Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le talent et la passion suffisent-ils pour faire un bon développeur ?
Les créateurs de Django, PHP et Rails n'étaient pas des passionnés du code

Le , par Victor Vincent

21PARTAGES

15  0 
Les développeurs les plus célèbres étaient-ils prédestinés à devenir programmeur depuis leur enfance ? De l’avis d’un développeur web dénommé Tony You, ce serait de la naïveté que de croire cela. Selon lui, certains programmeurs « à succès » contribuent à entretenir des stéréotypes selon lesquels, un bon programmeur serait celui-là qui est un vrai passionné du code et qui a un talent particulier pour le faire. Tony You donne des exemples de plusieurs développeurs très célèbres qui ont conçu des systèmes à réel succès et qui pourtant n’étaient pas de véritables passionnés du code, pour essayer de casser de stéréotype du « génie du code ».

Le premier exemple cité par ce développeur web est celui du créateur de Django, Jacob Kaplan-Moss, qui se présente sur son compte Twitter comme n’étant « pas un vrai programmeur ». Le créateur de Django a, dans une présentation, déclaré que le mythe du « programmeur génie » était très dangereux. D’après lui, cela ne fait que dissuader des programmeurs potentiels à se lancer dans ce métier se mettant dans la tête qu’ils ne pourront pas rattraper le gap qu’il y a entre eux et ces génies. D’autre part, Jacob Kaplan-Moss estime que cela peut contribuer à frustrer certains programmeurs qui ne sont pas des « stars » dans le milieu qui verrait systématiquement leur travail comme étant de moindre qualité, comparé aux codes écrits par des programmeurs plus « talentueux ». Pour lui la programmation c’est juste un ensemble de compétences qui peuvent s’apprendre facilement et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de talent pour le faire.

Le deuxième exemple cité par Tony You constituant un contre-exemple du mythe du « génie de la programmation » est celui du créateur de Bootstrap, Jacob Thornton. Ce dernier a déclaré dans une interview qu’il « était sur le point de faire des études de sociologie » et qu’il « détestait les ordinateurs ». Jacob ajoute également qu’il avait été recruté pour un poste pour lequel il n’était pas qualifié. D’après Tony You, cet exemple prouve encore une fois de plus qu’il est bien possible d’occuper un poste de programmeur sans pour autant être un génie du code. Ce qui a le plus aidé le créateur de Bootstrap dans sa carrière de développeur n’était pas un talent particulier ou de la passion, mais plutôt le travail d’équipe. En effet, il déclare lui-même qu’il « aime vraiment travailler avec ses amis ».

Rasmus Lerdorf, le créateur de PHP, est aussi l’un de ces programmeurs qui n’étaient pas de vrais fans du code. Tout comme Jacob, il se présente comme n’étant pas un vrai programmeur et que pour faire un programme, il se contente d’assembler « des choses jusqu’à ce que ça marche ». Rasmus déclare ne pas comprendre comment des gens peuvent aimer la programmation. Selon lui, si les puristes critiquent son code en disant qu’il n’optimise pas la gestion de la mémoire par exemple, il se contenterait de « redémarrer le serveur Apache après chaque dix requêtes », car l’essentiel est d’arriver à « résoudre des problèmes ».

Le créateur de Rails, David Heinemeier Hansson, quant à lui, affirme qu’il n’était pas du tout sûr qu’il serait un programmeur quand il travaillait avec Java et PHP et qu’il s’ennuyait avec ces langages. C’est ce qui l’a poussé d’ailleurs à chercher autre chose, un autre langage ou une autre technologie pour sortir de ces deux technologies avec lesquelles il s’ennuyait. D’autres développeurs sont du même avis que ces quatre développeurs célèbres et le font savoir à travers des citations telles que « n’importe qui peut écrire un code compréhensible par un ordinateur tandis qu’un bon programmeur écrit un code compréhensible par un humain ».

Source : medium.com

Et vous ?

Pensez-vous que le talent et la passion font les bons développeurs ?

Voir aussi

le forum Débats sur le développement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 19:51
La passion non, ça ne suffit pas. En revanche, l'acharnement et le travail, qui peut être dû à la passion, aide sans aucun doute.
Quant au talent... Bah par définition oui, cela "suffit". Mais ce serait prendre le problème à l'envers, c'est plus parce qu'un développeur est bon qu'on va dire qu'il a du talent.
10  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 20:22
Cela doit être une nouvelle théorie que l'on apprend aux RH

Super efficace lors de l'embauche: "Vous devez être un bon développeur cher candidat... Je sens en vous non seulement du talent mais aussi de la passion... De la passion, vous en aurez besoin parce que chez nous ce n'est pas le niveau du salaire qui vous motivera"
6  0 
Avatar de tomlev
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 20:42
Le titre de la news n'est pas vraiment en accord avec ce que dit l'article d'origine Le titre original est :
Programming Doesn’t Require Talent or Even Passion
L'article ne pose pas la question de savoir si le talent et la passion sont "suffisants" pour programmer, mais dit qu'ils ne sont pas "nécessaires".

Pour moi, c'est vrai d'un certain point de vue, mais un peu réducteur. Peut-on être programmeur sans avoir de talent ou de passion pour la programmation ? Oui, certainement. Peut-on être un bon développeur sans talent ni passion ? Je ne pense pas. Par définition, si on n'a pas de talent, on n'est pas bon. La passion, en revanche, n'est pas indispensable, mais elle aide bien... c'est plus facile de devenir très bon dans un domaine pour lequel on se passionne.

Un extrait de la citation de Jakob Kaplan-Moss m'a un peu dérangé :
Programming is just a bunch of skills that can be learned, it doesn’t require that much talent, and it’s not shameful to be a mediocre programmer.
Ce n'est peut-être pas honteux d'être un programmeur médiocre, mais pour autant, je ne vois pas en quoi c'est souhaitable. Si on transpose cette remarque à d'autres métiers, ça devient franchement bizarre :
- "il n'est pas honteux d'être un médecin médiocre" (demande ce qu'elle en pense à la victime d'une erreur médicale)
- "il n'est pas honteux d'être un avocat médiocre" (demande ce qu'il en pense à l'accusé condamné alors qu'il est innocent)

Si un programmeur est médiocre, ce n'est effectivement pas "honteux", mais il devrait peut-être envisager de changer de voie... surtout si en plus de ne pas avoir le talent, il n'a pas la passion. Pourquoi continuer à faire un métier qui ne l'intéresse pas et pour lequel il n'est pas bon ? Il serait peut-être bien meilleur (et plus épanoui) dans un métier qui lui convient mieux.
5  0 
Avatar de atha2
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 20:57
Le talent et la passion suffisent-ils pour faire un bon développeur ?
Par définition quelqu'un de talentueux est bon. Si en plus on ajoute la motivation alors là jackpot
La question est plutôt : "Le talent et la passion sont-ils nécessaires pour faire un bon développeur ?". Là c'est moins évident de répondre.

Quelques points à soulever pour répondre à cette question:
  • Un développeur connu/star est-il un bon développeur pour autant ?
  • Qu'est-ce qu'un bon développeur ?
  • Si je prends 2 ans pour pondre un développement "parfait" alors que mon patron ne me donnait que 6 mois suis-je un bon développeur pour autant ?
  • Si je me contente de suivre les spécifications (fonctionnelles et techniques), si celle-ci sont très très très bien faites, je peux fournir un projet "parfait" mais ai-je fourni une réelle valeur ajoutée (ce qu'on pourrait attendre d'un bon développeur) ou alors mon travail est-il juste neutre (cas possible du créateur de bootstrap twitter) ?
  • Quid de la relation bon développeur / bon développement ?
  • Le bon développeur est-il seulement bon dans une contexte (type d'entreprise, type de projet, domaine...) ou dans tout les domaines ?
  • Et une dernière pour la route, quelle est la différence entre un bon et un mauvais développeur (dans les 2 cas à partir d'un besoin il code une solution non ? Mais c'est pas pareil...)


En me basant sur ces interrogations j'ai envie de répondre : ça dépend

PS : Je suis pas persuadé que Rasmus Lerdorf, le créateur de PHP, soit un bon exemple...
5  0 
Avatar de Bestel74
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 21:51
Selon lui, si les puristes critiquent son code en disant qu’il n’optimise pas la gestion de la mémoire par exemple, il se contenterait de « redémarrer le serveur Apache après chaque dix requêtes », car l’essentiel est d’arriver à « résoudre des problèmes ».
J'espère ne jamais avoir à travailler avec quelqu'un comme ça

A _ "Alors t'as trouvé d’où venait le problème ?"
B _ "Non mais c'est bon ça marche"
_ "Haa cool, c'était quoi ?"
_ ".... Je sais pas mais ça marche maintenant".
5  0 
Avatar de tomlev
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/05/2016 à 11:24
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
En Français en tout cas, médiocre signifie "moyen", c'est donc plutôt normal d'être médiocre!
C'est vrai, mais dans l'usage courant, ça a une connotation plus négative que ça. En général quand on dit que quelqu'un est médiocre, c'est qu'il est plutôt mauvais.
5  0 
Avatar de Jonyjack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/05/2016 à 10:41
Citation Envoyé par atha2 Voir le message
quelle est la différence entre un bon et un mauvais développeur
"Un mauvais développeur c'est un type, dès qu'on lui donne un cahier des charges, il programme.
Un bon développeur c'est un type, dès qu'on lui donne un cahier des charges, il programme. Mais c'est un bon développeur."

4  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/05/2016 à 11:12
J'ai surtout l'impression que dans le cas des exemple cités, ils avaient une idée et la programmation était le moyen de la réaliser.
Ils s'y sont mis parce qu'il fallait le faire. Une fois leur projet débuté, ils ont convaincu des développeurs de les accompagner.

Si tu sais coder, mais que tu n'as aucune idée, tu passeras ton temps à suivre des cahiers des charges. Et à faire du code copié-collé.

La grande partie des travailleurs vont au travail pour payer les factures. On a la chance de pouvoir être passionné par notre métier, ne gâchons pas ça.
3  0 
Avatar de alves1993
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 19:53
Pensez-vous que le talent et la passion font les bons développeurs ?
Je dirais que ce sont des avantages indéniables pour devenir un très bon programmeur.

La notion de talent me semble un peu floue. Talent ici signifie quoi ?
Tony You est certainement talentueux mais peut-être pas passionné, donc normal qu'il soit un excellent programmeur, de même que les autres types cités dans l'article.
2  0 
Avatar de Victor Vincent
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 22:08
Citation Envoyé par tomlev Voir le message
Le titre de la news n'est pas vraiment en accord avec ce que dit l'article d'origine Le titre original est :

L'article ne pose pas la question de savoir si le talent et la passion sont "suffisants" pour programmer, mais dit qu'ils ne sont pas "nécessaires".

Pour moi, c'est vrai d'un certain point de vue, mais un peu réducteur.
Je trouvais aussi la manière dont était présenté l'article original un peu réductrice c'est pourquoi j'ai voulu présenter cela d'une façon un peu différente.
2  0