Developpez.com

Club des développeurs et IT pro
Plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois

Les services secrets britanniques auraient usurpé l'identité de LinkedIn
Pour installer des malwares sur les appareils de certains utilisateurs

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
La NSA a longtemps défrayé les chroniques. Maintenant c’est au tour des services secrets de renseignements britanniques d’être sous le feu des projecteurs.

Le Government Communication Headquater, en abrégé GCHQ, aurait infiltré le réseau de la firme de télécommunication belge Belgacom.

Le modus operandi reporté par Spiegel fait état du ciblage spécifique de certains employés de la firme, à savoir : les administrateurs réseau, les opérateurs de maintenance réseau ainsi que le personnel de sécurité du système d’information.

Par la suite, le GCHQ aurait eu recours à une attaque classique de « Man in the Middle ». En se faisant passer pour Linkedin, les hackers du GCHQ ont intercepté les communications des employés ciblés pour le réseau social professionnel, infecté les ordinateurs des victimes avec un malware, et les ont ensuite redirigé vers les serveurs légitimes de Linkedin.

Tout est si parfait que les victimes ne remarquent même pas qu’elles se sont connectées à un moment à un serveur frauduleux qui se faisait passer pour Linkedin.

Baptisée « Quantum insert », cette méthode a déjà été référencée dans le cadre des activités d’espionnage de la NSA. En effet, bénéficiant de bonnes relations avec les compagnies téléphoniques américaines, le service secret aurait placé des serveurs spéciaux, de nom de code Quantum, à des endroits privilégiés du BackBone Internet. L’emplacement spécial de ces serveurs rend leur temps d’accès plus court que pour n’importe quel autre site web. Par conséquent, ils sont utilisés pour usurper l’identité de sites web légitimes dans le cas d’attaques de type « Man in the Middle ».

Belgacom ne serait pas un cas isolé. La « clearinghouse » (une firme responsable du processus de paiement entre des entreprises de réseaux sans fil) Mach a aussi fait les frais du GCHQ, et d’autres, comme Comfone et Syniverse, sont aussi dans le collimateur du service secret britannique.

Le directeur du GCHQ, Iain Lobban, a néanmoins rassuré les législateurs britanniques affolés par la révélation. « Le GCHQ ne peut être en retrait lorsque le Royaume-Uni est la cible d’un espionnage industriel. Cependant, sont sous surveillance les individus qui représentent une menace pour la sécurité et l’économie du pays », a-t-il dit.

Source : Spiegel

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Le GCHQ est-il pire que la NSA ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de lgomez lgomez - Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/11/2013 à 17:24
... Cependant, sont sous surveillance les individus qui représentent une menace pour la sécurité et l’économie du pays

Et bien voila qui résume tout
Avatar de Fleur en plastique Fleur en plastique - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 13/11/2013 à 20:50
Bah, ils défendent leurs intérêts, ils ont raison ! C'est le pays avant tout. Après tout la liberté d'expression n'est qu'un leurre. Les citoyens n'existent que pour être utilisés par les gouvernements afin de pouvoir les faire servir leur pays, à l'insu de leur plein gré si c'est nécessaire.

Personnellement, bien que non britannique, je suis tout à fait consciente que l'Etat espionne certainement mes communications et a sûrement installé deux ou trois espiogiciels sur mon ordinateur. Et alors ? Ai-je des choses à cacher ? Non. Par contre, si ça peut me permettre de pouvoir rendre un service à mon pays qui m'a logée et nourrie depuis ma naissance, alors j'applaudis des deux mains.
Avatar de vb159753 vb159753 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 1:21
Personnellement, bien que non britannique, je suis tout à fait consciente que l'Etat espionne certainement mes communications

+1 , il faut pas se leurrer. Cela ne me dérange pas tant que c'est entre de bonne main, et qu'il y a pas de dérive et que cela reste légal (judiciairement parlent)

Et alors ? Ai-je des choses à cacher ?

Tout le monde le sais, la majorité des personnes sont bienveillantes, heureusement.
Mais ce n'est pas histoire d'avoir ou de ne pas avoir des choses à cacher. C'est que toutes les personnes on le droit d'avoir une vie privée.
Si tu n'as rien à cacher, si tu n'as rien de privée, cela ne te dérangera donc pas d'avoir une camera chez toi?

Je t'invite à regarder cette vidéo, assez intéressante sur le sujet, et pour ceux à qui ca intéresse:
Avatar de niarkyzator niarkyzator - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 11:36
La question n'est pas de savoir si toi ou ta soeur ont des choses à cacher.

Le problème est la collecte systématique à grande échelle d'information sur l'ensemble de la population. C'est un problème car ces informations donnent du pouvoir à ceux qui les ont, et qu'on ne sait rien sur qui les a, comment elle sont utilisées. Et vu le "contexte" avec un peu de bon sens on peut se dire que ces informations servent 1) à mieux manipuler le peuple 2) A faire vendre.

Et au final, toi tu n'as peut-être rien à cacher, mais ceux qui t'espionne eux en ont des choses à cacher.
Avatar de valkirys valkirys - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 12:50
Citation Envoyé par Fleur en plastique  Voir le message
Personnellement, bien que non britannique, je suis tout à fait consciente que l'Etat espionne certainement mes communications et a sûrement installé deux ou trois espiogiciels sur mon ordinateur. Et alors ? Ai-je des choses à cacher ? Non.

Pour un informaticien, le code développé a une énorme valeur, et fini souvent sur l'ordinateur personnel et je ne parle même pas des mots de passe des serveurs, serveurs auxquels certains collègues accèdent de chez eux.
Ca en fait du monde qui a des choses à cacher.

Citation Envoyé par Fleur en plastique  Voir le message
Par contre, si ça peut me permettre de pouvoir rendre un service à mon pays qui m'a logée et nourrie depuis ma naissance, alors j'applaudis des deux mains.



Dans quel pays vivez-vous, j'arrive!!!!!
Parce qu’ici c'est "payez des taxes et taisez-vous".
Avatar de vb159753 vb159753 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 15:16
Parce qu’ici c'est "payez des taxes et taisez-vous"

Et je rend imposable les heures supplémentaire des travailleurs, je suis, je suis...

un président de gauche! Trouvez l'erreur...

Enfin je sort, ce n'est pas le sujet.

je suis déjà très loin
Avatar de Pierre Fauconnier Pierre Fauconnier - Responsable Office & Excel https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 16:15
Ce qui m'énerve toujours dans ces discussions avec les gens "qui n'ont rien à cacher", c'est qu'il n'en savent RIEN DU TOUT!!

Pour la simple raison que ce ne sont pas eux qui décident de ce qui doit être caché ou pas.

Ainsi, pour l'exemple et sans connotation philosophico-politique:
Faire partie du WWF n'est, en soi, ni un délit ni "un truc à cacher"...
Faire partie d'Amnesty n'est, en soi, ni un délit ni "un truc à cacher"...
Faire partie de GreenPeac n'est, en soi, ni un délit ni "un truc à cacher"...
Etc, etc...

Mais faire partie des trois vous classe dans la catégorie des "déviants" pour nos gouvernements qui n'aiment pas les moutons noirs.

Si, aujourd'hui, ce regroupement d'infos ne pose, peut-être, pas de problèmes, qu'en sera-t-il demain si un gouvernement "moins démocratique" voit le jour au lendemain des élections?

Poser la question, c'est y répondre. C'est pourquoi je me méfie comme de la peste de la notion du "rien à cacher"...
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 16:30
Citation Envoyé par Pierre Fauconnier  Voir le message
Ce qui m'énerve toujours dans ces discussions avec les gens "qui n'ont rien à cacher", c'est qu'il n'en savent RIEN DU TOUT!!

Pour la simple raison que ce ne sont pas eux qui décident de ce qui doit être caché ou pas.

Ainsi, pour l'exemple et sans connotation philosophico-politique:
Faire partie du WWF n'est, en soi, ni un délit ni "un truc à cacher"...
Faire partie d'Amnesty n'est, en soi, ni un délit ni "un truc à cacher"...
Faire partie de GreenPeac n'est, en soi, ni un délit ni "un truc à cacher"...
Etc, etc...

Mais faire partie des trois vous classe dans la catégorie des "déviants" pour nos gouvernements qui n'aiment pas les moutons noirs.

Si, aujourd'hui, ce regroupement d'infos ne pose, peut-être, pas de problèmes, qu'en sera-t-il demain si un gouvernement "moins démocratique" voit le jour au lendemain des élections?

Poser la question, c'est y répondre. C'est pourquoi je me méfie comme de la peste de la notion du "rien à cacher"...

Voilà. Si l'information existe, elle sera utilisée. Si demain les gens qui fréquentent les salles de sport et préfèrent le VB.NET au C# sont suspects, je suis chocolat. Et non ça n'est pas impensable(même si improbable je le concède). Si un gouvernement anti-intellectuel prend le pouvoir(rappellez-vous Pol Pot), nous sommes tous, ici présents, chocolats.
Avatar de fregolo52 fregolo52 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 17:06
Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Le GCHQ est-il pire que la NSA ?

Je pense qu'il n'y a pas que de la sécurité nationale dernière tout ça, il y a aussi de l'espionnage industriel.
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 21:54
Les USA et la GB sont trop proches pour que ce soit innocent.

La preuve, ils ont forcé une rédaction à supprimer devant elle les documents fournis par Snowden.

A priori, ça concernait que les USA non ? Ou alors y avait-il des infos sur les connections entre les 2 pays ?
Offres d'emploi IT
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil