Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook, Google, Twitter, LinkedIn s'unissent pour publier WebScaleSql
Un fork de MySQL

Le , par Francis Walter

31PARTAGES

3  0 
Pour permettre aux utilisateurs de profiter au maximum des performances et optimisations qu’ils ont apportées à MySQL, Facebook, Google, Twitter et LinkedIn se sont associées pour concevoir WebScaleSql, un SGBD émanant de la version 5.6 du SGBDR open source d’Oracle.

De nombreux bugs de MySQL ont été corrigés et une révision du code a été faite. Des entreprises tierces peuvent personnaliser WebScaleSql selon leur besoin. Les types de requêtes ont été optimisés et il y a apparition de nouvelles fonctionnalités telles que super_read_only, permettant une meilleure utilisation du SGBD sur le Web.

« Nous visons à créer un système plus intégré de partage de connaissances pour aider les entreprises à tirer parti des fonctionnalités existantes dans MySQL 5.6, tout en renforçant et en ajoutant plus de fonctionnalités qui sont spécifiques à des déploiements dans des environnements à grande échelle », explique Steaphan Greene, ingénieur chez Facebook. WebScaleSql optimise les performances de MySQL et offre une meilleure gestion de la mémoire tampon. Un client asynchrone de base de données a été ajouté à WebScaleSql, ce qui améliore de façon significative les scans de tables grâce à un nouveau mécanisme de lecture logique.

Facebook est à l’origine du socle de WebScaleSql, qui a été revu et amélioré par Google. Ensuite, les experts de LinkedIn et de Twitter ont suggéré d’autres améliorations afin que le SGBD soit le plus performant possible. Le SGBD est open source et disponible sur GitHub. Toute la communauté œuvrant pour MySQL est invitée à apporter sa modeste contribution. Toutefois, tout autre apport serait le bienvenu pour améliorer WebScaleSql.

Ces géants d’Internet font sans aucun doute partie des entreprises qui gèrent de gros volumes de données avec MySQL. Facebook a dépassé le milliard d’utilisateurs et les données enregistrées par un seul utilisateur ne sont pas à négliger. Elles ont toutes, à un moment donné, rencontré des difficultés avec MySQL et sont de ce fait assez expérimentées pour prétendre améliorer MySQL.

Source : Annonce Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous de l'initiative de cette initiative ?

Avez-vous testé WebScaleSql ? Qu'en pensez-vous ?

WebScaleSql pourra-t-il remplacer MySQL ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Xinu2010
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/03/2014 à 15:20
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Bref MySQL à force de fork va devenir aussi incontrôlable que Linux.

Rappelons que depuis quelques années, les études de coûts d'exploitation des services informatiques de grandes entreprises ont pointé le fait que Linux était devenu l'OS le plus couteux en entretien en TCO (incluant licences, services après vente, hot line, temps passées en exploitation perdu -arrêt de production suite à pannes-, ressources complémentaires et administration...) par rapport aux mainframes, aux unix classiques (UP UX, AIX...) et à Windows...
Je sais cela en fera bondir plus d'un, mais c'est la triste réalité de la liberté de faire tout et surtout n'importe quoi....
Loin d’être une richesse, l’énorme quantité des distributions de Linux (plus de cent à ce jour, parmi lesquelles RedHat, Debian, Suse, Mandriva, Unbuntu, CentOS...) et des multiples versions des différents Linux complexifient de manière démesurée l’exploitation et la maintenance des systèmes. En effet, il devient difficile d’industrialiser la maintenance lorsque l’on est confronté à plus de 200 versions différentes d’un prétendu même système, comme c’est le cas chez la plupart des grandes entreprises ayant massivement adopté Linux dans des temps passés et aujourd’hui contraints de faire machine arrière dans le but de réduire les coûts !

Or il semble bien que MySQL soit en train de suivre cette voie. Souhaitons lui à l'avance bon débarras tant il est vrai que c'est un SGBD peu relationnel, stagnant sur la norme SQL 2 de 1992 (juste 22 ans de retard), peu performant et farci de bugs...

A +
Peu importe l'os, libre ou non, le fait d'en utiliser un grand nombre et dans différente version va compliquer la maintenance d'un parc. En gros tu décris une entreprise qui a fait n'importe quoi en installant moulte distribution et qui a fini avec un parc hétérogène difficile à maintenir, et ça serait la faute de Linux et du "chaos" du libre ? Mais bien sur... Qu'est-ce qui empecherait une boite de n'utiliser qu'une seule distrib pour l'ensemble de son parc ? Rien.
6  0 
Avatar de Xinu2010
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/03/2014 à 16:37
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Il est parfaitement impossible de demander à un éditeur qui a stabilisé son développement sous la Debian 6.0 d'installer son logiciel sous Unbuntu 10.04 parce que les informaticiens ont décidés qu'il n'y aurait que cela dans la boite...
Je pense que le problème se situe ici dans votre cas, pourquoi diable auront-ils commencé le developpement sur un OS non supporté par le SI ?

Dans toutes les entreprises que j'ai traversé, le SI imposait des OS, et si on voulait installer autre chose, pas de support. Et cela marche très bien comme ça.
4  0 
Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/03/2014 à 18:06
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message

Rappelons que depuis quelques années, les études de coûts d'exploitation des services informatiques de grandes entreprises ont pointé le fait que Linux était devenu l'OS le plus couteux en entretien en TCO (incluant licences, services après vente, hot line, temps passées en exploitation perdu -arrêt de production suite à pannes-, ressources complémentaires et administration...) par rapport aux mainframes, aux unix classiques (UP UX, AIX...) et à Windows...
Je sais cela en fera bondir plus d'un, mais c'est la triste réalité de la liberté de faire tout et surtout n'importe quoi....

C'est surtout un gros ramassi de conneries.
D'ailleurs j'aime les arguments qui commencent par "les études [..] blabla" sans citer d'étude et encore moins de sources. Tu les trouves où tes études ? Sur les "comparatifs" financés par Oracle et Microsoft ?

Imaginer que parce que Linux à 200 distributions, 50 vont être installées et utilisées en serveur, c'est du grand n'importe quoi et c'est n'avoir jamais utiliser Linux en entreprise.
Linux en entreprise c'est une, grand maximum deux distributions, supportées officiellement par l'entreprise : POINT.
Il n'y a tout aussi peu de fragmentation qu'avec un OS de Redmont, voir généralement moins sur le long terme, car garder une compatibilité binaire entre version majeure sous Linux est généralement bien plus aisée, donc faire une migration est également plus aisée.

Si tu te retrouves sur une infra avec 20 versions "officiellement supportées" chez toi, sincèrement, change d'entreprise ou vire ton DSI.

Bref MySQL à force de fork va devenir aussi incontrôlable que Linux.
C'est au contraire un avantage de l'Open Source.
Il est bien évident que des société comme Google ou facebook n'ont pas les même besoin en scalabilité que le site web de PME qui utilise MariaDB.
Il s'agit de deux projets différents avec deux optiques différentes.
Avec un nom pareil, inutile de chercher très loin sur quoi va se concentrer le développement....

Il est parfaitement impossible de demander à un éditeur qui a stabilisé son développement sous la Debian 6.0 d'installer son logiciel sous Unbuntu 10.04 parce que les informaticiens ont décidés qu'il n'y aurait que cela dans la boite...
Dès lors le dilemme est simple :

soit les informaticiens résistent et imposent la Unbuntu 10.04 et l'éditeur rompt le contrat de garanti qui le lie et en cas de panne ou de bug, les informaticiens se démerdent (sans pouvoir modifier les exécutables... on se demande comment !) ce qui bien évidemment est totalement irréaliste...
soit il y a bien une installation dérivante du dictat des informaticiens et l'éditeur assure la garantie de service après vente.

Soit les devs font leur développement sur l'OS supporté par la boite CAR supporté par les fournisseurs, cad typiquement Debian stable ou RedHat 6.0, et arrêtent de se comporter comme des stagiaires.

Avancer que la diversité c'est le mal car il y a risque de fragmentation,
C'est un peu prêt aussi stupide que de se plaindre d'avoir le choix de la carte au restaurant quand il y a le menu du jour.

Firwen
4  0 
Avatar de leminipouce
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/04/2014 à 10:15
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Voici quelques études d'organismes indépendants et d'entreprises...

http://www.iaps.com/Linux-Windows-TC...y-2005.04.html
http://www.informationweek.com/white...ticleID=101078

http://blog.protegra.com/2012/06/22/...abase-options/

Les études d'entreprises ne sont généralement pas disponibles. Ce sont des documents privés d'audits.

Il y avait une étude IBM assez complète sur le sujet, mais elle a été retirée du web, car IBM préfère "vendre" du Linux que du Windows...

