Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Les API Java peuvent être soumises au Copyright »
La bataille entre Oracle et Google relancée

Le , par Hinault Romaric

23PARTAGES

5  0 
« Les API Java peuvent être protégées par le droit d’auteur » : revirement de situation dans la bataille juridique entre Oracle et Google pour violation des brevets Java dans Android.

Un juge fédéral de la Cour d’appel de Washington aux États unis a statué qu’Oracle pouvait revendiquer son droit d’auteur sur les API (Application Programming Interface) Java.

Pour rappel, Oracle avait attaqué en aout 2010 Google en justice pour violation de ses brevets Java dans Android et sa machine virtuelle Davilk. Pour Oracle, Google aurait pris « les plus attrayantes et les plus importantes pièces de programmation de Java d’Oracle pour créer Android. »

Oracle revendiquait la violation de 37 API Java. Celui-ci avait été débouté dans une première décision de justice, par le juge William Alsup (développeur lui aussi à ses heures perdues), qui avait statué en mai 2012 que les API ne peuvent pas être soumises au droit d’auteur.

Oracle avait fait appel en fin d’année dernière et vient d’obtenir une importante victoire dans cette affaire. Trois jugés fédéraux sont tombés d’accord vendredi dernier que les API peuvent être protégées par un Copyright, « jusqu'à ce que soit la Cour suprême, soit le Congrès nous dise le contraire. »

Par cette décision, Oracle pourrait donc faire payer à Google des redevances importantes sur Java et sommer le géant de la recherche d’arrêter d’utiliser sa technologie, ce qui pourrait entrainer la fin de Davilk.

Oracle s’est félicité de cette conclusion des juges. Pour un porte-parole la société, il s’agit d’« une victoire pour Oracle et l'ensemble du secteur des logiciels, qui dépend de la protection des droits d'auteur pour alimenter l'innovation et garantir que les développeurs sont récompensés pour leurs avancées ».

De son côté, Google s’est dit extrêmement déçu par cette « décision qui crée un précédent préjudiciable pour l'informatique et le développement de logiciels ». La société ne compte pas cependant baisser les bras et évalue actuellement ses options.

Source : La décision des juges

Et vous ?

Que pensez-vous de ce revirement de situation ? Les API doivent-elles être protégées par le droit d’auteur ?

Quels pourraient être les dégâts d’une telle décision sur Android et l’écosystème Java ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marclebrun
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 11:43
Il est intéressant de constater que les commentaires d'Oracle et de Google sont diamétralement opposés :

  • Oracle : le secteur informatique dépend de la protection des droits d'auteur pour alimenter l'innovation
  • Google : décision préjudiciable pour l'informatique et le développement de logiciels


Enfin moi je suis de l'avis de Google pour le coup :-)
8  2 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 14:16
Une API peut être soumise au copyright, ou LE truc que tout le monde craignait dans ce conflit entre Oracle et Google. Le précédent que ça créé va avoir des répercussions incalculables dans toute l'industrie, en commençant par Java, pour lequel l'avenir s'assombrit.

Parce que si une API est soumise au copyright, ça veut dire qu'il faut l'autorisation des ayants-droits pour s'en servir. Et ça, c'est une catastrophe.
6  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 14:18
Citation Envoyé par ner0lph Voir le message


L’abandon de Java et son boycot au profit d’un fork dans la mesure du possible. Ça doit commencer maintenant. Pour sanctionner Oracle.
Mais justement, cette décision signifie qu'on ne peut pas forker Java !
6  0 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 20:07
Citation Envoyé par ner0lph Voir le message
L’abandon de Java et son boycot au profit d’un fork dans la mesure du possible. Ça doit commencer maintenant. Pour sanctionner Oracle.
Tu es en retard, ca a commencé en 2012
Pour ma part c'est la fin de projet Apache Harmony et le départ de la fondation Apache du JCP qui m'a fait commencé le projet.

Le projet dont tu parles est ici meme, hébergé sur developpez :
http://unlicense.developpez.com
Topic forum : Projet 2D,3D Public Domain (bibliothèque, base de connaissances)

Donc pour ceux que ca interesse, unlicense-lib c'est la 2eme plus grand librairie mondiale de code placé dans le domaine public (apres Djehuty). c'est + de 130.000 lignes de code, des apis complete refaite a partir de rien, + de 30 contributeurs. contenant api et implémentation de : encodage de caracteres, image, widgets, audio, video, moteur 2d/3d, font, checksum,collection, etc...etc...
S'il y a des volontaires pour contribuer vous etes les bienvenues .

Pour revenir au sujet, ca ne m'etonne pas de la part d'oracle ce genre de coup bas. Autant Sun était tolérant, autant Oracle se servira de tout pour controler l'ecosysteme java.
5  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 14:03
Citation Envoyé par Alcore Voir le message
Le problème est que Google étant arrivé bien après apple sur le marché des smartphones il lui fallait rapidement attirer des dévellopeurs.

Pour ce faire ils ont:

  1. Choisis le language le plus populaire de l'époque
  2. Choisis un language qui pouvait être utilisé par des développeurs travaillant sur le plus grand nombre de plateformes.


Bref, attirer un panel le plus large possible.

De plus, étant donné leur politique d'ouverture au constructeurs, ils devaient s'assurer qu'un même code pourrait s'exécuter sur différents terminaux.

Java était donc tout désigné et leur stratégie a été payante puisqu'ils sont aujourd'hui n°1 contrairement à Microsoft qui, arrivé bien après encore, utilise des langages propriétaires ne pouvant s'exécuter que sur des ide propriétaires.
Il y a aussi le fait que la technologie mobile reine de l'époque était un certain Java ME (J2ME à l'époque). Du coup les quelques devs mobiles de l'époque pouvaient très facilement passer à "JavAndroid" puisqu'ils connaissaient déjà Java et les problématiques liées aux mobiles.

Citation Envoyé par Alcore Voir le message
Dans l'écosystème Java, beaucoup de développeurs travaillent sous MAC et l'ensemble dévellopeurs IOS sont forcément utilisateur (pas forcément exclusifs) de apple.

Hors sous MAC, on peut égallement développer pour android..
Depuis quand la majorité des devs Java travaille-t-elle sous Mac OS X ? Perso je n'ai jamais vu ça.
4  0 
Avatar de deusyss
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 12:09
Citation Envoyé par edoms Voir le message
Il suffit d'utiliser un langage (avec sa bibliothèque) qui normalisé par l'ISO et libre de droit, tel que C++, Haskell ou JS plutôt que de s'enterrer dans du propriétaire. Google connaissait le risque.
J'ajouterai même que Google utilise beaucoup Python de son côté, donc ils auraient pu partir là-dessus.

Perso je n'ai jamais aimé java, mais depuis que oracle a racheté sun,je m'inquiète beaucoup pour la perennité des progiciels vendus aux clients. Il n'y a qu'à voir l'historique d'oracle avec des projet comme open office ou mysql
4  1 
Avatar de Gugelhupf
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 13:07
Breveter une API (ex: une liste chainée, un arbre binaire etc...), c'est comme breveter une formule mathématique.
D'ailleurs j'ai toujours du mal à comprendre comment une entreprise comme Microsoft peut se faire de l'argent sur son vieux format FAT32.

J'ajouterai même que Google utilise beaucoup Python de son côté, donc ils auraient pu partir là-dessus. Perso je n'ai jamais aimé java
Ce n'est pas parce que vous n'aimez pas, que d'autres n'aiment pas non plus. Le problème aurait été peut-être le même avec les autres langages (même si aujourd'hui, la licence de Python a changé). Il y a toujours un moyen de dire que la techno n'est pas libre, alors qu'elle porte l'étiquette de libre.
3  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 17:58
Citation Envoyé par I_Pnose Voir le message

Pour ce qui est du sujet, si je fais l’analogie avec la plateforme .Net de Microsoft, on ne peut pas non plus forker le Framework .Net. Seulement ça n’a pas empêché la création du projet Mono qui met à disposition une implémentation libre des classes de base (ainsi que de la CLI et du compilateur C#). Ce que je veux dire c’est que je ne vois pas ici de différences notables avec Java et son écosystème ; en l’occurrence Google a réécrit la VM (Dalvik) mais n’a pas réécrit les APIs, et au final se fait taper dessus. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est normal (car ces histoires de brevet me donnent généralement la nausée) mais ça ne me choque pas non plus...
En l'occurrence, le premier procès d'Oracle contre Google a déjà stérilisé tous les projets d'implémentations libres ou open-source de la JRE ou des outils de développement Java : Apache Harmony, SableVM, GCJ, GNU Classpath... Tous en coma dépassé.

Mais là, on atteint un niveau bien supérieur...
4  1 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 11:41
Je pense que c'est une des bonnes raison qui font que les grosses boites ont tendance à créer leurs propre language. C'est beaucoup de boulot, mais il n'y a aucun compte à rendre...
3  1 
Avatar de I_Pnose
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 16:38
Citation Envoyé par Alcore Voir le message
Hors sous MAC, on peut égallement développer pour android. Windows Phone lui n'est donc même pas envisagé de part l'impossibilité des développeurs mobiles des plateformes majoritaires de travailler dessus.
Nous somme en 2014, les machines virtuelles font partie intégrante du quotidien des développeurs, je ne vois absolument aucune raison pour laquelle une personne possédant un Mac ne pourrait pas développer pour W8/WP8 (et pour ceux qui n’aiment pas les VM, Nokia leur mâche le boulot).

Pour ce qui est du sujet, si je fais l’analogie avec la plateforme .Net de Microsoft, on ne peut pas non plus forker le Framework .Net. Seulement ça n’a pas empêché la création du projet Mono qui met à disposition une implémentation libre des classes de base (ainsi que de la CLI et du compilateur C#). Ce que je veux dire c’est que je ne vois pas ici de différences notables avec Java et son écosystème ; en l’occurrence Google a réécrit la VM (Dalvik) mais n’a pas réécrit les APIs, et au final se fait taper dessus. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est normal (car ces histoires de brevet me donnent généralement la nausée) mais ça ne me choque pas non plus...
2  0