le font pas ils vont se perdre dans la jungle de ceux qui prétendent. Ce qui me gène c'est qu'ils mettent très peu en avant l'Open-Hardware. Un smartphone sous Linux c'est bien mais il faut plus pour avoir un intérêt face a Cyanogène (Android totalement Open-Source donc Linux) et toutes ses applications Androïd.
Oui, je pense que ceux qui sont gênés par la collecte des données, entre autres, ne sont pas forcément un public prêt à mettre 500 € dans un smartphone. C'est aussi le problème de Cyanogen, il ne fonctionne que sur les appareils chers. Perso, pour mettre ce prix dans un smartphone, il faudrait que je puisse être certaine de pouvoir le garder 10 ans en changeant des pièces de temps en temps. Pour ça, il faut malheureusement que le marché de l'open hardware soit mûr. Le serpent se mord la queue.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/09/2017 à 14:28
J'ai vu une vidéo du pc portable: PURISM 15.
Waw, ils copient le Mac Book... avec de bonnes perf sur le papier.

L'avantage d'un appareil comme Librem5, c'est que tu pourrais installer ta distribution (compatible avec l'appareil).
Seul point faible: le smartphone devrait être plus "sexy".

Après 10 ans, tu t'en fiches de réinstaller un autre OS pour le plaisir.

Imaginons un smartphone fonctionnant en terminal, avec NCURSES, avec du python/perl...
Ca va consommer que dalle.
Offres d'emploi IT
Développeur/Intégrateur ESB - WebMethods H/F
Michael Page - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)
Business Analyst M/F
Michael Page - Nord Pas-de-Calais - Lillers (62190)
Data Ingénieur F/H
Zenika - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil