Les députés votent la priorité au logiciel libre dans l'enseignement supérieur
échec du lobbying des éditeurs de logiciels propriétaires

Le , par Hinault Romaric

140PARTAGES

15  0 
L’Assemblée nationale a voté le projet de loi sur la priorité au logiciel libre pour les services et ressources pédagogiques numériques mises à disposition par le service public de l'enseignement supérieur.

Après le Sénat le 3 juillet dernier qui s’est montré favorable au nouveau projet de loi de l’enseignement supérieur et la recherche, c’est au tour des députés d’adopter le projet de loi qui donne la priorité au logiciel libre.

Il s’agit d’une première en France, dont se félicite l’April (association pour la promotion et la défense du logiciel libre). « La priorité au logiciel libre pour le service public de l'enseignement supérieur est une première étape dont nous souhaitons qu'elle sera suivie par la mise en place d'une vraie politique publique en faveur du logiciel libre » a déclaré Lionel Allorge, président de l'April.

Le lobbying de Syntec Numerique (syndicat professionnel représentant 1 200 entreprises du numérique), de l’AFDEL (représente plus de 300 entreprises, start-ups, PME, grands groupes, etc.) et de l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) qui s’opposait au projet n’aura pas réussi à bloquer cette nouvelle disposition de la loi.

« Au cours des débats autour du projet de loi refondation de l'école, le gouvernement et les parlementaires avaient visiblement subi des manipulations de lobbys, prétendant une impossibilité de donner la priorité au logiciel libre. Saluons l'évolution positive du gouvernement et des parlementaires, qui remet l'intérêt général devant l'intérêt particulier de quelques entreprises. Le logiciel libre est un moyen de s'assurer que tout le monde ait accès à l'information, et que les élèves ne soient pas de simples consommateurs de produits numériques », a déclaré Jeanne Tadeusz, responsable des affaires publiques à l'April.

Le texte n'attend plus désormais que sa promulgation par le Président de la République.

Source : communiqué de presse de l'April

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Êtes-vous pour ou contre ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 11:10
Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Etes-vous pour ou contre ?
, enfin un pas vers une interopérabilité et des formats de fichiers ouvert Il est aujourd'hui triste de voir des documents officiels circuler dans un format propriétaire: les documents administratifs doivent être interopérable: on doit pouvoir l'ouvrir (voir le modifier) sur n'importe quel ordinateur sans devoir payer une quelconque licence

De plus comme dit olivier.pitton, cela devrait baisser la facture (ce qui devrait être apprécié en ces temps de restriction/diminution budgétaire)
14  3 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 11:18
Citation Envoyé par IsiTech Voir le message
Je n'apprécie pas cette décision. D'après moi les logiciels libres et propriétaires devraient être sur un pied d'égalité, sans qu'aucun d'eux ne soit favorisés. Le choix des logiciels à utiliser reviendrait ensuite aux écoles supérieures. Avec cette nouvelle disposition de la loi ce n'est plus le cas malheureusement.

Et ça me fait sourire quand je vois que cet été, ma fac change son parc informatique en remplaçant des ordinateurs sur Fedora par des Mac .
Mais ça me fait pas sourire de voir ta FAC dilapider l'argent public dans des ordinateurs horriblement cher pour rendre un service identique voire moins bon qu'une distribution linux dans un environnement étudiant.

Vous avez besoin de quoi ? Un navigateur, une suite bureautique et basta ?
12  2 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 11:21
Citation Envoyé par erwanlb Voir le message
J'attends toujours de savoir quels sont les réels arguments financiers pour imposer ça...

Parce que le libre à part vouloir imposer leur idéologie EXACTEMENT de la même manière que le "propriétaire", je vois rien d'autre...
Pour un dev .net ça se tient.

Les arguments financiers sont évidents (licences) à partir du moment où les plans de déploiement et de formation sont préparés et exécutés par des gens capables. Si ce n'est pas le cas ça peut être effectivement un gouffre à thune.

J'y vois également un intérêt stratégique (au sens géopolitique) évident lorsqu'on croise cette affaire avec l'affaire Snowden.

Ca fait deux excellentes raisons de ne pas se mettre la corde d'une multinationale US au cou.
11  2 
Avatar de deusyss
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 11:50
Pour à 3000%.

Les logiciels libres s'efforcent de respecter les standards ouvert, et sont garant d'une interopérabilité, et d'une pérennité des données, qu'elles qu'elles soient.

De plus, quel que soit le domaine, on est capable de trouver un logiciel adapté à nos besoins. Côté financier, ils sont généralement (mais pas obligatoirement) gratuit, et de fait, les personnes sans trop de moyen financier ont plus facilement acces a cela.

Les logiciels libres dans la vie publique et l'education sont la garantie qu'aucun citoyens ne sera exclu d'un acces particulier aux informations.

Je pense que ceux qui sont contre ce genre de reforme ou se voilent la face, ou ne comprennent pas du tout l'environnement, la situation, les enjeux et tout ce qui en découle.

J'ai appris a utiliser des logiciels de conception mecanique (Solidworks pour pas le citer). Tres bon logiciel, mais hors de prix. Resultat, impossible de travailler chez soi les TP, alors que des alternative tel FreeCAD ou HeeksCAD suffise amplement pour l'education.

Idem pour MS/Libre Office, Autocad/Qcad, Oracle/PostgreSQL, ...

Dans l'education, impossibilité de travailler chez soi, et dans la vie publique, pas forcement acces aux données publiques car il faut etre sous wind...., utiliser absolument IE, disposer se Silverlight, ...

Ces "messieurs la haut comprennent enfin qu'il faut se baser sur des standards en exclusivité pour l'égalité de tous.

Un grand bravo pour ce pas en avant dans le bon sens
11  3 
Avatar de HelpmeMM
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 15:50
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message

Ma propre môman, je l'ai fait passer de Windows vers Ubuntu, elle n'utilise que Firefox. C'est pas vraiment une brutasse en ordinateur, elle double clique sur les liens html, pour vous dire. Donc bref, durée de formation pour la migration ? 2 heures. Et désormais je n'ai plus à formater cette putain de poubelle de windows tous les 6 mois.
on parle d'enseignement supérieur pas de ta môman...

il ne faut pas faire des raccourci rapide quand sa nous arrange...

dans la majorité des cas il est important de connaitre les deux univers. Faire l'impasse sur un univers parce que :
"c'est microsoft c'est le mal" c'est aussi débile que de faire l'impasse sur linux parce que "bon on connait hein c'est développer par une communauté, c'est pas abouti, et puis linux c'est tout en commande"...

l'utilisateur lambda n'est très certainement pas un élève d'un court supérieur...
10  2 
Avatar de olivier.pitton
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 11:05
En termes de réduction de coût, cela n'est pas négligeable. Enlever les Windows / Office etc... pour mettre (je présume) du Ubuntu / Libre Office dans tout l'enseignement supérieur, cela doit faire descendre la facture. Si ce gain, ou une bonne partie, est placé dans la recherche / enseignement, ça peut vraiment être intéressant.
10  3 
Avatar de Kazh Du
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 15:21
Citation Envoyé par Miistik Voir le message
Entièrement d'accord.

Personnellement, j'ai appris à utiliser Windows professionnellement à l'IUT et Linux également mais moins.
Constat : j'utilise uniquement Windows dans mon entreprise d'alternance.
Donc bon choix de mon IUT de faire les deux mais en privilégiant le plus utilisé.

Une question :
Par exemple, Cisco est le leader mondial Réseau. Imaginez-vous apprendre à travailler sous Juniper quand la plupart du temps, c'est Cisco d'installer en entreprise. Vous faîtes quoi ?

Parce que bon vous êtes gentil avec le libre, Linux et tout mais en dehors des ITs comme nous, Mme Michu (pour reprendre un nom que vous aimez), elle connaît pas.

Faîtes-vous plaisir avec les -1, mais faut se rendre à l'évidence
Si Mme Michu ne connait pas Linux, c'est juste qu'elle ne l'a jamais utilisé, problème résolu si il y a accès à cet OS dès l'école. L'argument "Linux c'est pour les geek" c’était bon il y a 10 ans (et honnêtement me fatigue un peu) :
  • les interfaces ont été grandement améliorées (Unity est très bon pour un utilisateur lamba)
  • ce n'est pas plus chiant à gérer que Windows
  • de toute façon, l'utilisateur lambda ne gère rien
  • on y trouve (par défaut sur les distributions tout public) un lecteur de vidéo, un lecteur de musique, un navigateur et un traitement de texte. Les SEULS logiciels réellement utilisés par Mr et Mme Toutlemonde


Au passage, saviez-vous que Linux est reconnu comme le système d'exploitation le plus fiable ? Des milliers voir des millions de personnes travaillent dessus dans le seul but de rendre ce produit plus efficace. Alors certes, ça a un peu trainé côté IHM, mais Gnome, KDE et Unity ont réussi à rattraper leur retard sur les interfaces Windows et Mac.

En résumé, les logiciels libres ne sont pas pire que les autres (d'ailleurs libre ne signifie pas gratuit ni pour le développement ni pour l'achat) mais étant très souvent pensés par des développeurs techniques, ils ne sont pas toujours accessibles. Soyons honnêtes, on a toujours du mal à se mettre à la place de l'utilisateur.
8  1 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 10:53
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message

Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Etes-vous pour ou contre ?
Pour! Enfin une bonne chose de la part des politiques (depuis le temps...). Pour l'utilisateur lambda ça ne va pas changer grand chose: on peut très bien naviguer sur internet et faire de la bureautique sous Linux par exemple ou en tout cas avec des logiciels libres (Firefox et LibreOffice). Pour des logiciels plus spécifiques (par exemple logiciels de cartographie ou de plus pointus dans différents domaines), il va falloir voir au cas par cas mais de toute façon cette loi n'interdit pas les logiciels propriétaires si ceux-ci restent la seule et meilleure solution. D'ailleurs, je suis curieux de voir comment cette loi va être appliquée...
Par rapport à l'INRIA, a priori son président s'est exprimé contre cette loi au grand dam de nombreux chercheurs de cet établissement...
9  3 
Avatar de Gugelhupf
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 11:33
Pour à condition que les enseignants transfèrent les documents .doc et .docx qu'ils mettent à disposition au format open.
6  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2013 à 13:09
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
J'en suis pas si sûr, cf plus bas.
Bah écoute, depuis que j'ai commencé a bosser, j'ai pas vu un seul poste tournant sous Linux. Aucun. Ni chez les particuliers que j'ai pu fréquenter. Alors pour faire changer cet état des choses, bon courage, mais ça va te prendre un moment (sauf si MS se vautre littéralement en quelques mois, mais j'ai comme un doute)

Du coup, je te tends les œillères que tu m'avais un peu vite transmise. Attention, MS est pas si bien barré que ça ... Avoir un quasi monopole sur un marché qui est sur le point de devenir obsolète ... C'est dangereux, demande aux majors du disque.
Ca, c'est l'avenir qui nous le dira. Et garde tes oeilleres, moi j'ai pas la prétention de ne m'accrocher à une idéologie pour décider quelle solution est la plus adaptée à mon besoin.

Pour moi les entreprises qui vont carburer et tout péter dans les années à venir c'est des entreprises comme Google (ah tiens Google fait massivement de l'opensource, c'est curieux ça non ?) qui innovent à gogo et voient venir les nouveaux usages (ou les créent)
On verra quand ils auront réussi à implanter massivement leurs solutions en entreprise, parce que pour le moment, c'est pas encore ça.

Parce que dans le nouveau monde ouvert qu'est l'internet, les solutions propriétaires vont petit à petit être marginalisées. Au final, une licence proprio ne sera utile que pour protéger un avantage concurrentiel sur des marchés de niche (genre un progiciel X pour un marché Y) mais pour tout ce qui est transversal c'est condamné à péricliter.
Permet moi de ne pas prendre pour acquis l'avis d'un intégriste du libre et de laisser le temps faire son oeuvre. Et tant que les brevets rapporteront autant de pognon, les licences propriétaires auront de beaux jours devant elles. Un bien ou un mal, ça, après...
7  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web