Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Comment pourraient évoluer les services de recherche de Google
Après les sanctions de la Commission européenne ?

Le , par Christian Olivier

80PARTAGES

11  0 
La Commission européenne a lourdement sanctionné l’entreprise technologique américaine Google pour abus de position dominante en lui imposant une amende record de 2,42 milliards d’euros. Elle reproche à Google qui détient plus de 80 % des parts du marché de la recherche en ligne dans la plupart des pays européens, d’avoir systématiquement favorisé son comparateur de prix « Google Shopping » au détriment de ses concurrents.

La procédure judiciaire contre Google a démarré en 2010, après que certains de ses concurrents mécontents comme Microsoft, Kelkoo, Foundem ou TripAdvisor ont porté plainte devant les instances judiciaires de Bruxelles. La firme de Mountain View dispose de 90 jours pour arrêter ses pratiques discriminatoires alors que les entreprises qui estiment avoir subi un préjudice dans cette affaire ont le droit de saisir la justice de leur pays respectif afin d’obtenir des réparations.

La Commission a déjà prévenu qu’elle mènerait d’autres enquêtes dans d’autres domaines sur lesquels les services en ligne de Google sont impliqués (Images, publicité en ligne, Maps, Voyages, etc.). Google devra également faire face à des accusations d’abus de position dominante en rapport avec sa plateforme publicitaire AdSense et son système d’exploitation Android.

Les analystes et les concurrents de Google ont demandé une surveillance indépendante pour contrôler les services numériques de Google en Europe, ce qui par la même occasion pourrait inclure la surveillance des algorithmes de recherche du moteur de recherche de l’entreprise. Sachant que ces algorithmes constituent l’une des parties les plus importantes de la propriété intellectuelle de Google, il y a de fortes chances que la firme de Mountain View s’y oppose de manière catégorique.

Pour l’instant, toute l’attention semble se porter sur l’annonce des sanctions de la Commission et le montant de l’amende, alors que la situation va probablement évoluer. Les prochaines actions ou les changements que Google va entreprendre pour se conformer à la décision de l’UE ou la rejeter seront déterminants pour la suite des évènements. Si la décision de la Commission de l’UE devait être confirmée en appel ou si Google se résignait à obtempérer sans se battre, cela obligerait probablement la société à redéfinir sa stratégie dans l’un de ses marchés les plus lucratifs et la façon dont elle présente ses résultats de recherche sur son moteur de recherche à l’échelle globale.

Google a quand même des options. La société peut faire appel pour contester cette décision afin d’amoindrir ou d’annuler les sanctions. Dans ce cas, il faudrait s'attendre à une longue bataille juridique qui s'étalerait sur plusieurs années, car Google et ses rivaux se battent pour définir comment les services de recherche sur Internet devront fonctionner en Europe et ailleurs. La firme peut également décider de supprimer certains des services spécialisés litigieux de son moteur de recherche en Europe, ou bien les remettre dans l’état de fonctionnement qu’ils avaient avant que l’enquête de l’Union européenne n’ait commencé il y a presque dix ans de cela.

Source : The New York Times, The Washington Post

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Condamné à une amende de 2,4 milliards d'euros, Google exprime son désaccord avec la décision de la Commission européenne et envisage de faire appel
Apple estime que la Commission européenne a commis des erreurs fondamentales et refuse de payer les 13 milliards d'euros demandés par la commission

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/03/2018 à 10:49
Citation Envoyé par toutwd Voir le message
Sauf erreur de ma part mais Mr TRUMP est tout sauf un diplomate, alors on peut y aller à fond non ?
Non, blague mise à part, la meilleure façon de ne plus être sous la coupe des GAFAM est de les contrer, il faut en créer des géants du numérique Européen.
Regardez le retard que nous avions pris avec le GPS, outil stratégique (militaire et civil) et absolument indispensable à notre indépendance, GALILEO arrive.
Imaginez que pour une raison diplomatique 'à la TRUMP', les américains nous coupe le GPS, nos Rafales ne pourraient plus guider nos missiles par exemple...
Je ne sais pas se que b... nos politiques, pas de vision à long terme, que des taxes...
Tu raisonnes comme si l'UE avait la moindre velléité d'indépendante via-à-vis des US alors que c'est le contraire de la logique européenne. On parle d'indépendance militaire par rapport aux GPS US, mais il faut se réveiller monsieur, l'indépendance militaire est déjà perdue que ce soit au niveau des véhicules, des armes ou des munitions, tout est déjà produit hors de France ou avec des pièces étrangères.
Il faudrait des années pour récupérer tout ce qui a été vendu (ou plutôt bradé) et récupérer toute l'expérience de fabrication. La France s'est faite Hara-kiri. On a déjà passé le point de non retour. Aujourd'hui, on en est à espérer qu'un groupe Ukrainien sauve une entreprise française (Doux). La faute à 40 ans de politique ultra-libérales de la part de gens dont l'idéologie mondialiste va à l'encontre de l'interet des français. Et aujourd'hui, on te parle de fake news et d'extreme droite pour masquer la triste réalité. Pauvre France.
8  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/07/2017 à 15:35
C'est le principe d'un gouvernement : c'est lui qui gouverne. Après, chacun a son avis quant à ce qui est acceptable ou pas de la part de la commission européenne.
6  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2017 à 16:56
Citation Envoyé par Florian_PB Voir le message
En soit c'est totalement logique que Google mette en tête de liste son propre service pour les comparateurs de prix, Leclerc fait bien de la pub pour QuiEstLeMoinscher.com qui est son service de comparaison de prix donc pourquoi Google ne ferait pas de même ?
Pour la comparaison, c'est comme si Leclerc était propriétaire d'une grande ville et faisait de la pub pour QuiEstLeMoinscher.com dans tous les emplacements intéressants, reléguant les pubs pour les autres comparateurs dans les rues moins fréquentées.
6  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/07/2017 à 15:48
Citation Envoyé par fredodefrance Voir le message
Une sanction financière contre Google?
Celui-ci pourrait se venger en infligeant une pénalité sur le référencement.
Je n'ose même pas imaginer les dégâts et le cauchemar pour des millions de ecommerçants et autres.
Ce qui serait d'autant plus illégal, car là on tomberait dans quelque chose proche de l'extorsion. La loi est là pour éviter celle du plus fort, et non pour la renforcer. Si on veut la loi du plus fort, on n'a pas besoin de loi.
5  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 31/08/2017 à 0:13
Citation Envoyé par Florian_PB Voir le message
Oui mais ce que je veux dire c'est que je considère normal que Google mette en avant ce service plutôt que celui d'un concurrent derrière, même si je ne nie pas qu'ils abusent de leur position.
C'est là tout le sujet : la question n'est pas de savoir si c'est "normal" (quel que soit le sens qu'on lui donne), mais de savoir si c'est un abus (au sens de la loi). Évidemment que profiter d'un avantage est normal, ce n'est juste pas la question.
5  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/09/2017 à 20:01
Citation Envoyé par super_navide Voir le message
Une politique encore débile de l'UE au lieux d'attaquer Google il n'ont cas investir comme pour airbus pour faire un géant de l'informatique et les états et les entreprises de l'UE utiliser en priorité utiliser
des produits venants de l'UE.
Non franchement on est nulle mais quand je vois developpez.com ou d'autre site de forums français je me dit c normal.
Avant de dire que c'est une politique débile, il faut prendre plus de recul et comprendre POURQUOI l'UE l'accuse.
Pour information, les USA ont également accusé Google. Peu importe de la nationnalité.

Il faut se demander le pourquoi l'UE l'accuse ? Pourrais tu me donner la vrai raison de ton point de vue STP ?
Je pense que tu pars d'une mauvaise réflexion.

On accuse en général pas sans raison, il y a bien une raison : la libre concurrence

1./ Si une entreprise E a monopole de près de 95% de marché mondial sur un secteur d'activité A
2./ SI cette entreprise développe sur un autre secteur d'activité B mais en s'appuyant sur le secteur d'activité A
3./ Est ce qu'il y a une libre concurrence dans le secteur d'activité B ?
4./ Est ce que les entreprises concurrents ont-elles les mêmes chances de propérer ? Pourquoi n'aurait elle pas le droit d'avoir les mêmes armes pour se développer que l'entreprise E ? Les entreprises concurrentes abandonnent ?

En Europe, il y a une régulation de la concurrence pour assurer une libre concurrence. Si ce n'est pas le cas, l'entreprise est en infraction. Une entreprise ne peut pas être au dessus des loins

Ce ,n'est pas le role de l'Europe de créer un moteur de recherche pour rééquilibre les parts de marchés.
4  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/03/2018 à 8:55
6  2 
Avatar de toutwd
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/03/2018 à 10:31
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message

La proposition de scinder Google ne date pas d’aujourd’hui, elle remonte à 2010, mais le fait qu’elle refait surface en ce moment suggère que l’idée de la voir appliquée se renforce.
Il reste à savoir si l’UE a le pouvoir de démanteler un géant comme Google, surtout que cette entreprise est américaine, ce qui risque de créer un problème diplomatique avec les États-Unis.
Sauf erreur de ma part mais Mr TRUMP est tout sauf un diplomate, alors on peut y aller à fond non ?
Non, blague mise à part, la meilleure façon de ne plus être sous la coupe des GAFAM est de les contrer, il faut en créer des géants du numérique Européen.
Regardez le retard que nous avions pris avec le GPS, outil stratégique (militaire et civil) et absolument indispensable à notre indépendance, GALILEO arrive.
Imaginez que pour une raison diplomatique 'à la TRUMP', les américains nous coupe le GPS, nos Rafales ne pourraient plus guider nos missiles par exemple...
Je ne sais pas se que b... nos politiques, pas de vision à long terme, que des taxes...
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/07/2017 à 15:43
Essayer de faire payer une multinationale c'est toujours sympa.
Puisqu'elles font de l'optimisation fiscale pour éviter l'impôt, arriver à les faire payer ça fait toujours plaisir.
Elles gagnent des milliards en enfreignant les règles, si elles peuvent être condamner pour payer une broutille de temps en temps c'est cool. (on va pas non plus être triste pour Google, une société qui possède toutes nos informations personnelles et qui les revend surement)

Mais bon ne nous emballons pas, Google n'a pas encore été condamné à payer il me semble.
5  2 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/08/2017 à 19:26
Citation Envoyé par Florian_PB Voir le message
Oui mais ce que je veux dire c'est que je considère normal que Google mette en avant ce service plutôt que celui d'un concurrent derrière, même si je ne nie pas qu'ils abusent de leur position.
Il faut dans ce cas que tu mettes pas dans la position du client qui consomme le service mais du concurrent !
Ta comparaison avec Le Clerc n'a rien à voir. A ce que je sache, Leclerc ne détient pas 95% des grandes surfaces en France, en Europe et voir dans le monde.

Google Search détient cette part de marche. Il peut donc grace a sa branche Google Search influencé d'autres marchés, comme celui des comparateurs, rien qu'en claquant des doigts.

Encore une fois, mets toi à la place d'une entreprise concurrente. Tu fais ton comparateurs. Tu as mis pas , mal d'argent sur ton projet pour qu'il soit bien plus performant, ergonome, ... que le Google Shopping. Malgré toute ton énergie, ton comparateur de prix est toujours sur la 2ème, voir 3ème. Malheureusement pour toi, Google Shopping est par contre toujours sur la première page. Je pense que tu es courant que le plus important pour proposer un service, ce n'est pas d'être bon techniquement mais d'etre visible du grand public.

Et comment compte communiquer auprès du grand public si tu es toujours sur la 3ème page ?
Tu vas dépenser des sommes folles en affiches sur des lieux à fort passage comme le CNIT, la place de la concorde, ... Samsung placarde à ces endroits. Je ne sais pas si tu aura les moyens quand tu lancera ton service de comparateur de prix. Je ne suis donc pas sur que tu puisses te passer des services de Google Search comme vecteur de communication.

Honnêtement dans ce cas, si selon ton propros, Google Search est dans son droit de mettre en avant son service de comparateur de service quel que soit ses performances, quelles stratégies vas tu adopter pour que ton service soient utiliser en priorité plutot que celui de Google ?

Bref Google est condamné pour abuser de sa position dominante sur un marché pour s'imposer sur un autre. Nous sommes dans un pays libéral et non pas ultra libéral, ce qui est totalement différent. Des règles du marché sont en place pour que chaque entreprise d'un marché donné aient les mêmes armes pour réussir à prospérer.

Avec Google, le marché est truqué. Bonne chance à toi pour ton service de comparateur de prix
3  0