Dadbot : un chatbot développé par un journaliste
Pour conférer une immortalité artificielle à son défunt père

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Un cancer du poumon a arraché à James Vlahos son papa en février. Il continue cependant de lui parler chaque semaine. À chacun de ces échanges d’un genre particulier, il s’adresse à la version numérique – dénommée Dadbot – de son défunt père au travers d’une intelligence artificielle qu’il a développée.

Le projet a débuté – en mai 2016 – comme un besoin pour James Vlahos de documenter l’histoire orale de son père avant son décès. Il s’est donc lancé dans l’enregistrement de conversations avec ce dernier sur divers sujets dont son passage à l’université de Berkeley et sa carrière de juriste entre autres, une tâche qui débouchera sur 200 pages de transcription. « De quoi remplir un classeur », a-t-il déclaré.

Il a cependant estimé que les conversations contenues dans le classeur, certes, de valeur inestimable pour lui, étaient inertes. Journaliste de profession et passionné d’intelligence artificielle depuis sa tendre enfance, il se dit alors qu’il doit y avoir un meilleur moyen de perpétuer la mémoire de son père. Ses pérégrinations le mèneront ainsi à la découverte de la plateforme PullString.

PullString permet à des personnes sans connaissances pointues en programmation de concevoir, tester, héberger et déployer des chatbots. James Vlahos a pratiquement mis une année à peaufiner son apprentissage de PullString ainsi que les algorithmes de Dadbot pour obtenir la meilleure version numérique possible de son père.


Le 8 février 2017, John Vlahos, amoindri par la maladie ne peut plus s’exprimer. C’est donc avec Dadbot – finalement déployé sur Facebook messenger – que James aura sa dernière conversation la veille du décès de son père :

Dadbot : Salut ! C’est ton noble et bien aimé père qui s’adresse à toi. Comment vas-tu ?

James : je suis triste

Dadbot : je vois. De quoi veux-tu que nous parlions ?

James : je ne sais pas. Pourquoi est-ce que tu ne choisis pas ?

Dadbot : OK, je vais te parler de ce que j’ai encore comme souvenirs de ma carrière théâtrale.

La conversation se poursuivra ainsi jusqu'à ce que Dadbot lance à James : « ça ne me dérange pas de continuer à papoter, mais n’est-il pas l’heure pour toi d’aller au lit ? » et ce dernier de répondre « oui, je suis fatigué. Bonne nuit. »

Depuis, James multiplie les conversations avec son « défunt père ». « Elles peuvent soit m’amener à sourire tout en me remplissant d’une sensation de chaleur, soit m’amener à écraser une larme », a déclaré le journaliste de Berkeley.

Sources : Wired, CBC, PullString

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Voir aussi :

Poker : Lengpudashi, une autre IA de l'université Carnegie Mellon terrasse ses six adversaires humains, qui ont perdu 792 327 $ en jetons virtuels


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 10:49
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de cette initiative ?
Je trouve que ça n'a pas vraiment d’intérêt.
Il a entendu son père tenir ces propos, il n'a qu'a se rappeler de ça, que ce soit répété par une intelligence artificielle n'apporte rien.
Le type peut écouter les enregistrements audio de son père, ça a plus de sens qu'une IA...

Ce qui est beaucoup plus émouvant par contre, c'est quand un joueur retrouve le fantôme d'un parent dans un jeu.
Ça à la limite c'est touchant, tu lances un vieux jeu et tu tombes sur une sauvegarde de quelqu'un de décédé.
Avatar de almarean almarean - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 11:03
Cette expérience peut être intéressante et enrichissante, mais pourquoi vouloir refouler un processus faisant partie du cycle de la vie ?
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 11:04
Ça rappelle vraiment un épisode de Black Mirror (saison 2 épisode 1 si ma mémoire est exacte), ou une femme obtient auprès d'une société un service de bot qui imite son mari décédé via téléphone, chat, ... puis davantage. Ils se basent pour ça sur les information laissées sur les réseaux sociaux.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 11:07
Cela ne remplace pas le disparu mais aide à s'en souvenir.

Probablement un petit plus pour un musée de cire.
Avatar de BateauFullStack BateauFullStack - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 11:43
Cela n'a pas de sens qu'on programme les paroles et ce que le programme va dire par exemple si on lui pose une question inattendue il ne sais rien répondre, il faut des années pour que cela soit vraiment réel
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 11:47
Citation Envoyé par BateauFullStack Voir le message
il faut des années pour que cela soit vraiment réel
C'est surtout de la science fiction, ça me rappelle un épisode de Futurama.


Grâce aux vidéos de surveillance le professeur Farnsworth réussit à créer un robot avec la personnalité de personne décédé.
Avatar de BateauFullStack BateauFullStack - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 13:20
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est surtout de la science fiction, ça me rappelle un épisode de Futurama.
Oui c'est purement science-fiction
Avatar de Voïvode Voïvode - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 13:53
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de cette initiative ?
Talandar est sympa, mais il ne remplacera jamais Fenix.
Avatar de BufferBob BufferBob - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/07/2017 à 22:03
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
un chatbot développé par un journaliste Pour conférer une immortalité artificielle à son défunt père
(...)
Que pensez-vous de cette initiative
à titre perso je trouve ça un peu glauque, à peu près autant que de transformer son chat en drone après sa mort
mais je peux concevoir que le fils, passionné, y voit un vibrant hommage et possiblement un catharsis

Avatar de LittleWhite LittleWhite - Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
le 22/07/2017 à 10:12
Moi, ça me rappelle le manga Chobits, où un personnage réimplémente le comportement de sa sœur, décédée, dans un robot humanoide.
Offres d'emploi IT
(H/F) COMMERCIAL SEDENTAIRE CHEZ EDITEUR LOGICIELS
STUDIO RH - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)
Développeur mobile h/f
Concept Multimedia / Logic-immo.com - Ile de France - Paris (75008)
Data ingénieur F/H
Zenika - Pays de la Loire - Nantes (44000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil