IBM affiche son intention de commercialiser des systèmes informatiques quantiques universels
Via sa plateforme cloud

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
IBM a dévoilé sa feuille de route dans la conception des systèmes informatiques quantiques universels qui seront déployés sur le marché. Baptisés "IBM Q”, les systèmes et services quantiques seront mis à disposition via la plateforme Cloud d’IBM. L’entreprise estime que la collaboration et l'engagement avec les développeurs et les partenaires universitaires seront essentiels au développement et à l'évolution des systèmes informatiques quantiques d'IBM.

« Alors que les technologies qui fonctionnent actuellement sur des ordinateurs classiques, comme Watson, peuvent aider à tirer des informations de vastes quantités de données, les ordinateurs quantiques fourniront des solutions à des situations où ces patterns ne peuvent pas être détectés, parce que les données n’existent pas ou parce que les possibilités d’exploration pour obtenir la réponse sont trop énormes pour être traitées par des ordinateurs classiques », a expliqué l’Américain dans son communiqué.

Pour rappel, IBM dispose déjà d'un ordinateur quantique expérimental dans ses laboratoires qui est doté de cinq bits quantiques (ou qubits, qui désignent l'état quantique qui représente la plus petite unité de stockage d'information quantique). Au début du mois de mai 2016, IBM a permis au grand public de se familiariser avec la machine via une plateforme Web appelée « Quantum Experience ». Cette dernière permet à quiconque de se connecter au processeur quantique d'IBM via le Cloud d’IBM, d'exécuter des algorithmes et des expériences, de travailler avec des bits quantiques individuels et d'explorer des tutoriels et des simulations autour de ce qui pourrait être possible avec l’informatique quantique.

D'après IBM, 40 000 utilisateurs y ont effectué plus de 275 000 requêtes et quinze articles en lien avec « Quantum Experience » ont été publiés par des chercheurs extérieurs à IBM.

Cette fois-ci, IBM a annoncé le lancement d’une nouvelle API pour l’IBM Quantum Experience, mais aussi la sortie d'un simulateur amélioré sur l’IBM Quantum Experience qui peut modéliser des circuits jusqu'à 20 qubits. Au cours du premier semestre 2017, IBM prévoit de lancer un SDK complet sur l’IBM Quantum Experience pour permettre aux utilisateurs de concevoir des applications quantiques et des programmes logiciels simples.

Dans son projet IBM Q, l’entreprise voudrait, dans un premier temps, accroître le volume quantique. Aussi, IBM a pour objectif de concevoir des systèmes IBM disponibles sur le marché avec 50 qubits environ dans les prochaines années afin de « démontrer des capacités au-delà des systèmes classiques actuels ». Big Blue a également affirmé qu’il envisage de collaborer avec des partenaires clés de l'industrie pour développer des applications qui exploitent l’accélération quantique des systèmes.

Les applications futures de l’informatique quantique pourraient inclure :
  • la découverte de médicaments et de matériaux : détailler la complexité des interactions moléculaires et chimiques menant à la découverte de nouveaux médicaments et de nouveaux matériaux ;
  • la chaîne d'approvisionnement et la logistique : trouver le chemin optimal à travers les systèmes globaux de systèmes pour une logistique et des chaînes d'approvisionnement ultra-efficaces, comme l'optimisation des opérations d’une flotte pour les livraisons pendant la période des fêtes ;
  • les services financiers : trouver de nouvelles façons de modéliser les données financières et d'isoler les principaux facteurs de risques globaux pour faire de meilleurs investissements ;
  • l’intelligence artificielle : rendre les facettes de l'intelligence artificielle telles que le machine learning beaucoup plus puissantes lorsque les ensembles de données peuvent être trop volumineux comme la recherche d'images ou de vidéo.
  • la sécurité de Cloud : rendre le Cloud Computing plus sécurisé en utilisant les lois de la physique quantique pour améliorer la sécurité des données privées.

Bien entendu IBM n’est pas le seul à aller sur ce marché. Google ambitionne également de parvenir à 50 qubits. Sans oublier d’autres concurrents comme Microsoft, le Chinois Alibaba ou le Français Atos.

Source : IBM

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé Quantum Experience ? Qu'en avez-vous pensé ?

Voir aussi :

Fin du télétravail chez IBM ? Big Blue voudrait contraindre ses employés travaillant à distance à rejoindre ses sites ou quitter l'entreprise
Microsoft, IBM et Intel refusent de fournir leurs codes source à la Chine dans le cadre d'une nouvelle réglementation en matière de cybersécurité
66 % des entreprises n'ont pas de plan de préparation pour assurer leur résilience après une cyberattaque, selon IBM, partagez-vous ces conclusions ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil