Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google présente son dernier prototype de voiture autonome
Lors de la conférence Code

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

7  0 
Décidément, la conférence Code réserve bien des surprises. Après Microsoft et son prototype de traduction de conversations Skype, c’est Google qui a dévoilé un prototype d’une voiture électrique aux formes arrondies qui sera entièrement pilotée par ordinateur.

D’ailleurs, comme l’explique Chris Urmson, le directeur du projet Self-Driving Car, « le prototype n'a pas d'embrayage, pas de pédale d'accélérateur, pas de frein... parce qu'il n'en a pas besoin. Le logiciel et les détecteurs s'occupent de tout ça. Le véhicule est pour le moment assez rudimentaire – nous voulons nous en servir pour expérimenter et progresser –, mais il vous enverra où vous voulez en appuyant sur un bouton ».

Pour l’instant le véhicule peut prendre à son bord deux personnes qui n’auront alors plus qu’à sélectionner leur destination via une application sur leur smartphone et la voiture se chargera du reste. Cependant, ils ne sont pas totalement tributaires de l’IA puisqu’il leur reste quand même la possibilité d'appuyer sur un bouton pour arrêter le véhicule. Ce dernier étant destiné à des personnes à mobilité réduite explique sans doute le choix des personnes qui ont testé le véhicule dans la démo ci-dessous.


Pour évoluer toute seule, la voiture embarque des capteurs et des caméras un peu partout pour lui permettre de détecter des obstacles sur près de 200 mètres ou même se garer. Sa vitesse est limitée pour l’instant à 40km/h.

Sergueï Brin, co-fondateur de Google, a annoncé pendant la conférence que son entreprise est en train de produire une centaine d’unités de cette voiture au plus tard cet été. Dans un premier temps des conducteurs en testeront des versions disposant de commandes manuelles. Si tout se passe bien, Google envisage de lancer un programme pilote dans les deux prochaines années et travailler main dans la main avec des partenaires pour accroître ses connaissances en la matière avant de la proposer au grand public. Une page Google+ qui parle de l’évolution du projet a déjà été créée à cet effet.

Page Google Self-Driving car

Source : blog Google

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 10/06/2014 à 15:24
Citation Envoyé par the Hound Voir le message
Google a supprimé le volant, pas les vitres ...
C'est pour pouvoir voir la mort arriver malgré le fait que tu n'ais plus de volant pour essayer d'y échapper

Par contre, moi ce que je me pose comme question, c'est quid du stationnement ?

Je suppose que c'est déjà arrivé à tout le monde, de ne pas avoir une place juste devant la destination pour se garer, et de devoir tourner quelques minutes pour trouver une place, parfois à quelques rues de la.

La Google Car, elle fera comment ? Vu qu'on ne pourra même pas reprendre la main pour se garer manuellement, il faudra rentrer le nom de la rue d'à coté (si on la connait), et avec le bon numéro de la maison avec une place libre devant ? Et rerentrer une destination toutes les 2mn jusqu'à trouver ?
8  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 10/06/2014 à 11:12
Citation Envoyé par pquoi Voir le message
Nul besoin d'attendre Google pour renouer avec la voiture sans conduire.
- le taxi
- le chauffeur
- le co-voiturage


Pour faire TOUS tes déplacements avec les deux premières solutions, faut être sacrément fortuné.

Quand au co-voiturage, c'est bien sur des trajets fixes avec des gens que tu connais qui vont au même endroit (genre au travail), ou pour un trajet particuliers exceptionnel (via les sites spécialisés), mais comme pour les deux premières solutions, tu ne peux pas faire TOUS tes trajets en co-voiturage.

Ceci dit, j'imagine bien quelqu'un chercher du co-voiturage pour aller faire ses courses "Cherche co-voiturage pour aller à Carrefour, et si possible que vous attentidez 1h que je fasse mes courses avant de me ramener chez moi"

Sinon, le progrès à ce niveau, est une bonne chose, mais je pense aussi qu'il aurait fallu garder l'aspect semi-automatisé au cas où, surtout au départ, comme pour les avions et le reste, rien qu'en cas de défaillance du système de pilotage, pour pouvoir reprendre la main, plutôt que de foncer dans un obstacle.
7  0 
Avatar de azias
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/06/2014 à 23:53
Pour moi qui ait renoncé à avoir une voiture parce que je déteste conduire, c'est un grand espoir...

Les principales objections qu'on entend à ce sujet sont:
  • qui sera responsable en cas d'accident: je fais entièrement confiance aux compagnies d'assurance pour trouver où est leur intérêt
  • que se passera-t-il en cas de situation inextricable: la même chose qu'actuellement quand un humain conduit, un accident!

Des aides à la conduite, et même des systèmes totalement autonomes ça existe déjà, en particulier dans le ferroviaire (et aussi dans l'aviation) et le résultat c'est que le nombre d'accidents, de blessés et de mort a considérablement baissé dans les secteurs en question. Au passage on gagne aussi en confort pour les passagers (moins de d’accélérations ou de freinages un peu brutaux, je pense en particulier aux métros sans chauffeur). Par ailleurs on peut faire en sorte que les générations successives de machines autonomes n'aillent que dans le sens d'une augmentation de la sécurité. Ce qui n'est manifestement pas le cas des conducteurs humains.

Bref, je suis très impatient. La seule vrai question qui me reste est de savoir si "nous" sommes capables d'accepter un taux non nul d'accidents mortels avec des véhicules autonomes. Alors même que d'accepter un taux très élevés d'accidents causés par des conducteurs humains semble ne pas nous poser tant de problème que ça. La réponse devrait être évidente, pourtant... j'ai un doute que ça passe aussi simplement que ça

En espérant quand même que les constructeurs européens ne laisseront pas Google prendre trop d'avance car c'est la seule chose qui m'inquiète dans cette histoire.
6  1 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/06/2014 à 16:14
Citation Envoyé par ThE BiShOp* Voir le message
Si la voiture a été capable de faire des dizaines de kms pour nous conduire à un point, pourquoi ne serait-elle pas capable de trouver une place au plus proche ?

Il faut arrêter de réfléchir en fonction de ce que nous connaissons uniquement aujourd'hui, le jour où cette voiture existera, on pourra également imaginer un système d'identification des places de parking, libres ou non (ça existe déjà sur certaines parkings d'ailleurs... on n'est pas dans la science fiction), alors la voiture saura automatiquement où se trouve la place la plus proche. Où est la difficulté ?
A long terme il est envisageable d'avoir un environnement adapté avec les indicateurs et détecteurs nécessaires, oui. Mais la difficulté réside dans le fait que si à l'heure actuelle tu veux balancer une voiture complètement automatique dans la circulation, elle ne devra compter que sur ses capteurs pour détecter les obstacles et les places de parking.
Et donc comment identifier à coup sûr une place libre sachant qu'elle peut avoir des délimitations bien définies ou pas ? Comment savoir s'il s'agit d'un stationnement gênant (ce n'est pas forcément marqué non plus) ?
5  0 
Avatar de HelpmeMM
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/06/2014 à 17:12
Citation Envoyé par Hellwing Voir le message
A long terme il est envisageable d'avoir un environnement adapté avec les indicateurs et détecteurs nécessaires, oui. Mais la difficulté réside dans le fait que si à l'heure actuelle tu veux balancer une voiture complètement automatique dans la circulation, elle ne devra compter que sur ses capteurs pour détecter les obstacles et les places de parking.
Et donc comment identifier à coup sûr une place libre sachant qu'elle peut avoir des délimitations bien définies ou pas ? Comment savoir s'il s'agit d'un stationnement gênant (ce n'est pas forcément marqué non plus) ?
D'ou l'intérêt d'avoir un volant pour finaliser le trajet , ou pour reprendre le contrôle dans le cas ou il y aurait besoin . Google par du principe que personne ne l'utilise , car on est passif , mais c'est pareil pour un tas de chose , je veux dire sur un paquebot , personne n'utilise les radeaux de sauvetage , jusqu'au jour ou il y en a besoin...
5  0 
Avatar de HelpmeMM
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/06/2014 à 12:19
Personnellement j'ai un avis partagé sur la question d'une voiture autonome , faut il avoir un itinéraire tout tracé ou laisser libre cours au libre arbitre.
A partir du moment ou nous sommes dans une voiture autonome , nous perdons ce libre arbitre , et nous devenons passif , on aura alors rarement l'idée de se dire tient si j'allais dans ce nouveau restaurant plutôt que l'habituel , tiens si je m’arrêtai à ce musée sur la route des vacances qui a l'air pas mal plutôt que de continuer tout droit. On perd le spontanéité, nul doute qu'on regardera plutôt un film sans se soucier de ce qu'il se passe autour.Si on souhaite faire un pic nique , c'est pareil , finit la recherche d'un nouveau coin tranquille qu'on ne connait pas , on va saisir un truc dans la voiture et se laisser conduire, tout ce qui avait du charme va alors disparaitre, je pense que vous voyez ou je veux en venir.

Je comprend la logique de supprimer le volant , car il est vrai que si on rentre une destination dans celle ci , interagir avec le monde extérieur n'a alors qu'un intérêt modéré , et dans 95% des cas on va faire autre chose que de regarder dehors ce qu'il se passe (lire un bouquin , avancer son travail , se détendre etc ), mais comme je dit plus haut on va perdre l'aspect de découvrir ce qu'il se passe a l'extérieur , ouverture d'un nouveau magasin , découverte de l'installation de nouvelles éoliennes, on ne va plus lire les panneaux extérieurs, (affichage d'un nouveau concert, le cirque qui vient de s'installer etc etc..) nul doute que l'information sera véhiculé autrement , mais pour le moment ... je vois la voiture autonome comme une coupure entre nous et la société, car on ne verra plus ce qu'il se passe autour de chez nous , mais uniquement les lieux qui nous intéresse, et pas ceux qui aurait pu nous intéresser.
5  1 
Avatar de the Hound
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/06/2014 à 10:44
@olreak dans un métro tu n'as pas :
- de piétons
- de véhicules à taille variée (du vélo aux gros camions)
- de croisements "complexes"
- de changements liés aux conditions climatiques, aux travaux, etc.
- de Parisiens qui déboulent à toute vitesse
- j'en oublie mais c'est déjà pas mal.

Si on omet le fait le plus important, celui que la transition vers les véhicules autonomes sera progressive (donc les programmes devront "cohabiter" sur la route avec les humains), tout le problème ici est celui de la décision. Même techniquement parlant, nous sommes toujours bien plus doués que les machines pour prendre une décision à un instant t, parce qu'elles n'ont soit pas la capacité à prendre tous les paramètres en compte (sachant que "je sais pas où je vais aller manger, je verrai bien" est un paramètre -> va expliquer ça à un tas de ferraille) soit elles n'ont pas la capacité à les traiter dans un temps raisonnable. Avec ça il y a la question de la responsabilité, celle de la faisabilité, celles qui s'attaquent à ce qui est pratique, etc. Donc ça me paraît plutôt normal que la plupart des gens ne veut pas faire confiance aux machines.
Je ne sais pas vous, mais je n'ai encore jamais rencontré de machine prenant des décisions raisonnables, pertinentes, dans un contexte utile.
4  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/06/2014 à 10:43
Citation Envoyé par olreak Voir le message
Pour moi qui ait renoncé à avoir une voiture parce que je déteste conduire, c'est un grand espoir...

Les principales objections qu'on entend à ce sujet sont:
  • qui sera responsable en cas d'accident: je fais entièrement confiance aux compagnies d'assurance pour trouver où est leur intérêt
  • que se passera-t-il en cas de situation inextricable: la même chose qu'actuellement quand un humain conduit, un accident!

Des aides à la conduite, et même des systèmes totalement autonomes ça existe déjà, en particulier dans le ferroviaire (et aussi dans l'aviation) et le résultat c'est que le nombre d'accidents, de blessés et de mort a considérablement baissé dans les secteurs en question. Au passage on gagne aussi en confort pour les passagers (moins de d’accélérations ou de freinages un peu brutaux, je pense en particulier aux métros sans chauffeur). Par ailleurs on peut faire en sorte que les générations successives de machines autonomes n'aillent que dans le sens d'une augmentation de la sécurité. Ce qui n'est manifestement pas le cas des conducteurs humains.

Bref, je suis très impatient. La seule vrai question qui me reste est de savoir si "nous" sommes capables d'accepter un taux non nul d'accidents mortels avec des véhicules autonomes. Alors même que d'accepter un taux très élevés d'accidents causés par des conducteurs humains semble ne pas nous poser tant de problème que ça. La réponse devrait être évidente, pourtant... j'ai un doute que ça passe aussi simplement que ça

En espérant quand même que les constructeurs européens ne laisseront pas Google prendre trop d'avance car c'est la seule chose qui m'inquiète dans cette histoire.
Je ne suis pas tout à fait d'accord.
Pour les trains et avions, il y a un humain dans la cabine de pilotage en cas de problème, et d'autres humains dans des stations de contrôle. Bref, la machine est entourée d'humains dans le pire des cas.
Pour le métro sans conducteur, il y a la RATP derrière et le trajet est fortement délimité par les rails. Il est difficile d'avoir un accident suite à une collision.

Dans le cas d'une voiture autonome, on est sur la voie publique, avec une circulation beaucoup plus dense ronds-points, dépassements de véhicules, obstacles pas toujours prévisibles (piétons, cyclistes, scooters et cie)

Pour moi c'est une pure bêtise de rendre la voiture complètement autonome compte tenu de la mentalité actuelle de la population. C'est un pas en avant trop grand, il faut selon moi passer d'abord par la case semi-autonome.
4  1 
Avatar de math_lab
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/06/2014 à 15:40
Citation Envoyé par Zirak Voir le message

Par contre, moi ce que je me pose comme question, c'est quid du stationnement ?
Ouais mais imagine si tu peux juste descendre de ta voiture et lui dire d'aller se garer ou elle peut (et puis quand elle y arrive, ça te l'indique sur google map ou par sms). Ça, ça serait le pied.
3  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 10/06/2014 à 16:44
Citation Envoyé par math_lab Voir le message
Ouais mais imagine si tu peux juste descendre de ta voiture et lui dire d'aller se garer ou elle peut (et puis quand elle y arrive, ça te l'indique sur google map ou par sms). Ça, ça serait le pied.
Et elle revient toute seule ? C'est K2000 en fait :p

Et puis encore faut-il qu'elle détecte ce qui est vraiment un parking ou une place libre, d'un simple bout de trottoir, le "se garer où elle peut", ça fleur bon le lot de contraventions pour mauvais stationnement

Enfin bon, c'est pas pour tout de suite, mais j'ai hâte de voir 5/6 Google Car perdues au milieu du traffic dans les gros ronds points de Paris avec tous les mecs qui conduisent comme des pieds, et qui déboitent sans prévenir, cela risque d'être de grands moments pour les "cobayes".
3  0