Linux Mint adopte le système d'initialisation Systemd
Mais conserve Upstart pour laisser le choix aux utilisateurs

Le , par Siguillaume

20PARTAGES

0  0 


Linux Mint, le système d’exploitation Linux bâti sur Ubuntu, tient à conserver sa vision, qui est celle de privilégier la simplicité et la convivialité dans l’expérience utilisateur. Les développeurs de cette distribution n’ont d’ailleurs pas hésité à développer leurs propres interfaces graphiques. Cette particularité de Mint à privilégier le Desktop Environment, lui vaut le mérite d’être l’une des distributions Linux les plus téléchargées. Cette notoriété, le système d’exploitation de Clement Lefebvre, veut la préserver.

Alors que Ubuntu a adopté Systemd, suivant le chemin pris par Debian, Mint bien que basé sur l’OS, a décidé de procéder autrement, suite la controverse à laquelle fait face Systemd. Bien qu’apportant plusieurs nouveautés dans la gestion de services sous Linux, surtout pour ce qui est des dépendances entre services (il est capable de démarrer plusieurs services parallèlement), l’équipe technique de Linux Mint préfère laisser le choix à l’utilisateur de sélectionner l'un des gestionnaires.


En tant que dérivé d’Ubuntu, Upstart était déjà intégré à Mint pour le chargement des services. Il faut reconnaitre à Upstart toute sa puissance et ses différentes possibilités qu’il offre comparativement au traditionnel Init du System V. Upstart a suffisamment convaincu dans sa flexibilité et sa souplesse. Les services sont démarrés et arrêtés sur des évènements bien spécifiques.

Pour rappel, c’est en 2010 que Systemd a fait son apparition dans l’écosystème Linux. Il est maintenu par Lennart Poettering, employé chez Red Hat. On lui reproche d’aller à l’encontre de la philosophie Unix et que ses développeurs ont un comportement anti-Unix, du fait que systemd est incompatible avec tous les systèmes non Linux. La polémique avait enflé au point ou Lennart Poettering avait affirmé qu’il avait subi des menaces et que les développeurs de Linux « seraient des bêtes assoiffées de sang, qui n’auront du repos que lorsqu’il sera sacrifié. ». Debian de son côté a été forké suite à l’adoption de systemd.

De ce fait, Linux Mint a choisi d’avancer prudemment, en laissant le choix à l’utilisateur.

Source : Site du projet

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision de Linux Mint ?

La méfiance vis-à-vis de Systemd est-elle justifiée ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/05/2015 à 11:33
Logique. Linux Mint est avant tout un fork d'Ubuntu. Ubuntu passant de leur Upstart à Systemd, y passer eux aussi leur économisera bien du temps de développement de l'OS. Après la réputation geek de l'OS fait aussi qu'ils sont sans doute obligés de garder du non Systemd pour continuer à plaire à ceux qui n'aiment pas ce dernier.
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web