Antitrust : Google répond à Bruxelles qui l'accuse d'abus de position dominante sur Android
Ses arguments sont-ils convaincants ?

69PARTAGES

5  0 
Hier, la Commission européenne a livré la conclusion préliminaire de son enquête selon laquelle Google a, en violation des règles de concurrence de l’UE, abusé de sa position dominante en imposant des restrictions aux fabricants d'appareils Android et aux opérateurs de réseaux mobiles.

Pour Bruxelles, en imposant certaines conditions aux constructeurs, Google limite leur liberté de choisir les meilleures applications à préinstaller. D’ailleurs la Commission estime que cette stratégie protège et renforce la position dominante de Google en matière de recherche générale sur l'internet et fausse la concurrence sur le marché des navigateurs mobiles.

Google n’a pas tardé à réagir. Par le biais de Kent Walker, avocat général de Google, l’entreprise a rappelé que « nous avons publié le système d’exploitation Android en 2007. Un système d’exploitation libre et open source, supportés par de nombreux partenaires constructeurs, le modèle n’était aucunement comme aucun autre avant lui. Le premier dispositif ne laissait pas envisager le succès futur d’Android ».

« Nous prenons ces inquiétudes très au sérieux. Mais nous estimons également que notre modèle économique permet de maintenir des coûts faibles et une grande flexibilité pour les constructeurs, tout en offrant aux utilisateurs un contrôle sans précédent sur leurs appareils mobiles » a-t-il indiqué. Mais quels sont les éléments qui constituent ce modèle ?

  • Nos accords de partenariat sont entièrement issus d’un volontariat : tout le monde peut utiliser Android sans Google. Essayez et vous pourrez télécharger le système d'exploitation en entier gratuitement, modifiez-le comme bon vous semble et concevez votre téléphone. D’ailleurs de grandes entreprises comme Amazon le font déjà.
  • Les constructeurs qui souhaitent participer à l'écosystème Android s’engagent à tester et certifier que leurs appareils prennent en charge les applications Android. Sans ce système, les applications ne fonctionneraient pas d'un appareil Android à l'autre. Imaginez la frustration qui en résulterait si une application téléchargée sur un téléphone Android ne fonctionne pas sur votre téléphone Android de remplacement du même constructeur.
  • Tout constructeur peut alors décider d’installer la suite d'applications Google sur sa gamme d’appareils et être libre d’y ajouter d'autres applications. Par exemple, les téléphones d'aujourd'hui viennent avec de nombreuses applications préinstallées (de Microsoft, Facebook, Amazon, Google, des opérateurs mobiles, et plus encore).
  • Bien sûr, tandis que l’utilisation d’Android est gratuite pour les constructeurs, il est coûteux de le développer, de l’améliorer, de le garder sécurisé et de le protéger contre les poursuites de brevets. Nous fournissons Android gratuitement, et compensons nos coûts grâce aux revenus que nous générons sur nos applications et services Google que nous distribuons via Android.
  • De plus, il est simple et facile pour les utilisateurs de personnaliser leurs appareils et télécharger leurs propres applications — y compris les applications qui sont en concurrence directe avec les nôtres. La popularité des applications comme Spotify, WhatsApp, Angry Birds, Instagram, Snapchat et beaucoup d'autres montrent combien il est facile pour les consommateurs d'utiliser de nouvelles applications qu'ils aiment. Plus de 50 milliards d'applications ont été téléchargées sur Android.


Ces arguments répondent-ils aux reproches formulés par la Commission européenne ?

Source : blog Android

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 11/11/2016 à 17:25
Citation Envoyé par Le Vendangeur Masqué Voir le message
Si tu parles de Windows pour PC, saches que la Commission Européenne a déjà condamné MS à une forte amende par le passé.
Aujourd'hui quand on achète un pc sous Windows 10, on a plus la ballot screen permettant de choisir son navigateur...
Donc l'abus de position dominante...
Et je parle même pas du fameux "secure boot"...
6  0 
Avatar de seblutfr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/04/2016 à 9:58
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Oui et? Ils ont été les premiers à proposer un service de recherche innovant. Et tant qu'un concurrent n'aura pas proposé quelque chose d'encore plus innovant, je ne vois pas ce que gagneraient les utilisateurs à changer leurs habitudes.

S'agit-il de sanctionner le succès?

Encore une fois, avoir du succès est-il devenu un crime?

Ben oui, ça semble plutôt évident, et là encore, je ne vois pas le problème. Le marché, c'est plus fort que toi.

Est-ce que la Commission s’interroge sur pourquoi les jeux vidéo AAA sont développés pour les PS4 et les XBOX One plutôt que pour la PS1 et la SuperNes?

Est-ce que la commission européenne se demande pourquoi les éditeurs français éditent des livres en français et pas en hindi ou en swahili en France?

Est-ce que la Commission s’interroge sur le fait que Danone fait des yaourts à la fraise et pas des yaourts gout vomi?

Les acteurs du marché vont là où sont les opportunités. Encore une fois, s'agit-il de punir le succès?

Et donc, ce n'est pas le cas avec d'autres OS mobiles? Pour WindowsPhone ou pour IPhone?

Ce n'est pas le cas pour les PC? Passer de Windows au monde unix/linux ou au monde Mac c'est pas évident. Pas les mêmes logiciels, pas les mêmes façons de faire, etc... Est-ce que bientôt Google va devoir aussi développer une appli pour transformer son téléphone en Windows Phone ou en Iphone?

Alors là, c'est la seule critique que je trouve un peu pertinente. C'est vrai que Google fait clairement exprès de compliquer l'accès à d'autres stores. Maintenant... c'est contestable quand même. Est-ce qu'on demande à Danone de mettre des yaourts d'un concurrent dans ses packs de yaourt? Est-ce qu'on demande à Renault de faire des pubs pour PSA dans leurs concessions? C'est leur OS, ils en profitent... tant mieux pour eux, non?

Heu c'est surtout que ça leur servirait à quoi de télécharger une appli qu'ils ne pourraient pas utiliser? Et oui, le changement à un cout. C'est pas une nouveauté, et c'est pas spécifique à Google ou à Android.

Dans le même genre, c'est scandaleux, Velux à des formats spécifique rien qu'à eux. Donc quand je leur achète une fenêtre, si je veux un store, je suis obligé de passer par eux. Mais que fait la Commission européenne??? NON à l'abus de position dominante de Velux!

Bref, ça me fait toujours doucement rire ces charges contre Google.

Alors, c'est quoi le fin mot de l'histoire? Il y a une entreprise européenne qui se fait maltraiter aux USA? Il y a un traité en cours de négociation?

Ou alors on est toujours dans le douce illusion que Google est un service public style ONG qui n'est là que pour satisfaire le bien être de ses concurrents et de ses clients et pas le porte-feuille de ses actionnaires?

En fait, je crois que le tort de Google sur ce coup là, c'est de ne pas faire payer de licence pour son OS. Il serait payant, les gens auraient une autre représentation de Google. Alors que là, il y a comme une confusion avec un espèce de "super service public" qui devrait suivre les règles d'un service public, à savoir neutralité, impartialité, et primauté des intérêts des usagers (enfin on est d'accord, c'est de la théorie, en pratique, je vous défie de trouver un service public en Europe qui réponde à ces critères!).
Encore une fois, ne pas confondre Position dominante et abus de position dominante.
Tu ne peux pas dire qu'"avoir du succès est devenu un crime", il n'est pas reproché à Google d'avoir une position dominante avec Android.
Il est reproché à Google d'abuser de cette position dominante pour tenter d'écraser la concurrence sur d'autres segments de marché où ils ne sont pas en position dominante (et ainsi fausser une concurrence qui, même elle était meilleure, ne pourrait pas exister parce que Google fausse la donne).
Il n'est donc pas interdit d'avoir du succès, mais d'en profiter pour éliminer la concurrence sur d'autres secteurs.
Pour forcer le trait, c'est un peu comme si Google voulait vendre des fringues, et que pour ça il retirait de Google Search les pages des autres marchands de fringues (ou plus exactement, qu'il mettait en tête ses propres résultats avant de reléguer les autres commerces en bas de page de résultat). On n'interdit pas à Google d'être champion des moteurs de recherche, mais d'abuser de ça pour écraser d'autres marchés.
4  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/09/2016 à 12:30
Ah, oui, c'est pas bête ça. On condamne, ça fait bien devant les utilisateurs, et quand l'accusé demande une rallonge pour faire sa défense, on la lui donne. Il en redemande? En voilà encore une. Même quand on dit que ce sera la dernière, en voilà une autre en cadeau.

Je vais arrêter là sinon je vais être méchant. {-_-}
4  0 
Avatar de Jonyjack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/11/2016 à 12:04
Citation Envoyé par raphchar Voir le message
Celui là je ne le vois pas non plus sur linux et je parie qu'il n'y est pas non plus sur mac os.
Doit-on pour autant affirmer que linux abuse de sa position dominante ?
Pour en abuser, il faudrait déjà l'avoir (la position dominante)
4  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/07/2017 à 9:31
Oui, je ne comprends pas que la Commission européenne s'attaque à l'abus de position dominante dans ce cas précis. C'en est clairement un, mais comme dit plus haut, le problème est que les constructeurs et les propriétaires d'OS ont le droit à cette pratique, qui est par essence anti-concurrentielle. Qui va installer Firefox s'il a déjà 3 navigateurs qu'il ne peut pas supprimer ? Surtout quand il n'a pas une mémoire interne gigantesque.
Qu'ils rendent obligatoire la possibilité de désinstaller, tout simplement.
4  1 
Avatar de sautax
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/07/2018 à 12:04
Google ne peut pas rendre ses applications payantes parce qu'ils ont besoin de collecter nos informations personnelles... Et pour moi cette amende est bien méritée .
4  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/07/2018 à 6:39
Et cela ne gênait pas les américains d'infliger une amende de 10 milliards de dollars à une banque qui ne dépendait même pas de leur législation... et qui respectait les législations françaises, européennes, et des nations unies.

https://www.monde-diplomatique.fr/20...07/WARDE/50639
4  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/10/2018 à 16:03
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Il faudra choisir entre céder sa vie privée pour obtenir des services de la firme de Mountain View ou payer pour en conserver d’importants pans.
En fait, il n'y pas de choix. Quelque soit l'option choisie, ta vie privée tu peux t'asseoir dessus avec tes deux fesses.

La bonne blague ! Google, devenu incontournable va devenir payant pour se conformer aux lois européennes ma bonne dame. On va encore leur filer en plus des milliards net d'impôt (évidemment) et tout ça grâce à nos hommes politiques. Il faut ABSOLUMENT que nos handicapés cérébraux de dirigeants politiques se mettent d'accord pour arriver à imposer ces mastodontes comme il se doit.
4  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 21/04/2016 à 22:52
ces arguments sont convainquant mais

Il y'a un truc qu'ils oublient de dire:
sur mon smartphone je suis confronté à ce problème, certaines applications pré-installer ne peuvent pas être désinstaller. Pourquoi ? le coupable n'est pas forcément google, dans mon cas c'est l'application orange map, donc orange est le responsable.
C'est le seul reproche que je fais à android.

Sinon, n'importe qui peut faire son android custom et le vendre. MS pourrait très bien vendre une version d'android avec leurs produits de pré-installer, et avec une ihm ressemblant a windows phone.

Je pense que plutôt que de critiquer android, la commission européenne devrait forcer les constructeurs a ouvrir leurs hardware, car sur un pc on peut installer l'os que l'on veut, sur smartphone non, on peut pas installer par exemple une ubuntu arm. Tous sa parce que les constructeur ferme au maximum leurs device.

Et que dire d'apple ? dans le monde pc la commission européenne a fait que de geuler sur microsoft, mais apple jamais parce qu’il installait d'office quicktime et safarie.
Et pour les iphone pareil, Apple mets ces propres soft et impose sont store. Mais la pareil, la commission européenne ne dit rien a apple.
3  1 
Avatar de Haseo86
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/04/2016 à 8:59
@NaSa : d'autres choses à traiter sans doute, plus importante dans ce domaine ça reste à voir. Pour ma part je trouve très important de lutter contre l'apparition d'amalgames du genre "Internet = Google", et je suis farouchement opposé à la plupart des arguments donnés par Google. En particulier sur la gratuité, il essaient de se poser pratiquement en victime, pourtant s'ils proposent Android gratuitement c'est bien parce qu'au final pouvoir imposer leur présence dans les esprits et les habitudes des utilisateurs est bien plus lucratif que la valeur marchande d'Android. C'est exactement le système Facebook ou Amazon, peu importe que la rentabilité du produit ou du service en lui-même ne soit pas bonne : en s'intégrant pratiquement comme un réflexe auprès des utilisateurs, il y a beaucoup, beaucoup plus de fric à se faire sur le long terme, et c'est moralement beaucoup plus discutable. Pour moi c'est bien contre ça que la Comission Européenne tente de se battre, et c'est à la fois une bonne chose et quelque chose d'important.
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web