Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un nouveau fork de Bitcoin sera-t-il profitable ou préjudiciable à la monnaie ?
Une troisième version de Bitcoin nommée Segwit2x prévue en novembre

Le , par Olivier Famien

23PARTAGES

9  0 
Depuis le 1er août dernier, la communauté Bitcoin a accueilli Bitcoin Cash, une nouvelle branche du système de paiement pair-à-pair Bitcoin. Cette initiative est née de la volonté de dépasser les limites liées à la taille des blocs dans la chaîne des blocs (blockchain en anglais) de la branche principale de la monnaie cryptographique bitcoin.

Depuis la création de Bitcoin, un plafond a été imposé à la taille des blocs et fixé à 1 Mo pour la vérification et la validation des transactions contenues dans les blocs du réseau. Mais avec le succès de Bitcoin, cette taille poserait de nombreux problèmes, car tandis que le volume des transactions avec cette cryptomonnaie croît à un rythme exponentiel, la taille des blocs, elle, est statique.

La conséquence de cette disposition est qu’à plusieurs reprises, les utilisateurs de Bitcoin ont vu leurs transactions être mises en attente jusqu’à plusieurs heures à cause du fait qu’il n’y avait pas suffisamment de blocs sur le réseau de la chaîne des blocs pour accepter et valider les transactions en attente. Aussi, pour pousser les mineurs à accepter et valider leurs transactions dans le réseau de la chaîne de blocs, certaines entreprises proposent des taux de minage beaucoup plus élevés, mais cela n’est pas à la portée de tous les utilisateurs du système de paiement.

Dans un souci de résoudre le problème à un plus haut niveau et améliorer la vitesse de validation de l’ensemble des transactions sur le réseau des blocs, certains développeurs ont proposé Segwit (BIP 148), qui a été adopté depuis le début du mois d’août. Segwit suivant BIP 148 doit implémenter Segwit (BIP 141) qui est une nouvelle règle qui divise les transactions dans les blocs en deux segments afin de traiter séparément les données envoyées ou reçues et les signatures et scripts utilisés comme témoins approuver les transactions. La taille des blocs de 1 Mo restant inchangée, le réel changement se trouve au niveau des signatures qui sont désormais mesurées d’une manière différente (réduite), c’est-à-dire en millions d’unités au lieu d’octets, ce qui libére l’espace dans les blocs afin de permettre de recevoir d’autres transactions. Ce format de transactions (BIP 141) a été adopté en douceur et sera activé dans quelques jours, plus précisément autour du 23 août prochain. Les clients Bitcoin qui ne sont pas compatibles avec Segwit, mais qui souhaiteraient bénéficier de ce dernier devront effectuer des mises à niveau des sous-systèmes, signatures, protocoles, adresses et bien d’autres choses.


Mais pour certains, cette approche ne va pas encore très loin dans le règlement de la limite des blocs de Bitcoin et depuis le début de ce mois, un fork a été implémenté et s’est traduit par la sortie de Bitcoin Cash qui n’intègre pas Segwit. Dans cette nouvelle branche, la taille des blocs a été augmentée à 8 Mo afin d’accepter un plus grand nombre de transactions dans les blocs comparativement aux blocs de la branche principale qui sont plafonnés à 1 Mo. Bitcoin Cash est actuellement valorisé à environ 300 dollars pour 1 Bitcoin Cash.

Toutefois, alors que l’on croyait que ces différentes implémentations achèveraient de satisfaire les développeurs et utilisateurs de la monnaie cryptographique, un autre groupe vient de s’annoncer et entend tirer le meilleur parti des deux approches afin de créer une troisième version de Bitcoin. Pour cette troisième version, la taille des blocs sera augmentée à 2 Mo et intégrera Segwit. L’initiative est soutenue par Bitmain, la plus grande entreprise de minage de Bitcoin et Jeff Garzik, un des développeurs du projet Bitcoin et contributeur à la plateforme Bitcoin Core. Bien que les débuts de cette initiative remontent à 2016, elle a pris véritablement forme en mai dernier avec la ratification de l’accord de 2016.

En effet, les créateurs du projet ont signé en mai dernier un accord baptisé « ;Accord de New York ;» afin de sortir six mois après cette signature, c’est-à-dire en novembre prochain, une nouvelle branche de Bitcoin baptisée Segwit2x. Un bloc de Bitcoin sera créé au bloc 494 ;784 et permettra à qui le souhaite de créer des blocs de Bitcoin au-dessus de ce bloc. En outre, une nouvelle chaîne des blocs sera également créée avec de nouvelles règles. Pour que les clients Bitcoin (Segwit et non — Segwit) puissent fonctionner avec Segwit2x, ils devront ajouter de nouvelles adresses DNS comme sources.

Même si cette nouvelle version Bitcoin semble vouloir réconcilier les deux mondes, l’on pourrait se demander si l’écosystème Bitcoin n’est pas en train de s’émietter et par-delà de creuser sa tombe. La fragmentation de l’environnement de cette monnaie cryptographique lui sera-t-elle favorable ou funeste ;?

Source : Motherboard, GitHub

Et vous ?

La diversité des versions de Bitcoin contribuera-t-elle à faire croître la monnaie ;? Ou plutôt à la faire mourir ;?

Ce nouveau fork de Bitcoin est-il bienvenu ? Ou est-ce une version de trop ?

Voir aussi

La communauté Bitcoin finalement divisée en deux, le fork Bitcoin Cash a été officiellement créé le 1er août
Bitcoin : le passage au protocole SegWit suivant BIP148 débute en août et pourrait entraîner une fragmentation de la blockchain
Le système de paiement de Bitcoin aurait-il atteint ses limites ? Plusieurs transactions n'auraient pas été validées après des heures d'attente

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !