Les développeurs SQL Server sont 2,2 fois mieux payés que ceux de MySQL,
D'après la plateforme française de freelances Hopwork

Le , par SQLpro

166PARTAGES

7  0 
Une analyse de la plateforme française de freelances Hopwork montre que les écarts de revenus les plus élevés entre développeurs concernent ceux travaillant sur les bases de données. Le tableau suivant donne les tarifs journaliers moyens (TJM) en euros pour chaque SGBD, ainsi que le pourcentage de recherche de freelances maîtrisant ces SGDB. Pour chaque SGBD, la colonne ÉCART donne le rapport inverse entre son TJM et le TJM de SQL Server.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
DB              TJM €     RECH. %  RANG   ÉCART
--------------- --------- -------- ------ -----
SQLServer       725.00    3        1      1.00
Cassandra       541.00    2        2      1.34
Neo4j           538.00    1        3      1.35
Elasticsearch   509.00    12       4      1.42
MongoDB         458.00    13       5      1.58
Oracle          432.00    20       6      1.68
PostGreSQL      429.00    8        7      1.69
Solf            426.00    3        8      1.70
MySQL           329.00    38       9      2.20
En particulier, on remarque que les développeurs travaillant sur SQL Server sont 2,2 fois mieux payés que ceux travaillant sur MySQL, ce qui est parfaitement logique vu que MySQL est considéré comme un SGBD d'amateurs...

Plus intéressant est l'écart entre Oracle et SQL Server (1,7 fois) ce qui semble indiquer un déclin de ce SGBDR, confirmé par les violentes critiques sur ce dernier concernant non seulement le prix, mais aussi les nombreux bogues et l'instabilité de l'outil...

Lire l'intégralité de l'article

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Forums SGBD & SQL

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kropernic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2016 à 14:14
Autant la remarque mysql = amateurs est malvenue, autant faut arrêter de dire n'importe quoi dans l'autre sens aussi...

La où je bosse, dans le service ICT-Dev, nous sommes 2, moi et le chef (bientôt un renfort arrivera mais ça fera quand même toujours que 3).

On utilise SQL Server et j'suis le seul à l'administrer et tout se passe à merveille.

Des tas de users connectés en même temps sur DB dont certaines tables contiennent plusieurs millions de lignes et toujours aucun problème avec de très bonnes performances (hors de question de faire attendre l'utilisateur plus de 5 secondes).

A moins que mysql ait positivement évolué depuis que j'ai arrêté d'y toucher, ce genre de choses n'est pas possible avec mysql. Au delà d'un certain nombre d'utilisateur, les performances se dégradent.

Je suis d'accord avec zefling pour dire que mysql est très bien pour de petites applications/sites. Ca ne sert à rien d'utiliser un bazooka pour tuer une mouche.

Mais par contre, il faut aussi savoir reconnaître que la grande majorité des petites applications/sites sont fait par des débutants (moi le premier, c'est avec mysql que j'ai commencé quand je codais le soir dans ma chambre). De là vient p-e le raccourcie mysql = amateur.

Qu'on s'en offusque, certes. Mais ce n'est pas une raison pour venir faire du bashing sur sql server qui est un excellent sgdb.
6  0 
Avatar de ElTotor
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/02/2016 à 14:15
Je trouve cette réflexion stupide. MySQL est moins bien payer parce que personne l'utilise SQLServer pour faire des petites applis ou sites, rien que le prix de la licence peut-être est dissuasif pour le faire (en plus de fonctionner que sous Windows). Il y a logiquement plus de monde sur ce qui est libre et multiplateforme. De plus, il faut aussi considéré Oracle ou PostGreSQL comme des SGBD à peine moins amateur avec cette logique.

Quand je vois le nombre de petits projets qui ont besoin d'une petite base. Qui irait choisir SQLServer où la version gratuite est limité et où le prix peut flamber suivant ce que l'on veut en faire ?
Tu trouves la réflexion stupide, mais je pense qu'elle est malgré tout pertinente. Il n'est pas dit que MySQL est un SGBD d'amateurs, mais qu'il est considéré comme un SGBD d'amateurs. Cela vient de son historique sans doute, où il pouvait y avoir un crash total de la bd en cas d'arrêt brutal du serveur au mauvais moment. De mémoire, c'était avec la version 4. Mais l'histoire colle souvent à la peau.

Quant à la limitation de SQL Server Express, ces dernières ont été plus que repoussées. Avoir une base de données de plus de 10Go ou nécessitant plus de 1Go de RAM... je n'appelle plus cela un petit site

Enfin, un argument pour l'utilisation de SQL Server (qu'il soit express ou non), c'est la compatibilité entre les versions. Un dump d'une base SQL Server 2005 peut être chargée sans aucun problème sur une instance 2012 par exemple (schéma, données, procédures et fonctions stockées). Je ne connais Oracle que de nom (donc je ne me prononce pas pour cette dernière), mais à ma connaissance, ni Postgres, ni MySQL n'arrive à ce niveau (changement de syntaxe, de comportement, etc...)
4  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/02/2016 à 17:13
Citation Envoyé par valaendra Voir le message
... Et qui nécessite d'avoir un serveur Windows ce qui n'est pas à la portée de tous les budgets.
La version Express ne nécessite pas un Windows Server. Un Windows desktop suffit !

A +
4  0 
Avatar de gagaches
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2016 à 23:17
ça ne m'étonne pas trop :

- mysql semble mis dans le même sac que PHP avec des recherches de dev php/mysql pour installer un site web wordpress/Drupal/cie sur un serveur linux pour des coûts très bas.

- oracle est en train de tuer doucement sa base de donnée par son licensing. A l'époque de la virtualisation et du cloud, le licensing de bases de données Oracle est TRES couteux pour un gain finalement faible par rapport aux autres BDD, SQL server en tête

- oracle est en train de tuer doucement mysql, qui tire vers mariadb lentement mais inexorablement, surtout pour le côté cluster actif/actif possible en production.

- sql server bénéficie de l'attrait actuel de l'environnement Microsoft : licenses "faibles", très stable et qui tient très bien la charge, scalabilité & clusters possibles aussi, idem en actif/actif

Les tendances actuelles sont soit à des bases de données qui permettent scalabilité par leur clusterisation.
Donc MariaDB, Cassandra et SQL Server.

Et clairement, on manque cruellement de compétences DBA sur SQL Server, d'où les prix proposés.

On retrouve la tendance.
4  0 
Avatar de Pomalaix
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 19/02/2016 à 14:37
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
J'ai voulu installer un Oracle en démo il y a un an, mais sans succès. c'est un des rares produits pour lesquels j'ai du renoncer, voir le seul dans mon souvenir.
Vous êtes juste en train de vous ridiculiser en montrant que vous ne connaissez rien à Oracle, et que vous n'avez aucun argument concret à faire valoir sur l'absence prétendue d'évolutions.

Si Oracle perd des parts de marché, et je ne conteste pas ce fait dans une certaine proportion, c'est pour une raison purement financière.
Ils pratiquent des tarifs qui sont devenus injustifiables.
Et en effet, certaines collectivités se tournent vers Postgresql, tout simplement parce que c'est gratuit.

En revanche, personne n'abandonne Oracle au profit d'un autre produit pour des questions de fonctionnalités.
4  0 
Avatar de Kropernic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2016 à 13:53
Citation Envoyé par Zefling Voir le message
Je trouve cette réflexion stupide. MySQL est moins bien payer parce que personne l'utilise SQLServer pour faire des petites applis ou sites, rien que le prix de la licence peut-être est dissuasif pour le faire (en plus de fonctionner que sous Windows). Il y a logiquement plus de monde sur ce qui est libre et multiplateforme. De plus, il faut aussi considéré Oracle ou PostGreSQL comme des SGBD à peine moins amateur avec cette logique.

Quand je vois le nombre de petits projets qui ont besoin d'une petite base. Qui irait choisir SQLServer où la version gratuite est limité et où le prix peut flamber suivant ce que l'on veut en faire ?
Pour de petites applis/sites, il y a la version express qui est gratuite et qui répond parfaitement au besoin bien que limitée. Si la limitation en taille venait à être un problème, je pense qu'on ne parlerait alors plus de petites applis/sites.
3  0 
Avatar de ElTotor
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/02/2016 à 17:52
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
époque révolue. Oracle est en perte de vitesse sur les SGBDR depuis 10 ans, cela a commencer à se voir réellement que depuis quelques années et vient de s'accélérer depuis 2 ans avec leur absence remarquée sur le cloud ou le "In Memory" combiné à des prix exorbitants de licences et une politique de récupération de gros sous agressive et néfaste (audits de licences...)

exemple, sur le cloud (magic quadrant de Gartner) oracle y est même absent !
http://up2v.nl/wp-content/uploads/20...s-may-2014.jpg

A +
Il faut dire aussi que la politique d'Oracle s'accomode très mal de la virtualisation qui s'est énormément développée ses dernières années. Oracle considère qu'il faut prendre en considération les caractéristiques physiques du serveur hôte, et non les caractéristiques de la machine virtuelle. Ainsi, si vous avez un serveur à 16 coeurs dont 2 dédiés à une machine virtuelle, Oracle considère que vous devez vous acquitter de 16 licences et non de 2 ! Lors des audits de licences... ça peut faire très mal.

