Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les USA pourraient revenir sur l'interdiction des laptops dans la cabine des avions
Et étendre leur décision à tous les vols entrants ou sortants

Le , par Christian Olivier

46PARTAGES

9  0 
Nouveau rebondissement dans l’affaire de l’interdiction des laptops dans la cabine des avions qui avait été initié par le ministère de la Sécurité intérieure des États-Unis il y a quelques semaines.

Suite aux conclusions établies par les services de renseignement américains en 2016 au sujet d’un risque d’attaque terroriste très élevé sur le territoire américain par des engins explosifs dissimulés dans des laptops, le gouvernement des États-Unis a commencé à prendre des mesures préventives.

En mars, le gouvernement étasunien a imposé des restrictions sur l’embarquement de tout appareil électronique plus grand qu’un téléphone portable dans les cabines de vols au départ de dix aéroports du Maghreb, du Moyen-Orient et de la Turquie.

Au début du mois de mai, le ministère de la Sécurité intérieure des États-Unis (MSI) a amorcé une procédure visant à interdire les ordinateurs portables dans la cabine de vol des avions en provenance d’Europe. Le MSI préconisait de les traiter comme un bagage à soute, plutôt que comme un bagage à main.

Quelques jours plus tard, cette décision sera annulée après une rencontre entre des représentants officiels des États-Unis et de l’Union européenne à Bruxelles. Après mures réflexions, les deux parties avaient jugé inutile d’adopter une telle mesure de « sécurité » qui se révélait à la fois hasardeuse et dangereuse.

On apprend maintenant que les États-Unis étudient la possibilité d’étendre l’interdiction d’embarquer des laptops à bord de la cabine à tous les vols à destination ou au départ de leur pays. Si elle était approuvée, cette mesure concernerait aussi bien les vols intérieurs (avec toutes les compagnies nationales) que les vols internationaux. Aucune décision n’a encore été prise, mais aucune option ne sera écartée pour assurer la sécurité de tous. Tout dépendra des informations que les renseignements US transmettront aux services compétents.


Ces propos ont été rapportés par le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, John Kelly durant l’interview qu’il a accordé au média Fox News Sunday. Il estime ces mesures nécessaires pour limiter le risque d’attaque terroriste particulièrement élevé auquel font face les États-Unis en ce moment. Il a également déclaré que son pays ferait tout pour augmenter « le niveau de sécurité » du transport aérien, y compris durcir les contrôles pour tous les types de bagages, aussi longtemps que la situation l’exigera.

« Le fait est que les terroristes sont obsédés par l’idée de faire crasher des avions en vol surtout quand s’il s’agit d’un appareil d’une compagnie américaine et s’il y a beaucoup de passagers à bord », a ajouté John Kelly. « Plus les gens bourrent leurs sacs, moins il est aisé pour les agents du Transport Security Administration (TSA) chargés de contrôler les bagages à travers les moniteurs, de savoir ce qu’ils contiennent réellement. » Interrogé sur la possibilité que le gouvernement étende ces mesures à tout le pays, Kelly a déclaré : « Nous pourrions et nous le ferons probablement. »

De leur côté, les compagnies aériennes ont, d’ores et déjà, affirmé leur soutien et leur totale collaboration avec les institutions étasuniennes. « Quelle que soit la décision prise, nous devrons l’appliquer », a annoncé le responsable d’United Airlines, Oscar Munoz, lors de la réunion annuelle de la société.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir Aussi

Crash d'EgyptAir : la justice française recrute des experts de batteries Lithium un iPhone à bord aurait-il pu être la cause du drame ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mimoza
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/05/2017 à 12:26
Ils essayent d'atteindre le risque zéro … qui n'existe pas. Il faut juste leur rappeler que l'avion est déjà le moyen de transport le plus sûr au monde.
2  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/05/2017 à 11:29
ils n'interdisent pas les smartphones rootés en cabine?

On a du bol que les terroristes ne sont pas des "lumières".
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 30/05/2017 à 12:34
Comme la batterie est amovible, il reste encore la possibilité d'installation d'une prise secteur, après tout certains PC portable consomme autant d'énergie qu'une glacière pour voiture...
Je présume que choisir cela à la réservation du billet sera très important, puisque toutes les places n'en seront peut-être pas pourvu.

Le risque zéro n'existe pas... Le pompier qui doit éteindre un tel feux et braver les divers gaz nocif ne me contredira pas...
0  1