A +
Citation Envoyé par informationweek
RFG found Linux to be 40 percent less expensive than similarly configured Windows on x86 systems and 54 percent less expensive than Solaris on SPARC.
Citation Envoyé par iaps
Windows application servers racked up the biggest downtime expenses: $5,624 per hour versus $1,168 in hourly downtime costs for comparable Linux application servers.
Citation Envoyé par iaps
One-third of businesses using Linux have provided no Linux training for their IT staffs.
Citation Envoyé par protegra
No additional maintenance effort is required due to the fact that Microsoft has an excellent set of tools and resources and the environment is similar to Sybase which is currently used
Citation Envoyé par protegra
Additional maintenance effort of 5% is estimated due to the simplicity of the PostgreSQL solution and the relatively limited toolset and resources.
Citation Envoyé par protegra
The 10 year Total Cost of Ownership (TCO) is:
DBMS Cost
Sybase ASE
$1,173,057.20
Microsoft 2012 Enterprise
$1,019,909.00
Oracle
$4,040,910.00
PostgreSQL – supported
$1,074,025.00
Sans oublier la petite phrase finale où ils disent "et quand on a mis toutes les pondérations qui nous arrangent le mieux et bien M$ et devant." De combien ? On ne sait pas, mais on n'a qu'à les croire !

Alors là, c'est sûr, voilà bien des preuves, concrètes, infaillibles !

1) Linux s'avère être 40% moins cher que Windows et 54% moins cher que les mainframes. Précisément l'inverse de ce que tu disais.
2) 1 tiers des entreprises ne forment pas leurs équipes aux solutions FLOSS. ... étrangement après ils peuvent faire n'importe quoi et ça peut leur coûter de l'argent. S'ils étaient aussi bêtes avec les solutions M$, quel serait le résultat ?
3) Quand un serveur Windows tombe, il coûte quasiment 5 fois plus cher qu'un serveur Linux. Pourtant, il faut 30% de temps en plus pour remettre le serveur Linux sur pied (avec des équipes non-formées cf point ci-dessus)
4) Si on fait une estimation bateau façon Madame Irma où on ajoute 5% de coût de maintenance, sans vraiment savoir pourquoi, aux serveur MySQL, on arrive comme par magie à les rendre plus chers que les serveur M$ qui fournissent je cite "un excellent ensemble d'outils similaires à ceux du Sybase en place". Donc si on ne forme pas les équipes aux nouveaux outils, et qu'on prend un outil similaire à celui qui est en place et qu'on fantasme un coût de maintenance on arrive à un coût global sur 10 ans qui pourrait être 5% plus cher. Si en plus tu ajoutes à ça le fait que le capitaine a 46 ans, que sa femme est blonde et qu'ils ont un golden retriever, je suis sûr que ça revient encore plus cher !

Bref, pas l'ombre d'une preuve, pas le moindre soupçon de rationalisme, et rien de factuel... en faveur de M$.

Merci pour la démo

A+
4  0 
Avatar de vanquish
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/04/2014 à 11:47
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Loin d’être une richesse, l’énorme quantité des distributions de Linux (plus de cent à ce jour, parmi lesquelles RedHat, Debian, Suse, Mandriva, Unbuntu, CentOS...)

Utiliser de l'open source parce que c'est initialement gratuit ou par religion est une bêtise sans nom - tout à fait d'accord avec toi.
Mais il ne faut pas tomber dans le travers inverse et ton argumentation est sans rapport avec le projet dont il est question.

Car admettons que Linux ne soit pas un bon choix comme serveur ou station d'entreprise à cause de sa fracturation.
(encore que ce n'est pas pour rien que tu cites RedHat et Debian, mais pas KateOS ou Whoppix - il n'y a pas 100 distributions qui compte)

Comme l'a dit Firwen, Google ou Facebook ont d'autres problématiques que la PME du coin.

Tout un tas de distributions Linux visent un usage très particulier.
Par exemple Asterix@Home ne sert que de socle à un logiciel de PBX.

C'est de cet open-source là dont il est question dans cet article : partir d'un socle pour bâtir une solution qui colle à ses besoins.

Compte tenu de leurs volumes et de leurs moyens, ont comprend très bien qu'ils développent leurs propres OS et SGBD.
Mettre en commun leurs ressources et repartir d'un projet existant est tout à fait logique et économiquement bon pour eux, soyons en certain.

Et pour finir, une étude interne à une entreprise peut être vraie pour cette entreprise, sans être vraie dans l’absolu.

D'ailleurs une des études que tu cites est une étude qui vise à remplacer SyBase.
Le faible coût de Microsoft SQL est imputé à sa proximité avec Sybase déjà en place.
Outre le fait qu'il s'agit d'une étude à priori, elle ne démontre donc rien, de façon générale.

On est loin des problématiques des 4 mastodontes du Web dont il est question ici.

Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Or il semble bien que MySQL soit en train de suivre cette voie. Souhaitons lui à l'avance bon débarras tant il est vrai que c'est un SGBD peu relationnel, stagnant sur la norme SQL 2 de 1992 (juste 22 ans de retard), peu performant et farci de bugs...
J'ai failli argumenter, puis je me suis dit qu'on connait ta passion pour mySQL depuis longtemps et qu'il est peu probable de réussir à t'infléchir un jour

Citation Envoyé par Zefling Voir le message
À voir si c'est plus intéressant que Maria DB qui m'a récemment sauvé.
Probablement pas, sauf si tu as les mêmes problématiques que Google et Facebook.
Mais j'ai partagé une expérience similaire. Il est parfois plus simple d'upgrader vers MariaDB que de tenter d'upgrader mySQL lui même.

Avec son nouveau client LGPL (et non GPL comme celui de mySQL), MariaDB devrait s'imposer de plus en plus
4  0 
Avatar de PapsOu
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/04/2014 à 9:49
@SQLpro : C'est sur qu'en étant certifié MVP (Microsoft Most Valuable Professional) on va pas faire l'éloge des solutions Linux
Et puis foutre l'incompétence de DSI sur le dos de Linux, pas terrible ^^ N'importe quel DSI peut foutre le bor*** dans un parc machines avec n'importe quel OS, que se soit du Microsoft, Oracle, etc.
J'dis ça j'dis rien hein...
2  0 
Avatar de leminipouce
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/03/2014 à 18:10
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Bref MySQL à force de fork va devenir aussi incontrôlable que Linux.

Rappelons que depuis quelques années, les études de coûts d'exploitation des services informatiques de grandes entreprises ont pointé le fait que Linux était devenu l'OS le plus couteux en entretien en TCO (incluant licences, services après vente, hot line, temps passées en exploitation perdu -arrêt de production suite à pannes-, ressources complémentaires et administration...) par rapport aux mainframes, aux unix classiques (UP UX, AIX...) et à Windows...

Une petite preuve à nous fournir peut-être ?
1  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 31/03/2014 à 18:41
je n'ai pris aucune étude marqué microsoft ou linux, elles sont toutes biaisées. Voici quelques études d'organismes indépendants et d'entreprises...

http://www.iaps.com/Linux-Windows-TC...y-2005.04.html
http://www.informationweek.com/white...ticleID=101078

http://blog.protegra.com/2012/06/22/...abase-options/

Les études d'entreprises ne sont généralement pas disponibles. Ce sont des documents privés d'audits.

Il y avait une étude IBM assez complète sur le sujet, mais elle a été retirée du web, car IBM préfère "vendre" du Linux que du Windows...

A +
1  0 
Avatar de leminipouce
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/04/2014 à 16:44
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Et alors ? Combien vois-je d'étude sur les sites de mySQL, faites par des entreprises indépendantes ? Cette étude à été faites par ITIC qui travaille pour de multiples entreprise pas seulement pour MS... Si c'est le fait que l'étude figure sur le site de MS, c'est vraiment que vous êtes tombé bien bas dans la stupidité de vos dénigrements !

A +
Je pense que c'est plutôt ça qui est rigolo : http://www.itic.com.au/microsoft/

ITIC :
  1. Vend des formations M$. Pas pour les autres OS/DB. C'est mieux de venter les mérites des produits liés à nos ventes. Exemple : Mon vendeur auto multimarque qui ne vend pas Toyota me dit que Toyota c'est moins bien. Oui mais... il n'est pas objectif.
  2. Est partenaire M$. On ne crache pas sur un partenaire. Surtout de la taille de M$. C'est mieux pour garder le partenariat. C'est mieux pour pérenniser ses revenus. Cf également la très récente news de Google qui veut participer financièrement pour protéger Samsung face à Apple dans leurs sombres histoires de brevets. Samsung vend du "Google inside" avec ses smartphones. Le défendre, pour Google, c'est aussi protéger son image et ses gagne-pains.


Je pense qu'on peut en effet raisonnablement dire qu'un partenaire, qui plus est qui utilise les produits comme source de revenus, n'est pas objectif.
1  0 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/03/2014 à 15:26
À voir si c'est plus intéressant que Maria DB qui m'a récemment sauvé.
0  0