Et je ne parle même pas de ferme de serveurs (où il faut tout additionner).
3  0 
Avatar de Pomalaix
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 18/02/2016 à 16:58
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Enfin, quand on voit que Oracle n'a pas quasiment évolué depuis 10 ans, qu'ils ne savent toujours pas faire un installeur correct, ni une refonte majeure de leur SGBD, cela n'a rien d'étonnant.
Quasiment pas évolué ? Juste des centaines de nouveautés et d'améliorations ! Exadata, Active Dataguard, etc.
10.1 : http://docs.oracle.com/cd/B14117_01/...b10750/toc.htm
10.2 : http://docs.oracle.com/cd/B19306_01/...1.htm#NEWFTCH1
11.1 : http://docs.oracle.com/cd/B28359_01/...9/chapter1.htm
11.2 : https://docs.oracle.com/cd/E11882_01...1.htm#NEWFT107
12.1 : https://docs.oracle.com/database/121...1.htm#NEWFTCH2

Quant à une refonte majeure, pourquoi bouleverser ce qui fonctionne ?
L'architecture d'Oracle a été suffisamment bien pensée dès ses origines, avec notamment son remarquable moteur de consistance multiversion qui a enfoncé la concurrence, pour être capable de tenir 20 ans sans modification majeure.
Il se trouve que la volonté de consolidation, à l'ère de l'infonuagique, concrétisée par le mode multitenant d'Oracle 12c, a justement conduit à la plus grosse refonte de l'architecture depuis Oracle 6 ou 7, tout en préservant l'existant.
3  0 
Avatar de Pomalaix
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 18/02/2016 à 17:24
Citation Envoyé par StringBuilder Voir le message
... 80% des compétences sur Oracle ont été formée dans les années 80, alors que le SQL se résumait à "select * from une seule table à la fois" pour la plupart des enseignants....
.. Quant à Oracle, on ne va pas faire confiance à un développeur/technicien on va directement taper dans le DBA à proprement parler, dont les forfaits journaliers sont à des années lumières de cette étude.
Dans les années 80, il ne faut quand même pas exagérer !!
Mais il est vrai que dans les technologies existant de longue date, il y a un risque de ne plus être à la page si on est resté à ce qu'on a appris à ses débuts.
Ça s'applique tout autant à quelqu'un qui aurait débuté en 1995 sur SQL Server 6.5 et n'aurait pas évolué, et probablement à ceux qui ont débuté sur MySQL il y a 15 ans.
Ce n'est donc pas un problème de SGBD X ou Y, mais de mise à jour des compétences.

Quant au fait d'aller chercher un DBA pour les problèmes de performances, ce n'est pas non plus propre à Oracle.
Je pense que c'est dû au fait que les développeurs ne sont généralement pas formés à la performance côté base de données, et au fantasme que le DBA est forcément un cador en optimisation SQL.
Pour ma part, je ne cesse de dire que la compétence en optimisation SQL doit se trouver prioritairement côté développement, puisque ce sont eux qui ont la connaissance fonctionnelle et sont le plus familiers avec les données.
3  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 17/02/2016 à 13:49
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Les développeurs SQL Server sont 2,2 fois mieux payés que ceux de MySQL
d'après la plateforme française de freelances Hopwork

En particulier, on remarque que les développeurs travaillant sur SQL Server sont 2,2 fois mieux payés que ceux travaillant sur MySQL, ce qui est parfaitement logique vu que MySQL est considéré comme un SGBD d'amateurs...

Plus intéressant est l'écart entre Oracle et SQL Server (1,7 fois) ce qui semble indiquer un déclin de ce SGBDR, confirmé par les violentes critiques sur ce dernier concernant non seulement le prix, mais aussi les nombreux bogues et l'instabilité de l'outil...

Ce n'est pas un problème de notoriété ou de pseudo-déclin de l'un ou l'autre SGBD mais bien du domaine d'activité qui utilise ces SGDB!!!

Oracle = plutôt la finance

SQLServer = plutôt l'industrie en général

MySQL = plutôt le monde du freelance, l'indépendant qui chasse le mandat (grosse concurrence, salaire bas)
3  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web