Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emmanuel Macron veut accélérer son plan « très haut débit » partout en France
Mais en y glissant du haut débit

Le , par Michael Guilloux

61PARTAGES

9  0 
Au premier trimestre 2017, la France n’était que 51e dans le classement mondial des pays en fonction de la vitesse de connexion moyenne à Internet. Cette situation traduit notamment les réalités différentes en ce qui concerne l’accès au haut débit sur l’ensemble du territoire. C’est pour résoudre ce problème que le plan « France très haut débit » a été lancé en février 2013. Rappelons qu’il vise à couvrir l’ensemble du territoire français en très haut débit d’ici l'année 2022, que ce soit pour les logements, entreprises et administrations, entre autres.

Si Emmanuel Macron a fait de la couverture en très haut débit une de ses promesses de campagne, son Premier ministre a confirmé la volonté de respecter la deadline définie pour le plan très haut débit. Lors de sa déclaration de politique générale au début de ce mois, Édouard Philippe est en effet revenu sur ce projet et a fait la promesse de garantir l'accès au très haut débit sur l’ensemble du territoire « au plus tard en 2022 ». Nombreux sont, toutefois, ceux qui pensent que le délai fixé par le gouvernement est trop court pour couvrir toute la France avec du très haut débit. Et plus de détails étaient donc attendus à la première réunion de la Conférence nationale des territoires.

Hier, le Chef de l’État français a reconnu devant la Conférence nationale des territoires réunie au Sénat que le projet n’avançait pas assez vite. « Les déploiements ne sont pas assez rapides, les opérateurs, aujourd'hui, rechignent encore dans les endroits qui sont les moins rentables », a-t-il déploré. S’il comptait sur la fibre optique également, Macron pense à présent qu’il est « impossible de tenir la promesse de tirer de la fibre dans tous les logements de la République », estimant que « cette promesse est intenable technologiquement et financièrement. »

Macron a donc revu ses objectifs de qualité de connexion Internet à la baisse en envisageant d’utiliser à la fois le haut débit et très haut débit. Il a donc appelé à « envisager les complémentarités technologiques » entre la fibre optique, l'Internet mobile ou le satellite. En contrepartie, il compte accélérer son projet et assurer une couverture de la France entière « en haut et très haut débit » d'ici fin 2020.

« Je souhaite encore accélérer le calendrier afin de parvenir à une couverture en haut et très haut débit d'ici à la fin de l'année 2020 » et « non plus 2022 », a déclaré le chef de l'État. « Nous devons donc, d'ici à la fin de l'année, prendre des mesures nouvelles d'incitation et de contrainte à l'égard des opérateurs de téléphonie », a-t-il ajouté. L'État compte également affecter « une part du grand plan d'investissement à cette priorité pour, là où c'est nécessaire et là où des carences sont constatées, se substituer aux opérateurs défaillants. »

Le président français a décidé d’anticiper l’échéance de 2022 pour être sûr d’avoir le temps de rattraper des éventuels retards. « Si je vous dis fin 2020, je sais que j'aurai encore l'année 2021 pour pouvoir rattraper les retards », explique-t-il.

Le problème jusqu’ici, c’est qu’il n’y a pas encore de définition claire de haut et très haut débit. Et maintenant que le haut débit s’invite dans le projet initial, on peut également se demander quelle est la proportion du territoire français qui sera couverte par le très haut débit ou le haut débit.

Source : Le Figaro

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

La vitesse moyenne de connexion augmente de 15 % au 1er trimestre 2017, la France à la 51e place du classement des pays où l'Internet est plus rapide
Les annonces du gouvernement français pour le numérique : Édouard Philippe veut mettre le « paquet » dans la transformation numérique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2017 à 11:04
Si on veut du haut débit partout, sur tout le territoire, il faut que ce soit l'état qui gère les infrastructures, et qu'il fasse payer aux FAI un droit d'utilisation en fonction du nombre d'abonnés.
8  1 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/07/2017 à 18:01
Si laposte, l'eau et l’électricité était à l'image de ma connexion internet, j'aurais de la boue qui sort du robinet, des coupures d’électricité toutes les heures et je ne recevrais jamais de contravention ou de lettre d'hadopi puisque le facteur ne passerais jamais.

Sinon le satellite et la 4G ne sont pas des solutions durable dans le temps, seul la fibre jusqu’à la box/routeur avec un DSLAM à moins de 3km l'est.
5  0 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/07/2017 à 11:15
Tout à fait Jon, l'Etat peut et doit assurer la continuité du service sauf qu'on n'a plus d'opérateur public. D'où ma question précédente : comment compte t'il "obliger" les FAI à aller là où ce n'est pas rentable ? Je n'ai pas connaissance de cette information dans son plan... Si quelqu'un a l'info ?
5  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/07/2017 à 16:42
Cool, d'ici 4/5 ans ma pauvre mère aura peut-être enfin de l'ADSL en 128 ou 256k dans son trou perdu, merci môssieur le président !
4  0 
Avatar de raphchar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/07/2017 à 17:09
""les opérateurs, aujourd'hui, rechignent encore dans les endroits qui sont les moins rentables"" Et il veut faire quoi alors concrètement, donner des sous aux opérateurs contre une promesse ? Le gouvernement, dont Macron lui-même, accepte la privatisation des services. Qu'il ne s'étonne donc pas du résultat.
À mais non, en vrai, il joue juste au con. Il sait très bien ce qu'il fait : faire des grands mouvements de bras pour que la loi travail passe le plus discrètement possible.
4  0 
Avatar de bilgetz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/07/2017 à 17:17
Citation Envoyé par Emmanuel Macron
là où c'est nécessaire et là où des carences sont constatées, se substituer aux opérateurs défaillants
On appelle pas ça la nationalisation des pertes ?
La ou vous perdrez de l'argent l’état ( les contribuables ) le perdra pour vous.
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2017 à 11:50
Effectivement ce serait beaucoup mieux si l'état gérait l'intégralité des infrastructures.
C'est moins bien pour l'utilisateur dès que des infrastructures se retrouvent privatisé.
Imaginez si les autoroutes et les voies de chemin de fers étaient privées...

Bon cela dit, il me semble que ça fait déjà plusieurs années qu'il y a des travaux un peu partout en France pour faire venir la fibre.
Il y a des coins un peu paumé qui vont bientôt avoir la fibre, donc c'est cool.
Par contre Macron n'a rien a voir dans l'histoire...
2  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/07/2017 à 16:51
Apres avoir passer du temps avec des etrangers qui me disent que au milieu de nulle part, il y a la fibre, c'est juste humiliant sur le coup quand tu dois repondre.
La grande-bretagne a ce qu'on appelle des science park dans la plupart du temps dans les petits village. Donc tu peux voir des entreprises au milieu de nulle part (je me suis amuse pour les entretiens).
Enfin bon le but justement de mettre la fibre la ou il y a personne, c'est pour justement ramener des gens.

C'est un peu comme s'occuper d'une plante sans l'arose. Pendant ce temps quand les autres pays sont plus pragmatiques et vont evoluer vers une economie plus original, nous on se tape l'ancien systeme. Il faut arreter avec le profit a un moment et mettre un peu de vrai d'entreprenariat pragmatique. "Gratter le ticket de loto pendant, et a un moment tu verras que tu l'as gratter pour rien"

Enfin bon encore une promesse non-tenue. J'entends parler de la fibre dans toute la France depuis Sarko.
2  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 14/12/2017 à 16:45
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

8 mégabits par seconde d'ici 2020 pour tout les français.
Loin de moi l'idée de vouloir briser tes rêves pour une fois que tu es optimiste, mais le déblocage des fonds ce n'est pas tout.

Vu les importants travaux que cela implique pour tirer toutes ces lignes, on aura effectivement sûrement (j'espère) une amélioration dans de nombreux villages et autres, mais de là, à ce que le moindre hameau, lieu-dit, ou maison individuelle perdue dans la cambrousse ou les montagnes, soit câblé dans les 2 ans...

Du mieux, oui, pour TOUS les français, la marmotte / le chocolat / tout ça tout ça.
2  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/12/2017 à 17:19
Tu as raison Zirak, les opérateurs se sont engagés à avoir 8Mbits en moyenne sur la France.
Donc suffit de tirer de la fibre dans la majorité des grandes villes et le tour est joué en laissant aux endroits paumés leur 56k voir leur absence d'internet de maintenant.

Bizarrement cela n'a fait tiquer personne que le gouvernement dise 100% et que les opérateurs disent "moyenne"...
Ensuite il y a le déploiement de la 4G qui servira aussi à apporter internet dans les lieux insolites beaucoup plus facilement que de tirer des lignes.
2  0