IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le chef de produit de Coinbase va quitter l'entreprise avec un pactole de 105 millions de dollars,
Alors que son bilan est jugé médiocre et que l'entreprise veut supprimer 20 % de ses effectifs

Le , par Bill Fassinou

234PARTAGES

4  0 
Les cadres de la cryptomonnaie ne sont pas étrangers aux avantages et aux indemnités de départ élevés. Alors que son rôle chez Coinbase touche à sa fin, le chef de produit Surojit Chatterjee fait parler de lui pour l'importance de son indemnité de départ. Chatterjee, qui vendra une partie de ses actions, touchera la somme énorme de 105 millions de dollars après avoir quitté la société le 3 février. Beaucoup dénoncent cette somme, car ils jugent son bilan "médiocre" et l'entreprise se prépare à supprimer 20 % de ses effectifs dans le cadre de sa deuxième grande vague de licenciements, après avoir licencié plus de 1 100 employés en 2022.

Les salaires énormes ont toujours fait l'objet de débat dans l'industrie technologique, certains défendant ces rémunérations et d'autres dénonçant une surévaluation du travail des cadres supérieurs. Le cas de Surojit Chatterjee - chef de produit de la bourse de cryptomonnaies Coinbase, mais plus pour longtemps - relance le débat. En effet, lorsque Chatterjee quittera son poste le 3 février, il aura gagné 105 millions de dollars en vendant des actions. Selon des dépôts auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission) des États-Unis, l'ancien chef de produit conservera également 249 315 actions COIN, d'une valeur d'environ 7,6 millions de dollars.

(Ces estimations sont basées sur le cours de clôture de l'action Coinbase, à 49,42 dollars par action, le vendredi 20 janvier, après le prix d'exercice, qui était de 18,71 dollars). Cependant, la communauté s'est mise à s'interroger sur son salaire, surtout dans le contexte de la performance médiocre de Coinbase pendant son mandat. L'utilisateur de Twitter "Autism Capital" a écrit : « un rappel qu'un chef de projet moyen a été payé 115 millions de dollars pour lancer la pire tentative d'escroquerie à travers des NFT par Coinbase avec un total de 7 utilisateurs actifs quotidiens et un volume de transactions inférieur à vos frais d'essence quotidiens ».

[tweet]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">A reminder that a mid project manager got paid $115 MILLION DOLLARS to launch the worst most embarrassing NFT grift attempt for Coinbase with a total of 7 active daily users and transaction volume less than your daily gas fees. <br><br> <a href="https://t.co/ODl06g28iq">https://t.co/ODl06g28iq</a></p>&mdash; Autism Capital &#129513; (@AutismCapital) <a href="https://twitter.com/AutismCapital/status/1617974402548928513?ref_src=twsrc%5Etfw">January 24, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>[/tweet]

Selon les documents déposés, l'indemnité de départ comprend des avantages sociaux. Chatterjee a rejoint Coinbase, basé à San Francisco, en provenance de Google en février 2020. Son salaire annuel de départ était d'un million de dollars, ce qui porte à environ 115 millions de dollars le total de ses gains pour l'entreprise jusqu'à son dernier jour. Selon plusieurs sources, conformément à son accord de séparation, Chatterjee recevra des indemnités de départ, qui comprennent une somme forfaitaire et une couverture d'assurance maladie pendant dix mois. En outre, il continuera à être employé en tant que conseiller pour le reste de l'année.

L'estimation de la rémunération totale de Chatterjee a été vérifiée auprès de deux sources spécialisées dans la rémunération des dirigeants : Rosanna Landis Weaver, directrice principale chez As You Sow, un groupe de défense des actionnaires, et Paul Hodgson, conseiller principal et expert en rémunération auprès de la société de données Esgauge. Selon les critiques, les revenus de Chatterjee sont élevés, alors même que les salaires grimpent en flèche chez les cadres. À titre de comparaison, le PDG de Ford a gagné moins d'un quart de ce montant sur la même période, et les revenus de Ford sont cinq fois plus importants que ceux de Coinbase.

Une étude menée par Equilar et le New York Times a révélé que huit PDG ont reçu plus de 200 millions de dollars en 2021, et que deux ont obtenu des enveloppes de plus 500 millions de dollars. En avril 2021, Bloomberg a noté que le contrat de cinq ans de Chatterjee avec l'entreprise valait 646 millions de dollars. Mais son séjour a été écourté et le marché des cryptomonnaies s'est effondré depuis, ce qui a fait baisser son salaire total. Le mentionné dans le contrat a été motivé par la hausse de l'action COIN. Alors que la pandémie de coronavirus faisait rage sur la planète, de plus en personnes se sont tournées en masse vers les cryptomonnaies.

Le prix du bitcoin a atteint 69 000 dollars. Les revenus de Coinbase seraient fortement liés au volume des transactions de cryptomonnaie, et l'action COIN a grimpé en flèche pour atteindre un sommet de plus de 342 dollars par action au cours de cette année. Les options de Chatterjee ont été évaluées à seulement 18,71 dollars, ce qui l'a rendu fabuleusement riche. Cette richesse n'était pas seulement sur le papier. Selon certaines sources, Coinbase exigeait de ses cadres qu'ils négocient leurs actions selon un plan Rule 10b5-1, ce qui générait de fréquentes ventes automatiques de leurs options selon un calendrier qu'ils ne contrôlaient pas.

Selon les dépôts auprès de la SEC, au fil des mois, Chatterjee s'est vu attribuer des options qu'il a ensuite vendues en 65 transactions distinctes, la plupart en 2021. Le plan a rapporté gros : Chatterjee aurait empoché 102,5 millions de dollars de gains en espèces pour la seule année 2021. Mais encore, les dépôts révèlent qu'il n'était même pas le plus gros bénéficiaire du plan. La directrice de l'exploitation Emilie Choi aurait enregistré 106 millions de dollars de ventes d'actions 2021. Cependant, le PDG Brian Armstrong n'aurait rien enregistré cette année-là, mais il aurait gagné plus de 57 millions de dollars en vendant des options l'année précédente.

Celui-ci continue à détenir une participation majoritaire dans la société. Chatterjee avait un accord de cinq ans avec Coinbase, mais il part après trois ans. Chatterjee avait commenté l'affaire dans un post LinkedIn : « je suis impatient de continuer à contribuer dans mon rôle de conseiller auprès de Brian et de l'équipe exécutive et de poursuivre le travail difficile, mais essentiel de créer plus de liberté économique et de construire un meilleur Internet pour tous ». Avec l'action de Coinbase qui se négocie désormais aux alentours de 49 dollars, le paquet de compensation de Chatterjee a une valeur moindre que celle qu'il avait en 2021.

En outre, la nouvelle intervient à un moment critique pour l'entreprise. Après les périodes de forte croissance pendant la crise sanitaire, Coinbase, comme la plupart des entreprises technologiques, fait désormais face à un ralentissement de la croissance économique. Ainsi, elles cherchent désespérément des moyens pour réduire les coûts, et les licenciements constituent l'une des mesures adoptées l'année dernière. Coinbase a licencié plus de 1 100 employés, soit 18% de ses effectifs, en juin de l'année dernière et a annoncé un gel des embauches. Pour justifier ces licenciements, le PDG a déclaré que l'entreprise « a grandi trop rapidement ».

Au début de l'année, Coinbase a de nouveau annoncé qu'elle ferait une nouvelle coupe dans ses effectifs. Cette fois, elle devrait licencier 20 % des employés restants après la première vague de licenciement de juin 2022. À ce propos, le PDG a déclaré : « j’ai pris la difficile décision de réduire nos dépenses d'exploitation d'environ 25 % par rapport au trimestre précédent, ce qui implique le licenciement d'environ 950 personnes. Tous les membres de l'équipe concernés seront informés ». Armstrong estime que les événements récents finiront par profiter grandement à l'entreprise, mais qu'il faudra du temps pour que ces changements se fassent ressentir.

Le ralentissement de la croissance économique n'est pas le seul problème de Coinbase. La plateforme de cryptomonnaies fait l'objet d'une importante surveillance de la part des autorités américaines, un contrôle qui s'est accru après l'effondrement spectaculaire de FTX en novembre dernier. Coinbase se présente comme une plateforme en ligne sécurisée pour acheter, vendre, transférer et stocker des cryptomonnaies. Cependant, les autorités de l'État de New York n'ont pas le même avis. Le régulateur financier de New York a déclaré au début du mois que Coinbase était vulnérable au trafic de drogue, au blanchiment d'argent et à la fraude.

La surintendante des services financiers Adrienne Harris a annoncé qu'un examen de la plateforme a révélé plusieurs défaillances importantes dans son programme de conformité, ce qui viole la loi bancaire de New York et les règlements du département des services financiers (DFS) de l'État de New York sur les monnaies numériques, les transmetteurs de fonds, la surveillance des transactions et la cybersécurité. Avant cela, en septembre 2022, Ishan Wahi, un ancien gestionnaire de produits chez Coinbase Global, et son frère Nikhil Wahi ont été arrêtés en juillet 2022 dans le cadre d'une affaire de délit d'initié en cryptomonnaie.

Nikhil Wahi a plaidé coupable. Coinbase est régulièrement la cible de cyberattaque, où les acteurs de la menace dérobent des dizaines de millions de dollars aux investisseurs, et l'effondrement de FTX a révélé que le secteur des actifs numériques est en proie à une escroquerie endémique. Par exemple les dirigeants de FTX auraient utilisé les fonds des clients pour s'offrir des maisons de luxe aux Bahamas.

Source : Documents déposés par Coinbase Global auprès de la SEC des États-Unis

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'indemnité de départ du chef de produit de Coinbase ?
Selon vous, cette rémunération est-elle justifiée au regard de ses performances ?
Que pensez-vous de la rémunération des hauts cadres de l'IT en général ?
Selon vous, le travail des dirigeants dans l'industrie de la Tech est-il surévalué ? Pourquoi ?

Voir aussi

Le régulateur financier de l'État de New York affirme que Coinbase est vulnérable au trafic de drogue, au blanchiment d'argent et à la fraude, et condamne la plateforme à une amende de 50 M$

Coinbase licencie 1 100 employés, soit 18% de ses effectifs, tandis que les dirigeants se préparent à un « hiver crypto ». Le PDG Brian Armstrong admet que l'entreprise « a grandi trop rapidement »

La Bourse de cryptomonnaies Coinbase va supprimer 20 % de ses effectifs, dans le cadre de sa deuxième grande vague de licenciements

Le frère d'un dirigeant de Coinbase plaide coupable dans une affaire de délit d'initié en cryptomonnaie, Ishan Wahi, ancien membre du personnel avait précédemment plaidé non coupable

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !