Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SQL Server bientôt disponible sur Linux ?
Microsoft a annoncé la disponibilité de la préversion aujourd'hui

Le , par SQLpro

129PARTAGES

13  0 
Quelles versions de Microsoft SQL Server utilisez-vous ?
Le 3 mars est parue la RC0 de SQL Server 2016 (RC signifie Release Candidate) c'est-à-dire la version bêta contenant les nouveautés qui paraitront dans la version 2016 commercialisée, ce qui devrait se faire avant la fin du second trimestre de l'année 2016.

SQL Server, qui depuis quelques années a largement dépassé son principal concurrent Oracle, se trouve en tête de tous les SGBDR les plus utilisés dans les faits (1),


Étude Unisphère 2015

mais aussi dans les classements du Gartner Group 2015/2016...


et même dans le cloud avec la solution Azure et la base de données Azure (en fait SQL Server Azure...)


Mais une information très particulière a filtré du staff Microsoft. Le portage de SQL Server sous Linux...

Déjà en preview pour quelques clients privilégiés, SQL Server devrait être disponible en version core sous Linux à la mi-2017 !

Sources : blog Microsoft, Microsoft

(1) Voir les études :
THE REAL WORLD OF THE DATABASE ADMINISTRATOR (Unisphère Research - Mars 2015)
tate of Database Technologie 2016 (Information week - 2016)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/03/2016 à 1:19
Pour la petite histoire SQL Server au départ c'est un code source de Sybase pour Unix porté sous Windows, puis Microsoft à fait évoluer le code de son coté, c'est donc devenu un fork de Sybase, pendant ce temps Sybase à été acheté par SAP.
Donc du coup si Microsoft porte SQL Server sous Linux, le fork de Microsoft va concurrencer le code original de Sybase. En meme temps SAP rachete tout un tras de trucs (crystal reports par exemple) puis après il en fait pas grand chose...
Donc si SAP continue de roupiller, alors que Généralement Microsoft à un Marketing très agressif, ca veut dire que le Fork de Microsoft risque de piétiner la version de sybase, qui est pourtant le produit d'origine.
8  0 
Avatar de hugobob
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/03/2016 à 9:36
SQL Server, qui depuis quelques années a largement dépassé son principal concurrent Oracle, se trouve en tête de tous les SGBDR les plus utilisés dans les faits (1),
Pas si sure! même pas MySQL.

Normal si c'est le resultat d'un sondage.
6  2 
Avatar de tomlev
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/03/2016 à 16:17
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Cela existe déjà et s’appelle MONO ! http://www.mono-project.com/
Je vois pas le rapport. Mono est une implémentation alternative et open-source du runtime .NET, des librairies standard et des compilateurs. Ce n'est pas un IDE. Il y a bien MonoDevelop, mais de l'avis de tout le monde, c'est une grosse m***e.
(soit dit en passant, Mono est probablement voué à disparaître à terme maintenant que le portage officiel de .NET sous Linux et OSX est quasiment terminé)

Citation Envoyé par kedare Voir le message
Il me semble que SQL Server a pas mal de dépendance sur DotNet non ?
Pas vraiment. Il est possible d'écrire des procédures stockées en .NET, mais il me semble que c'est un composant optionnel.

Citation Envoyé par kedare Voir le message
Du coup on va surement devoir attendre une première version stable du dotnet core ( https://dotnet.github.io/ ) sous Linux avant de vraiment pouvoir "tester" SQL Server on Linux ?
Pour pouvoir faire des PS en .NET, oui, mais de toute façon .NET Core sera prêt bien avant la version Linux de SQL Server (.NET Core est actuellement en RC1)
4  0 
Avatar de gretro
Membre actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2016 à 6:00
Il ne restera plus qu'à porter Visual Studio (la vraie version) vers Linux et Mac pour que l'on puisse enfin développer en .NET comme on développe en Java: partout.

Mais je dois dire que Microsoft m'impressionne ces temps-ci. Je savais qu'ils se tournaient fortement vers l'Open-Source, mais je ne pensais pas qu'ils iraient jusqu'à porter SQL Server sous Linux. On dirait presque qu'ils veulent décommissionner Windows Server à terme. Il s'agit peut-être plus d'améliorer leur service SQL Azure, mais ça finira au même. Comme on dit: "If you can't beat them, join them!"
3  0 
Avatar de jopopmk
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/03/2016 à 8:01
Petite(s) question(s) : on ne voit aucune référence à PostgreSQL dans ces graph, omission volontaire ? Trop faible part de marché ? Moins bon que les autres ?
3  0 
Avatar de autran
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 08/03/2016 à 9:41
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Pour la petite histoire SQL Server au départ c'est un code source de Sybase pour Unix porté sous Windows.
Oui c'est une habitude chez MS car c'était aussi le cas pour la souche des Windows modernes, Windows NT4 qui est un VAX/VMS modifié.

Mais attention ce n'est pas parce-que SQL-Server est porté sur un OS libre qu'il sera gratuit dans ses formes pro. Mais ca me ferait plaisir d’administrer un SQL Server sous CentOS
3  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/03/2016 à 19:47
Une vrai révolution. C'est la seule chose qui manquait à SQL Server, pour moi

Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Pour la petite histoire SQL Server au départ c'est un code source de Sybase pour Unix porté sous Windows, puis Microsoft à fait évoluer le code de son coté, c'est donc devenu un fork de Sybase, pendant ce temps Sybase à été acheté par SAP.
Donc du coup si Microsoft porte SQL Server sous Linux, le fork de Microsoft va concurrencer le code original de Sybase. En meme temps SAP rachete tout un tras de trucs (crystal reports par exemple) puis après il en fait pas grand chose...
Donc si SAP continue de roupiller, alors que Généralement Microsoft à un Marketing très agressif, ca veut dire que le Fork de Microsoft risque de piétiner la version de sybase, qui est pourtant le produit d'origine.
Oui, enfin depuis le temps que le fork a été fait, avec toutes les évolutions qu'a eu SQLServer, notamment depuis la version 2000, si Sybase n'a pas suivi en copiant, le fork n'est plus un fork, les systèmes n'ont plus rien à voir.

Citation Envoyé par gretro Voir le message
On dirait presque qu'ils veulent décommissionner Windows Server à terme.
Ou au contraire, stratégie marketing. Une fois que l'on est bien établi chez soi, on s'en va chasser sur les terres du voisin, non pas abandonner chez soi, mais pour ramener à la raison le voisin et le ramener à la maison.

Passer d'un SGBD sous Linux à SQLServer sous Windows Server n'est pas simple qu'en on en connais pas le produit. Mais faire passer d'un SGBD sous Linux à SQL Server sous Linux pour le découvrir et le maitriser, puis au final inciter à passer sous Windows Server n'est pas forcément une stratégie écartée par Microsoft.
3  0 
Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/03/2016 à 9:02
Je n'ai aucun a priori ni ne suis fanboy de personne - je laisse ca aux gamins qui resume la techno a des querelles de clochets - toutes nos applis front office sont en .net et cela fait 25 ans qu'on fait du VC/VS donc j'ai un peu de retour.
Votre avis vaut ce qu'il vaut, le mien aussi. On n'a pas de milliers de clients mais seulement des gros qui veulent un logiciel maintenu pendant 10 ans (et oui c'est ca l'industrie) donc on peut difficilement prendre le risque de tout jeter et migrer sur autre chose comme ça.
Payer quelques licences Oracle sur des projets a plusieurs dizaines de millions d'euros ca represente une goutte d'eau.
Accessoirement, je ne viens pas ici pour me faire insulter.
Paradoxalement vous me traitez d'anti MS (ce qui est faux) mais visiblement vu votre signature vous etes un evangeliste donc discussion impossible. Je n'ai aucun parti pris contrairement a vous qui denigrez tout ce qui n'est pas microsoft (auriez vous des interets financiers a leur faire la pub ?).

J'ai juste dit qu'on a ete echaudés sur pleins de technos MS donc on a tendance a essayer de faire comme tout le monde : prendre du libre de partout ou on peut (Postgresql peut etre un jour mais pas les budgets a ce jour pour ne serait ce qu'envisager un debut de migration - ca reste le plus proche d'Oracle malgré tout - c'est uniquement ce que j'ai dit) et ne pas se lancer a corps perdu a la moindre decision de Microsoft.
Oracle a ete notre choix du depart, peut etre pas le bon mais pas le pire non plus lorsque le choix a l'epoque de Sql server s'appelait sybase et etait condamné (d'accord en 10 ans MS a tout reecrit mais nos applis de 1990 sont toujours en PROD a ce jour dans le monde entier - personne d'autre ne pouvait le garantir a l'epoque (et pour le multi plateforme demandé par nos clients il n'y avait qu'Oracle)).
4  1 
Avatar de StringBuilder
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/03/2016 à 13:33
Une anecdote à propos d'Oracle...

En tant que distributeur et intégrateur de solutions ERP, cette expérience concerne un gros industriel français. Projet de plusieurs millions d'euros. Comme dirait kilroyFR, la licence Oracle est "une paille" par rapport au coût en licences du progiciel et du paramétrage.

Ok.

Suite à différents problèmes de performances (vive Oracle et son optimiseur qui préfère faire des full scan plutôt qu'un index seek sur une clé unique), on fait intervenir un DBA.
Il estime que le serveur physique est trop juste, et propose de faire un test sur une ferme de serveurs de virtualisation.
Ok, on coupe le serveur. On bascule sur la ferme.
Il active un certain nombre de paramètres permettant de faire un audit convenable.
Ne remarque au final pas grand chose de spécial.

Sauf un léger détail : "ah ben oui ma pauvre Lucette, on est passé sur une machine physique à 128 cœurs (pourtant, seuls 4 sont accessibles par la VM) et on a dû activer des options de trace disponibles qu'avec le mode de licence le plus cher... et on peut pas faire machine arrière, une fois que c'est activé, même par erreur, on peut plus faire marche arrière".
=> Résultat, la facture en licences Oracle dépassait au final de 10 fois l'ensemble du prix du projet tout entier !

Résultat, obligé de faire une réinstallation complète et perdre 3 semaines de boulot car pas moyen de récupérer les backups effectués sur la nouvelle config.

Vive Oracle quoi...
3  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 15/03/2016 à 14:54
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Je n'ai aucun a priori ni ne suis fanboy de personne - je laisse ca aux gamins qui resume la techno a des querelles de clochets - toutes nos applis front office sont en .net et cela fait 25 ans qu'on fait du VC/VS donc j'ai un peu de retour.
Votre avis vaut ce qu'il vaut, le mien aussi. On n'a pas de milliers de clients mais seulement des gros qui veulent un logiciel maintenu pendant 10 ans (et oui c'est ca l'industrie) donc on peut difficilement prendre le risque de tout jeter et migrer sur autre chose comme ça.
La question imbécile que je vous pose est la suivante... Combien de fois avez vous dû migrer la base oracle de version chez vos clients et combien cela a t-il coûté en interruption de service ?
Pour information depuis la version 7 datant de 1998 de SQL Server, les migration se font par :
  • simple détach/attch des fichiers de la base (100 millisecondes d'interruption) jusqu'à la version 2005.
  • mirroring par basculement (aucune interruption de service) depuis la version 2005 jusqu'à la version 2014
  • AlwaysOn par basculement (aucune interruption de service) depuis la version 2012 jusqu'à la version 2016

Combien dure une migration de base chez oracle ?
Parce que la seule méthode "rapide" (avant c'était pire : export DDL + injection des données DML) c'est de faire une sauvegarde, une restauration et passer une qualité invraisemblance de scripts de mise à jour....
Bref, souvent plusieurs heures d'arrêt, alors que sur SQL Server c'est entre 0 et 100 ms depusi 1998 (soit 18 ans...)

J'ai juste dit qu'on a ete echaudés sur pleins de technos MS donc on a tendance a essayer de faire comme tout le monde : prendre du libre de partout ou on peut (Postgresql peut etre un jour mais pas les budgets a ce jour pour ne serait ce qu'envisager un debut de migration - ca reste le plus proche d'Oracle malgré tout - c'est uniquement ce que j'ai dit) et ne pas se lancer a corps perdu a la moindre decision de Microsoft.
Donc le libre est plus stable plus pérenne pour vous...

Que dire alors de MongoDB qui en 6 ans a changé 3 fois ses structures de stockage obligeant 2 migrations successives avec import export à chaque fois ???

Oracle a ete notre choix du depart, peut etre pas le bon mais pas le pire non plus lorsque le choix a l'epoque de Sql server s'appelait sybase et etait condamné (d'accord en 10 ans MS a tout reecrit mais nos applis de 1990 sont toujours en PROD a ce jour dans le monde entier - personne d'autre ne pouvait le garantir a l'epoque (et pour le multi plateforme demandé par nos clients il n'y avait qu'Oracle)).
Il est probable que le choix qui a été fait il y a dix ans était tout à fait approprié... mais il faut savoir se remettre en cause.... Pour ne pas avoir sut s’adapter biens des dinosaures ont disparus ! Et je croit qu'oracle en est à ce stade....

Il sera intéressant de scruter ce que va faire l'éditeur de Redwood Shores dans les mois a venir pour éviter l'hémorragie de départ de ses clients.....

A +
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web