La Russie envisage de bloquer Telegram
Si les clés de chiffrement de l'application ne sont pas remises au régulateur

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Roskomnadzor, le Service fédéral russe de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias, vient d’adresser une injonction à l’équipe dirigeante de l’application de messagerie Telegram. Il attend de cette dernière qu’elle se conforme dans les plus brefs délais à la loi russe en matière de communications sans quoi l’application sera bloquée.

Telegram, à l’instar de WhatsApp, utilise le chiffrement de bout en bout, toutes choses qui sont incompatibles avec les dispositions actuelles en matière de surveillance des communications mises en place par le gouvernement russe. Les frères Durov, créateurs de l’application Telegram, ont dû faire face à des tentatives répétées des autorités russes de les faire plier aux exigences de cette loi. Toutes choses qui amènent Aleksandr Zharov, le patron du service de supervision des communications à déclarer : «  je suis dans l’obligation de reconnaître que nous avons épuisé les voies de négociations avec l’équipe Telegram  ».

Le Roskomnadzor demande donc à l’équipe de Telegram d’inscrire officiellement son application au registre national en remplissant une fiche d’information. Cet acte aurait, au sens d’Aleksandr Zharov, valeur d’expression d’intérêt de la part de l’équipe de Telegram de se plier à la loi russe. L’implication de cet acte de l’équipe de Telegram serait que l’entreprise se verrait obligée de conserver les historiques de communication des utilisateurs et, au besoin, les communiquer au régulateur avec les clés de chiffrement.

Le Service fédéral de surveillance attend toujours une réaction de la part de l’équipe dirigeante de Telegram. Aleksandr Zharov prévient cependant qu’ « en cas de refus de se soumettre à ces exigences, Telegram sera bloqué en Russie. Le temps accordé par la loi au Roskomnadzor pour qu’il prenne la décision de le faire est bientôt écoulé. »

Il n’est cependant pas très difficile de prévoir quelle sera la réaction des frères Durov à cette injonction. On se souvient en effet que ces derniers ont dû partir de la Russie, en 2014, après avoir refusé de divulguer des informations sur des utilisateurs ukrainiens du réseau social de leur création, Vkontakte, lequel est actuellement sous le contrôle du gouvernement russe. On gardera un œil sur cette affaire pour savoir quelle sera leur décision finale.

Source : RT

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Vie privée : Telegram active la communication vocale sécurisée par le chiffrement de bout en bout alors que plusieurs pays sont contre cette pratique
Telegram : les services de renseignement US ont tenté de soudoyer ses développeurs pour affaiblir leur chiffrement, d'après le fondateur de la société


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil