Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Après Google, Apple déclare la guerre à la publicité intrusive :
Vidéos et audios autoplay et suivi cross-site seront bloqués par défaut dans Safari

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Il y a quelques jours, Google a annoncé qu’il va prendre des mesures visant à sanctionner les sites Web qui seront en violation des meilleures normes de publicité Web et mobile. Il s’agit des sites Web sur lesquels seront affichées des annonces qui ne sont pas conformes aux normes définies par la Coalition for Better Ads, un groupe d'acteurs du secteur de la publicité en Europe occidentale et aux États-Unis, dont Google est également membre. Sur desktop, il s’agit de quatre formats de publicité, notamment les popups, les vidéos en lecture automatique (autoplay) avec son, les annonces avec compte à rebours et les annonces non déplaçables qui sont figées sur une partie de l’écran. Sur mobile, la liste s’étend à huit formats de publicité indésirables.

Dès le début de 2018, Google va cesser d’afficher sur Chrome les annonces sur les sites qui ne seront pas conformes, c’est-à-dire sur lesquels sera trouvé l’un des formats d’annonce indésirables définis par la Coalition for Better Ads. Pour cela, Google va utiliser un outil qui sera intégré à Chrome. L’outil défini comme un filtre de publicités sera activé par défaut dans les versions bureau et mobile de Chrome.

Après Google, Apple déclare également la guerre à la publicité intrusive sur son navigateur Safari. Dans un billet de blog, Kevin Decker, engineering manager de la version Mac de Safari, a annoncé une mise à jour de la politique de lecture automatique sous Safari 11 dans macOS High Sierra. « Safari dans macOS High Sierra utilise un moteur d'inférence automatique pour empêcher les éléments multimédias avec du son de jouer automatiquement par défaut sur la plupart des sites Web », dit-il. Kevin Decker précise toutefois que Safari 11 permet également aux utilisateurs de contrôler quels sites Web sont autorisés à lire automatiquement de la vidéo et de l’audio.

Pour Apple, ces changements fournissent aux utilisateurs la possibilité de parcourir le Web avec moins de distractions, surtout dans un contexte où un nombre croissant de sites s’est adonné à cette pratique de lecture automatique de multimédia avec son. Pour les vidéos autoplay, ce n’est toutefois pas la seule mesure annoncée par Apple. Une nouvelle fonction d'économie d'énergie empêche également les vidéos silencieuses de jouer automatiquement, mais seulement lorsqu'elles sont cachées dans un onglet d'arrière-plan ou quand l’écran de l’appareil est éteint.

Dans un autre billet de blog, John Wilander, ingénieur en sécurité de WebKit (le moteur de rendu open source d’Apple) a également présenté une nouvelle fonctionnalité qui vient réduire le suivi cross-site des utilisateurs de Safari. WebKit comporte depuis longtemps des fonctionnalités pour réduire le suivi. Et dès le début, Apple a bloqué l’utilisation de cookies tiers par défaut. Maintenant, avec sa nouvelle fonctionnalité baptisée Intelligent Tracking Prevention, la firme veut limiter davantage l'utilisation de cookies et données qu’un site a générés sur un utilisateur, par d'autres sites Web. En utilisant le machine learning, Intelligent Tracking Prevention va en effet classer les sites qui ont la capacité de suivre les utilisateurs sur plusieurs sites. Et si un utilisateur n'a pas interagi avec un tel site dans les dernières 24 heures, alors le site ne pourra pas accéder aux cookies et données d'autres sites relatifs à l'utilisateur. Après 30 jours, les cookies et données tiers seront immédiatement supprimés et continueront d’être supprimés si de nouvelles données sont ajoutées.

Sources : Mise à jour de la politique autoplay sous macOS, Intelligent Tracking Prevention

Et vous ?

Que pensez-vous de ces nouvelles mesures annoncées par Apple, en tant qu’utilisateur et en tant que développeur ?

Voir aussi :

Chrome : Google va cesser d'afficher la publicité sur les sites Web non conformes aux meilleures normes d'annonces, dès début 2018
Quels formats de publicité les internautes détestent-ils le plus ? Les résultats d'une enquête de Coalition for Better Ads


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 11/06/2017 à 15:05
IL était temps, mais tout cela est encore largement insuffisant, aussi bien pour Apple que pour Google.

Faut dire qu'une large partie de leurs modèle économique est basé sur la publicité, alors prendre des mesures pour la restreindre, c'est un peu ce couper l'herbe sous le pied.
D'un autre coté, s'ils ne font rien, les utilisateurs font encore augmenter leur utilisation des extensions pour bloquer toute publicité, et la ils auront tout perdu.

Je suis certain qu'il existe des études sur l'impact de la montée en puissance des bloqueurs de pub, et j'imagine que les chiffres doivent être alarmants pour qu'ils se mettent à réagir ainsi.
Sauf que le mal fait, et inciter les utilisateur à enlever leurs bloqueurs ne risque pas de se faire de sitôt, il y a une colère froide envers la publicité, surtout sur internet, et la confiance est toujours plus longue à revenir.

Le fond du problème c'est qu'il n'existe aucune éthique véritable sur la publicité, non seulement en tant que moyen, mais aussi en tant que concept : jusqu’à quel point à t'on le droit de manipuler l'esprit des "consommateurs", et la, il ne s'agit que de marketing, parce que c'est aussi un sujet politique.

Cet "épisode" montre juste qu'il n'existe aucune éthique véritable sur l'essence même du modèle consumériste.
Ce n'est pas parce que les gens consommeront plus que la société ira mieux, au contraire.

Et de toutes façons, comme le système consumériste est basé sur la consommation et qu'il lui faut donc de la croissance perpétuellement pour fonctionner, comment s'imaginent-ils que cela puisse durer ?
Avatar de Le Vendangeur Masqué Le Vendangeur Masqué - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 12/06/2017 à 9:14
Analyse parfaite, à un détail près: Apple ne tire aucun revenu de la publicité, mais 100% de la vente de ses produits et services. Ils avaient bien ouvert une régie publicitaire il y a quelques années mais ils l'ont fermé vu qu'elle n'était pas rentable car la clientèle d'Apple n'est pas obnubilée par le tout gratuit façon Google.

Tu tombes dans le discours démagogique du "tous pourris", alors que si tu faisais un minimum d'effort, tu te rendrais compte que les modèles économiques d'Apple et Google sont diamétralement opposés !

Et ce que je vois c'est les efforts intéressants d'Apple sur le tracking avec pour la première fois l'usage du machine learning pour en protéger les utilisateurs.
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/06/2017 à 15:59
On ne parle pas de la même chose.
Il est ici principalement question de l'exaspération générale sur l'intrusion de la publicité.

J'aurais aussi pu parler de l'exaspération récente de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, à propos des nombreuses coupures de pub placées pendant son émission (un journal d'information), et qui, par leur augmentation, deviennent de plus en plus gênantes et l'empêchent de faire correctement son son travail de "communicant" journaliste.

*-*
Sinon, je maintiens : Les modèles économiques d’Apple et de Google reposent tous 2 sur la publicité.

Cela ne signifie pas pour autant que Google et Apple soient semblables, ni qu’ils aient tous 2 le besoin d’utiliser la "chose publicitaire" de la même manière.
- Google utilise sa centrale de pub pour être rentable ,
- Apple utilise la pub pour exister.

Depuis la sortie des premiers macintosh en 1984, et la fameuse pub faisant référence au roman de George Orwell, Apple à quasiment misé toute sa politique de développement en mettant en avant le marketing et la pub, et la technique devait suivre ensuite.
( https://fr.wikipedia.org/wiki/1984_(publicit%C3%A9) )

Aujourd’hui, si on analyse «*l’acte d’achat*» des produits d’Apple, les premières motivations sont majoritairement d’ordre émotionnelle ; Apple à mis des années pour bâtir cette image propre et lisse sur ses produits.

Ce qui au bout du compte peu se résumer ainsi*: sans la pub, ni Apple, ni Google n’existeraient*; mais pas forcément pour les mêmes raisons.

*-*

Mais tout cela est hors sujet, car la question ici concerne sur l’éthique à adopter en matière de Publicité, et qui en aurai légitiment la charge de l'appliquer.
Offres d'emploi IT
Développeur PHP
People Centric - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Ingénieur développement .net (f/h)
EXPECTRA - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Développeur PHP Zend Framework H/F
lfzpartner.com - Ile de France - Boulogne-Billancourt (92100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil