Un ancien ingénieur de Valve fait un état des lieux des jeux sur Linux
L'expérience et les performances ne sont pas fameuses par rapport à Windows

Le , par Amine Horseman

27PARTAGES

6  1 
Jusqu’ici, Windows a toujours été la plateforme de référence pour les jeux vidéo. Propulsés par DirectX, un nombre incalculable de jeux pour PC ont été développés pour ce système d’exploitation. De l’autre côté, Linux ne détenait que 1% de ce grand marché. Cependant, comme le PDG de Valve l’avait promis l’année dernière, nous avons assisté récemment au lancement des Steam Machines sur Linux ainsi que plusieurs titres de jeux vidéo à succès.

La sortie du client Steam pour Linux avait fait beaucoup de bruit au sein des gamers ainsi que des développeurs. Cet événement devait booster le marché des jeux sur ce système. « Il va y avoir une croissance de 20 à 30 %, du jour au lendemain », avait même déclaré Marc Diana, responsable produit de la société PCGamesN.

Aujourd’hui nous assistons enfin aux premières comparaisons de performances entre les systèmes. Mais, les tests ne semblent pas favoriser Linux, bien au contraire. Selon les résultats obtenus par PCGamingWiki sur plusieurs versions, les jeux sur Linux nécessitent une configuration minimale beaucoup plus grande : pour « Borderlands : The Pre-Sequel » par exemple, il faut un processeur 4 cœurs (Intel Core 2 Quad ou AMD Phenom II X4) avec 4 Go de RAM sur Linux, contre seulement un Dual Core + 2 Go de RAM sur Windows.

Mais ce n’est pas tout. Le test concernant « XCOM: Enemy Unknown » a révélé que même si le graphisme sur Linux est semblable à celui de Windows, le nombre de FPS par contre est 55% plus petit (voir la figure suivante). Pour « Civilization V » c’est pire encore, puisque la version Linux ne semble pas supporter l’anti-aliasing, ce qui engendre une baisse notable de la qualité graphique comparée à la version Windows sortie 4 ans avant pourtant. De plus, le temps de chargement et de lancement du jeu sont encore plus longs.


« Malheureusement, il est assez clair que si vous exécutez ces jeux sur Linux votre expérience de jeu ne va pas être aussi bonne » déclare Rich Geldreich dans un billet sur son blog. Son article à suscité beaucoup d’intérêt vu qu’il a participé à la création de plusieurs projets à succès dans le monde des jeux vidéo comme Dota 2, Portal 2, Counter-Strike Global Offensive ou encore Steam pour Linux.

Rich Geldreich va jusqu’à accuser les développeurs d’Intel de « ne pas faire de leur mieux pour optimiser les pilotes pour Linux et/ou OpenGL ». En effet, Valve Software aurait rencontré plusieurs problèmes de performance avec les cartes graphiques Intel. LunarG, qui avait passé plusieurs semaines à chercher les causes de ce ralentissement sur Linux par rapport à Windows, finit par trouver le problème. Dans un de leurs articles, ils évaluent les gains de performances à 20% en moyenne pour Left4Dead2 et 60% pour Lightsmark. Ces améliorations nécessitent un patch du driver open source d’Intel qui n’est pas encore disponible publiquement.

En attendant, Rich Geldreich se demande si Intel « a peur d’embêter Microsoft » car Valve continue de payer LunarG pour « corriger les performances ridicules » de ce pilote pour Linux.


Temps de chargement pour le jeu Civilization V

L’arrivé des Steam Machines sur Linux a donné un coup de pouce pour le développement de jeux vidéo sur ce système. C’est un bon début. On remarque déjà que pour certains titres, la vente des versions Linux atteignent 5%. Mais, les gamers sont très exigeants sur tout ce qui touche les performances et la qualité graphique. Pour arriver à toucher 30% du marché, il faudra encore porter quelques améliorations et travailler aussi sur la compatibilité, car plusieurs jeux ne marchent pas encore sur les cartes graphiques ATI par exemple.

Source: PCGamingWiki, Phoronix, LunarG, Blog de Rich Geldreich, GamingOnLinux

Et vous ?

Les performances actuelles des jeux sur Linux sont-elles acceptables ?
Les problèmes de compatibilité des drivers graphiques représentent-ils le seul problème pour les jeux Linux ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de scandinave
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 10:32
Ce n'est pas linux qui pause problème ici mais le manque de d'optimisation des développeurs de jeu pour ce système. Soit par manque de compétence soit par manque de volonté.
Si je me souviens bien, lorsque valve à porté ses jeux, il y avait même de meilleur résultat niveau performance pour la version linux que windows.
8  0 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 10:52
Ça se voit que le dév font du Linux minimaliste. Je ne compte même pas les jeux Steam soit disant compatible Linux totalement injouable à cause de bugs majeurs ou qui ne se lance même pas. Ces problèmes ne sont pas dans leurs priorités, ceux de Windows avant.
7  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 10:25
Oui, enfin, Rich Geldreich est aussi l'homme qui a dit que l'implémentation d'OpenGL était "pourri" pour la majorité des constructeurs, sous Linux : http://jeux.developpez.com/actu/7123...L-disponibles/

De toute façon, ce n'est pas un secret que de savoir que les constructeurs de cartes graphiques privilégie le développement de leurs produits sous Windows. Par contre, pour les temps de chargement, c'est possiblement différent (quoi que, la compilation des shaders peut aussi prendre plus de temps sous Linux que sous Windows), mais j'imagine qu'il n'y a pas que ça.
6  0 
Avatar de Haseo86
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 10:39
Votre titre me semble induire le lecteur en erreur et tend la perche aux trolls.
Le problème ici ne vient pas de Windows ou de Linux en soit, mais bien du parti pris des constructeurs de matériel, principalement.
7  2 
Avatar de Greenman
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 15:27
Mais, les gamers sont très exigeants sur tout ce qui touche les performances et la qualité graphique.
Je ne suis pas d'accord avec cette généralisation, je suis peut-être un cas à part, mais le plaisir que me procure un jeu ne vient pas ou peu de sa qualité graphique. Si le gameplay est pourri, que l'équilibre de la difficulté est mal fait ou que l'on peut facilement profiter de 'bug' pour avancer dans le jeu, ce sont qq exemples de problèmes bien plus grave, à mes yeux, qu'un taux de rafraîchissement faiblard "si le graphisme sur Linux est semblable à celui de Windows"...

Je pardonne même à un jeu d'être moche si son scénario tient la route et/ou que le monde est cohérent.

Donc en somme, il en va de la "consommation" de jeu comme de tout bien de consommation courante, tout dépend des attentes qu'on a par rapport au produit proposé. La qualité graphique a l'importance qu'on lui donne, pour moi elle n'a qu'une faible part dans le "potentiel ludique" d'un jeu.
5  0 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 10:38
Citation Envoyé par scandinave Voir le message
Ce n'est pas linux qui pause problème ici mais le manque de d'optimisation des développeurs de jeu pour ce système. Soit par manque de compétence soit par manque de volonté.
Si je me souviens bien, lorsque valve à porté ses jeux, il y avait même de meilleur résultat niveau performance pour la version linux que windows.
Je dirais même plus que c'est surtout une histoire de politique et business entre entreprise... Si intel casse le business de microsoft, par rancœur celui ci en fera de même... C'est la lois du business...
4  0 
Avatar de BugFactory
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 18:28
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Qu'est-ce qu'on peut faire avec Linux qu'on ne peut pas faire avec Windows ?
Rien. Dans le sens inverse, la réponse serait identique.

Retournons au sujet : cette question pourrait faire dérailler la conversation. Une discussion Windows vs Linux qui dure deux pages sans partir en troll, c'est une curiosité et je veux voir jusqu'où ça peut durer.
5  1 
Avatar de Anything
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 20:37
Les consoles sont un cas à part. Comme le hard est fixe tu peux faire des optimisations spécifiques au hard/driver.
Et qui ferait qu'un jeu porté tel quel sur pc (Windows ou Linux, peu importe), marcherait mal ou pas du tout sur certaines configurations.

C'est aussi pour ça que les derniers jeux sortis sur une console sont techniquement plus solide que ceux sorti en début de vie. Les astuces et bonnes pratiques finissent par être connues, et le hard utilisé à son plein potentiel.
4  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 12:20
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Entre une opération de com' de Valve (donc biaisée) et l'avis un développeur isolé (et rancunier : il s'agirait d'un ancien de valve) la vérité se situe peut être au milieu...

Les deux disent la même chose: le problème réside dans les drivers baclés pour linux et optimisé pour windows
4  1 
Avatar de Beanux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 17:06
Ce qu'on lis c'est un simple constat de ce qui était déjà évident avant. Pas d’implémentation de pilote sous linux, car pas de demande, donc pas de jeu, donc pas de demande.
Sans valve on en serait resté a cette boucle.

ça ne pourra que s'améliorer, et avec les réaction chinoise d'interdire Windows dans l'administration (donc écoles aussi, donc forcer l'usage de linux dans l'enseignement, et donc son utilisation au quotidien) ça ouvre un marché d'un milliard de personne si on vise sur du long terme (plus de 10ans).
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web