Microsoft annonce un partenariat avec 11 constructeurs
Qui devront pré-installer certaines de ses applications sur des dispositifs Android

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Après avoir fait équipe avec Samsung pour apporter certaines de ces applications et services à ses Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge (OneNote, OneDrive et Skype), Microsoft étend encore sa liste de partenaires en annonçant un partenariat avec 10 autres constructeurs qui devront préinstaller ses applications sur des dispositifs Android présélectionnés qui seront vendus « au courant de cette année ».

« Nous avons prouvé que nous n’avons pas peur de regarder au-delà de nos barrières pour pouvoir nous réinventer. Nous avons reçu des commentaires fantastiques de la part des clients pour avoir rendu Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote, OneDrive et Skype disponibles sur toutes les plateformes. Mais, nous sommes loin d'en avoir terminé. Maintenant, nous voyons une occasion de porter notre attention sur nos partenaires constructeurs - faciliter l'accès mobile aux grandes applications et des services pour les clients en les préinstallant directement sur l'appareil » a expliqué Peggy Johnson, Vice-Président exécutif de la branche consacrée au développement des affaires de Microsoft.

Au total donc, en plus de Samsung, ce sont les constructeurs Dell, TrekStor d’Allemagne, JP Sa Couto du Portugal, Damatic d’Italie, DEXP de Russie, Hipstreet du Canada, QMobile du Pakistan, Tecno en Afrique, Casper de Turquie ainsi que Pegatron, soit 11 constructeurs au total qui proposeront des dispositifs Android où seront préinstallés les applications et services cités plus haut.

En dehors de Samsung, nous ne savons pas encore quels dispositifs sont concernés par l’accord de Microsoft. Quoiqu’il en soit, ils seront livrés au courant de cette année. Mais le partenariat avec Samsung semble aller encore plus loin puisque, en dehors de ces deux nouveaux venus dans la famille Galaxy S, Samsung compte également préinstaller ces six applications Microsoft dans des tablettes Android qui seront sur le marché « dans la première moitié de 2015 ».

Samsung prévoit aussi « offrir une productivité mobile sécurisée pour les entreprises grâce au nouveau Microsoft Office 365 and Samsung KNOX Business Pack ». Le Coréen confirme que les « Samsung Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge viendront également avec 100 Go d’espace de stockage additionnel sur le Cloud pendant deux ans via Microsoft OneDrive. Les entreprises qui achètent des dispositifs via les canaux business-to-business de Samsung auront accès à trois versions d’Office 365 – Affaires, Affaires Premium, Entreprise – couplés avec la solution de sécurité KNOX de Samsung. L’ensemble comprend également un service d’installation de Samsung pour aider les entreprises à obtenir et exécuter ces produits tout en leur fournissant une assistance en continu » a expliqué Samsung.

Samsung reste le leader de la vente de smartphones. Il n’est donc pas étonnant que, pour plus de visibilité sur mobile, Microsoft recherche un partenariat avec une entreprise d’un tel charisme. « De grandes choses surviennent lorsque vous convergez services et dispositifs », a remarqué Peggy Johnson, « notre partenariat avec Samsung est emblématique de nos efforts d’apporter le meilleur des services de productivité de Microsoft à tous, sur tout dispositif – afin que les gens puissent être productif quand ils le souhaitent, si ils le souhaitent et où ils le souhaitent ».

« Notre objectif est de répondre aux besoins en constante évolution des consommateurs et des entreprises clients et de leur donner plus de capacité à découvrir de nouvelles expériences mobiles », a déclaré SangChul Lee, vice-président exécutif de la stratégie marketing, de la division Mobile & TIC de Samsung Electronics. « Nous croyons que notre gamme de produits mobiles premium couplée avec les services de productivité de Microsoft offriront aux utilisateurs la mobilité dont ils ont besoin, tant dans leur vie personnelle que professionnelle » a-t-il continué.

Une des applications majeures qui semblent manquer à ce package proposé par Microsoft sur les Galaxy S6 et S6 Edge est son service de messagerie Outlook. Mais Redmond a expliqué qu’Outlook n’a pas été inclut dans les accords parce qu’il est encore en préversion sur Android. « Les équipes vont continuer d’évaluer les opportunités au fur et à mesure qu’elles voient le jour » a déclaré un porte-parole de Microsoft.

Source : blog Microsoft, blog Samsung

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/03/2015 à 1:29
Cela va paraître négatif et peu constructif, mais cela me rappelle la fin des années 80, début des années 90 lorsque l'ère du PC balbutiait. Sauf que depuis, Big Brother est passé par là saisissant au vol l'opportunité de mettre la main sur le monde. Donc Big Brother sur Big Brother = une trop faible confidentialité.

Maintenant, au niveau business, c'est un partenariat fantastique pour tous les acteurs, tirant partie d'un OS de qualité avec des logiciels de qualité. Du pain sur la planche techniquement et nous sommes encore au début de l'ère de la mobilité à mon sens.

Pour terminer, techniquement, ce doit être un sacré boulot qui restera à n'en pas douter à optimiser dans le temps.

Edit :

une alternative bien commode pour les postes fixes : LibreOffice dans les navigateurs.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 25/03/2015 à 23:43
Microsoft proposera certaines fonctionnalités gratuites sur sa suite bureautique Office
pour les dispositifs mobiles de moins de 10 pouces

Microsoft célèbre les 80 millions de téléchargements de sa suite bureautique sur la plateforme iOS en moins d’un an que déjà Redmond pense à l’apporter encore à de nombreux autres dispositifs. L’un de ces mouvements stratégiques a été de développer des partenariats avec 11 constructeurs, obtenant d’eux qu’ils préinstallent sur des dispositifs des produits et service Microsoft parmi lesquels Word, Excel ou PowerPoint. La disponibilité de l’expérience des freemiums est un autre moyen choisi par Microsoft pour atteindre le plus grand nombre.

A ce propos, Kirk Koenigsbauer, le Vice-Président des équipes en charge des applications client Office 365 ainsi que des services y afférant, a expliqué dans un billet que Microsoft pense que 10,1 pouces est la taille qui sépare l’expérience « personnelle » de l’expérience « professionnelle ». « Nous utilisons la taille de l’écran pour dessiner la frontière entre l’utilisation personnelle et l’utilisation professionnelle » a-t-il expliqué.

Et de continuer en disant « sur la base de nos recherches, nous classons tout dispositif avec une taille de 10,1 pouces au maximum comme un véritable dispositif mobile. Vous l’utilisez probablement à la volée, lorsque c’est moins pratique d’utiliser un appareil plus volumineux comme un PC ou un Mac. Vous n’utilisez probablement pas une souris ou un clavier, mais, à la place, vous naviguez sur une interface tactile. Ce n’est probablement pas une catégorie de tablette ‘pro’ qui est utilisée pour les design et les présentations ».

Pour Microsoft, les utilisateurs professionnels ont plus besoin de fiabilité et de sécurité et sont prêts à y mettre le prix, tandis que les utilisateurs personnels ont plutôt tendance à préférer des offres gratuites. « Apporter des services à des utilisateurs professionnels uniquement sur la base d’abonnement est logique à cause de leurs besoins étendus et les catégories de produits et modèles de licences qui en résultent pour les clients professionnels qui sont une clé à la croissance phénoménale que connaît Office 365. Tandis que de plus en plus d’entreprises optent pour Office dans le Cloud, les sièges commerciaux d’Office 365 ont connu une hausse annuelle de 88% » a-t-il avancé.

Aussi, sur ces dispositifs de moins de 10,1 pouces, les expériences principales de lecture et d’édition sont gratuites (notons que Microsoft n’a rien dit à propos de la création de documents), jusqu’à ce que vous optiez pour les fonctionnalités disponibles uniquement après souscriptions comme bénéficier d’un espace de stockage d’1 To sur OneDrive, de 60 minutes d’appels Skype par mois dans le monde. « Nous avons vu la demande de ces souscriptions croitre : Office 365 Home et Office 365 Personal ont connu une croissance de plus de 9,2 millions de nouveaux abonnés dans le dernier trimestre, ce qui représente une croissance de 30% » a expliqué Koenigsbauer.

Source : blog Office
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 16/04/2015 à 17:47
Microsoft aurait proposé de réduire ses redevances sur Android
dans le cas où les constructeurs acceptent de préinstaller certaines de ses applications

Le mois dernier, Microsoft avait annoncé un partenariat avec 11 constructeurs parmi lesquels Samsung, Dell ou même TrekStor, qui devraient préinstaller certaines de ses applications (les outils Office – Word, Excel, PowerPoint-, Skype, Outlook et OneNote) sur des dispositifs Android présélectionnés qui seront vendus au courant de l’année. Cette stratégie qui met en exergue la volonté d’ouverture du leader de Redmond permettra à « de grandes choses » de survenir comme l’a remarqué Peggy Johnson, Vice-Président exécutif de la branche consacrée au développement des affaires de Microsoft : « nous avons prouvé que nous n’avons pas peur de regarder au-delà de nos barrières pour pouvoir nous réinventer » expliquait-elle.

Si l’intérêt de Microsoft dans cette affaire est aisément remarquable, qu’en est-il des autres parties ? Un rapport qui a suivi une enquête menée par Digitimes Research auprès du sommet des chaines d’approvisionnement en smartphones et tablettes taiwanaises et chinoises a indiqué qu’en échange de la pré installation de ses logiciels dans les appareils, Microsoft a proposé des réductions sur les royalties qu’il perçoit sur leurs dispositifs Android.

Il faut rappeler que Microsoft détient des brevets sur Android et n’a pas hésité à les brandir pour réclamer ce qui lui revenait de droit. Le dernier équipementier à avoir fait l’objet d’une plainte de Redmond est le fabricant japonais de smartphone Kyocera que Microsoft a accusé d’utiliser sept de ses brevets Android sans autorisation sur ses lignes de téléphone Hydro et Brigadier. En 2013, des statistiques présentées par Digital Trends montraient que Microsoft percevait des royalties sur près de 80% des smartphones tournant sur Android et commercialisés sur le territoire américain.

Presque toutes les entreprises qui exécutent des dispositifs Android a maintenant signé un accord de licence avec Microsoft, qui prétend détenir des brevets couvrant les technologies critiques pour le fonctionnement de l'OS mobile expédition. D’ailleurs, dans le cadre d’une enquête en Chine l’année dernière, David Howard, avocat-conseil de Microsoft, a déclaré dans un billet blog « en prenant sa décision, le MOFCOM (Ministère du Commerce chinois) a conclu après enquête que Microsoft possède approximativement 200 familles de brevets qui sont nécessaire à la construction d’un smartphone Android ».

Microsoft ne s’est pas laissé aller à divulguer les termes des ententes avec les constructeurs, mais certains experts pensent que Redmond peut obtenir des royalties sur une fourchette allant de 5 à 20 dollars par appareil Android vendu. Certains analystes ont estimé que les revenus annuels de Microsoft résultant de ces frais ont déjà dépassé le cap des 2 milliards de dollars.

Mais peut-être l'entreprise a-t-elle plus à gagner en apportant ses applications et services mobiles aux utilisateurs Android. L'application OneDrive, par exemple, offre une certaine quantité d’espace de stockage gratuit, mais les clients peuvent payer pour avoir un espace de stockage additionnel. L'application Office Mobile permet aux utilisateurs de s’abonner à Office 365 via des achats in-app. Il n’est donc pas étonnant alors de voir Microsoft envisager de réduire ses royalties si les constructeurs sont disposés à se prêter au jeu.

Samsung est l’un des constructeurs de smartphones Android les plus remarqués qui a accepté les termes de Redmond. La firme coréenne qui a consenti à se lancer dans l’expérience avec les nouveaux fleurons de sa famille Galaxy S que sont le S6 et le S6 Edge, est encore allé plus loin que les autres dans son partenariat avec Redmond. Par exemple, Samsung a prévu « d’offrir une productivité mobile sécurisée pour les entreprises grâce au nouveau Microsoft Office 365 and Samsung KNOX Business Pack » et a confirmé que les « Samsung Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge viendront également avec 100 Go d’espace de stockage additionnel sur le Cloud pendant deux ans via Microsoft OneDrive. Les entreprises qui achètent des dispositifs via les canaux business-to-business de Samsung auront accès à trois versions d’Office 365 – Affaires, Affaires Premium, Entreprise – couplés avec la solution de sécurité KNOX de Samsung. L’ensemble comprend également un service d’installation de Samsung pour aider les entreprises à obtenir et exécuter ces produits tout en leur fournissant une assistance en continu ».

Avec cette stratégie mise en place, il y a fort à parier que d’autres ententes avec des constructeurs de smartphones / tablettes sur Android se formeront.

Source : Digitimes Research

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de marc.collin marc.collin - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 16/04/2015 à 20:27
les brevets de microsoft sont valide où?

usa + chine uniquement?
Avatar de clementmarcotte clementmarcotte - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/04/2015 à 23:01
Bonjour,

Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
les brevets de microsoft sont valide où?

usa + chine uniquement?
Dans tous les pays où ils en ont obtenu et où ils n'ont pas été invalidés d'une façon ou d'une autre. Par chez-nous, si Microsoft croit détenir un brevet, c'est à eux de poursuivre celui, ou ceux, qu'ils pensent les enfreindre. Je dirais que vu que les tribunaux ne sont pas plus rapides que les diligences, les brevets risquent d'être expirés entretemps; sauf peut-être s'ils sont très récents. En pratique, une chose quelconque peut être brevetable au Canada, et ne pas l'être aux États-Unis ou en France. L'inverse est aussi vrai. Et c'est la même chose pour la durée du brevet.

Sauf horreur de ma part, par chez-nous, le logiciel en tant que tel n'est pas brevetable. Ce sont plutôt les innovations et inventions qui le sont. On peut breveter les idées ou les nouvelles méthodes qui ont entraînées la réalisation du programme, mais pas le programme lui-même. Par contre, le programme lui-même est protégé par le doit d'auteur et n'étant pas avocat, je me demande même si les organigrammes et autres dessins techniques ayant précédé la rédaction du programme ne pourraient pas être protégés par la Loi sur le dessin industriel.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur https://www.developpez.com
le 17/04/2015 à 0:33
Pour information, Firefox OS partage certaines brique "de base" du projet opensource android, si Microsoft comment à leur demander entre 5 et 20 dollars, il va etre difficile de continuer à proposer un de leur smartphone à 25 dollars

A l'heure ou la commission européenne cherche encore des poux à Google pour "abus de position dominante", on peut se demander pourquoi ils laissent clairement un mastodonte comme Microsoft se la jouer pattent troll et "racquetter" les constructeurs Android, qui préfèrent payer cette rente pour ne pas utiliser windows phone!
Ce que montre cette liste, c’est bien que Microsoft utilise ses brevets non pas pour innover ou protéger des technologies, mais bien pour limiter le plus possible la concurrence féroce du monde des téléphones portables. À ce titre, Microsoft peut être considéré comme un patent troll, une société qui utilise ses brevets uniquement pour se faire de l’argent.
Source : frandroid
Avatar de derderder derderder - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/04/2015 à 17:29
Génial, encore plus de m*rde a désinstaller après l'achat d'un téléphone...
Surtout que ça m'étonnerai que les constructeurs baissent les prix des téléphones.
Avatar de Chuck_Norris Chuck_Norris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/04/2015 à 12:02
Le monopole ou quasi monopole n'est pas forcément une bonne chose mais je l'accepte quand il a été gagné de manière méritée, comme Google qui s'est imposé à la belle époque face aux moteurs de recherche concurrents beaucoup moins pertinents. Je dirais de même pour Windows 3.0 qui s'est imposé sans tactique déloyale vis-à-vis de la concurrence en 1990.

Mais ici, Microsoft fait d'abord son patent troll, qui correspond à la définition : faire peur en prétendant disposer de brevets sans préciser lesquels et sans avoir eu de décision de justice les validant, et exiger le paiement de royalties en échange de l'absence de poursuites (très coûteuses pour la victime et dont l'issue est totalement incertaine, à tel point que payer Microsoft est largement plus avantageux). Et maintenant, ils veulent se servir des brevets pour imposer leurs applications et ainsi gagner une sorte de monopole artificiel. Et elles seront probablement non désinstallables (d'ailleurs cette notion d'application non désinstallable est probablement l'un des plus gros problèmes d'Android). Je ne sais pas comment on peut défendre cette société qui s'adonne à des pratiques aussi immondes.
Avatar de Battant Battant - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/04/2015 à 20:44
Bonjour,
J'en ai assez des bagarres de brevets Je pense que cette histoire part à la dérive. Tout ça parce qu'il ne saisit pas de logiciels ou matériels livre qu'on ne met jamais en avant
Je trouve que ces bagares de brevets ne sont pas éthiqu est inutile .
En est-il pour Tizen, replican Debian LXDe, Ubuntu Touch encore Firefox OS ?
Je regrette ce que l'on parle jamais du matériel libre même pas dans les médias Pas de brevet donc pas de bagarres et matériel plus éthique .
Par ailleurs, je regrette que l'on ne parle pas assez de ses OS alternatif . Déjà sur les PC, on trouve FreeBSD PC baiser etc. Il faudrait voir un graphique avec tous les systèmes d'existant et leur base pour se rendre compte Du nombre d'os existant tant sur ordinateur que smartphone ou tablette ce que je regrette, c'est que les médias ne parlent que de trois OS mais oublie les autres

Que pensez-vous ?

Salutations
Avatar de e-ric e-ric - Membre expert https://www.developpez.com
le 23/04/2015 à 21:07
Si on commence par trouver des cochonneries de M$ sur Android, vivement qu'on ait des mobiles sous Linux pour être enfin débarrassés de ces guignols...
Désolé pour l'avis tranché mais la rapacité et l'incompétence croissante de M$ me sidère grandement. M$ est là pour vivre de brevets débiles ou pour produire un OS qui marche (là j'ai un doute) ? Ca sent le déclin.

@+
Contacter le responsable de la rubrique Accueil