Enterprise Ethereum Alliance s'affiche comme « la plus grande initiative de chaîne des blocs open source »
Avec 34 nouveaux adhérents dont Cisco

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
À la fin du mois de février dernier, des géants du secteur des technologies de l’information ainsi que certaines banques et startups ont accordé leur violon pour créer Enterprise Ethereum Alliance (EEA), une organisation à but non lucratif qui s’est fixé comme objectif d’étendre l’utilisation la chaîne des blocs d’Ethereum aux applications fournies par les entreprises, peu importe le domaine d’activités. Avec l’intégration de cette solution dans les applications, les développeurs seront à même d’offrir des applications décentralisées qui suivent le même principe de fonctionnement que la monnaie cryptographique bitcoin.

À la base, le projet de créer cette alliance afin d’étendre l’utilisation de la chaîne des blocs d’Ethereum aux entreprises avait été porté par une trentaine d’entreprises. Environ trois mois plus tard, d’autres entreprises ont entrevu les avantages considérables qu’elles pourraient tirer dans le système de bloc de chaînes utilisé par la plateforme d’échanges Bitcoin pour suivre la propriété des bitcoins émis à travers les transactions financières qui doivent être validées et mis en œuvre du côté d’Ethereum pour exécuter du code provenant des applications développées par des tiers qu’ils peuvent envoyer sur le réseau. Ce code permet de créer des contrats intelligents (smart contracts en anglais) qui constituent le fondement d’Ethereum. À l’instar de la plateforme d’échanges Bitcoin, la plateforme Ethereum fonctionne également avec sa monnaie virtuelle, l’ether, qui sert à payer l’exécution des contrats intelligents qui peuvent consommer des ressources importantes.

Depuis plusieurs heures, le consortium Enterprise Ethereum Alliance qui comptait déjà plus d’une centaine de membres jusqu’à une date récente, vient d’annoncer l’arrivée de 34 nouveaux membres. À côté des membres fondateurs de l’alliance comme Intel, J.P. Morgan, BNY Mellon, BP, ING, Thomson Reuters, Accenture, BP, Credit Suisse et plusieurs autres entreprises viennent donc s’ajouter plusieurs nouveaux membres dont Cisco, MasterCard, Scotiabank, Loyyal Corporation, QIWI Blockchain Technologies et le gouvernement indien. Après l’entrée du gouvernement indien dans cette alliance, J.A. Chowdary, le conseiller spécial en informatique et secrétaire en chef au ministre en chef de l’État d’Andhra Pradesh en Inde, déclarait ceci : « Nous sommes impatients d’intégrer la technologie blockchain dans la gouvernance et attendons avec impatience notre collaboration avec Enterprise Ethereum Alliance et fournir un accès au marché à la communauté. »

Il faut noter toutefois que ce n’est pas la première fois qu’une entité étatique fait son entrée dans cette alliance. En mai dernier, lorsque 86 entreprises rejoignaient le groupe, l’État de l’Illinois aux États-Unis en faisait partie. À ce jour, le nombre total des membres de l’alliance soutenant cette initiative est estimé à plus de 150 entreprises, ce qui permet à l’organisation de se présenter comme « la plus grande initiative de chaîne de blocs open source au monde ».

Au-delà du nombre des membres de l’organisation qui a cru, EEA entend concevoir des normes et faciliter la collaboration entre ses membres en implémentant un framework open source qui permettra une adoption massive et rapide de la chaîne de blocs Ethereum. À terme, les entreprises pourront donc facilement utiliser ce framework pour développer des solutions personnalisées basées sur la technologie Ethereum.

Vu l’attrait que la technologie Ethereum a sur ces grandes entreprises, startups et autres, les concepteurs de la monnaie Bitcoin ont-ils des craintes à se faire ? Ethereum peut-elle supplanter Bitcoin en termes d’adoption par les utilisateurs et les professionnels ?

Source : Enthalliance

Et vous ?

La technologie Bitcoin doit-elle craindre le rapprochement de ces entreprises vers Ethereum ? ?

Voir aussi

Les GPU de seconde main envahissent le marché avec la baisse de la cryptomonnaie d’Ethereum, déjà la fin de la pénurie des cartes graphiques ?
Blockchain : Microsoft, Intel et une poignée de grandes banques forment une alliance pour adapter la Blockchain Ethereum aux besoins des entreprises
Ether, la monnaie cryptographique d’Ethereum va-t-elle détrôner le bitcoin ? 86 nouvelles entreprises rejoignent l’alliance derrière Ethereum


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil