Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft dévoile la préversion de Visual Studio 2015
Avec un support du développement cross-platform et un émulateur Android

Le , par Hinault Romaric

129PARTAGES

10  0 
À l’occasion d’un événement en ligne animé par des grands noms de l’écosystème .NET, dont Scott Guthrie (à l’origine d’ASP.NET et responsable de la division Cloud de Microsoft) et S. Somasegar (responsable de la division développeur de Microsoft), Microsoft a levé le voile sur l’avenir de la plateforme .NET et de Visual Studio.

Il faut dire que cette première journée de l’événement de deux jours a été très riche en annonces. La première grande nouvelle est la publication de la préversion de Visual Studio 2015, la prochaine version majeure de l’environnement de développement de Microsoft.

Le mot d’ordre dans cette version est « l’ouverture ». L’EDI permet du développement multiplateforme avec le langage C++, dispose d’un émulateur Android et des outils pour le développement avec le framework open source Apache Cordova.


Développement multiplateforme C++ pour mobile. La preview de Visual Studio 2015 offre une prise en charge du développement multiplateforme avec le langage C++, qui tire parti des compilateurs open source Clang et LLVM. Ce support permettra aux développeurs de partager, réutiliser, développer, déboguer et déployer leur code sur les autres systèmes d’exploitation (Linux, iOS et Android). Pour l’instant, seul le support d’Android est offert. Des outils et modèles de projets sont disponibles pour l’OS de Google. Le support des autres plateformes sera disponible avant la sortie de la version finale de l’EDI.

Émulateur Android. Visual Studio 2015 dispose d’un émulateur Android, en plus de l’émulateur pour Windows Phone. L’émulateur Android est basé sur Hyper-V et, selon Microsoft, il est rapide et fiable. L’émulateur Android va permettre de tester et déboguer les applications mobiles pour Android.


Pour les développeurs intéressés par le développement d’applications hybrides, Visual Studio 2015 dispose d’outils pour le développement avec Apache Cordova. Apache Cordova permet de concevoir des applications hybrides en JavaScript, HTML5 et CSS, pouvant exploiter les principales fonctionnalités et ressources (géolocalisation, accéléromètre, etc.) des plateformes mobiles. Ces applications peuvent être déployées sur un large éventail de dispositifs fonctionnant sur les systèmes d’exploitation Android, iOS, Windows, Windows Phone et BlackBerry OS. Microsoft offre des simulateurs et le débogage iOS et Android pour Apache Cordova.


Cette préversion de Visual Studio embarque un aperçu de la prochaine version du Framework .NET, une nouvelle plateforme de compilation .NET, avec une prise en charge d’ASP.NET 5. Il est désormais possible de créer des sites ASP.NET qui fonctionnent sur d’autres plateformes, y compris Linux et Mac.

Microsoft a intégré dans cette version Smart Unit Testing, une technologie de test unitaire développé par sa division de recherche. Cette version dispose également d’outils permettant d’intégrer facilement les services Microsoft, dont Office 365 ou encore Azure dans les applications.

L’éditeur de code a eu droit à plusieurs améliorations, notamment un meilleur support des écrans tactiles. Blend arbore un nouveau look et opte pour un thème un peu plus sombre et s’enrichit de l’IntelliSense et d’une fenêtre d’aperçu pour XAML.

Dans Visual Studio 2015, les compilateurs pour C# et VB.NET ainsi que l’éditeur de code reposent sur le compilateur open source Roslyn. À titre de rappel, Roslyn est un compilateur en tant que service développé par Microsoft, qui ambitionne non seulement de fournir un outil de compilation pouvant être utilisé dans le Cloud, mais également de démystifier cette étape en donnant accès aux développeurs aux informations générées par le compilateur.

L’intelliSense, le refactoring, CodeLens, le débogage, les outils de diagnostics, etc. offrent désormais de meilleures performances grâce à l’utilisation du compilateur Roslyn.

Télécharger Visual Studio 2015 Preview

Source : Blog Visual Studio

Et vous ?

Que pensez-vous de l'ouverture adoptée par Microsoft pour Visual Studio ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jonyjack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 10:02
Citation Envoyé par Aspartame Voir le message
non mais je rêve ou les menus sont à nouveau en minuscule

on aime bien les changement kleenex à redmond ...
Etant donné que c'est une option dans VS, la personne qui a fait le screen a peut-être préféré les minuscules.
7  0 
Avatar de Olve.OnRollOver
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 14:35
Le CrossPlatform via C++ ?
Et qu'en est-il du C# et du framework Xamarin ? :/

Je trouve ça bizarre...
4  0 
Avatar de dfiad77pro
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/04/2015 à 21:14
Citation Envoyé par clementmarcotte Voir le message
Bonjour,

Si je me fie à l'illustration, c'est aussi adieu aux éditions Express. Encore qu'il faut reconnaître que VS2013 Community est actuellement mieux pourvu que les VS2013 Express.
Personnellement je trouve que l'express est trop limitée car absence totale de plu-gins, genre entity framework avec oracle, c'est mort pour le tooling...

bon les 1millions de CA sont vites atteins mais pour une startup qui démarre ça peut aider.
4  0 
Avatar de I_Pnose
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/04/2015 à 14:22
Citation Envoyé par Washmid Voir le message
Pour du pur C#, je ne l'ai pas essayé personnellement mais un ami utilise SharpDevelop à son boulot, il m'a montré un peu, ça semble être un clone gratuit qui fonctionne tout aussi bien
SharpDevelop n’arrive clairement pas à la cheville (que dis-je, à la voute plantaire =P) de Visual Studio en terme de tooling. Je ne dénigre pas l’outil, mais on ne peut sérieusement pas dire qu’il est le pendant gratuit de l’IDE de Microsoft.

Nativement VS propose déjà des outils dont on a du mal à se passer en basculant sur une autre IDE (outil de profilage, débogage intra-VM, etc...) mais en plus sa notoriété fait qu’une multitude de plugins viennent étendre encore davantage ses possibilités (le piège étant de ne pas trop en installer, sinon on se retrouve réellement avec une usine à gaz).

Pour peu que vous déployiez des services dans Azure, que vous utilisiez TFS, que vous développiez des applications mobiles multiplateformes natives (via Xamarin) ou pas, alors il n’y a pas de concurrence sérieuse pour le moment.

Citation Envoyé par Washmid Voir le message
Si tu prends eclipse dans la même situation, bah... la compilation étant incrémentale, c'est instantané (avec un capacité de montée en charge assez bluffante)
Ben... même principe avec Visual Studio, si tu actives la compilation incrémentale, seules les méthodes modifiées seront recompilées (et ta solution devrait mieux s'en sortir...). De même (mais ça je pense que VS s'en sort tout seul) vérifier que dans les options de l'IDE le nombre de builds parallèles correspondent un tant soit peu au nombre de cœurs disponibles.
4  0 
Avatar de Guikingone
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 8:10
Développant principalement sur VS, je ne peux que saluer ce pas en avant, une légère refonte du Framework, un émulateur Android, voilà qui suffit à me combler de joie, je ne m'attend pas à de véritables changements en profondeurs (ils ont déjà été achevés depuis 2-3 ans) mais à un simple polissage en surface de l'interface, de la gestion d'erreur et de syntaxe ainsi qu'à une amélioration de la rapidité de travail.

Après, il reste de nombreuses avancées à faire notamment sur ce qui touche à l'ouverture de fichiers/Bas de données/accès réseau mais je pense que la direction prise par MS semble promettre de bonne choses.
3  0 
Avatar de JolyLoic
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/04/2016 à 20:40
Le problèmes des PCH, c'est qu'ils ne sont pas composables. Tu ne peux pas dire je prend le PCH lié à la lib A, et celui de la lib B, et je les fait tourner ensemble. Tu es obligé de faire un PCH spécifique qui ne marche que quand tu utilises A puis B.

Donc les PCH sont spécifiques à chaque projet, et doivent être générés dans chaque cas. Et se pose la question de savoir ce qu'on met dedans, et ce qu'on garde sous forme de #include en dehors du PCH. Si on n'en met pas assez, on est trop lent, si on en met trop, à chaque compilation incrémentale, on va devoir re-générer l'ensemble du PCH et perdre du temps.

On peut voir les modules comme des PCH mais qui sont composables, et où tu aurais un PCH par header (ou groupe de headers étroitement liés). Tu as généré le code précompilé pour A, celui pour B, tu peux les utiliser séparément ou ensemble, dans l'ordre que tu veux. Du coup, quand tu livres ta bibliothèque, tu livres le précompilé avec qui peut directement être réutilisé. Jamais tu n'auras besoin de le code client de parser les headers de cette bibliothèque. Pourquoi peut-on faire ça avec les modules, mais pas avec les PCH ? Voir ma réponse à la seconde question.

isolation from macros = en quoi les macros posent pb ?
Ce sont elles qui empêchent toute composabilité. Quand tu inclues un .h dans ton code, la manière de l'interpréter dépend de l'ensemble des macros définies au moment où tu l'inclues. Qui n'a jamais eu sous windows un problème pour inclure un header d'une bibliothèque third party après un #include <windows.h> parce ce dernier définit une macro min... L'idée de base est qu'un module ne dépende pas des macros définies avant qu'il soit importé, et qu'en retour, il ne pollue pas l'environnement avec ses propres macros. Et là, la modularité commence à apparaître.
Je dis "l'idée de base" parce que certains aimeraient bien pouvoir dire que sélectivement, telle ou telle macro définie dans un module pourrait être visible de l'extérieur. C'est en discussion.

il y a plus de problemes non resolus que de REELS problemes resolus (pas de gestion de namespace donc conflits potentiels, pas de versioning, description des fonctions non lisibles dans les fichiers binaires de 'package').
Je ne pense pas qu'il s'agisse forcément de réels problèmes, mais d'une simple description de ce que les modules ne sont pas, pour éviter les confusions :

Namespaces : Certains langages (Java par exemple) lient structure physique du code (modules, fichiers source) et structure logique (namespaces, classes). D'autres ne le font pas (C# par exemple). La proposition de module pour le C++ choisi de ne pas le faire. Ce n'est en rien une limitation, mais un choix qui fait sens en C++ (sinon, comment ajouter une spécialisation de std::hash ?).
Versionning : On a déjà tous des outils pour gérer les versions, tu as parlé de nuget par exemple, je ne vois pas trop quel rôle les modules pourraient jouer là dedans, à part éventuellement en terme de réflexion, qui peut toujours s'ajouter.
Binary distribution : C'est un problème potentiel. Mais d'un autre côté, les autres langages ont bien réussi à résoudre ce problème. Quand on distribue une assembly .NET, c'est bien un binaire qu'on distribue, et ça fait déjà 15 ans que ça dure sans problèmes. Ce qui va être plus dur est d'avoir un format compatible entre différents vendeurs (Microsoft a proposé d'open-sourcer le sien, Clang a dit qu'il était hors de question qu'ils l'utilisent). Mais la situation ne sera pas pire que ce qu'elle est aujourd'hui : On risque de devoir quand même compiler une bibliothèque pour le compilo qu'on utilise, comme on le fait aujourd'hui. C'est juste qu'on risque aussi de ne pas avoir besoin de le faire, si le mainteneur de la bibliothèque nous fourni un module compilé pour notre compilateur, chose qui était très difficile avant, à cause des multiplicités de gestions de macros. Donc la situation ne devient pas parfaite, mais elle s'améliore quand même.

Et sinon, pour avoir expliqué à pas mal de débutants, oui, les #include, c'est compliqué. Et parfois même des professionnels aguerris galèrent pendant des heures pour faire un #include dans certains contextes...
3  0 
Avatar de Lutarez
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 11:05
Citation Envoyé par callo Voir le message
Qu'en est-il de Visual Studio 2014? MS va t-il sauter de version comme pour le passage de windows 8 à windows 10 ?
Oui, le numéro de version 2014 saute et passe directement à 2015. Sans doute pour correspondre avec l'année de sortie (ça serait bizarre de sortir une version 2014 en 2015 )
2  0 
Avatar de alves1993
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 11:14
Plus besoins d'avoir ce émulateur android super lent super perturbant super énervant
2  0 
Avatar de I_Pnose
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 13:46
Citation Envoyé par callo Voir le message
Qu'en est-il de Visual Studio 2014? MS va t-il sauter de version comme pour le passage de windows 8 à windows 10 ?
Tout comme il n’y a pas eu de "versions" 2004, 2006, 2007, 2009 ou 2011. En fait cette mouture 2015 sera très certainement la version 13 de Visual Studio (la 12 étant Visual Studio 2013).

Bref, même principe avec Office, TFS, SqlServer, etc... rien de choquant. (Si on regarde bien, on retrouve le même schéma avec Windows ; 95, 98, 2000, puis 2003, 2008 et 2012 côté OS serveur).
2  0 
Avatar de I_Pnose
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/11/2014 à 14:53
Citation Envoyé par Olve.OnRollOver Voir le message
Le CrossPlatform via C++ ?
Et qu'en est-il du C# et du framework Xamarin ? :/

Je trouve ça bizarre...
L’accent est mis sur le C++ car cette nouvelle mouture de VS intègre les outils Clang et LLVM. Il sera donc possible de créer un projet Android en C++ via cette nouvelle chaine, mais également en C# via Xamarin (seulement avec cette dernière option il faudra mettre la main au portefeuille, comme c’est déjà le cas actuellement en fait).
2  0