Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les employés travaillant à domicile seraient plus heureux et performants que ceux dans les locaux de l'entreprise
Qu'en est-il en France ?

Le , par Christian Olivier

0PARTAGES

12  0 
Nicholas Bloom, professeur à l'université de Stanford, s'est intéressé au phénomène du travail à domicile, un mode de travail bien particulier qui autorise les employés d'une entreprise à rester travailler chez eux plutôt que de se rendre dans l'espace de travail habituel réservé par l'employeur. Pour le professeur Nicholas Bloom, le fait qu'un employeur oblige ses employés à venir travailler chaque jour est un procédé obsolète. Il estime que ce comportement de l'entreprise relève des traditions mises en place pendant la révolution industrielle et ne devrait plus être d'actualité. Une telle inflexibilité faisant abstraction des moyens de communication sophistiqués actuels et des difficultés liées au transport et aux distances à parcourir est néfaste aussi bien pour les employés que pour les entreprises.

« Le travail à domicile est un concept résolument tourné vers l'avenir », a déclaré Bloom devant un auditoire pendant la TEDxStanford qui a eu lieu en avril. « Je pense que son potentiel est énorme », a-t-il ajouté. Pour vérifier sa théorie, le professeur Bloom s'est tourné vers l'Asie en décidant d'étudier le cas de Ctrip, la plus grande agence de voyages de Chine. Ctrip est une entreprise chinoise basée à Shanghai qui compte 20 000 employés et dispose d'une capitalisation boursière estimée à environ 20 milliards USD.

Conscients de la manière dont les prix des biens immobiliers à Shanghai impactent sur les charges financières de leur entreprise, les dirigeants de Ctrip se sont intéressés aux répercussions que pourrait avoir l'adoption du travail à domicile au sein de leur société. Ctrip a commencé par faire appel à des travailleurs bénévoles pour lancer une étude. Pour les besoins de cette étude, la moitié des bénévoles sélectionnés devait travailler chez eux pendant neuf mois et venir au bureau un seul jour dans la semaine, tandis que la seconde moitié devait juste continuer à venir travailler dans les bureaux de la société comme à l'accoutumée.

Le professeur Bloom qui a suivi ces deux groupes pendant environ deux ans a noté « une amélioration massive d'environ 13 % des performances des personnes travaillant à la maison ». D'après lui, deux raisons importantes pourraient expliquer cette hausse. Tout d’abord, les personnes qui travaillent à domicile ont tendance à respecter la durée totale des horaires de travail assignée par l'entreprise, contrairement aux personnes qui travaillent au bureau. Ces dernières ont plus de chances d'effectuer des journées de travail incomplètes à cause des absences, des retards dus au trafic ou à la durée des pauses, etc. Ensuite, travailler à son domicile permettrait de rester plus concentré. Il apparaît que « le bureau est en fait un environnement incroyablement bruyant [...] et extrêmement distrayant, quel que soit le bureau considéré ».

Mais ce n'est pas tout puisque l'étude du professeur Bloom a également révélé que le taux des démissions au sein de la compagnie a diminué de près de 50 % lorsque les employés ont été autorisés à travailler depuis leur domicile. Par ailleurs, Ctrip a annoncé qu'elle avait gagné environ 2000 $ de plus pour chaque employé qui travaillait à domicile, ce qui a conduit l'entreprise à développer une option de travail à domicile pour tous ses employés.

Le professeur espère que ce cas pourra aider à combattre les préjugés négatifs que beaucoup d'entreprises ont encore vis-à-vis du travail à domicile. Nicholas Bloom estime qu'avec ce mode de travail, « il n'y a pas grand-chose à perdre, mais plutôt beaucoup à gagner. » Il a ajouté que le travail à domicile rend non seulement « les employés beaucoup plus productifs et plus heureux », mais il permet aussi aux entreprises et à la société de réaliser des économies importantes (moins de congestion, de pollution...). Mais cette réalité peut-elle s’appliquer à tout type d’entreprise ? Autrement dit, est-il possible de développer le travail à domicile dans tous les domaines ou métiers et avoir les mêmes résultats que dans le cas de l’entreprise Ctrip ? Qu’en est-il en France ou dans les autres pays ?

Source : Stanford Graduate School of Business

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Quel est votre point de vue sur le travail à domicile ?

Que pouvez-vous dire de la situation du travail à domicile dans votre pays ?

Voir aussi

Fin du télétravail chez IBM ? Big Blue voudrait contraindre ses employés travaillant à distance à rejoindre ses sites ou quitter l'entreprise
USA : les développeurs préfèrent travailler depuis leur domicile, une option plus intéressante pour eux que les bonus annuels

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AndMax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/07/2017 à 16:05
"Apparemant pour les "isoumis" le télétravail c'est pas si rose que ça"
Propos étonnants, voir réactionnaires, pour quelqu'un qui "télétravaille" à l'aide d'hologrammes et de vidéos YouTube de chez lui.
5  0 
Avatar de tpericard
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/07/2017 à 6:44
Hello,

Pour la vidéo c'est à partir de 5'36s que le Télétravail est abordé.

Sur la question du TéléTravail lui même, il y a plusieurs aspects :

- l'aspect contrainte de déplacement et concilier vie privée / vie professionnelle.
Dans la plupart des villes le temps de trajet augmente considérablement. Le coût du logement fait se loger les salariés de plus en plus loin. Hors le cas de l'Ile de France, il n'est pas rare d'avoir 2h de trajets par jour, tout en étant soumis aux contraintes horaires de l'école ou de la crèche par exemple.
Et c'est vrai que sur 2j (par exemple), une demie journée passée dans les trajets, ça commence à compter.

- l'aspect horaire de travail.
Si certains (ou certaines ne soyons pas macho) respectent scrupuleusement les horaires, voire parfois grugent l'employeur en prenant une pause "élargie" entre 12 et 14h, la plupart des salariés (en travail de bureau) font plus que leur temps de travail pour respecter les délais et les charges. Il y a effectivement fort à parier que les charges de travail risquent d'augmenter avec le TéléTravail. De même la tentation pour les responsables d'appeler un télétravailleur en cas de souci, même en dehors de ses horaires de travail.

- l'aspect collectif de travail.
Effectivement, seul face à ses problèmes, le Télétravailleur risque de se retrouver fort dépourvu. Certes, il y a le téléphone, skype et autres dispositifs du même genre mais ...
Sans parler également des réunions en présentiel qui peuvent se dérouler pendant les journées de télétravail. Bon, sur ce point, de plus en plus de réunion se font par téléphone et/ou vidéo, ce qui annule de facto ce souci.

- l'aspect coût pour l'entreprise.
D'un côté, il y a le coût du poste de TéléTravail, et de l'autre côté, il y a le coût moindre des charges fixes des postes de travail en présentiel.

- l'aspect Sécurité.
Et pour les communications, et pour le matériel chez le TéléTravailleur.

En conclusion (très provisoire), si vous arrivez à vous isoler chez vous, comme si vous étiez au boulot, 2j de Télétravail par semaine me semble intéressant pour tout le monde, salarié comme employeur. Au delà, il y a un vrai risque de coupure du salarié de son entreprise.
Je ne suis pas en Télétravail, mais j'en rêve
5  0 
Avatar de vince.f
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/07/2017 à 14:56
C’est juste une erreur de traduction. L’article original parle de volontaires, pas de bénévoles.
4  0 
Avatar de Amanzitel
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 20/07/2017 à 9:03
C'est assez courant les heures flexibles ou à domicile dans les boîtes IT. Si le travail peut être fait à distance il n'y a pas de problèmes en principe.

L'entreprise où je travaillais avait des horaires flexibles tant qu'on faisait notre job.
On avait même la possibilité d'emmener nos enfants au bureau.
Par exemple les employés allaient récupérer leurs mômes à la crêche et les ramenaient au bureau. On avait meublé un coin de la salle de réunion pour eux avec livres, jouets, etc. Prévu du chocolat chaud et de quoi goûter pour eux.

Une très bonne ambiance et des employées heureux ( et bien payés en plus!)....Jusqu'au jour où les Chinois ont racheté notre boîte..et voulu nous faire bosser 24/24! 😂
4  0 
Avatar de ed73170
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/07/2017 à 18:19
Le télétravail je peux en parler puisque j'en ai fait pendant 7 ans à 100%, c'est à dire 5 jours par semaine. Par la suite j'ai été obligé d'aller retravailler sur site chez différents clients et je n'ai jamais pu me réadapter à l'ambiance de bureau (Open space, bruit, hiérarchie omniprésente, surveillance, etc.)

Pour répondre à certains arguments développés ci-dessus :

La femme et les enfants : Il faut un bureau dédié au travail et expliquer aux personnes présentes que lorsque la porte est fermée c'est comme si on était absent (même au chat).

La productivité : Bien meilleure pour moi, même lorsque le travail n'était pas motivant car je m'entendais avec mon patron sur un délai de réalisation et je devais livrer le jour prévu, alors même si ça ne plait pas il faut bien s'y mettre.

L'emploi du temps : Je ne travaillais bien sûr pas aux horaires 9h-12h, 14h-18h tous les jours, mais j'adaptais en fonction du travail à faire et des délais de livraison, ou même de la météo. J'avoue que j'ai plusieurs fois séché, en prenant des ponts ou des demi journées sans en informer mon patron, mais le travail prévu était terminé dans les temps. En contrepartie, il m'est arrivé de travailler le weekend en cas de retard.

Le télétravail m'a permis de quitter un appartement dans le 93 pour une maison en Savoie, c'est là le principal avantage que j'en ai retiré.
4  0 
Avatar de LeBreton56
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/07/2017 à 8:46
je le pratique en tant que chef de Projet SI depuis 2 ans, et je dois dire que le résultat est plutôt positif.
il y a quelque règle que le télétravailleur doit s'imposer.
  • Définir des heures de présence avec sa hiérarchie
  • respecter ces heures impérativement
  • user du droit a la déconnexion
  • avoir un lieu vraiment définit pour travailler afin de pouvoir quitter le travail

Tous le monde y gagne effectivement :
on est moins dérangé donc plus concentré sur son travail et donc plus productif
Pas de transport pour moi cela représente 2H30 par jour de bouchon en moins et donc moins de fatigue et de stress.
l'ambiance est celle que l'on souhaite.

donc des plus pour la boite et des plus pour le travailleur mais bien sur cela sous entand que tous le monde respecte les règles
4  0 
Avatar de fiftytwo
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/07/2017 à 10:23
Moi perso je dis que le teletravail , si celui ci est propose/choisi et quil est pratique avec parcimonie et en appliquant des garde-fous bidirectionnels peut etre un benefice pour les deux parties . Le teletravail nest pas applicable a toutes les professions ni tous les corps de metiers , cependant dans linformatique une bonne partie des gens peuvent bosser a la maison mais en france on a la culture du presenteisme

Je vois des gens en ile de france traverser la region d'est en ouest ou du sud vers lextreme sud et cela prends deux heures par jour et encombre les transports .

Si letat pouvait lancer un plan test , forcer les boites de la defense a accorder le teletravail deux jours par semaine (exemple lundi vendredi ) a 25% de leurs salaries , jaimerais bien voir les resultats sur le traffic du reseau de transport francilien

Citation Envoyé par Glutinus Voir le message


Un autre truc du télétravail dans l'article ci-dessus, est l'économie substantielle de $2000... Dans une économie où on réduit tout au moindre frais, finalement réduire les frais que l'on applique au déplacement du salarié revient à ne jeter personne
Cela engendre des frais indirects (vpn , securite , laptops au lieu dunite centrale) , mais cela aussi engendre plein deconomies pour les boites (electricite, locaux , matos , nettoyage , etc .... ) mais cest moins visible sur les lignes de comptes que les categories fournisseurs (ssii) et ressources humaines

Citation Envoyé par Glutinus Voir le message

le projet fonctionne avec 20 personnes, essayons avec 18. Il a l'air de marché avec 18, essayons avec 16. Et ainsi de suite, sans voir derrière qu'on trimait pour faire fonctionner l'appli, mais ça évidemment le client s'en fichait...
Deja vu et deja vecu , je ne peux que tirer mon chapeau
3  0 
Avatar de devDePassage
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/07/2017 à 20:31
Citation Envoyé par hacker92 Voir le message
Personnellement je suis en projet de reconversion professionnelle. Je suis un ancien comptable qui veut se reconvertir comme technicien Helpdesk. Vu les conditions de ce dernier métier, et je pense que c'est un métier qui va devenir de plus en plus dominant demain, il me paraîtrait plus judicieux de l'utiliser à domicile. Après tout est question de maturité professionnelle. Tous les salariés ne sont pas fait pour travailler "à la maison". Si vous êtes père de famille et que vous avez 1 ou 2 enfants en bas-âge, dur dur de se concentrer ou de bosser n'est-ce pas ? Si vous êtes célibataire et seul, c'est mieux. Mais il ne s'agit pas seulement de votre état patrimonial.

Moi par exemple je veux bien travailler à distance/à domicile sous n'importe quelle statue (intérimaire, freelance, salarié à temps partiel ou à temps plein) dans mon futur métier de technicien. Mais il me faut un minimum d'équipements, de logiciels aussi. Et ce, aux frais de la société tout du moins en partie. POur être technicien helpdesk il faut avoir un PC bureautique avec un abonnement Internet, avoir un casque audio avec micro pour communiquer avec le client, avoir un logiciel de prise en charge à distance du PC client comme Team, ou autre... Etre en possession d'une base de données de gestion des tickets incidents permettant de gerér, de filtrer ou transférer vers l'équipe numéro 2... Avoir peut-être Windows Server que sais-je ?

Il faut donc avoir les moyens de travailler à domicile. On peut envisager bien sûr un système de réseau fermé type Intranet dont les salariés auraient accès depuis leur domicile de 8h-22h par exemple... selon le planning prévu pour le salarié. Un réseau qui intégrerait en cloud ou non, les applications nécessaires pour travailler, la possibilité d'être en contact avec son manager, de lui envoyer un rapport d'activités... Reste tout de même qu'il faut quand même un PC, un poste téléphonique peut-être... un casque, une connexion au web donc un abonnement. Tout ceci a un coût pour le candidat en période d'essai notamment.

Et je vous passe des commentaires pour le métier de comptable qui, s'il doit être fait à domicile nécessite une logistique encore plus complexe.
Je suppose donc qu'il y a des métiers relativement souples qui ne nécessite pas forcément une présence dans l'entreprise et que l'on peut faire chez soi, d'autres métiers où c'est plus difficile.

Une assistante de direction, une secrétaire, un commercial : des métiers qui peuvent se faire à distance ou à domicile. Voire un consultant en recrutement peut travailler à domicile s'il fait uniquement des entretiens téléphoniques, sinon à l'extérieur sur une terrasse de café par exemple ; Un développeur, un technicien support aussi à condition d'être en mesure d'accomplir ses fonctions comme vu ci-dessus. En fait tout dépend de ce que décide l'employeur et les conditions de travail possible.

Il n'empêche que, c'est sûr que si la société est à 2h de transport en communs, c'est mieux de travailler à la maison, mais il faux se fixer des objectifs, prendre l'habitude de se lever le matin à heure fixe et de commencer à heure fixe... Cela paraît banal ce que je dis là, mais quand on est à la maison et qu'on travaille chez soi, on pourrait tomber dans le piège du laisser-aller, pour se réveiller, la TV etc.

Mais peut-être que c'est cela l'avenir du marché du travail : on pourrait alors postuler n'importe oû sur la planète sans se préoccuper du lieu géographique de l'offre d'emploi, et puis si embauché à l'heure de la révolution numérique : les contrats peuvent être envoyés par mails avec retour signature numérique (certificat approuvé) ; les bulletins de paies sont stockés sur l'intranet de la boîte, accessible pour le salarié, l'accès à la formation à distance.

Et puis les entretiens de recrutement se ferait par téléphone, webcam, chat, email.
Heu Comptable ça emploie 1 milliard de fois plus que technicien ... je crois que tu fais erreur ! Reviens de toute urgence dans ton domaine !
3  0 
Avatar de sepiropht
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/07/2017 à 14:53
Quand est-ce que ce cher Pr. Bloom prévoit-il de venir en France rencontrer nos ministres du Travail et de l'Education Nationale ?
C'est déja fait :

Apparemant pour les "isoumis" le télétravail c'est pas si rose que ça
2  0 
Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/07/2017 à 20:20
Je ne leur jette pas la pierre. Dans ma boite aussi on s'y est mis... puis le patron s'est dit que si le travail pouvait etre fait a 5km alors il pourrait aussi l'etre a 5000km. Du coup une antenne a ete cree a l'ile maurice et une batterie de developpeurs font desormais le boulot de nos developpeurs locaux (au passage salaire /3 du coup meme s'ils y passent plus d'heure, au final ca revient moins cher). Notre metier s'est transform, plus de dev en France, seulement les conceptions detaillées pour que les "pisseurs de code" puissent faire le taf sans trop reflechir.

Moralité (mon vecu) : pas la meilleure idée qui soit; en tout cas enormement de frustrations du fait d'avoir voulu participé a un projet interessant au depart qui se solde par une reorganisation massive au final.
Je ne pense pas que ma boite soit la seule dans cette situation malheureusement.
3  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web