Uber : la justice américaine aurait lancé une enquête criminelle contre la société
Suite à l'utilisation d'un logiciel pour échapper aux autorités

Le , par Malick, Community Manager
Une enquête criminelle serait actuellement lancée par la justice américaine contre Uber. En effet, ce dernier est accusé d'avoir utilisé un logiciel dénommé Greyball qui aurait permis à ses chauffeurs d'échapper ou de contourner les contrôles effectués par les organes de régulation du secteur du transport aux États-Unis et particulièrement dans les zones où son service n'a pas encore été approuvé.

Pour rappel, Uber est une entreprise technologique américaine qui développe et exploite des applications mobiles de mise en contact d'utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport.

D'après les éléments recueillis, la société Uber aurait reconnu que ledit logiciel en l'occurrence Greyball a bien été utilisé en son sein pour échapper aux autorités gouvernementales qui essayaient de le réprimer dans les localités (exemple Portland, Oregon) où la société proposait ses services alors qu'elle n'avait pas encore l'autorisation de le faire. Il se trouve que le New York Times qui avait annoncé l'existence du Greyball, entraînant ainsi l'arrêt de son utilisation par Uber.

« La société Uber a interdit l'utilisation de Greyball à cette fin peu de temps après que le New York Times a révélé son existence. Uber soutenait que le programme en question a été créé pour vérifier les demandes de routage afin de prévenir la fraude et ainsi protéger les conducteurs. L'article du New York Times avait déclenché un flot de publicité négative pour l'entreprise », a rapporté l'éditeur en ligne Reuters.

À en croire Reuters, un porte-parole d'Uber qui a été invité à se prononcer sur cette supposée enquête criminelle n'a pas voulu faire de commentaires. Le ministère américain également n'a pas encore fait de commentaire sur cette situation. Toutefois, les avocats de la société auraient déjà envoyé des lettres aux autorités de Portland, déclarant que ces dernières ont publié la semaine dernière l'information selon laquelle Uber a commencé à utiliser le logiciel Greyball dans la ville bien avant son approbation en 2015.

D'après les informations recueillies, Uber aurait reçu une assignation de la part d'un tribunal du nord de la Californie. Ce dernier lui aurait demandé de lui fournir des informations sur la façon dont le logiciel Greyball a été utilisé. « Cela indique qu'une enquête criminelle est en cours », soutient Reuters.

Selon certaines sources, le mode opératoire de l'application Greyball consistait à masquer l'emplacement réel des voitures d'Uber dans certaines circonstances. Toutefois, il semble qu'Uber aurait également utilisé Greyball pour contourner les contrôles effectués par les autorités compétentes. En effet, se basant sur les propos d'un certain nombre d'employés de l'entreprise, l'éditeur en ligne Reuters rapporte que lorsqu'une demande de routage était jugée illégitime par le régulateur du transport, l'application d'Uber fournissait de fausses informations, ce qui permettait aux conducteurs de ne pas se faire attraper et réprimander.

Grâce à l'utilisation dudit logiciel, Uber serait parvenu à échapper aux contrôles de 16 responsables du bureau du transport de Portland, et cela en décembre 2014. Toutefois, aucune preuve permettant de confirmer que la société a continué cette pratique de janvier à avril 2015 n'aurait été trouvée. Rappelons que la société a obtenu l'autorisation d'exercer ses activités dans la ville de Portland à partir d'avril 2015.

« Uber a déclaré qu'il utilisait la technologie Greyball en décembre 2014, alors qu'il fonctionnait sans approbation, car elle était " profondément préoccupée " par le fait que ses chauffeurs partenaires allaient être pénalisés financièrement » ou autrement par sa faute », a rapporté Reuters.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette situation ?

Voir aussi

Uber poursuivi en justice pour invasion illégale de la vie privée des chauffeurs de Lyft, avec son programme de surveillance Hell

Google accuse ouvertement Uber d'avoir planifié le volonté de sa technologie de voiture autonome, en complicité avec l'un de ses anciens ingénieurs


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de ParseCoder ParseCoder - Membre habitué https://www.developpez.com
le 05/05/2017 à 11:33
C'est juste une impression ou Uber est dirigée par une bande de voyou? Parce que ça commence à faire vraiment beaucoup.
Avatar de shadowmoon shadowmoon - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 05/05/2017 à 15:59
Citation Envoyé par ParseCoder  Voir le message
une bande de voyou.

[troll] non, des financiers sans scrupules [/troll]
Avatar de mh-cbon mh-cbon - Membre actif https://www.developpez.com
le 05/05/2017 à 17:19
Le titre de la news devrait être,

> Uber refuse de s'acquitter des pots de vins nécessaires à calmer les politiciens

> C'est juste une impression ou Uber est dirigée par une bande de voyou?

comme pour la news au sujet d'e. shmidt qui balance des conneries pour jouer son rôle de prédateur économique, je ne lancerais pas la pierre à uber pour les mêmes raisons, même si oui j'ai tendance à penser comme vous que tout cela est dégueulasse.
Offres d'emploi IT
INGENIEUR DEVELOPPEUR C++ H/F
LE BUREAU RH - Bourgogne - Mâcon (71870)
Developpeur WEB/BDD
Manzalab - Ile de France - Paris (75001)
Chargé(e) de production et développement web
CLEARTRADE - Midi Pyrénées - Saint-Jean (31240)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil