La France dispose de l'un des plus faibles potentiels d'automatisation d'emploi en Europe
Selon une étude

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Plusieurs études s’accordent à penser que les développements technologiques en matière d’automation auront un impact non négligeable sur les rapports de la société avec la notion de travail. L’une d’elles, qui a été réalisée par McKingsley Globale Institue, s’est intéressée à 46 pays qui, selon elle, représente 80 % de la main-d’oeuvre mondiale, et a étudié leur potentiel actuel d’automatisation (ce qui est possible de faire en adaptant des technologies qui ont déjà été présentées), ainsi que les similitudes et les différences possibles dans la façon dont l'automatisation pourrait les affecter.

Pour les besoins de leur étude, ils se sont concentrés sur les activités de travail individuel, « qui nous semblent être un moyen plus utile d'examiner le potentiel d'automatisation que de regarder des emplois entiers, car la plupart des professions consistent en un certain nombre d'activités avec un potentiel différent à automatiser ».

L’institut a divisé ces 46 pays en trois groupes dont chacun pourrait utiliser l'automatisation pour poursuivre les objectifs de croissance économique nationale, selon les tendances démographiques et les aspirations de croissance. Ces trois groupes sont :
  • les économies avancées : il s'agit notamment de l'Australie, du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, du Japon, de la Corée du Sud, du Royaume-Uni et des États-Unis. Ils sont généralement confrontés à une main-d'œuvre vieillissante, bien que la baisse de la croissance démographique en âge de travailler soit plus immédiate dans certains pays (Allemagne, Italie et Japon) que dans d'autres. L'automatisation peut fournir l'augmentation de la productivité requise pour répondre aux projections de croissance économique qu'elles auraient autrement peine à atteindre. Ces économies ont donc un intérêt majeur dans la poursuite du développement et de l'adoption rapides de l'automatisation ;
  • les économies émergentes avec des populations vieillissantes : cette catégorie comprend l'Argentine, le Brésil, la Chine et la Russie, qui font face à des écarts de croissance économique en raison de la baisse prévue de la croissance de leur population active. Pour ces économies, l'automatisation peut fournir l'injection de productivité nécessaire pour maintenir le PIB par habitant actuel. Pour atteindre une trajectoire de croissance plus rapide qui correspond aux aspirations de développement, ces pays devront compléter l'automatisation avec des sources de productivité supplémentaires, telles que les transformations des processus, et bénéficieront d'une adoption rapide de l'automatisation ;
  • les économies émergentes avec des populations plus jeunes : il s'agit notamment de l'Inde, de l'Indonésie, du Mexique, du Nigéria, de l'Arabie saoudite, de l'Afrique du Sud et de la Turquie. La croissance continue de la population en âge de travailler dans ces pays pourrait soutenir le maintien du PIB par habitant actuel. Toutefois, compte tenu de leurs aspirations à forte croissance, et afin de rester compétitifs à l'échelle mondiale, l'automatisation ainsi que des mesures supplémentaires de levée de productivité seront nécessaires pour soutenir leur développement économique.

Ci-dessous, les résultats en pourcentage d’automatisation potentiel par région


L’étude estime que les différences reflètent les variations de la composition du secteur et, dans les secteurs, le mélange d'emplois avec un potentiel d'automatisation plus ou moins important.

Les différences sectorielles entre les économies entraînent parfois des variations frappantes, comme c'est le cas avec le Japon et les États-Unis, deux économies avancées. Le Japon a un potentiel global d'automatisation de 55,7 % des heures travaillées, contre 45,8 % aux États-Unis. Une grande partie de la différence est due au secteur manufacturier japonais, qui a un potentiel d'automatisation particulièrement élevé, à 71 % (contre 60 % aux États-Unis). La fabrication japonaise a une concentration légèrement plus grande d'heures de travail dans les emplois de production (54 % des heures par rapport aux 50 % des États-Unis) et les emplois de bureau et de soutien administratif (16 % contre 9 %). Ces deux postes comprennent des activités ayant un potentiel d'automatisation relativement élevé.

En comparaison, les États-Unis ont une plus grande proportion d'heures de travail dans les emplois de gestion, d'architecture et d'ingénierie, qui ont un potentiel d'automatisation plus faible puisqu'ils nécessitent une expertise spécifique par exemple en ingénierie dont les ordinateurs et les robots ne disposent pas actuellement.

En Europe, la France figure parmi les pays où le potentiel d’automatisation avec les technologies actuelles est le plus faible (43,1 %, contre 52,2 % pour la République tchèque et une moyenne européenne de 47,2 %).

« La croissance de la productivité grâce à l'automatisation peut assurer une prospérité continue dans les pays vieillissants et pourrait booster davantage les pays qui connaissent une croissance rapide. Cependant, l'automatisation seule ne suffira pas à réaliser des aspirations de croissance économique à long terme à travers le monde. Pour cela, des mesures supplémentaires de stimulation de la productivité seront nécessaires, y compris la refonte des processus métier ou le développement de nouveaux produits, services et modèles commerciaux », a estimé l’étude.

Source : rapport de McKingsley Global Institute

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre actif https://www.developpez.com
le 26/04/2017 à 9:05
43% de postes à risque, c'est vrai que c'est que dalle...et pis on est déjà au plein emploi.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 26/04/2017 à 11:52
C'est sûr que comme on a déjà démoli l'emploi avec les délocalisations, on ne peut pas le démolir une deuxième fois avec l'automatisation.

Ce moment où les Allemands vont réaliser que les sacrifices qu'ils ont consenti depuis des années ne servent à rien...
Avatar de NSKis NSKis - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/04/2017 à 14:58
La France dispose de l'un des plus faibles potentiels d'automatisation d'emploi en Europe
Pour une raison très simple: Pour automatiser, il faut encore avoir des sites de production à automatiser!!!

Il y a bien longtemps que les sites de production ferment en France et ouvrent dans d'autres pays à bas coût!!!

Grand merci à Renault pour ses sites de production de Tchèquie, de Roumaine ou de Turquie!!!

Grand merci à Peugeot pour ses usines de production au Maroc ou en Chine (bon là, c'est pour le marché chinois)

A remarquer que ces groupes exigent également que leur sous-traitants déplacent également leur production hors de France!!!

Donc au final, les robots en France... On ne les trouve plus que dans les films hollywoodiens
Avatar de NSKis NSKis - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/04/2017 à 15:57
Petit détail: Les grands experts de McKinsey considèrent la Turquie comme étant un pays d'Europe (cf leur graphique)???

Est-ce une erreur ou la "vérité vraie vue par les ricains"???

Mon avis penche pour la 2ème version...

C'est vrai que le niveau très élevé de démocratie du pays et le fait que le 97% de son territoire soit situé sur le continent asiatique sont 2 éléments qui confirment le rattachement de la Turquie aux pays européens
Avatar de AralVor AralVor - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/04/2017 à 16:47
@NSKis : va troller ailleurs avec tes réflexions nationalistes dont tout le monde se fout.

Sans parler de tes analyses laissant à désirer : les usines de construction d'automobiles sont déjà fortement automatisées, où qu'elles se trouvent
Avatar de NSKis NSKis - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 27/04/2017 à 19:07
Citation Envoyé par AralVor Voir le message
@NSKis : va troller ailleurs avec tes réflexions nationalistes dont tout le monde se fout.

Sans parler de tes analyses laissant à désirer : les usines de construction d'automobiles sont déjà fortement automatisées, où qu'elles se trouvent
Ton message est très étonnant:

1. Je ne vois pas de reflexions nationalistes dans mon texte

2. Est-ce que ton avis correspond à l'avis de "tout le monde"???

3. Toutes les usines automobiles ne sont pas fortement automatisées!!!

Tu n'as pas dû souvent visiter une usine de construction automobile

Dommage, parce que tu aurais constaté qu'une usine française de Renault ou une usine roumaine de Renault (fabrication des Logan ou des Dacia) ne sont pas automatisées de la même manière: En France, tu as beaucoup de robots et peu d'employés, alors qu'en Roumanie, c'est l'inverse
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 28/04/2017 à 1:08
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
En Europe, la France figure parmi les pays où le potentiel d’automatisation avec les technologies actuelles est le plus faible (43,1%, contre 52,2% pour la République tchèque et une moyenne européenne de 47,2%).
très simple à expliquer:la France a un potentiel d'automatisation faible pour la bonne et simple raison qu'il y a une majorité d'entreprises,petites, moyennes dont le mode de travail est artisanal.

Dans les PME il y a encore un paquet de travaux qui sont manuels notamment dans le batîment ( par exemple ce que font les Compagnons du Tour de France..)

Je ne vois pas comment on pourrait mettre de l'automatisation chez un artisan couturier, fabricant de sac-à-mains qui travaille pour des grandes marques de luxe ( par exemple)..
Avatar de champsy_dev champsy_dev - Membre averti https://www.developpez.com
le 30/04/2017 à 16:07
Pour moi le plus affligeant c'est qu'à chaque news sur la robotique ou l'automatisation tout le monde s'inquiète des emplois qui vont disparaître ...
Nous devrions tous être heureux de pouvoir enfin envisager une société où nous aurions plus le temps d'échanger, de se cultiver, de débattre, bref de vivre.

Nous avons été tellement formatés à cette fameuse valeur travail (qui n'as d’intérêts que pour ceux qui en récolte les vrais fruits) que nous arrivons à nous faire peur tous seul du changement.
Ne vous inquiétez plus, si vous ne faîtes rien pour que cela change vous ne resterez pas chez vous utopisant un avenir meilleur, de nouveaux besoins serons créer, et de nouveau emploi avec car il faut occuper les masses sans quoi elles pensent.

Je pense qu'il faut prendre cette révolution robotique pour ce qu'elle est, un progrès.
Il faut contraindre les sociétés à automatisé en premier les emplois dangereux, ceux ou on risque sa vie, ou l'on est exposé à des solvants, des produits chimiques, des perturbateurs hormonaux et endocriniens, des matières cancérigènes.

Ainsi les emplois de nos enfants seront plus intellectuels ou plus artistiques, il leur faudra apprendre plus et plus longtemps, la conscience populaire s'élèveras et avec elle le désir d'une société plus juste.

Il nous a fallu un peu moins de 1000 ans pour se libéré du joug féodal, pour qu'il n'y a plus de pilori et d'échafaud sur les places des villages.
Il nous a fallu quelque centaine d'années pour que les mineurs et les ouvriers ne soit plus la propriété des puissants.
Il ne nous en faudra beaucoup moins pour se libérer du consumérisme/individualisme et envisager un avenir plus radieux.

Mais de quoi pourrons-nous vivre ? Comment acheter sans gagner de salaire ?
Les besoins primaires peuvent être facilement satisfait par l'autoproduction mais qu'en est-il du reste ?
Personne n’a de réponse à ces questions, est-ce une raison pour ne pas en chercher ? ou pire laisser ceux qui ont toujours exploité les autres en donner ?

Le simple fait de pouvoir se les poser (ces questions) devrait nous remplir de joie ne serait-ce que par respect pour tous les gens qui sont mort au travail depuis des millénaires et pas nous faire peur comme on lit trop souvent dans les commentaires de ces news.

Pas si hors sujet que ça mais surtout cela fait du bien
Offres d'emploi IT
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil