L'UE ouvre des enquêtes sur Asus, Denon, Philips, Pioneer ainsi que sur Valve
Et cinq éditeurs de jeux pour pratiques anticoncurrentielles présumées

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
La Commission européenne vient de lancer des enquêtes contre deux groupes d’entreprises. La première concerne Asus, Denon & Marantz, Philips, Pioneer et la seconde vise une entente entre Valve Corporation et cinq éditeurs de jeux vidéo sur PC, à savoir Bandai Namco, Capcom, Focus Home, Koch Media et ZeniMax.

Selon Mme Margrethe Vestager, membre de la Commission chargée de la politique de concurrence, « le commerce électronique devrait permettre aux consommateurs d’avoir accès à un plus grand choix de biens et de services et d’acheter à l’étranger». Pour soutenir cet objectif, la Commission européenne a édité en 2015 16 axes pour la création d’un marché numérique unique. Ces axes s’ils sont bien appliqués devraient permettre de lever les obstacles existant au niveau des différents marchés nationaux afin d’en faire un seul marché numérique où les consommateurs peuvent librement et équitablement accéder aux biens et services dans n’importe quel pays de l’Union européenne.

Toutefois, selon les informations recueillies par la Commission européenne, certaines entreprises érigeraient « elles-mêmes des obstacles au commerce électronique transfrontière, en vue de fragmenter le marché unique de l’UE sur la base des frontières nationales et d’empêcher la concurrence ». Suspectant de tels agissements de la part de certaines entreprises, la Commission chargée de la politique de concurrence a initié une enquête afin de « déterminer si Asus, Denon & Marantz, Philips et Pioneer ont enfreint les règles de concurrence de l’UE en limitant la capacité des détaillants en ligne à fixer librement leurs prix pour les produits électroniques de grande consommation les plus répandus, comme les appareils électroménagers, les ordinateurs portables et les produits haute fidélité ». En empêchant les détaillants de fixer eux-mêmes leurs prix, cela contribue à nuire à la compétitivité dans l’UE tout en lésant les consommateurs qui ne bénéficient pas de prix avantageux.

À côté de ce groupe, la Commission a également ouvert une enquête afin d’examiner des accords bilatéraux conclus entre l’entreprise Valve Corporation, propriétaire de la plateforme de distribution de jeux Steam, et cinq éditeurs de jeux vidéo sur PC, en l’occurrence Bandai Namco, Capcom, Focus Home, Koch Media et ZeniMax. En principe, lorsque vous achetez des jeux vidéo pour PC, il est demandé de confirmer que le jeu acquis n’est pas piraté en entrant une clé d’activation sur la plateforme de jeux Steam. N’étant pas assurée de l’utilisation de la clé d’activation par ces acteurs du monde ludique, la Commission a initié cette enquête afin de « déterminer si les accords en question nécessitent ou ont nécessité l’utilisation de clés d’activation aux fins du blocage géographique ».

Il convient de préciser que le blocage géographique est une « pratique qui empêche les consommateurs d’acheter un contenu numérique, en l’occurrence des jeux vidéo sur PC, en raison de leur situation géographique ou de leur pays de résidence ». Elle est interdite au sein de l’Union européenne, car elle s’oppose à la concurrence au sein du marché unique de l’Union européenne et empêche les consommateurs d’acheter des jeux qui seraient moins chers dans d’autres États membres de l’UE.

La Commission informe qu’elle mène cette enquête sur sa propre initiative et ajoute que l’ouverture d’une procédure formelle ne préjuge pas de l’issue de l’enquête. Enfin, elle souligne que « les enquêtes lancées ce jour dans les secteurs de l’électronique grand public et des jeux vidéo sont les premières à faire suite à certains des problèmes recensés dans l’enquête sur la concurrence dans le secteur du commerce électronique ouverte par la Commission ».

Source : Commission européenne

Et vous ?

Que pensez-vous de ces enquêtes ?

Aboutiront-elles à quelque chose ?

Ou est-ce simplement un coup de publicité de la part de la Commission européenne ?

Voir aussi

L'Europe veut mettre fin au géo-blocage en ligne avec sa stratégie pour garantir les libertés dans le marché numérique
Libre circulation des données en Europe : 14 pays membres de l'UE disent oui et demandent un cadre réglementaire adapté

Forum Actualités, Wiki Developpez.com, Débats Best of, FAQ Developpez.com


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 06/02/2017 à 20:15
Pour l'enquête sur Steam je suis près à parier que ça vient des éditeurs car en règle générale Steam fait le même prix partout
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 09/02/2017 à 14:28
J'espère que Steam ne sera pas vraiment impacté, car même s'ils sont Leader du marché (ils n'ont pas le monopole GoG étant très présent aussi), j'ai peu envie que les éditeurs se mettent à faire des clefs qui ne fonctionnent que sur leurs plateformes (CF : UPlay par UbiSoft et Origin par Electronic Arts).

Par contre, je comprends pas Bandai Namco, Capcom, Focus Home, Koch Media et ZeniMax sont concernés car ils sont loin d'avoir un monopole...
D'autant plus que la bonne majorité des jeux qui sortent de ces éditeurs sont d'une qualité plus que discutable.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 09/02/2017 à 15:47
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
[...]D'autant plus que la bonne majorité des jeux qui sortent de ces éditeurs sont d'une qualité plus que discutable.
Si tu dit que la qualité de TOUS leurs jeux est discutable je ne suis pas d'accord mais je suis pour dire quelle est très variable
Offres d'emploi IT
Ingénieur H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil