IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de X, ex Twitter, diminue, avec une perte estimée entre 9 et 34 millions d'utilisateurs,
Soit entre 3,7 et 11,6 %, depuis le rachat par Musk

Le , par Bruno

227PARTAGES

5  1 
X, la plateforme anciennement connue sous le nom de Twitter, connait une baisse du nombre de ses utilisateurs actifs quotidiens depuis son acquisition par Elon Musk. X aurait perdu entre 9 et 34 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, soit entre 3,7 et 11,6 %, par rapport à la période précédant le rachat de l’entreprise par Musk selon les statistiques révélées par Linda Yaccarino, la PDG de X, lors d’une interview avec Julia Boorstin à l’événement Code 2023 de Vox Media. X compte désormais 550 millions d’utilisateurs actifs mensuels. X se concentrerait davantage sur la fonction Communautés de la plateforme, qui compte 50 000 groupes et qui connaît une augmentation de l’engagement et du temps passé.

Linda Yaccarino a déclaré lors d'une récente interview que la plateforme devrait atteindre le seuil de rentabilité au début de l'année 2024. Il s'agit d'une déclaration importante pour une entreprise qui a navigué dans le chaos depuis presque un an et qui s'est livrée à un rebranding catastrophique.


« Maintenant que je me suis immergée dans l'entreprise et que nous avons une bonne vision de ce qui est prévisible, il semble que nous ferons des bénéfices au début de l'année 2024 », a déclaré Linda Yaccarino sur la scène de Code Conference, un événement annuel qui réunit les principaux dirigeants du monde de la technologie et des affaires pour discuter de l'avenir. Lors de l'interview, Yaccarino, ancienne responsable des ventes publicitaires de NBCUniversal, a été confrontée à des questions sur sa capacité à reconstruire l'activité publicitaire de la plateforme de médias sociaux après les difficultés rencontrées par le propriétaire de l'entreprise, Elon Musk.

Toutefois, selon une série de tweets postés par Musk lui-même en novembre de l'année dernière, Twitter comptait 254,5 millions d'utilisateurs actifs quotidiens la semaine précédant son rachat à la fin novembre de l'année dernière. À la suite de la conférence, X a revu son nombre d'utilisateurs actifs quotidiens à 245 millions. Avant de préciser que X comptait 225 millions d'utilisateurs actifs, Yaccarinno avait déjà parlé de « 200 à 250 millions » d'utilisateurs actifs quotidiens au cours de l'interview.

X affiche des chiffres mitigés sur ses utilisateurs et sa rentabilité

Twitter a commencé à partager cette mesure, que l'entreprise appelle « utilisateurs actifs quotidiens monétisables » des années avant même que Musk n'envisage d'acheter l'entreprise. La raison ? Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de Twitter était toujours plus favorable à l'entreprise que ses autres indicateurs lorsqu'elle communiquait ses rapports trimestriels aux investisseurs et aux actionnaires.

Les utilisateurs actifs quotidiens sont même en baisse par rapport aux chiffres que Musk a partagés l'année dernière lorsqu'il était aux commandes. Selon le tweet susmentionné de Musk, Twitter comptait 259,4 millions d'utilisateurs actifs quotidiens à la mi-novembre 2022. Par rapport aux utilisateurs actifs quotidiens que Twitter attirait à la fin de l'année dernière sous la direction de Musk, X a perdu près de 15 millions d'utilisateurs, soit une baisse d'approximativement 5,6 %.

Lorsque Yaccarino a été interrogée pour la première fois sur les données relatives aux utilisateurs au cours de l'entretien, elle a semblé vouloir s'éloigner de cette conversation particulière, en déclarant que X avait entre 200 et 250 utilisateurs actifs quotidiens. Elle a ensuite déplacé la discussion vers la fonction Communautés de la plateforme, la réponse de l'entreprise aux groupes Facebook, en disant que X avait 50 000 communautés et que le nombre d'engagements et le temps passé dans ces communautés étaient en hausse depuis juin.

Outre les données relatives aux utilisateurs actifs quotidiens, Yaccarino a également indiqué que X comptait désormais un nombre record de 550 millions d'utilisateurs actifs mensuels. Il s'agit d'une augmentation par rapport aux 541 millions d'utilisateurs mensuels que Musk a mentionnés dans un message en juillet. Elle a par ailleurs déclaré que X serait rentable en 2024. « Maintenant que je me suis immergée dans l'entreprise et que nous avons une bonne vision de ce qui est prévisible, il semble qu'au début de l'année 2024, nous ferons des bénéfices », a-t-elle déclaré.

Il n'est toutefois pas clair dans quelle mesure la croissance du nombre d'utilisateurs actifs mensuels s'est produite sous Musk par rapport à la situation de l'entreprise avant sa prise de contrôle. En effet, en 2019, Twitter a cessé de communiquer ce chiffre en faveur de la mesure des utilisateurs actifs quotidiens. La société a commencé cette année-là avec 321 millions d'utilisateurs actifs mensuels, la dernière mesure d'utilisateurs actifs mensuels rapportée publiquement directement par Twitter.

Comme l'explique Twitter : « ...la croissance a été affectée par les efforts de restauration en cours au quatrième trimestre, à la fois en raison de la façon dont nous avons affecté des ressources et priorisé notre travail et de l'impact du succès continu de la suppression des comptes spammy et suspects »

Comme indiqué précédemment, Musk s'est détourné des nombres d'utilisateurs actifs quotidiens et mensuels en faveur des « minutes d'utilisateur non regrettées », une mesure apparemment inventée par Musk. Dans ces conditions, il semble injuste de critiquer Twitter sur ce chiffre, n'est-ce pas ? Je veux dire qu'ils sont en train de nettoyer la plateforme - ils se débarrassent des spams et des déchets, ce qu'ils devraient faire. C'est ce qu'ils devraient faire.

C'est dans cette logique que Twitter a décidé de passer à une nouvelle mesure, les utilisateurs actifs quotidiens monétisables. Dans ces conditions, il serait, de l’avis de certains utilisateurs, injuste de critiquer Twitter sur ce chiffre. « Ils sont en train de nettoyer la plateforme - ils se débarrassent des spams et des déchets, ce qu'ils devraient faire. C'est ce qu'ils devraient faire.

C'est dans cette logique que Twitter a décidé de passer à une nouvelle mesure, le mDAU ou "Monetizable Daily Active Users" (utilisateurs actifs quotidiens monétisables).

Citation Envoyé par X
Les DAU monétisables sont des utilisateurs de Twitter qui se connectent et accèdent à Twitter un jour donné via twitter.com ou nos applications Twitter capables d'afficher des publicités. Nos mDAU ne sont pas comparables aux informations communiquées par d'autres entreprises, dont beaucoup utilisent une mesure plus large qui inclut les personnes qui ne voient pas les publicités. Nous avons envisagé de modifier nos informations pour les rendre comparables à celles d'autres entreprises, mais notre objectif n'était pas de divulguer le plus grand nombre possible d'utilisateurs actifs quotidiens. Nous voulons aligner nos parties prenantes externes autour d'une mesure qui reflète notre objectif de fournir de la valeur aux utilisateurs de Twitter chaque jour et de monétiser cette utilisation.
Le mDAU est donc le nombre réel d'utilisateurs éligibles pour recevoir des publicités sur Twitter. Et étant donné que ce graphique est manifestement plus intéressant que celui du MAU qui ne cesse de diminuer, Twitter avait décidé en 2019 que c'est la seule mesure de l'utilisateur qu'il fournira à l'avenir. Mainyent que le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de X a chuté de 3,7 % pour atteindre 245 millions, la situation pourrait compliquer les efforts de Musk et de Linda Yaccarino pour redresser l'entreprise, qui est également confrontée à une baisse de 60 % de ses recettes publicitaires.

En fin d'année dernière, Twitter a licencié 50 % de ses employés, y compris les employés de l'équipe de confiance et de sécurité, a déclaré le responsable de la sécurité et de l'intégrité de l'entreprise, Yoel Roth, dans un tweet : « La réduction de nos ressources humaines a touché environ 15 % de notre organisation Trust & Safety (contre environ 50 % de licenciements à l'échelle de l'entreprise), notre personnel de modération de première ligne subissant le moins d'impact ».

Plusieurs membres de l'équipe d'apprentissage automatique, d'éthique, de transparence et de responsabilité (META pour Machine Learning, Ethics, Transparency and Accountability) de Twitter, y compris son ancien chef, ont publié sur Twitter qu'ils n'étaient plus dans l'entreprise. Au moins un des anciens travailleurs a suggéré que toute l'équipe était dissoute. Twitter a également licencié presque tout le personnel de son seul bureau en Afrique dans le cadre des efforts de réorganisation du nouveau propriétaire Elon Musk pour l'application de médias sociaux qu'il a récemment achetée.

Twitter aurrait ausis refusé de payer ses factures d'Amazon Web Services, bien qu'elle utilise le service en cloud pour des aspects clés de la plateforme de médias sociaux. Cette absence de paiement a conduit Amazon à menacer de représailles, l'entreprise déclarant qu'elle ne paierait pas pour la publicité qu'elle diffuse sur Twitter - ce qui représenterait environ 1 million de dollars au premier trimestre pour Amazon. Twitter cherche par ailleurs à réduire ses coûts liés à Google Cloud. En juin de cette année, Twitter a refusé de payer ses factures Google Cloud.

Après avoir licencié des milliers d'employés et réduit les factures des services de cloud computing, Musk a déclaré que Twitter était en passe d'afficher un chiffre d'affaires de 3 milliards de dollars (2,29 milliards de livres sterling) en 2023, contre 5,1 milliards de dollars en 2021. Ce développement est un signe que les mesures violentes de réduction des coûts n'ont pas suffi à faire revenir les annonceurs qui avaient fui après les changements apportés à ses règles de modération des contenus. Et ce, malgré une interview accordée par Musk, dans laquelle il laissait entendre que la plupart des annonceurs étaient revenus sur le site.

Toutefois, Meghana Dhar, ancienne responsable des partenariats chez Snap et Meta, qui possède le nouveau rival de Twitter, Threads, a déclaré que l'entreprise était en difficulté avant le rachat par Musk. « Elon et Twitter sont dans une position franchement difficile en ce moment, a-t-elle déclaré. Pour être juste envers Elon, nous avons constaté une baisse des revenus de Twitter et une croissance des revenus depuis la période précédant le rachat par Elon - il y a eu une sorte de déclin constant. »

Les erreurs stratégiques de Musk qui ont fait chuter le nombre d’utilisateurs de X

La baisse du nombre d’utilisateurs actifs quotidiens de X est un signe inquiétant pour la plateforme qui se veut être le réseau social le plus innovant et le plus influent du monde. Il semble que l’acquisition de Twitter par Elon Musk n’ait pas réussi à fidéliser les utilisateurs existants ni à en attirer de nouveaux. Au contraire, elle a peut-être provoqué une fuite des utilisateurs vers d’autres plateformes plus stables et plus respectueuses de la vie privée.

L’une des raisons possibles de cette baisse est le changement radical de la vision et de la stratégie de X sous la direction de Musk. En effet, Musk a introduit de nombreuses modifications controversées sur la plateforme, telles que la suppression des comptes vérifiés, la création d’un système de notation des utilisateurs basé sur l’intelligence artificielle, la mise en place d’un abonnement payant pour accéder à certaines fonctionnalités, et la promotion de son projet Neuralink qui vise à connecter le cerveau humain à Internet.

Ces changements ont suscité de vives critiques de la part des utilisateurs, des médias, des régulateurs et des défenseurs des droits de l’homme, qui les ont accusés de violer la liberté d’expression, la protection des données personnelles, l’éthique et la sécurité. Certains utilisateurs ont même lancé des campagnes de boycott et de désinscription de X, en affirmant que la plateforme était devenue un outil de propagande et de manipulation pour Musk et ses intérêts commerciaux.

Une autre raison possible de cette baisse est la concurrence accrue des autres réseaux sociaux, qui offrent des services plus diversifiés et plus adaptés aux besoins et aux préférences des utilisateurs. Par exemple, Facebook continue à dominer le marché avec ses multiples applications comme Instagram, WhatsApp, Messenger et Oculus. TikTok connaît une croissance exponentielle avec son contenu viral et créatif. LinkedIn se positionne comme le réseau professionnel par excellence. Et Snapchat séduit les jeunes générations avec ses filtres amusants et ses stories éphémères.


Face à cette situation, X semble avoir du mal à se différencier et à se renouveler. La fonction Communautés, qui est censée être le point fort de la plateforme, n’est pas très originale ni attractive, puisqu’elle ressemble beaucoup aux groupes Facebook. De plus, elle ne semble pas répondre aux attentes des utilisateurs, qui recherchent plutôt des interactions plus personnalisées et plus authentiques.

La baisse du nombre d’utilisateurs actifs quotidiens de X est un indicateur alarmant pour l’avenir de la plateforme. Il est nécessaire que X revoie sa stratégie et son positionnement, en tenant compte des besoins et des opinions de ses utilisateurs, ainsi que des tendances et des enjeux du marché. Sinon, X risque de perdre encore plus d’utilisateurs et de pertinence dans le paysage numérique actuel.

Le cabinet d'études Insider Intelligence a indiqué dans un rapport que Twitter perdra 32 millions d'utilisateurs d'ici la fin 2024. La faute à des « problèmes techniques et à la prolifération de contenus haineux. » Plus de 32 millions d'utilisateurs de Twitter devraient abandonner la plateforme de médias sociaux au cours des deux prochaines années, suite à des frustrations par des problèmes techniques et par l'augmentation des messages qu'ils jugent offensants.

Insider Intelligence pense clairement que les décisions prises par le propriétaire Elon Musk vont se retourner contre lui, tant en termes d'audience que de revenus publicitaires. Les utilisateurs mensuels mondiaux devraient chuter de 3,9 % en 2023 et de 5,1 % l'année suivante, marquant les premières baisses annuelles du nombre de personnes que Twitter attire.

Source : Linda Yaccarino, CEO of X at Vox Media's Code 2023 event

Et vous ?

Êtes-vous présent sur X ? Quel est votre retour d'expérience depuis l'achat Par Elon Musk de X ?

Quelles sont selon vous les causes principales de la désaffection des utilisateurs pour X ? Est-ce lié à la qualité du service, à la politique de l’entreprise, à la concurrence ou à d’autres facteurs ?

Quelles initiatives X devrait entreprendre pour maintenir sa crédibilité et sa légitimité ?

Voir aussi :

Le Twitter d'Elon Musk licencie « presque tous » ses employés en Afrique sans offrir d'indemnités de départ et sans mentionner les noms des collaborateurs remerciés dans les avis de licenciement

Twitter refuse de payer ses factures Google Cloud, et risque de paralyser les équipes en charge de la confiance et de la sécurité sur la plateforme, selon Platformer

Twitter a refusé de payer la facture AWS, Amazon a donc refusé de payer les publicités, Twitter, propriété de Musk, est toujours en retard de 70 millions de dollars sur ses paiements

Twitter licencie 4 400 à 5 500 contractuels sans les avertir au préalable, ni prévenir les équipes internes, d'après Platformer

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/02/2024 à 10:04
56 milliards, c'est une misère. C'est juste environ 35 000 vies de salaire à 40K$/an ou le salaire de 1 400 000 personnes à 40k$.

J'avoue que quand je vois ces chiffres, pour moi c'est totalement déconnecté de la réalité.
Je ne vois pas ce qui justifie une telle rémunération et déconnexion.
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 9:25
Citation Envoyé par Zefling Voir le message
56 milliards, c'est une misère. C'est juste environ 35 000 vies de salaire à 40K$/an ou le salaire de 1 400 000 personnes à 40k$.

J'avoue que quand je vois ces chiffres, pour moi c'est totalement déconnecté de la réalité.
Je ne vois pas ce qui justifie une telle rémunération et déconnexion.
C'est ça le problème de la plèbe, elle ne se rend pas compte de la valeur des zéros.
Avec cette somme Musk s'achète chaque jour 1000 fois mon emprunt sur 25 ans.
C'est très raisonnable au vue de ce que Dieu Musk apporte au Monde.
Alors que nous ne sommes que fourmis.
Un peu de respect pour skippi s'il vous plait.
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/10/2023 à 7:39
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Elon Musk a déclaré : "La feuille de route du produit X/PayPal a été rédigée par moi-même et David Sacks en juillet 2000", et il a ajouté : "Pour une raison quelconque, PayPal, une fois devenu eBay, non seulement n'a pas mis en œuvre le reste de la liste, mais a en fait annulé un certain nombre de fonctionnalités clés, ce qui est dingue"
A 7 ans j'ai fait une liste au père Noel, rationnelle, quelques legos, un voiture téléguidée, un action man, des tortues ninja, un chien etc... Pour une raison quelconque le père Noel s'est arrêté en chemin, c'est dingue.
Elon Musk est un humain moyen (mais beaucoup plus riche) : son travail est très compliqué mais celui de ses voisins/collègues est vraiment facile et s'ils n'y arrivent pas assez vite c'est parce qu'ils sont nuls/fainéants/incompétents/etc.
Je n'y connais rien aux banques mais je suis sûr d'une chose, c'est un milieu ultra réglementé qu'on intègre pas sur un coup de tête. Et quand on décide de l'intégrer ça prends un temps monstre - j'ai en tête une petite banque Liégeoise qui a été créé il y a quelques années, il lui a fallu au moins deux ans entre ses premières communications publiques et sa création effective (je suppose qu'ils ont commencé avant). Ca serait peut être la raison pour laquelle son successeur a abandonné le projet (ou juste parce qu'il te considère comme un con qu'il ne veut pas satisfaire), ou la raison pour laquelle Meta a aussi abandonné son projet de crypto d'échange.
Et une fois le milieu intégré, y survivre est compliqué - combien de banques ont fermées ou on été rachetée par plus gros?

Bref, demander à une équipe de développement et de gestion de plateforme internet de créer une banque en 1.5 ans (oui je suis généreux) est tout simplement illusoire.
A la fin qui va-t-il licencier pour justifier l'échec de ce projet?
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/10/2023 à 13:33
Citation Envoyé par sylsau Voir le message
C'est ainsi qu'il a réussi à faire de SpaceX ou Tesla des succès phénoménaux.
Il n'a pas fondé Tesla.
Par contre il a fondé The Boring Company.

Citation Envoyé par sylsau Voir le message
Pour autant, dans le cas de X, je pense qu'il est bien trop optimiste et qu'il va se heurter à la réalité qui sera dure à encaisser pour lui.
Je ne crois pas que ça va être difficile à encaisser pour lui.
Depuis le rachat de Twitter il a tenté plein de trucs qui ont foirés.
C'est pas grave d'essayer et de se planter.
1  0 
Avatar de AndMax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:04
Comme toute déclaration et délai annoncé par Elon Musk, c'est soit ultra optimiste, soit totalement irréaliste. Je parle de l'aspect opérationnel et pas juste de fonctions disponibles dans une application. Vu les soucis de modération qu'il a actuellement sur son réseau social (et de fuite des clients), comment va-t-il mettre en œuvre, d'ici fin 2024, les réglementations de la lutte anti-blanchiment ou contre le financement du terrorisme s'il ajoute tous les outils pour faciliter ce genre de choses ?

Bref ce n'est pas avec une licence pour "transférer des fonds" dans 4 états américains qu'il pourra "remplacer une banque". Mais c'est peut être une approximation de la signification des mots, tout comme "Full Self Driving", "Hyperloop", date de sortie du Cybertruck ou Tesla Semi, "Solar Roof Tile", etc...
0  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/10/2023 à 13:57
Rien de bien nouveau sur l'objectif, si ce n'est le délai qui me semble très optimiste (surtout pour nous autres toujours incapable de revenir sur le changement d'heure après plusieurs années).

Après rien ne nous dit qu'il ne va pas sortir le chèque pour une croissance externe.
0  0 
Avatar de Mister Nono
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 18:00
Pauvre monde.
0  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/02/2024 à 15:21
comme c'est surprenant.
0  0 
Avatar de sylsau
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 31/10/2023 à 8:13
Comme toujours, Elon Musk a des projets ultra ambitieux. C'est ainsi qu'il a réussi à faire de SpaceX ou Tesla des succès phénoménaux.

Pour autant, dans le cas de X, je pense qu'il est bien trop optimiste et qu'il va se heurter à la réalité qui sera dure à encaisser pour lui.
0  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 16:19
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Lors d'une réunion, Musk a souligné que lorsqu'il mentionne les "paiements", il fait référence à la gestion de l'existence financière complète de quelqu'un. "De l'argent, des titres ou quoi que ce soit d'autre. Il ne s'agit donc pas simplement d'envoyer 20 dollars à mon ami. Je veux dire que vous n'aurez pas besoin d'un compte en banque", a-t-il déclaré à The Verge. "J'aurais du mal à croire que nous ne l'ayons pas mis en place d'ici la fin de l'année prochaine", a déclaré Musk.
Il veut s'attaquer à quelque chose de beaucoup trop puissant.
On ne peut rien faire contre les banques. (Y'en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes)
0  3