USA : les développeurs préfèrent travailler depuis leur domicile
Une option plus intéressante pour eux que les bonus annuels

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Durant les années qui se sont écoulées, les entreprises technologiques ont proposé des outils qui ont permis la mise en place du télétravail. Sans grande surprise, les ingénieurs de ces sociétés ont fait partie des premiers employés à en bénéficier. De nos jours, le développement et l’adoption de ces outils sont tels que des écosystèmes de télétravail ont été créés. Aussi, de plus en plus de développeurs travaillent, à temps partiel ou à temps plein, à distance. Le nombre de développeurs qui demande à être en télétravail est également grandissant. D’ailleurs, lorsque nous vous demandions vos rapports avec le télétravail, près de la moitié (49,15 %) de ceux qui ont répondu ont indiqué vouloir être en télétravail, tandis que 20 % ont déclaré être déjà en télétravail.

Pour étudier la question plus en profondeur, Quartz, le média économique lancé par le groupe Atlantic, a analysé les données du recensement des États-Unis, l’American Community Survey et l’American Time Use Survey pour estimer combien de salariés à temps plein travaillent à la maison, quels emplois ils font et combien de temps ils passent dans leur « bureau » à la maison au lieu d’être sur place en entreprise. De ces statistiques ont été exclus les travailleurs indépendants.

Il est par exemple apparu qu’en 2015, environ 300 000 employés à temps plein dans des métiers de l'informatique travaillaient à la maison aux États-Unis. Dans ces statistiques figurent également des professions connexes telles que les actuaires et les statisticiens, mais la grande majorité est des développeurs. Le média indique qu’il s’agit là de 8 % de tous les développeurs, une part qui est plus significative que dans toutes les autres catégories d’emplois et bien au-dessus de la moyenne qui est d’un peu moins de 3 % de télétravailleurs pour les autres catégories d’emplois.

Non seulement les développeurs représentent la population qui a plus d’individus qui travaillent depuis la maison, mais en plus, il arrive souvent que les développeurs passent plus d’heures à travailler à distance. De 2012 à 2015, en moyenne, les développeurs à temps plein qui ont travaillé à domicile ont déclaré avoir passé cinq heures et demie à le faire. Selon Quartz, il s'agit d'une augmentation de 92 % du temps moyen consacré à la maison de 2003 à 2005, et presque le double de la moyenne pour tous les emplois.

Pour de nombreux développeurs, parmi les avantages du travail à domicile figure la concentration, qui est un outil indispensable pour pouvoir concevoir de bonnes solutions à des problèmes d’une certaine complexité. Bien entendu, cela demande de pouvoir maintenir une certaine discipline. L’autre avantage évoqué est de ne pas être interrompu pendant son travail par un collègue, que ce soit en rapport avec le problème sur lequel le développeur travaille ou non.

Les entreprises technologiques, qui se servaient d’éléments comme les repas gratuits ou une salle de sport au bureau, doivent désormais faire face à un nombre, qui croît un peu plus au fil des années, d’employés qui préfèrent ne pas venir du tout au bureau. En effet, en janvier dernier, Stack Overflow a lancé un sondage sur les éléments qui pourraient le plus les attirer en entreprise. L’option télétravail a été citée par 53 % des développeurs et figure en seconde place du classement. Une option qui a été, pour les développeurs, plus intéressante que des éléments comme les repas gratuits (15,2 %), la prise en charge des enfants ou parents âgés (9,1 %) ou l’obtention d’un bureau privé (11,6 %).


Selon Quartz, aux États-Unis, le nombre de développeurs qui travaillent à plein temps depuis leur domicile a augmenté à un taux moyen de 11,5 % par an au cours de la dernière décennie, bien que cette croissance ne soit pas répartie équitablement. Selon les données de Stack Overflow, les développeurs les mieux rémunérés et les plus expérimentés ont tendance à être ceux qui souhaitent travailler à domicile, et ils sont aussi les plus susceptibles de bénéficier de cette opportunité.

Au niveau européen, cette tendance ne semble pas être aussi populaire. D’après les statistiques européennes qui ont été mises à jour pour la dernière fois le 28 mars 2017, en 2015, 80,7 % des Français n’ont jamais travaillé depuis leur domicile, 12,4 % l’ont fait quelques fois et 6,9 % le font souvent. Nous pouvons noter une régression de la population qui est souvent en télétravail : le pourcentage était de 11,5 en 2012, il est passé à 7,3 en 2013 puis 6,8 en 2014.


Source : Quartz, application web de statistiques européennes

Voir aussi :

Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non, gagnerait-il à être plus largement adopté ?
Fin du télétravail chez IBM ? Big Blue voudrait contraindre ses employés travaillant à distance à rejoindre ses sites ou quitter l'entreprise


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de dev14 dev14 - Membre averti https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 9:18
Je préfère mille fois travailler de chez moi, et pour rien au monde je ne retournerais dans l'ancien système avec tous les inconvénients horaires, perte de 1h30 par jour dans les embouteillages, etc...

En plus on travaille plus de chez soi, on fait plus volontiers des journées continue et on organise son temps tranquillement ce qui rend les choses bien moins stressantes.
Avatar de Jitou Jitou - Membre averti https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 9:24
Dans mon entreprise et je pense dans la plupart des SSII, autant les chefs de projet, les directeurs opérationnels, les consultants et les commerciaux n'imaginent pas travailler depuis chez eux pour une question de visibilité et d'image autant les développeurs sont plus enclin à travailler depuis chez eux, d'ailleurs beaucoup le font déjà le soir et les weekends sous forme d'heures supplémentaires pas vraiment déclarées.
Offres d'emploi IT
Dev fullstack / futur CTO - H/F
UpSourcing - Ile de France - Paris (75000)
Consultant en innovation (h/f)
SOLUCOM - Ile de France - Paris La Défense
Ingénieur Développement PHP/MySQL (H/F)
Crédit Agricole - Ile de France - Le Kremlin-Bicêtre (94270)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil