Les ventes record d'Office 2010 montrent-elles que le 100% Cloud n'est pas encore mûr ?
Le vice-président Microsoft savoure ses resultats

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
La suite bureautique de Microsoft Office 2010 à déjà un an. L'outil essentiellement Desktop, est sorti à une période ou les regards et les investissements de plusieurs éditeurs (Microsoft compris) étaient orientés vers les plates-formes et les infrastructures de Cloud Computing.

L'avènement des solutions Cloud se présentait comme une menace pour le produit phare de Microsoft qui n'a pas manqué d'essuyer des vagues de critiques lors de la sortie de la suite bureautique. « Il y a un an, les critiques ne furent pas faciles pour nous. Elles disaient que nous allions dans la mauvaise direction en continuant à investir dans nos applications de bureau en plus du Cloud » écrit Takeshi Numoto Vice Président de Microsoft en charge du produit.

Un an après, les résultats des ventes d'Office 2010 montrent une première année record. Les entreprises ont déployé Office 2010, cinq fois plus vite que la version précédente (Office 2007). Office 2010 est également la version qui s'est vendue le plus rapidement depuis son existence. Des résultats dont se félicite, non sans un certain esprit de revanche, Takeshi Numoto.

D'autant plus que la satisfaction du client semble être à son plus haut. D'après un récent sondage de Microsoft, 90 % des utilisateurs déclarent qu'Office 2010 est la meilleure version de la suite bureautique qu'ils ont utilisée.

Un succès qui montre que les solutions Cloud ne sont pas encore matures ou freinées par des réalités socio-économiques (peur de laisser ses données à un tiers même de confiance par exemple) pour une adoption en masse ?

C'est ce que laisse entendre Takeshi Numoto entre les lignes, en tout cas pour le modèle Cloud 100 % public défendu par Google.

De son coté, Microsoft propose une vision qui articule applications locales et hébergées. Là encore, les clients semblent bien répondre à l'offre « hybride ». Près de 20 millions de personnes dans le monde utilisent par exemple les Office Web Apps pour visualiser, modifier et partager leurs documents depuis n'importe où, avec un navigateur et une connexion Internet, et en complément de Office 2010.

Google, lui, affirme que ce modèle est encore trop ancré dans le passé et met avant que les entreprises les plus innovantes sont celles qui ont passé le pas du Cloud public.

Un débat entre les deux entreprises qui reste à trancher. Ou pas, si l'on considère qu'elles répondent chacune à des besoins différents de clients eux-aussi différents.

Pour les utilisateurs d'Office 2010 (et pour mémoire), Microsoft a publié à l'occasion de cet anniversaire un diaporama sur les astuces d'utilisation de dix des fonctionnalités phares d'Office 2010 et de SharePoint 2010 .

Source : Blog Office

Et vous ?

Pensez-vous que les ventes d'Office 2010 montrent que le 100 % Cloud n'est pas encore mure ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/06/2011 à 9:13
Je constate une chose. Les grandes entreprise refuse toute connexion vers les services Google (Translate, doc,...). Idem pour les service Windows. La raison, c'est lié à la sécurité des données. De plus, il y a eu les déboires avec Sony qui montre qu'il y a des groupes d'activiste qui peuvent nuire à une entreprise via le cloud. Même si ce type d'attaque existe depuis le début d'internet, le faite de décentraliser/externaliser des données internes serait peut être suicidaire pour certain.
Avatar de jpelaho jpelaho - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 20/06/2011 à 10:24
Je pense surtout qu’il ya un certain type d’applications qui ne seront pas totalement appropriés pour le cloud comme les applications de bureautique (tableur, saisie de document). Les applications de type crm, mail, même de gestion correspondent mieux.

Je me vois mal aller sur le web saisir un rapport de réunion par exemple. Dans ce sens là Mirosoft a peut être raison par rapport à Google, mais seul l’avenir nous dira.
Avatar de Guilp Guilp - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 20/06/2011 à 11:03
Cloud vs Desktop... Ce sont deux marchés différents! Je ne vois pas pourquoi Microsoft devrait abandonner l'un sous prétexte que l'autre se développe. Il fait les deux, il en a les ressources, et c'est ce qu'il a de mieux à faire.
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/06/2011 à 13:23
En faite, le besoin et l'utilité reste flou pour beaucoup de personne. Personnellement, j'apprécie l'utilisation de Google Doc/Agenda mais le faite que ça soit rejeté par les proxy des entreprises limite très fortement son intérêt.
Avatar de zeyr2mejetrem zeyr2mejetrem - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/06/2011 à 13:41
Citation Envoyé par berceker united  Voir le message
j'apprécie l'utilisation de Google Doc/Agenda mais le faite que ça soit rejeté par les proxy des entreprises limite très fortement son intérêt.

Je suis plutôt d'accord avec jpelaho.
Je suis un gros utilisateur de Google Agenda ou Google Docs (en tant qu'hébergement de fichiers) mais Google Docs est encore loin de remplir les fonctions d'Office ...
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/06/2011 à 13:48
Citation Envoyé par zeyr2mejetrem  Voir le message
Je suis plutôt d'accord avec jpelaho.
Je suis un gros utilisateur de Google Agenda ou Google Docs (en tant qu'hébergement de fichiers) mais Google Docs est encore loin de remplir les fonctions d'Office ...

Comme les utilisateurs utilisent dans la grande majorité des cas que les fonctions de base d'un traitement de texte, Google répond au besoin d'au moins 90%.
Avatar de zeyr2mejetrem zeyr2mejetrem - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/06/2011 à 14:44
Citation Envoyé par berceker united  Voir le message
Comme les utilisateurs utilisent dans la grande majorité des cas que les fonctions de base d'un traitement de texte, Google répond au besoin d'au moins 90%.

C'est vrai pour les utilisateurs particuliers.
En entreprise tu ne peux pas monter un outil qui va remplir 90% des besoins.
Surtout que la plupart du temps les utilisateurs de bureautique sont les gros pontes avec leurs rapports Word et leurs "boards" Excel
Avatar de fabricemwanza fabricemwanza - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 22/06/2011 à 15:16
J'aime bien cette version, elle est splendide mes chers amis
essayez-la vous verrez que ce sans pareille...
Avatar de Pierre Fauconnier Pierre Fauconnier - Responsable Office & Excel https://www.developpez.com
le 08/07/2011 à 11:09
Salut.

Sur d'autres discussions à propos du cloud, j'avais déjà exprimé mes réserves par rapport à l'externalisation de données qui pourraient s'avérer sensibles.

Les hésitations par rapport au cloud computing pourraient effectivement avoir comme cause la grande prudence des gestionnaires face à des données de l'entreprise dont ils pourraient potentiellement perdre le contrôle.

La réponse de Gordon Frazer, patron de Microsoft UK, à une question concernant les données européennes face au Patriot Act vont probablement inciter à la prudence avant de mettre tout et n'importe quoi sur du cloud, qu'il soit Microsoft ou autre.

Pour plus de détails, voir cette actualité.
Offres d'emploi IT
Tech Lead Play!/Scala H/F
CARBON IT - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur en développement alfresco H/F
Atos - Languedoc Roussillon - Montpellier (34000)
Cableur finition (H/F)
AGENCE SUPPLAY - Midi Pyrénées - Colomiers (31770)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil