La France troisième au rapport de transparence de Google
En nombre de demandes de renseignements sur les utilisateurs

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Le rapport de transparence de Google revient. Publié deux fois par an, il dénombre les requêtes formulées par les différents gouvernements, que ce soit pour accéder aux informations des utilisateurs ou pour demander des suppressions de contenus.

Quelques mois plus retard, le rapport concerne les 6 premiers mois de 2011 et dénote d'une hausse perceptible du nombre de requêtes.

En France, les demandes ont augmenté de 27 % par rapport la même période de l'année 2010. Une seule ordonnance de tribunal a entraîné la suppression de 180 éléments de Google Groupes, « relatifs à un cas de diffamation à l'encontre d'un homme et de sa femme », peut on lire sur le rapport sans précisions sur le litige en question.

Au total, les organismes gouvernementaux français ont formulé 1300 demandes de renseignements sur les utilisateurs. Google n'en a satisfait que 48 %, intégralement ou en partie. Un taux de consentement sensiblement en déclin.



La France arrive 9e en ce qui concerne les demandes de suppression de contenu (de YouTube, groupes, publicités...), et 3e derrière les États-Unis et l'Inde en nombre de demandes de renseignements.

La popularité particulière du réseau social Orkurt en Inde explique la hausse des demandes formulées dans ce pays. Une popularité que l'on ne retrouve pas en France.

Ce rapport est le premier à inclure le nombre effectif d'utilisateurs concernés par les demandes, qui peuvent cibler chacune plusieurs personnes.

Dorothy Chou, analyste principale des politiques à Google déclare qu'en fournissant ces détails, le géant des services en ligne croit pouvoir « mettre en évidence le besoin de moderniser les lois ».



Le rapport de transparence

Source : blog officiel de Google

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?
Et de la démarche de Google ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de matios matios - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 26/10/2011 à 17:49
Tien le Canada ne se trouve pas dans la liste.
Avatar de minnesota minnesota - Membre émérite https://www.developpez.com
le 26/10/2011 à 19:47
Salut,

Le nombre de demandes de renseignements sur les utilisateurs que nous avons reçues a augmenté de 27 % par rapport à la période de référence.

Quels genres de renseignement sont demandés ou fournis ? Quels peuvent être les évènements ou usages déclencheur de ces demandes.
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 26/10/2011 à 20:03
Salut,

Google ne donne pas de détails sur les demandes, juste des chiffres. Mais on peut lire sur la FAQ que : "les demandes de renseignements requièrent des informations sur les comptes utilisateurs ou les produits Google.".

On peut donc imaginer que ce soit l'identité de l'utilisateur du compte (nom, email...) ou nature de son utilisation des services de Google.

Cordialement
Idelways
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre expert https://www.developpez.com
le 27/10/2011 à 9:20
Si on ramène ce nombre de demande, au nombre d'habitant, je pense que la France et le Royaume Uni doivent caracoler en tête, non ?

Que doit-on en conclure ? Que l'on est sous haute surveillance de la part de notre Etat ? Ou qu'on vit dans un pays très dangereux est qu'il est vital de mettre des systèmes de surveillance en place ?
Avatar de Loceka Loceka - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 27/10/2011 à 10:15
C'est clair que par rapport au 2e (l'Inde) qui compte d'après Wikipédia 1 210 193 422 habitants contre 65 027 000 habitants pour la France, le ratio de requêtes (1739 pour l'Inde et 1300 pour la France) n'est pas vraiment glorieux pour nous...

Pour citer Renaud « La France est un pays de flics ».
Avatar de Aniki Aniki - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/10/2011 à 11:00
il dénombre les requêtes formulées par les différents gouvernements, que ce soit pour accéder aux informations des utilisateurs ou pour demander des suppressions de contenus

De ce que je comprends, il ne s'agit pas là de requêtes effectuées par les gouvernements pour fliquer leur citoyens.
Ce serait plutôt le recensement de requêtes venant d'un pays via un organisme (CNIL), une association ou autre. Ce serait des requêtes formulées par les utilisateurs concernés. Et donc pas à leur insu.

Mais apparament vous comprenez ça totallement différemment.
Maintenant le doute s'immisce en moi...
Avatar de David_g David_g - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 27/10/2011 à 11:32
Que doit-on en conclure ? Que l'on est sous haute surveillance de la part de notre Etat ? Ou qu'on vit dans un pays très dangereux est qu'il est vital de mettre des systèmes de surveillance en place ?

En conclure strictement rien sauf à être accro à la comm de google.

ces demandes tant qu'il n'y a pas de segmentation plus fine de la demande ou de contexte ne signifie rien.
Je préfère voir 1300 demandes en France ou il y a un organisme comme la CNIL (parce que si demain la CNIL demande à enlever (ou passe par la justice pour cela) par exemple un contenu Néo nazi et diffamatoire vis à vis de quelqu'un, ben pour google ça fait une requête de plus .. et si tu fais un gros raccourci tu en arriveras à : En france on est les rois de la censure et du big brother)

Attention je ne dis pas que tout est rose en France, loin de là mais que ce genre de stats de Google n'est quasi pas utilisable et leur a bcp servi niveau communication à un moment.

L'idée pourrait être bonne mais circonstancié. sinon la protection des données pourrait être accolé à de la censure genre Chine.
Avatar de Freem Freem - Membre émérite https://www.developpez.com
le 27/10/2011 à 14:44
Le nombre de requêtes est en augmentation. Et alors?
C'est plutôt logique, vu que le nombre de services requérant une authentification de google est lui aussi en augmentation, non?

Genre, au hasard, réseaux sociaux. (je pense au seul cas cité, de diffamation, qui est tellement aisé sur ce type de réseaux... comme celui de l'handicapé mental qui s'est fait classer dangereux pédophile parce que ses amis avaient moins de neuf ans, ce qui était aussi le cas de son âge mental.)

Et le plus marrant dans cette news de leur comm, c'est que le nombre de requêtes satisfaites diminue.
Finalement, la vie privée veut dire quelque chose pour eux? Ou alors, plus probable vue la suite de la news, ils se pensent meilleurs que les gouvernements élus pour décider de ce que devraient être les lois sur le numérique?

Beaucoup de questions, pour ma part, et je doute qu'une seule réponse ne soit si glorieuse pour nos amis de google si on creuse. (en même temps, c'est une société, qui n'a que pour but d'enrichir ses actionnaires, faut pas rêver)
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur https://www.developpez.com
le 28/10/2011 à 11:34
La plupart des demandes ne sont pas le fait des flics, mais des utilisateurs eux mêmes. En effet la Loi Informatique et Liberté, permet de connaître quelles sont les données que Google détient sur vous à votre insu !

A +
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil