Google retire YouTube de la liste des services accessibles depuis l'Echo Show d'Amazon
En prétextant une violation des règles d'utilisation

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Google a récemment fait part de sa décision de retirer YouTube de la liste des services accessibles depuis l’Echo Show d’Amazon, un dispositif intelligent réagissant aux commandes vocales qui est doté d’enceintes et d’un écran.

Au début de la commercialisation de l’Echo Show d’Amazon au mois de juin, les utilisateurs de ce produit étaient en mesure d’accéder facilement au service de vidéo en ligne de la firme de Mountain View. Mais depuis quelques heures Alexa, l’assistant virtuel développé par Amazon, signale à ses utilisateurs qui sollicitent l’accès à YouTube que « pour l’instant, Google ne propose pas YouTube sur Echo Show ».


Cette décision arbitraire et injuste, du point de vue d’Amazon, n’a pas laissé le géant de la distribution et du e-commerce de marbre. Ce dernier, visiblement pris de court, a déclaré que « Google a décidé de ne plus rendre YouTube disponible sur Echo Show, sans explication ni notification pour les clients. » Amazon a tenu à préciser dans son communiqué qu’« aucune raison technique valable ne peut justifier une pareille décision qui est à la fois décevante et gênante pour les utilisateurs. »

Pour soutenir son action, la filiale d’Alphabet a déclaré que « l’intégration de YouTube dans Echo Show viole nos règles d’utilisation et crée une mauvaise expérience pour les utilisateurs. » D’après Google, le géant de la distribution et de l’e-commerce ne devrait pas être surpris par la tournure actuelle des évènements. Il semblerait, d’après les déclarations faites par Google, que les deux entreprises technologiques américaines étaient depuis longtemps déjà engagées dans des pourparlers afin de trouver un accord qui pourrait satisfaire toutes les parties.

Pour comprendre la démarche de Google, il peut être important de signaler certains aspects du fonctionnement de l’Echo Show d’Amazon. En effet, certaines fonctionnalités normalement intégrées à YouTube n’étaient pas accessibles sur la version de YouTube affichée par ce dispositif intelligent. Ainsi, en utilisant l’Echo Show, il n’était pas possible de s’abonner à une chaîne, de profiter des suggestions en fin de lecture ou encore de désactiver la lecture automatique du contenu multimédia sélectionné. Se pourrait-il que Google considère ces fonctions essentielles à tel point que la société serait disposée à supprimer l’accès à son service en cas de non-conformité ?


Il faut noter que sur le marché des dispositifs intelligents grand public de type enceintes connectées, Amazon est considéré comme le leader incontesté. Ses appareils se vendent mieux que ceux de la concurrence qu’il s’agisse de Google, Apple, Samsung ou Microsoft, comme l’a rapporté une étude menée par le cabinet eMarketer. Ce marché encore balbutiant, mais tout aussi prometteur, attise les convoitises de tous les géants technologiques qui y voient probablement d’innombrables opportunités de croissance semblables à celles qui ont été générées par l’émergence du marché des mobiles. Ce genre de « conflit d’intérêts » entre multinationales de la Silicon Valley où chacun chercherait à déstabiliser son concurrent ne devrait donc pas être surprenant. Affaire à suivre donc !

Source :Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous que cette affaire puisse avoir un quelconque impact sur la commercialisation de l’Echo Show ?

Voir aussi

Amazon présente Echo, une enceinte connectée qui embarque un assistant digital
IA : Apple entame la production d'un haut-parleur intelligent à la sauce Siri pour concurrencer Google Home et Amazon Echo
YouTube met à jour ses politiques d'utilisation en définissant ce qu'il entend par « discours haineux » qui ne sauraient plus être associés à une pub


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil