Google subventionne la conception d'un système qui va automatiser la création d'actualités locales en Angleterre
à hauteur de 706 000 €

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
PA (Press Association, un regroupement anglais des journaux de province) et Urbs Media, une start-up qui s’appuie sur l’open data pour générer ses actualités, ont reçu une subvention d'une valeur de 706 000 € de Google pour financer un nouveau service qui va créer un flux d'actualités locales convaincantes pour des centaines de médias.

La subvention est l'une des plus importantes à ce jour attribuées par le Fonds d'innovation de la Digital News Initiative (DNI) de Google : un engagement de 150 millions d'euros de l'entreprise qui ambitionne de stimuler et soutenir l'innovation dans le journalisme numérique dans l'industrie de l'actualité européenne.

Cet argent va servir à financer RADAR (Reporters And Data And Robots), un nouveau service qui va créer jusqu'à 30 000 histoires locales chaque mois à partir d’un ensemble de données ouvertes. RADAR est destiné à répondre à la demande croissante d'informations cohérentes et fondées sur les faits dans les communautés locales, au profit des médias régionaux établis, ainsi que du secteur croissant des éditeurs indépendants et des blogueurs.

PA et Urbs Media seront donc partenaires pour développer un flux de travail de bout en bout afin de générer ce grand volume d'actualités pour les éditeurs locaux à travers le Royaume-Uni et l'Irlande. En plus d'étendre le processus d'écriture de base, la subvention de Google soutiendra la création d'outils de base de données pour collecter et combiner différents ensembles de données, et un renseignement éditorial guidant le processus d'automatisation. Les fonds permettront également de développer des capacités pour générer automatiquement des graphiques et des vidéos pour ajouter des histoires textuelles, ainsi que des images connexes. Les plateformes de distribution de PA seront également améliorées pour s'assurer que tous les points de vente locaux puissent trouver et utiliser le grand volume d’actualités localisées.

En plus de soutenir les développements techniques, le financement de Google permettra à PA et à Urbs Media d'établir une équipe de cinq journalistes pour identifier, modéliser et éditer des actualités basées sur les données.

Dans un communiqué de presse, Peter Clifton, rédacteur en chef de l'Association de presse, a qualifié cette stratégie de « véritable changement de donne », soulignant que le partenariat se concentrera sur des actualités qui pourraient ne pas être écrites à cause du fait que les journaux locaux continuent de subir les affres de la pression commerciale : « Au moment où de nombreux médias éprouvent des pressions commerciales, RADAR fournira à l'écosystème des actualités un moyen rentable de fournir des histoires locales incisives, permettant au public de tenir compte des corps démocratiques. »

Il a également ajouté que RADAR ne saurait supprimer entièrement la touche humaine : « Les journalistes humains qualifiés seront toujours essentiels dans le processus », a-t-il assuré, « mais Radar nous permet d'exploiter l'intelligence artificielle pour étendre à un volume d'histoires locales qui seraient impossibles à fournir manuellement. » Les gens seront impliqués dans l'édition des histoires et, espérons-le, à aider à limiter la possibilité de publier accidentellement des informations incorrectes à une époque où les "fake news" sont considérées comme une insulte de tous les côtés du spectre politique. »

Comment cette stratégie est-elle accueillie auprès des médias locaux ? Clifton assure que les retours sont positifs : « Nous avons déjà fourni un aperçu de nos projets auprès de certains de nos clients régionaux, et ils ont tous été conquis. L'un l'a qualifié d’ingénieux. »

Source : communiqué de presse PA

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Le métier de journaliste est-il menacé par ce genre de système ?

Voir aussi :

L'acquisition de la firme Hexadite par Microsoft va doter Windows 10 de capacité de détection et de réponse automatiques à des attaques avancées
L'automatisation supprime-t-elle l'emploi ? Eric Schimdt ne le pense pas, le PCA de Google croit qu'elle va créer beaucoup plus de nouveaux emplois
La France dispose de l'un des plus faibles potentiels d'automatisation d'emplois en Europe, selon une étude


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de UndeadangerousK UndeadangerousK - Membre régulier https://www.developpez.com
le 10/07/2017 à 9:05
Les actualités gérées par une IA.. Non, c'est vraiment pas une bonne idée.
Une masse de gens vont s'agglutiner vers une source unique ou un faisceau de source, ce qui rendra les cyber-attaques largement facilitées.
Avatar de Shepard Shepard - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 10/07/2017 à 10:51
Ça coûtera combien pour faire disparaître une info compromettante des RADARs ?
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/07/2017 à 14:20
Voila qui va mettre le métier de journaliste dans la liste des espèces en voies de disparition.
Avatar de laside laside - Membre du Club https://www.developpez.com
le 11/07/2017 à 11:03
30 000 histoires locales par mois
c'est du journalisme industriel , entre les personnes qui n’ont plus confiance dans les médias, les pages de buzz/news qui cartonnent sur les réseaux sociaux. C'est dans le même chemin, toujours plus de news sur tout tout le temps au détriment de la profondeur de l'article.

Pour les fakes news... une IA ça se troll très bien souvenez vous de Tay
Offres d'emploi IT
Ingénieur data h/f
MeilleursAgents.com - Ile de France - Paris (75000)
Développeur wpf .net– H/F
Kercia - Rhône Alpes - Meylan (38240)
Lead Developer Ruby On Rails
HighCoBOX - Ile de France - Paris (75009)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil