Twitter : de nouvelles mesures pour réduire les comportements abusifs sur le site
Et des options de filtrage pour bloquer les comptes anonymes

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Twitter a entrepris des changements au cours de ces derniers mois, dans le but de mettre fin aux comportements abusifs ou en violation des règles du site. Depuis novembre dernier, le traitement des abus sur le site a été au centre des préoccupations des ingénieurs de Twitter. La société a en effet annoncé des changements pour donner aux utilisateurs plus de contrôle sur ce qu'ils voient sur Twitter. Au début du mois de février, le site de microbbloging a par exemple déployé de nouveaux outils pour l’identification des tweets potentiellement abusifs ou de mauvaise qualité, mais également des personnes qui ont été suspendues de façon permanente et les empêcher de créer de nouveaux comptes.

Dans la poursuite de ces efforts, la firme de Jack Dorsey annonce des mises à jour supplémentaires pour réduire les contenus abusifs et donner aux utilisateurs plus d'outils pour contrôler leur expérience. Dans un billet de blog, Twitter nous informe que la société s’efforce d’identifier les utilisateurs qui commettent des comportements abusifs, même si ce comportement ne lui a pas été signalé. Une fois ces utilisateurs identifiés, des sanctions seront appliquées. Twitter prévoit en effet de limiter les fonctionnalités disponibles pour les comptes concernés. « Nous prenons des mesures en limitant certaines fonctionnalités de compte pendant un certain laps de temps, telles que permettre seulement à leurs abonnés [followers] de voir leurs Tweets. »

« Notre plateforme accepte la liberté de partager tout point de vue, mais si un compte continue à violer de façon répétée les règles Twitter, nous envisagerons de prendre d'autres mesures », a averti le réseau social. Twitter rassure toutefois que ces mesures seront appliquées uniquement après certitude que les utilisateurs en question ont eu des comportements abusifs. Et pour ce faire, l’entreprise compte sur ses algorithmes, ce qui n’exclut donc pas d’éventuelles erreurs, et Twitter en est conscient : « Étant donné que ces outils sont nouveaux, nous ferons parfois des erreurs, mais sachez que nous travaillons activement à les améliorer tous les jours. »

Aux utilisateurs qui prendront soin de signaler tout comportement abusif sur la plateforme, Twitter veut rendre compte des actions prises par le site pour traiter le problème. « Vous entendrez parler de comptes ou de tweets que vous avez signalés à nos équipes de support, à la fois lorsque vous signalez un harcèlement dirigé contre vous ou contre un autre compte. Vous serez informé lorsque nous aurons reçu votre rapport et informé si nous prenons d'autres mesures. Cela sera visible dans l'onglet "Notifications" de notre application », explique Twitter. « Nous continuons d'améliorer la transparence et l'ouverture de notre processus de reporting », ajoute le site.

Il faut encore noter que Twitter donne aux utilisateurs des outils supplémentaires pour avoir plus de contrôle sur leur expérience. Il s’agit de nouvelles options de filtrage des notifications qui, selon Twitter, visent à « donner plus de contrôle sur ce que vous voyez de certains types de comptes, comme ceux qui n'ont pas de photo de profil, d’adresses e-mail non vérifiées ou de numéros de téléphone ». Autrement dit, les comptes anonymes sont ciblés par ce nouvel outil. Mais d’après Twitter, c’est une réponse à la demande de beaucoup d’utilisateurs.


Source : Twitter

Et vous ?

Que pensez-vous de ces nouvelles mesures annoncées par Twitter ?
Lesquelles soutenez-vous ? Y voyez-vous de la censure ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Écrasée par Facebook, la croissance de Twitter est stoppée net et son action s'écroule en bourse
Accès aux données personnelles : Twitter a été forcé par le FBI à partager les données de ses utilisateurs, sans un mandat légal
Le PDG de Twitter sollicite l'aide des utilisateurs pour l'amélioration du service et promet d'ajouter la fonction d'édition des tweets


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil